Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2010

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *AS*

Dimanche 29 août 2010

ON EST BIEN A SAINT-GENIES

 

2.jpg

 

3.jpgC'est une ambiance. Lieu de convivialité, de rencontres, de conversations, de rigolades... Sans se prendre la tête mais avec empathie. Déjà à la capelado, les remerciements à Sabri Allouani pour sa fidélité au village et les amitiés qu'il y a créées. Gérard Gehin et Yvan Pellet, le maire, au micro, la voix vibrante, les mots justes, sincères. Puis c'est la cheville ouvrière des fêtes taurines qui a droit à sa citation, Gérard Gehin, Michèle son épouse n'est pas oubliée... là c'est Jacques Valentin dont la voix se voile d'émotion et le maire qui lui décerne le titre de "maire des arènes"...  Quelques larmettes...

Les gradins sont bien garnis, la piste aussi : Allouani, Schuller, Jourdan, Outarka à droite ; Sabde, N. Benafitou, Ouffe, Clarion, à gauche ; Zerti, Beker, Benzegh, Bensalah, Kerfouche pour tourner. Pas de grande vedette noire annoncée mais rasetés sur un bon rythme, les cocardiers ont brillé. Mention à Marcamau de Raynaud (3e) et Varadero de Guillierme (5e) mais Insolent (Nicollin, 1er), Catalan (Saumade, 2e) sont bien passés. Titouan (Cuillé, 4e) en revanche a déçu. Nevers (Blatière-Bessac, 6e) a fait un court séjour en piste - 5 minutes - après avoir pulvérisé la porte du toril, il a semblé plus sage de le rentrer. Et le jeune Nicolas (Janin, 7e hp) a fait montre de volonté, de vitesse et de vigilance. Les blancs ont tous travaillé,  confondant parfois vitesse et précipitation mais Allouani a encore régalé et levé, Clarion fait plaisir, Jourdan lève, Outarka avec deux pointes aux avants-bras assure chez lui, Ouffe par moments, Schuller s'essaie aux As.

4.jpgInsolent (Nicollin).- Bien placé, il vient gaillardement sur les premiers échanges, Outarka, Jourdan et Allouani repoussés avec force. Plus dur par la suite, il faut le rentrer ce que font Jourdan, Ouffe, Allouani. Dix minutes, 1 Carmen et retour.
Catalan
(Saumade).- Un gros gabarit qui plonge comme un train sur les blancs. Clarion, entreprenant, lui sert de longues trajectoires et Catalan s'engage, davantage sur les gauchers. Mais Jourdan l'emporte aussi. Clarion encore quiché et Catalan rentre ses ficelles avec 1 Carmen et retour.
Marcamau
(Raynaud).- Classique, généreux, il pousse fort dans els rasets. Aux rasets, avec un placement rigoureux, il donne des poursuites autoritaires. De belles longueurs avec Outarka, Schuller, Clarion pour des séries au ras des planches et Carmen en continu. Quelques temps de récupération mais quel coeur dans les enchaînements et assez de réserve pour rentrer ses ficelles en musique.

Titouan (Cuillé).- Il attaque comme un Cuillé, à fond et s'encastre dans les gradins. Mais c'est de courte durée. Réservée, cul au toril, sélectif et imprévisible, il se garde surtout à droite. Ouffe est son meilleur partenaire pour des conclusions en force. Mais il termine en hochant la tête même sur les gauchers. La déception du jour. Les ficelles rentrent en silence.
6.jpg▲ Varadero
(Guillierme).- Des séries à fond sur lesquelles il se chauffe jusqu'aux planches. Pas un refus, il se livre jusqu'à épuisement mais ne renonce jamais. Avec Clarion, ce sont de longues traversées empreintes d'émotion. Varadero se cale un peu sur la 2e ficelle mais termine en fanfare, les derniers brins restants dans le crochet de Clarion à la limite du temps. 7 Carmen et retour.
Nevers
(Blatière-Bessac).- Le lourdaud se donne avec envie les deux premières minutes, aux pompons. Puis ça se gâte, il saute seul lestement. Puis la colère le gagne et il se défoule sur la porte qui donne au du toril. Elle ne lui résiste pas. Gonds dessoudés, pour plus de sécurité le fou furieux est rentré à la 5e minute.
Restait le jeune Nicolas (Janin, hp) mais dans les têtes la course est finie. Pourtant Nicolas a le temps d'étaler ses qualités, sa volonté et sa vitesse. Le Janin chasse, se retourne comme un chat et poursuit les blancs à fond le temps de la cocarde et d'un gland levés par Outarka. Rideau en musique.

En guise de conclusion, Jacques Valentin fait résonner un Carmen général englobant toutes les courses de la vote et la fête dans son ensemble qui s'est déroulée sans incident. L'esprit de Saint-Geniès.

Texte et photos
Martine ALIAGA

1.jpg
La manade Nicollin remerciée
pour la qualité du bétail des courses de Ligue


IMGP2555.JPG

▲ Sabri, la cool attitude à Saint-Geniès

5.jpg
Outarka, chez lui, a assuré le spectacle. Il paie de sa personne
avec deux pointes aux avants-bras.
▼ Nevers (Blatière-Bessac) a tout cassé.
Les "ingénieurs es planches" se grattent la tête.
7.jpg
*********************************

 


Les commentaires sont fermés.