Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2010

FINALES DU TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

dindes.jpgDIMANCHE 10 OCTOBRE
FINALE DU TROPHEE DES AS
A NIMES
GERICAULT de Chauvet - EMBRUN de Nicollin
YVAN du Pantaï - PASTEUR de Fabre-Mailhan
RODIN des Baumelles  - MATHIS de Lautier
GUEPARD de Cuillé Biou d'Or 2010
Raseteurs : les 12 premiers du classement du Trophée des As (groupe 1) - Invité : Hadrien Poujol
.
Capelado à 15h
avec un spectacle d'ouverture.
Location ouverte au 08 91 70 14 01

 


28/09/2010

SAINT-REMY-DE-PROVENCE

Dimanche 26 septembre 2010 : 26e Souvenir Pierre-Gon

RENOIR ET SABATIER LE DUO VICTORIEUX

 

1.jpg

 

Entrée : ¾ Organisateur : Comité des fêtes Présidence : P Gibert Droitiers : Estevan, Gleize, Marquier, Sabatier, Savajano, Villard. Gauchers : N Bénafitou, Errik, Four, Lafare. Tourneurs : Bensalah, Dunan, C et F Garrido, Mata.

La pena de Saint-Etienne du Grès et les Arlésiennes assurent le décorum du 26e Souvenir Pierre-Gon. Une course ouverte de belle façon par les emboulés de la manade Cuillé et l’école taurine de Salin-de-Giraud mais la suite n’apporte pas de grandes émotions. Un travail linéaire St Rémy 26 09 212.jpget des absences aux ficelles vraiment insuffisant pour les deux derniers. Sabatier travailleur s’adjuge le prix du meilleur animateur mais Four très actif ne devait pas être loin. Benjamin Villard pour une reprise est efficace et n’a rien perdu de son talent. Reste à trouver le rythme mais pour une reprise c’est vraiment bien. Marquier assure quelques passages mais les autres ne sont pas assez réguliers voire transparents. Côté biou, Renoir assagi et cocardier est désigné meilleur taureau. Côté tourneurs, pagaille défavorable au spectacle. Je te lève, tu me lèves le taureau mais un peu d’ordre serait le bienvenu.

Pas de charge héroïque pour LANCIER (Lautier) peu enclin aux efforts. Il pointe parfois les cornes mais lâche avant le terme. S’il rentre un gland c’est en silence. Une fois en piste c’était déjà beaucoup.
Unicorne SANTOS (Chauvet) n’inspire pas les gauchers. A droite c’est bien mieux avec des enfermées notamment sur Sabatier. Ficelles au toril avec 4 Carmen et retour.
Vainqueur l’année dernière, FANFAN (Caillan) frappe rapidement sur Sabatier. Bien placé il répond avec vivacité et enferme dangereusement Marquier. Aux ficelles c’est calme mais quand la première est ouverte il démontre toute sa hargne après un bon Sabatier qui se l’adjuge. 4 Carmen dont retour porteur de la seconde.
Vaillant MAZARIN (Joncas) se donne avec brio dans des séries mais percute aussi Lafare, Gleize, Villard et Sabatier. Il perd sa première ficelle sur le fil avec 9 Carmen et retour.
Coureur, DAUDET (Fabre-Mailhan) effectue une course sérieuse. Des anticipations, un saut après Four et une défense renforcée de ses ficelles. La première pour Errik et la seconde retourne aux Bernacles. 2 Carmen et rentrée.
Moins spectaculaire et plus cocardier, RENOIR (Cuillé) débute pourtant droit comme un I à la barrière après Sabatier. Volontaire il n’est plus aussi explosif mais se défend en anticipant Sabatier. Four tente aussi beaucoup mais Renoir manque de pression aux ficelles si bien que des sifflets descendent des gradins pour les hommes.  4 Carmen et retour.
Gaspillé, QUASARD (Plo, hors point) n’aura que Four pour véritable adversaire. Quel dommage car il présente des dispositions à contrario des blancs. Four (coupe cocarde, cocarde et glands) s’implique avec beaucoup de panache. Aux ficelles c’est le calme plat mais bravo Bastien. 3 Carmen et retour.

St Rémy 26 09 124.jpg

Fanfan (Caillan) dangereux à la poursuuite du local David Sabatier

St Rémy 26 09 207.jpg

Quasard (Plo) et le talentueux Bastien Four

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Villard (16), Four (9) Sabatier (8) Marquier (5) et Sabatier (5).
Trophée de Raseteurs : Savajano (8)

27/09/2010

PALAVAS-LES-FLOTS *AS*

Dimanche 26 septembre 2010

A ADIL BENAFITOU ET GARLAN, LE "DUBOUT"

UNE.jpg
Les Lauréats

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : CT Fiesta y Toro. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Jockin, Outarka, Rey, Violet. Gauchers : A. Benafitou, Martin-Cocher, Ouffe. Tourneurs : Baccou, Benzegh, Kerfouche, Ranc.
Fait marquant : Rey et Violet mis hors course par Gallicianais.


adil9x12.jpgDe cette finale du Trophée Albert-Dubout, que retenir : 14 ficelles au toril, c’est dire que les cocardiers n’ont pas été soumis à rude épreuve. Dans ce contexte, Garlan impose sa technique cocardière et mérite la récompense. Chez les blancs, le vainqueur Adil Benafitou et ses dauphins Outarka et Violet sont à citer.
Farfadet (Fabre-Mailhan). - Il bouge beaucoup peut-être par manque de pression car lorsqu’on le sollicite il se donne volontiers et termine ses poursuites contre les barrières sur Violet (5), Jockin (2), Rey (2). Il rentre ses ficelles en musique déjà cinq fois entendue.
Paludié (Margé).- Il souffle le chaud et le froid avec des absence mais aussi des bons passages avec finitions. A sa décharge, un manque évident de travail est à souligner. 15 minutes.
Loubard (Cuillé).- Craint au départ, il se livre bien aux pompons puis, bien calé aux planches, il la joue sérieux. Moins de rasets mais des belles trajectoires d’Adil Benafitou. Loubard maîtrise cocardièrement sa fin de course et enferme facilement ses ficelles. 7 Carmen.
adil9x12.jpg 2.jpgGarlan (Les Baumelles).- De suite dans le bain, il occupe le terrain à son avantage, et la première attaque de Benafitou n’intervient qu’à la 4e minute. Puis c’est une enfermée émotionnante sur Adil Benafitou (pantalon déchiré) qui frise la correction, Violet qui doit rompre et le biòu maîtrise entièrement le sujet. D’autres belles actions et il rentre sans être inquiété son 2e gland. 6 Carmen.
Gallicianais (Briaux).- Le magnifique tau n’a pas eu à forcer son talent. Sur deux actions aux planches, il élimine Rey puis Violet. Ensuite, devant le peu d’adversaires restant (5), il contrôle les événements et rentre aisément ses ficelles. 3 Carmen.
Brutus (Lautier).- Promenade de santé pour le biòu qui méritait un autre traitement. Peu et mal sollicité, il n’a guère eu l’occasion de s’exprimer. Dommage... 3 Carmen et ses ficelles au retour.
Lou Verri (Saint-Pierre, hp).- Le partenaire idéal pour clôturer une course. Barricadier volontaire, il fournit la prestation qu’il fallait avec plusieurs beaux engagements. 6 Carmen.

 

Luc PERO


Trophée des As : Outarka, 10 ; Violet, 10 ; A. Benafitou, 9 ; Ouffe, 3 ; Rey, 2.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 12 points.
Trophée Albert-Dubout : 1er Adil Benafitou, 26 points ; 2. Outarka, 24 ; 3. Violet, 15.
Meilleur taureau de la saison : Guépard de Cuillé (course du 2 mai). Meilleur taureau de la finale : Garlan des Baumelles.

 

 

GARLAN.jpg
GARLAN - Outarka
GALL.jpg
GALLICIANAIS - Rey
GALL.jpg 2.jpg
GALLICIANAIS - Violet

 

 

 

25/09/2010

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Samedi 25 septembre 2010

NICOLAS RÉVÉLATION DU REVIVRE

NICO 1.jpg
NICOLAS - Errik

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Guillaume Ruiz. Raseteurs droitiers : Fougère, Oudjit, Bruschet (sort au 6e, mais peine toute la course après un choc avec Marlin, 2e), Toureau, Chekade. Gauchers : Errik, Rassir (suite à un choc aux planches avec Nicolas, sort au 4e), Sabde. Tourneurs : Sanchez, Zerti, Becker, Tourki.

NICO9X12.jpgDes émotions, du spectacle, des quarts d’heure cocardiers, des raseteurs motivés… Le nombreux public s’est régalé pour cette première course du Revivre qui révèle un sacré cocardier, Nicolas de Janin◄▲ dans un excellent ensemble (un plus à Rabino, Ludo, Roccio) très bien raseté notamment par Rassir (jusqu’à sa blessure), Chekade, Errik, Toureau... et tous les autres. Le rythme soutenu et le travail des huit raseteurs très entreprenants plus quatre tourneurs a permis aux cocardiers d'exprimer leurs qualités et à certains de se chauffer et de donner le meilleur.  Comme quoi ! Il faut dire que chez les blancs, c'était 90% de départ des planches, taureaux arrêtés. Mais si c'est possible !
Enzo (Chauvet).- Passe d’un raset à l’autre, appuie quelquefois (1 Carmen). Aux ficelles sélectionne jusqu’à laisser passer. Rentre une ficelle.
Marlin (Ribaud).- Des séries endiablées et des finitions au ras des barrières. Bruschet en danger, se fait bousculer à la planche. Rassasié de rasets à la 12e, il se livre un peu moins et rentre une ficelle avec les honneurs 5 fois déjà entendus.
Ludo (Chaballier).- Dangereusement armé, vif dans ses réparties, il s’envoie fort et donne des palpitations au public. Un régal d’anticipations sur les cites de Rassir, Tourreau, Chekade. Rentre une ficelle superbement défendue. 4 Carmen et retour.
Nicolas (Janin).- Le petit Janin (5 ans) met du cœur à l’ouvrage et raccompagne les blancs au grand galop, cornes pointées à l’affût. Petit à petit, il gagne du terrain sur les hommes jusqu’à coincer Errik au saut puis mettre Rassir en danger. Dès lors, c’est lui qui dicte les règles. Rassir, trop ambitieux, se voit sévèrement enfermé aux planches, cornes bloquant les jambes. Au terme d’une course a mas,  Nicolas ramène fièrement un gland primé 230€. 3 Carmen et retour.
Marquis (Baumelles).- Gros gabarit bien positionné qui se donne franchement sur le raset et enchaîne bravement permettant aux hommes de belles postures. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Rabino (Raynaud).- Il a envie et se jette agressivement sur les blancs, sabot sur l’estribo ou carrément à travers les planches. Chaque raset subit un bombardement. Errik et Chekade le servent au mieux pour d’énormes coups en musique. 6 Carmen et retour à la 14e.
Roccio (Daumas, hp, 10 mn).- Rigoureux par sa position et rapide dans ses interventions, il tape fort et haut. Errik, Chekade et Oudjit sont sauvagement raccompagnés. Les glands à la maison, 5 Carmen et retour.
Miasé (Guillierme, hp, 5 mn).- Un bonus de 4 ans qui montre du placement, de la vitesse et un goût pour les séries. Carmen.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Chekhade, 18 points ; Errik, 16 ; Rassir, 10 ; Oudjit, 5 ; Fougère, 3 ; Bruschet, 2.

PLAN D'ORGON *AVENIR*

 

Samedi 25 septembre 2010

UN RAYNAUD QUI RATIS (SE) LARGE

Plan d'orgon 25 09 185.jpg

Frédéric Raynaud lauréat avec Ratis

 

Entrée : ½. Organisateur : CT Lou Rami. Présidence : G Roccia Droitiers : Chig, J Dumas, D Maurel, Moine, Sanchis. Gauchers : Alarcon, Ghorzi, Lafare. Tourneurs : Lieballe, D Martinez, Patou, G Rado.


Le 17e trophée Louis-Thiers voit la victoire logique de Ratis qui termine superbement une course qui a eu du mal à réchauffer le public. Toscan et Kéké (2e et 3e) suivent mais Prince avait superbement ouvert les débats et pouvait prétendre largement au podium. Chez les blancs Lafare remporte le prix du meilleur animateur bien épaulé par Chig, Moine et Maurel peu en réussite. Sanchis lui reprend ses marques.

Dangereux, PRINCE (Gillet) défend âprement ses rubans. Collé aux bois, quand on rentre dans son terrain il se dédouble et pointe les cornes à l’arrivée. Très sérieux, il conserve ses ficelles intactes. 2 Carmen et retour.
Irrégulier, KEKE (Agu) chasse mais sort parfois du raset avant le terme. Le bioù qui n’a pas son pep habituel même si son final est plus relevé avec quelques poussées et une dangereuse enfermée sur Lafare. Lui aussi conserve ses ficelles en musique jouée à trois reprises.
Vif, APOLLON (La Vidourlenque) a du répondant des deux côtés. Il se jette fort et se montre énergique sur des séries mais un peu vert, faiblit sur la fin et cède au terme de dix minutes trente méritantes.
Aucune politesse des blancs avec GALANT (Ribaud) qui baisse la tête et complique l’échange. Il est concentré pour l’obtention de la 1 ère ficelle avec une action sur Maurel mais devient réticent et rentre la seconde. 3 Carmen dont retour.
S’il saute parfois seul, TOSCAN (Chauvet) s e révèle agressif en piste. Il ne refuse aucun raset et se montre très combatif. Il se livre de façon effrénée aux ficelles et s’incline éprouvé en douze minutes trente avec quelques chocs tête aux planches. 5 Carmen et retour.
J’aimerais tant voir SYRACUSE (Lautier) un peu moins distrait. Cela nuit tellement à sa course que le négatif l’emporte malgré quelques percussions sur Lafare touché au saut et un final percutant sur Chig. 3 Carmen et rentrée.
Méchant, RATIS (Raynaud, hp) brise d’entrée du bois tout seul. Le ton est donné pour un quart d’heure spectaculaire avec des coups de barrières puissants. Ratissage complet de la piste, balayage des tourneurs, placement cocardier et la rage au bout des cornes comme sur Lafare qui traverse la piste quiché et heurté à l’arrivée. A 5 ans seulement, un cocardier barricadier à suivre. 5 Carmen et retour.

Trophée de l’Avenir: Lafare (17) Chig (11) Maurel (8) Ghorzi (5) Sanchis (5) Alarcon (4).

 

Plan d'orgon 25 09 019.jpg

Jérémy Lafare meilleur animateur à la tête de Prince (Gillet)

 

Plan d'orgon 25 09 138.jpg

Ratis à la poursuite de Mohamed Chig

 

Plan d'orgon 25 09 159.jpg
Avec Ratis ça déménage

 


Texte et photos Eric AUPHAN


 

19/09/2010

GRAU-DU-ROI *AS*

Dimanche 19 septembre 2010 : 40e finale du Trophée de la Mer

ALESIEN ET ADIL BENAFITOU SUR LA VAGUE

TASSOU.jpg
A. Benafitou et TASSOU

Entrée : archi comble. Organisateur : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Gros, Jourdan, Outarka, Violet. Gauchers : A. et N. Benafitou, Ouffe, Poujol, Rassir. Tourneurs : Bensalah, Benzegh,  Kerfouche, Ranc, Ull. Fait marquant : Romain Gros se retire au second victime d’une pointe au mollet droit d’Alésien.


A.BENAF.jpgSi les peñas, bandas, groupes folkloriques apportent l’estrambord nécessaire aux grands rendez-vous, encore faut-il que la partie purement tauromachique suive. Eh bien hommes et taureaux se sont mis sur le même tempo pour offrir un concert digne des grands orchestres symphoniques. Adil Benafitou, vainqueur de ce 40e Trophée de la Mer, les raseteurs et les cocardiers ont joué à fond leur partition. Alésien de Briaux s’offre quand à lui un solo monumental.
Petit Lou (Chaballier).- S’il cède assez rapidement et facilement ses pompons, au fil des minutes, il devient plus agressif au point de sauter sur une belle invite de Poujol. Hélas il réintègre le toril sur blessure à la 9e minute. 3 Carmen.
Alésien (Briaux).- Etonnant, déroutant, ce taureau peut passer très facilement du type cocardier sérieux à celui du dangereux et explosif barricadier. Des enfermées criminelles (Rassir) et des arrivées barricadièrement époustouflantes notamment sur Poujol (un récital), Adil Benafitou (3 fois), Rassir (3 fois), Auzolle. La grande ovation et ses ficelles au retour. 8 Carmen.
Eros (Ricard).- Il promène les hommes sur toute la circonférence de la piste, et prend avec envie toutes les sollicitations. Son énorme bravoure dans les séries lui valent 5 Carmen en 15 minutes.
Athor (Daumas).- Cocardier respecté, il n’est pas soumis à forte pression et promène son monde. Pourtant, c’est lorsqu’on le bouscule qu’il révèle son tempérament batailleur. Il se donne bien sur quelques entreprises et rentre ses ficelles avec 4 Carmen.
Sparagus (Janin).- Par sa vélocité, sa vista et ses terribles anticipations, il annonce d’entrée les règles. Bon nombre d’attaques avortent, puis entrepris dans des séries, il défend ses ficelles avec beaucoup d’énergie. 14 minutes, 5 fois récompensées.
Tassou (Cuillé).- Magnifique de présentation, il est aussi  magnifique aux barrières. Des actions énormes sur A. Benafitou (4), Poujol (2), Rassir, Auzolle. Mais par manque de travail régulier, il s’évade dans le pourtour. Une ficelle au toril et 6 Carmen.
Nizam (Blatière-Bessac, hors points pour 10 minutes).- Le barricadier des Iscles a joué sa partition en se jetant une bonne dizaine de fois aux planches. Une ficelle au retour et 5 Carmen.

Texte et photos
Luc PERO


Trophée des As : A. Benafitou, 16 points ; Outarka, 13 ; Auzolle, 10 ; Ouffe et Jourdan, 5 ; Violet, 2 ; Poujol, 1.
RASSIR 12X12.jpgPalmarès du 40e Trophée de la Mer : 1er Adil Benafitou, 39 points ; 2. Auzolle, 29 ; 3. Outarka, 25.
Coup de cœur : Sofiane Rassir.►
Meilleur cocardier du Trophée : Valmont de Lautier (course du jeudi).
Meilleur cocardier de la finale : Alésien de Briaux.

LA FÊTE DU GRAU-DU-ROI se termine sur des arènes archi-combles. Entre le 11 septembre et ce dimanche, 69 taureaux et vaches appartenant à 28 manades différentes ont foulé le sable de la piste devant 26 000 spectateurs. Pour la petite histoire, 75 planches des barrières ont été changées, l’occasion d’un coup de chapeau à la redoutable efficacité des "pisteurs" graulens. Place au Revivre le week-end prochain.

OS PEXHINOS.jpg
********************
ALESIEN EN CONCERT
---------------
ALESIEN.jpg
▲ Une entrée en scène provocatrice

ALESIEN 1.jpg
▲ Avec Hadrien Poujol
ALESIEN 2.jpg
▲ Toujours sur Hadrien
ALESIEN POINTE.jpg
▲Une fusée sur Gros qu'il accroche au saut des barrières
ALES 3.jpg
▲ Avec Sofiane Rassir
ALES 4.jpg
▲ Terrible enfermée sur Rassir
ALES 5.jpg
▲ Encore sur Sofiane
ALES 6.jpg
▲ Et toujours avec Rassir
ALES 7.jpg
▲ Tiens encore Hadrien !


MOURIES *AS*

Dimanche 19 septembre 2010 - Finale du Trophée des Olives Vertes

Mouries 19 09 219.jpg
Le manadier Caillan

ESTRELOUN L'ETOILE LUMINEUSE

Mouries 19 09 183.jpg

Entrée : Plein. Organisateur : CT Mouriésen. Présidence : P. Gibert. Droitiers : J. Dumas (sort au 4e ), Marquier, Moutet, Rey, Sabatier. Gauchers : Clarion, Four, Lafare, Mébarek (entre au 4e ) Tourneurs : C Garrido, Lebrun, Zerti.

1212121212.jpgEstrambord et folklore éblouissant sur la piste mouriésène inondée par le flot de costumes provençaux éclatants et la multitude de tambourinaires pour une gigantesque farandole. Gardounenque, reine du ruban, anciennes reines d’Arles et gardians de la manade Agu donnent du relief à cette 38 ème finale des olives vertes d’un bon cru. Chez les droitiers si Marquier (1er) et Sabatier (2 nd) se livrent un duel dans un bel esprit et si Moutet (3e) remporte le prix du meilleur animateur, ce sont les gauchers qui brillent avec Four et Clarion à la manœuvre et Lafare le petit jeunot plein d’audace et de culot. Côté cocardiers Estréloun est étincelant dans une seconde partie pleine de satisfaction. 

Pas de terre promise pour JOSUÉ (Joncas)  toujours en mouvement et raseté à outrance. Il fait preuve d’une énergie insoupçonnable pour répondre à toutes les sollicitations durant treize minutes trente. 4 Carmen et retour.
Calme, VEN LARG   (Guillerme) résiste quatre minutes aux rubans avec un coup de revers prononcé. Aux ficelles il gère bien l’espace et l’occupation des angles mais baisse d’intensité sur la fin pour conserver sa seconde ficelle en musique.
Agressif, JOLI COEUR (Fabre-Mailhan) n’est pas un tendre. Cul aux planches, il fait calculer et percute sur Four. Ensuite il se cale au toril et répond par à coups. Du bon et du moins bon avec une fin en dents de scie qui lui permet de garder une ficelle. 1 Carmen et rentrée contesté. Barricadier, GERICAULT (Chauvet)  se frotte facilement le poitrail aux planches notamment après les gauchers. Mouries 19 09 179.jpgCocardier, il surveille les départs et s’il perd rapidement une ficelle, il contrôle bien les assauts des blancs jusqu’à réfréner leur ardeurs à la seconde ficelle qu’il conserve. 4 Carmen et retour.
Vif et rapide, LEVENTI (Plo)  n’offre guère plus que dix minutes mais quelle vélocité sur les reprises et surtout quelle puissance d’impact à l’arrivée quand ses cornes font voler un nombre impressionnant de planches. Son final est explosif et Carmen joue en continu. Facile mais brillant avec 8 Carmen et retour.  
Calme, COLVERT (Cuillé) n’a pas de vélocité de Léventi mais du punch aux barrières. Il se jette sur les tourneurs mais aussi derrière les hommes avec de beaux rasets de Lafare. Il lui faut la pression pour briller et c’est à la dernière minute qu’il s’incline après une course spectaculaire. 8 Carmen et rentrée.
◄Pétillant et plein de jus, ESTRELOUN (Caillan) scintille de mille feux aux bois. On sent qu’il est décidé et si une série à raison des rubans, aux ficelles c’est lui qui chasse et cogne avec une puissance inouïe. Parfois en bascule sur Moutet, sur Sabatier il percute tellement fort qu’il se retrouve à la verticale. Une douzaine d’actions pour treize minutes d’un final idéal avec 8 Carmen dont retour.  

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Marquier (15), Gleize (11), Four (10), Clarion (9), Sabatier (8), Moutet (6).

marsab.jpgPalmarès 38e Finale des Olives vertes  : 1 er Marquier 63 pts, 2e Sabatier 59 pts, 3e Moutet 34 pts, 4e Rey 25 pts.
Meilleur animateur : Moutet,
Meilleur taureau :   Estreloun de la manade Caillan.

Mouries 19 09 023.jpg
Mouries 19 09 016.jpg
Mouries 19 09 003.jpg
*******************
ESTRELOUN de Caillan
Mouries 19 09 202.jpg
Mouries 19 09 206.jpg
Mouries 19 09 210.jpg

18/09/2010

VACHES COCARDIERES *FINALE*

Samedi 18 septembre 2010 : au Grau-du-Roi

L'OR POUR OPALE ET GAZETTE

GAZETTE 2.jpg
La pétillante GAZETTE sur Roux

Hier au Grau-du-Roi, les récompenses et les honneurs ont plu pour fêter le 30e anniversaire du Trophée des Vaches cocardières. Devant GAZETTE 1.jpgtrois-quarts d’arène et avec un décorum soigné, la capelado et la remise des prix ont fait assaut de médailles, trophées, bouquets, cadeaux.
D’abord honneurs aux anciens vainqueurs, amenés en charrette par les Attelages de Vauvert : les raseteurs J.-F. Moulin, (trois reprises), J. Roumajon (2), N. Daniele (2), J. Deslys (2), T. Dumont (1) ; et les manadiers : Janin, Rouquette, Blatière-Bessac, Alain, La Galère, Le Brestalou, Ricard, Chaballier, Les Baumelles, Chapelle.
L’édition 2010 a couronné Opale du Brestalou (élue le matin même avec 13 voix), Cocardière d’Or. A Eva de Ricard l’argent (7 voix) et Duchesse de Chaballier (6 voix) le bronze. Quant à Gazette► aussi pétillante que son propriétaire Albert Chapelle, elle a reçu le titre de Vache d’Or de la municipalité du Grau-du-Roi, en tant que meilleure agitatrice de l’après-midi.
Chez les blancs, le trio de tête de l’année se compose, dans l’ordre, de Dumont, Deslys et Clarion, suivis au classement de Moulin et Paparone. C’est Rodolphe Roux à juste titre qui l’emporte pour le prix de la finale.
La course en elle-même n’a jamais embarqué les spectateurs : un temps un peu tristounet, des raseteurs trop discrets à l’exception de Clarion, véritable meneur, et Roux ; en seconde période Martin. Et des vaches peu enclines à se laisser marcher sur les sabots. Elles rentrent pratiquement toutes leurs ficelles.

LA COURSE

En piste : raseteurs droitiers : Paparone, Dumont, Moulin, Roux, Chig, Castel, Segurel, Chekhade. Gauchers : Clarion, Deslys, Martin. Tourneurs : Zerti, Martinez, Jorquera. Président de course : Jacques Valentin.
11  à la capelado, 9 après l'entracte et la disparition de Chig et Chekhade (?), puis Ségurel part à l'infirmerie pied coincé par Eva, et Moulin sort après un choc à la planche avec Gazette.

OPALE.jpgSauterelle  (Blatière-Bessac) veut bien jouer mais que dans son terrain.
Coquillette (Lafon) attaque fort mais s’éteint petit à petit.
Bimbinette (Les Baumelles) avec sa bonne accélération n’est pas étouffée.
Avec Eva de Ricard, les débats s’animent. En maîtresse-vache, elle contrôle tout et s’emporte méchamment.

A la reprise, ◄Opale du Brestalou a la "cocardière attitude" qui inspire peu les blancs. Seuls Clarion, Martin et Roux osent la défier.
La petite Gazette de Chapelle, elle, fait le show. Elle tamponne à droite, à gauche, enchaîne les séries et pour finir passe la corne. Bravo !
Carioca, elle, domine facilement. La vache de Raynaud ne fait pas dans la tendresse, elle pousse fort et tape droit dans les planches en finition.
Duchesse de Chaballier est une méchantasse pas facile à gérer même si elle baisse un peu sa garde sur la fin.
Et pour terminer, la jeune Valsière également de Chaballier (4 ans), fait parler son grand cœur en ponctuant aux planches à répétition.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

BIMBINETTE.jpg
BIMBINETTE et T. Dumont vainqueur du Trophée 2010
EVA.jpg
EVA sur J. Martin
OPALE.jpg
OPALE et J. Martin
CARIOCA.jpg
CARIOCA et C. Clarion
DUCHESSE.jpg
DUCHESSE sur R. Roux


ELECTION DE LA " COCARDIERE D'OR "

Le Grau du Roi - 18/09/2010 - Résultats du vote

OPALE du BRESTALOU " COCARDIÈRE D'OR 2010

OPALE.jpg

OPALE (Brestalou) Cocardière d'Or - 13 voix

EVA (Ricard) Cocardière d'Argent  - 7 voix

DUCHESSE (Chaballier) Cocardière de Bronze - 6 voix

Luc PERO

FONTVIEILLE *GRAINES DE BOUVINE*

L’EPANOUISSEMENT DES GRAINES DE BOUVINE…

Fontvieille 18 09 187.jpg

Fontvieille 18 09 180.jpgC’est dans les arènes Fontvieilloises que s’est déroulée la 3e Finale de Graines de Bouvine organisée par la Communauté des Communes de la Vallée des Baux en partenariat avec la FFCC. Après six courses de sélection les meilleures graines ont été sélectionnées et ont offert un après-midi très captivant. Sous la présidence de Philippe Bayle défilent les droitiers Habib Bouha, Jérémy Ciachini, Allan Daumas et Florian Hernandez suivi des gauchers Kévin Gauthier, Thibaud Servières et Walid Zini. Ils sont accompagnés des tourneurs Hicham Fadli et Gérald Rado. Tous ont grandement participé à la réussite de la journée avec un plus au vainqueur du jour ◄Zini très loyal avec des rasets arrêtés parfait. Le second Daumas est d’une efficacité redoutable et sait déjà raseter comme un vieux briscard. Il a un gros potentiel. Hernandez est à l’origine des actions les plus spectaculaires. Ciachini est très volontaire, Bouha et Gauthier ont un gros potentiel physique qu’ils doivent plus utiliser et Servières est actif.

Chez les cocardiers de nombreux Carmen honorent leurs prestations notamment le n° 411 de Chauvet (4e). Il remporte le prix du meilleur taureau avec une course qui est allée crescendo avec des séries bien conclues mais aussi bien aidé par les super rasets de Zini.
Le n° 520 de Gillet (1er) ouvre les débats de façon très spectaculaire mais c’est un coureur qui a un moral à toute épreuve. Il remporte le second prix.
Le n° 503 de Chapelle Albert (5e)
à un gros atout avec une forte anticipation et des principes, dommage qu’il se décolle un peu des planches et ne termine pas toujours sauf sur la fin ou chaud bouillant il envoi valser en contre piste Servières puis Hernandez dans un final généreux.
Le n° 173 Guillerme (2nd) est vaillant et pousse souvent au ras des planches quand il sent l’homme à sa portée. Il concède la totalité des attributs mais de façon méritante.
Le n° 646 Plo (3e) est sauteur puis se prête au jeu avec même quelques actions spectaculaires mais il laisse des forces en contr- piste. A revoir plus aguerri.
Pour terminer le n° 610 Gros (6e) va clôturer agréablement et de façon volontaire même s’il manque un peu de punch on termine sur une bonne note.
La remise des prix s’effectue en piste avec le faste traditionnel, ne restait plus qu’à lever le verre de l’amitié à l’éclosion des ces graines de bouvine…

Texte et photos

Eric AUPHAN

Fontvieille 18 09 080.jpg
Le 411 de Chauvet sur Hernandez
Fontvieille 18 09 087.jpg
Le 411 de Chauvet sur Walid ZINI