Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2010

MOURIES *AS*

Dimanche 19 septembre 2010 - Finale du Trophée des Olives Vertes

Mouries 19 09 219.jpg
Le manadier Caillan

ESTRELOUN L'ETOILE LUMINEUSE

Mouries 19 09 183.jpg

Entrée : Plein. Organisateur : CT Mouriésen. Présidence : P. Gibert. Droitiers : J. Dumas (sort au 4e ), Marquier, Moutet, Rey, Sabatier. Gauchers : Clarion, Four, Lafare, Mébarek (entre au 4e ) Tourneurs : C Garrido, Lebrun, Zerti.

1212121212.jpgEstrambord et folklore éblouissant sur la piste mouriésène inondée par le flot de costumes provençaux éclatants et la multitude de tambourinaires pour une gigantesque farandole. Gardounenque, reine du ruban, anciennes reines d’Arles et gardians de la manade Agu donnent du relief à cette 38 ème finale des olives vertes d’un bon cru. Chez les droitiers si Marquier (1er) et Sabatier (2 nd) se livrent un duel dans un bel esprit et si Moutet (3e) remporte le prix du meilleur animateur, ce sont les gauchers qui brillent avec Four et Clarion à la manœuvre et Lafare le petit jeunot plein d’audace et de culot. Côté cocardiers Estréloun est étincelant dans une seconde partie pleine de satisfaction. 

Pas de terre promise pour JOSUÉ (Joncas)  toujours en mouvement et raseté à outrance. Il fait preuve d’une énergie insoupçonnable pour répondre à toutes les sollicitations durant treize minutes trente. 4 Carmen et retour.
Calme, VEN LARG   (Guillerme) résiste quatre minutes aux rubans avec un coup de revers prononcé. Aux ficelles il gère bien l’espace et l’occupation des angles mais baisse d’intensité sur la fin pour conserver sa seconde ficelle en musique.
Agressif, JOLI COEUR (Fabre-Mailhan) n’est pas un tendre. Cul aux planches, il fait calculer et percute sur Four. Ensuite il se cale au toril et répond par à coups. Du bon et du moins bon avec une fin en dents de scie qui lui permet de garder une ficelle. 1 Carmen et rentrée contesté. Barricadier, GERICAULT (Chauvet)  se frotte facilement le poitrail aux planches notamment après les gauchers. Mouries 19 09 179.jpgCocardier, il surveille les départs et s’il perd rapidement une ficelle, il contrôle bien les assauts des blancs jusqu’à réfréner leur ardeurs à la seconde ficelle qu’il conserve. 4 Carmen et retour.
Vif et rapide, LEVENTI (Plo)  n’offre guère plus que dix minutes mais quelle vélocité sur les reprises et surtout quelle puissance d’impact à l’arrivée quand ses cornes font voler un nombre impressionnant de planches. Son final est explosif et Carmen joue en continu. Facile mais brillant avec 8 Carmen et retour.  
Calme, COLVERT (Cuillé) n’a pas de vélocité de Léventi mais du punch aux barrières. Il se jette sur les tourneurs mais aussi derrière les hommes avec de beaux rasets de Lafare. Il lui faut la pression pour briller et c’est à la dernière minute qu’il s’incline après une course spectaculaire. 8 Carmen et rentrée.
◄Pétillant et plein de jus, ESTRELOUN (Caillan) scintille de mille feux aux bois. On sent qu’il est décidé et si une série à raison des rubans, aux ficelles c’est lui qui chasse et cogne avec une puissance inouïe. Parfois en bascule sur Moutet, sur Sabatier il percute tellement fort qu’il se retrouve à la verticale. Une douzaine d’actions pour treize minutes d’un final idéal avec 8 Carmen dont retour.  

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Marquier (15), Gleize (11), Four (10), Clarion (9), Sabatier (8), Moutet (6).

marsab.jpgPalmarès 38e Finale des Olives vertes  : 1 er Marquier 63 pts, 2e Sabatier 59 pts, 3e Moutet 34 pts, 4e Rey 25 pts.
Meilleur animateur : Moutet,
Meilleur taureau :   Estreloun de la manade Caillan.

Mouries 19 09 023.jpg
Mouries 19 09 016.jpg
Mouries 19 09 003.jpg
*******************
ESTRELOUN de Caillan
Mouries 19 09 202.jpg
Mouries 19 09 206.jpg
Mouries 19 09 210.jpg

Les commentaires sont fermés.