Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2010

FONTVIEILLE *AVENIR*

Samedi 28 août
ARES LE PETIT GUERRIER NOIR
FONT ARES FAVIER.JPG
Arès et Maxime Favier : l'émotion

Entrée: ¼. Organisateur: CT Fontvieillois. Présidence: P Bayle. Droitiers: Chekhade, Gautier, D Martinez. Gauchers : Favier, Ferriol, Ghorzi. Tourneurs: Bensalah, Cuallado, Duran.

Après une première partie facile pour les blancs, les noirs après la pause prennent le dessus et manquent cruellement de travail aux ficelles. Néanmoins Martinez gagne la lutte aux points et Ferriol remporte le prix de l’animation. Chekhade les épaule généreusement. Favier est à l’origine d’actions spectaculaires. Gautier rasète propre mais à son rythme et Ghorzi assure le minimum. En première partie les bioùs subissent même Campouceù le seul à rentrer ses ficelles avec de nombreux refus. En seconde partie tous les taureaux rentrent leurs ficelles et manquent de pression. Quatre combattants aux qualités intéressantes mais non exploitées. Remise des prix en piste avec la demoiselle du moulin, sa demoiselle d’honneur et les arlésiennes de Fontvieille. S’il reçoit la musique sur trois séries,
HELIOS (Gillet) ne termine que rarement ses poursuites. Malgré une sortie aux As six jours plus tôt, il effectue douze minutes honnêtes.
Vaillant mais sans difficulté BASILIC (Ribaud) embaume le piste pendant huit minutes. Un gentil parfum non répulsif pour les blancs malgré une odeur de danger sur un départ à deux Ghorzi-Favier qui se termine en bascule aux planches. 1 Carmen et retour.
Après un début agressif, CAMPOUCEU (Allard) campe sur ses positions aux ficelles. Malgré quelques fusées il frise le statique et de ce fait conserve ses ficelles malgré l’insistance des hommes. 2 Carmen.
Comme le dieu de la guerre, ARES (Lautier) vif et rapide se jette avec vigueur dans la bataille. Poursuites rapides, cornes dangereuses et concentration de tous les instants pour une poursuite émotionnante après Favier qui sent la corne. Une boule de nerf au sens du combat aiguisé qui domine aux ficelles et les rentre en musique jouée à cinq reprises.
Surpris en soixante secondes aux rubans, CANELET (Blanc) remet les pendules à l’heure aux ficelles. Il voit tout, se tourne et guette la moindre faute. Il tape après Martinez et saute après Gautier dans une course dominatrice aux ficelles. 3 Carmen et rentrée.
Rapide mais sauteur, ARLATEN (Fabre-Mailhan) une fois calmé, attend, se place et déboule à grande vitesse après les blancs mais sans pouvoir étaler toutes ses qualités aux ficelles par manque de pression. A revoir. 3 Carmen et retour.
Venimeux, SCORPION (Chauvet) empoisonne la vie des blancs. Certes, il perd ses attributs sans démériter face à Martinez qui assure la victoire finale. Toujours bien placé, aux ficelles il n’aura pas l’opposition nécessaire pour briller alors il se déplace et on reste sur notre faim. Carmen au retour.

Texte et photo
Eric AUPHAN

Palmarès : 1er Crochet d’argent Espoir Damien Martinez 33 points. Meilleur animateur Ferriol. Meilleur cocardier Arès Manade Lautier.

Trophée de L’Avenir : D Martinez (18) Ferriol (11) Chekhade (9) Gautier (6) Ghorzi (5) Favier (4).

 

FONT D. MARTINEZ CANELET.jpg

▲ Damien Martinez, le vainqueur et Canelet de J.-C. Blanc.

▼ Les prix à D. Martinez et J. Ferriol
FONT AVENIR PRIX.jpg

***********************************

 

Les commentaires sont fermés.