Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2010

GRAU-DU-ROI *AS*

Dimanche 19 septembre 2010 : 40e finale du Trophée de la Mer

ALESIEN ET ADIL BENAFITOU SUR LA VAGUE

TASSOU.jpg
A. Benafitou et TASSOU

Entrée : archi comble. Organisateur : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Gros, Jourdan, Outarka, Violet. Gauchers : A. et N. Benafitou, Ouffe, Poujol, Rassir. Tourneurs : Bensalah, Benzegh,  Kerfouche, Ranc, Ull. Fait marquant : Romain Gros se retire au second victime d’une pointe au mollet droit d’Alésien.


A.BENAF.jpgSi les peñas, bandas, groupes folkloriques apportent l’estrambord nécessaire aux grands rendez-vous, encore faut-il que la partie purement tauromachique suive. Eh bien hommes et taureaux se sont mis sur le même tempo pour offrir un concert digne des grands orchestres symphoniques. Adil Benafitou, vainqueur de ce 40e Trophée de la Mer, les raseteurs et les cocardiers ont joué à fond leur partition. Alésien de Briaux s’offre quand à lui un solo monumental.
Petit Lou (Chaballier).- S’il cède assez rapidement et facilement ses pompons, au fil des minutes, il devient plus agressif au point de sauter sur une belle invite de Poujol. Hélas il réintègre le toril sur blessure à la 9e minute. 3 Carmen.
Alésien (Briaux).- Etonnant, déroutant, ce taureau peut passer très facilement du type cocardier sérieux à celui du dangereux et explosif barricadier. Des enfermées criminelles (Rassir) et des arrivées barricadièrement époustouflantes notamment sur Poujol (un récital), Adil Benafitou (3 fois), Rassir (3 fois), Auzolle. La grande ovation et ses ficelles au retour. 8 Carmen.
Eros (Ricard).- Il promène les hommes sur toute la circonférence de la piste, et prend avec envie toutes les sollicitations. Son énorme bravoure dans les séries lui valent 5 Carmen en 15 minutes.
Athor (Daumas).- Cocardier respecté, il n’est pas soumis à forte pression et promène son monde. Pourtant, c’est lorsqu’on le bouscule qu’il révèle son tempérament batailleur. Il se donne bien sur quelques entreprises et rentre ses ficelles avec 4 Carmen.
Sparagus (Janin).- Par sa vélocité, sa vista et ses terribles anticipations, il annonce d’entrée les règles. Bon nombre d’attaques avortent, puis entrepris dans des séries, il défend ses ficelles avec beaucoup d’énergie. 14 minutes, 5 fois récompensées.
Tassou (Cuillé).- Magnifique de présentation, il est aussi  magnifique aux barrières. Des actions énormes sur A. Benafitou (4), Poujol (2), Rassir, Auzolle. Mais par manque de travail régulier, il s’évade dans le pourtour. Une ficelle au toril et 6 Carmen.
Nizam (Blatière-Bessac, hors points pour 10 minutes).- Le barricadier des Iscles a joué sa partition en se jetant une bonne dizaine de fois aux planches. Une ficelle au retour et 5 Carmen.

Texte et photos
Luc PERO


Trophée des As : A. Benafitou, 16 points ; Outarka, 13 ; Auzolle, 10 ; Ouffe et Jourdan, 5 ; Violet, 2 ; Poujol, 1.
RASSIR 12X12.jpgPalmarès du 40e Trophée de la Mer : 1er Adil Benafitou, 39 points ; 2. Auzolle, 29 ; 3. Outarka, 25.
Coup de cœur : Sofiane Rassir.►
Meilleur cocardier du Trophée : Valmont de Lautier (course du jeudi).
Meilleur cocardier de la finale : Alésien de Briaux.

LA FÊTE DU GRAU-DU-ROI se termine sur des arènes archi-combles. Entre le 11 septembre et ce dimanche, 69 taureaux et vaches appartenant à 28 manades différentes ont foulé le sable de la piste devant 26 000 spectateurs. Pour la petite histoire, 75 planches des barrières ont été changées, l’occasion d’un coup de chapeau à la redoutable efficacité des "pisteurs" graulens. Place au Revivre le week-end prochain.

OS PEXHINOS.jpg
********************
ALESIEN EN CONCERT
---------------
ALESIEN.jpg
▲ Une entrée en scène provocatrice

ALESIEN 1.jpg
▲ Avec Hadrien Poujol
ALESIEN 2.jpg
▲ Toujours sur Hadrien
ALESIEN POINTE.jpg
▲Une fusée sur Gros qu'il accroche au saut des barrières
ALES 3.jpg
▲ Avec Sofiane Rassir
ALES 4.jpg
▲ Terrible enfermée sur Rassir
ALES 5.jpg
▲ Encore sur Sofiane
ALES 6.jpg
▲ Et toujours avec Rassir
ALES 7.jpg
▲ Tiens encore Hadrien !


Les commentaires sont fermés.