Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/11/2010

LUNEL : GALA DU FILM DES CULTURES TAURINES

Dimanche 21 novembre 2010

A LUNEL BERNARD PORRAS
A FAIT CHANTER LA CAMARGUE

PORRASA2.jpg
Hyperactif... Généreux... Pro... Amoureux de la tradition taurine... Bernard Porras ne se force pas, il est comme ça. Le public qui a rempli dimanche dernier la salle Georges-Brassens de Lunel - pleine jusqu’à refuser du monde - a adoré. Un après-midi sur grand écran et en live pour les chansons, hommages et bons mots... plus de belles interventions des invités Roger Pascal, Magali Soler ou Nicole Rébuffat...
Entre sourires, rires et quelques larmes d’émotion. Les bravos ont éclaté aux exploits des quatre mousquetaires du Carré d’As (François Canto, André Soler, Francis San Juan et Roger Pascal). Les applaudissements ont crépité pour les films sur la manade Vitou, Pierre Aubanel, la manade Rébuffat, Hadrien Poujol et Fournelet... Le Charroi des Olives s’est fait découvrir en court-métrage et en chanson. “Petit Roi “a bouleversé l’assistance. Quelques intermèdes dansés par le Velout pescalune, chantés par la chorale boisseronnaise Lis Escoutaïre et en final indispensable, La Coupo Santo de Régine Pascal. Un gala un brin nostalgique décrit par l’organisateur, chanteur, vidéaste, animateur, comme « un devoir de mémoire envers ceux qui ont construit la tradition taurine si particulière à la Camargue ».

Martine ALIAGA


Sur Internet : bernard.porras.free.fr

EDITIONS GILLES ARNAUD

GILLESABRI.jpegBIOU, BULLES, ARLESIENNES... ET CAETERA

Un calendrier, un livre, un DVD, des bouteilles de vin et une BD... c’est l’inventaire des Editions Gilles Arnaud en cette fin d’année. Si le calendrier 2011 avec ses images poster et la cuvée des lauréats taurins 2010 (pour célébrer Guépard et Mignon de Cuillé, Opale du Brestalou) se retrouvent au fil des années, le Sommiérois innove avec une série en images “Mémoire et histoire de la Camargue“ dont le premier thème traité est l’abrivado, illustré  d’archives et de  témoignages. Pour retrouver le frisson des abrivado d’antan.
Le costume d’Arles ou plutôt les costumes d’Arles, eux, sont présentés dans un livre très documenté sur l’évolution de la tenue jusqu’au costume contemporain. L’art de s’habiller, de se coiffer, de porter les bijoux, les fautes de goûts à ne pas commettre jusqu’à la galerie de portraits des Reines d’Arles, tout y est décliné, expliqué et abondamment illustré par l’association Tradicioun. Pour célébrer la beauté des filles d’Arles.
Reste la BD, avec des taureaux pour rire, facétieux et fugueurs. De joyeux drilles qui veulent profiter à tout prix quitte à se faire “mascarer“. Des aventures comico-taurines  au pré, dans les arènes, dans le char sous le crayon et les bulles de Jérémy Pasquet. Pour délirer au pays des biòu.

M. A.


GILLESARLES.jpegGILLESBD.jpegEDITIONS
GILLES ARNAUD
Produits disponibles dans les librairies et “presse“ de la zone taurine.
Renseignements :
06 60 83 04 83.
DVD : "Abrivado d'antan" 20€
52 minutes
LIVRE : "Costume d'Arles" 25€
CALENDRIER CAMARGUAIS : 6€
BD : "Des taureaux et des bulles" 12€.

 

GILLESCALEN.jpeg

 

18/11/2010

A LIRE

AVISE LE BIOU
PREND DE LA COULEUR ET DES LETTRES

AVISE2.jpgLa bouvine est vibrante de passion, forte de son identité, riche d’un vocabulaire imagé. René Domergue plonge avec délice dans le francitan des arènes et le conjugue aux traits burlesques du dessinateur Péo (Patrick Ouradou). Après le premier tome d’Avise le biòu en noir et blanc, aujourd’hui épuisé, les deux compères ont approfondi leur démarche. Et voilà que le petit vocabulaire illustré de la course camarguaise prend de la couleur et des Lettres.
Les planches dessinées sont chaudement rehaussées de jaune ensoleillé, de rouge barrière et de public bariolé.
Quant à l’abécédaire, si René Domergue a relevé le “parler méridional” orthographié “à l’oreille” pour plus de facilité, il donne désormais aussi, dans un lexique bien fourni, l’équivalent occitan et mistralien. Une remontée aux sources de la langue sous l’égide de Lise Gros et de Gabriel Brun.
Avise le biòu en couleurs à lire pour rire... et pour apprendre.

Martine ALIAGA

* 15€. Renseignements sur Internet : renedomergue.com

17/11/2010

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

Dimanche 14 novembre 2010

CLÔTURE EN BEAUTÉ

2GUYON.jpg

Rémi Guyon toujours devant


Entrée : 3/4 d’arène. Organisation : comité d’animation. Président : Philippe Vigne. Raseteurs droitiers : Guyon, Miralles, Roux, Dumas, Sanchis. Gauchers : Ferriol, Sanchez, Gougeon. Tourneurs : Dunan, Joseph, Lizon.

1J DUMAS.jpgLe temps qui se “mascare” n’empêche pas la bonne humeur dans les gradins et en piste pour une agréable clôture.
◄ Jérôme Dumas
profite de cette ambiance propice pour tirer ses dernièrs rasets et recevoir de chaleureux bravos. A 38 ans, le discret Jérôme pose le crochet mais sa passion des taureaux l’amène à attaquer une carrière de tourneur en plus de sa présidence du club taurin de Saint-Martin-de-Crau. Et si l’on se plaint du manque d’afecioun des acteurs de la course camarguaise actuelle, le fils d’Emile est un sacré contre-exemple. 
Sur l’ensemble de la course, l’insatiable Rémi Guyon assure avec brio bien aidé par Roux et Sanchis mais chaque raseteur assure sa part. Chez les noirs, Angelo de Raynaud fait montre de domination en fin de 1re partie, tandis que Gaffet d’Aubanel, agressif, ouvre une 2e partie brillante. Cléon de Saint-Pierre et Rémi Guyon rafle le prix du jour.

Jackito (La Vaunage), vulnérable hors de sa base devant le toril, donne de bonnes réactions à partir de son terrain où Guyon va le chercher. Garde ses ficelles. 3 Carmen et retour
Capelan
(Saint-Pierre) vadrouille. Entrepris, il se livre et se chauffe pour de belles ripostes (Roux, Lafare, Miralles). Ficelles au toril avec 3 Carmen et retour.
Le puissant Angelo de Raynaud donne du fil à retordre avec sa bonne gestion de la piste. Sélectionne mais emboîte avec violence surtout après Guyon. A revoir avec plus d’espace. Ficelles au toril, 3 Carmen et retour.
Gaffet
d’Aubanel, agressif et leste, enchaîne avec panache et conclut (Guyon, Roux) dans un presque quart d’heure animé et plaisant. 7 Carmen et retour.
Marquis
(La Vaunage). Sans difficulté et sans aucun refus, Marquis étale sa vaillance en 13 minutes ponctuées par la musique (4) et retour.
Explosif, Cléon de Saint-Pierre pose problème. Miralles se fait embarquer et rattraper à la planche, sans mal, pour le miracle du jour. Cléon s’envoie avec hargne dans des enchaînements jusqu’à épuisement. Deux temps morts lui sont accordés. Pour 14 minutes rythmées.
Picasso
de Raynaud se livre avec la fougue de ses 4 ans, lestement et le mourre aux planches sur chaque raset (3 Carmen et retour). Généreux dans l’effort sous les assauts des blancs qui semblent vouloir engranger les sensations avant la fin de la saison. Et Jérôme Dumas qui lève la dernière ficelle de sa carrière. Ovation.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

16/11/2010

COMPLETE DES ESPOIRS DE LA MANADE BON

Dimanche 14 Novembre : JONQUIERES SAINT VINCENT

 

DERNIERS RASETS A JONQUIERES.....

Jonquières St Vincent 14 11 031.jpg

▲ 639 avec Allam le plus loyal de l'après-midi

Devenue traditionnelle, la complète des espoirs de la manade Bon clôture la saison et la temporade du club taurin l’aficion. Très intéressante l’année dernière, l’édition 2010 n’a pas la même saveur. La faute à qui, la faute à quoi ? Peut-être au temps d’abord estival la veille avec des températures de printemps, froid et noir dimanche comme les nuages épais et sournois. La faute aux hommes peu motivés malgré les tentatives louables de Chekhade et Allam volontaires mais pas toujours esthétiques. La faute aux bioùs sauteurs impénitents, Jonquières St Vincent 14 11 013.jpgfougueux en contre piste et pas toujours faciles à canaliser en piste. La faute à la piste tapissée de feuilles enlevées à la hâte et parfois digne d’une prairie verte. La faute à un marche pied qui cède sous le poids d’Anthony Gautier. Il voltige en contre piste et doit quitter les blancs à la pause.  ◄ Sous l’arrachement du premier marche pied, un second doit être enlevé. Quand la poisse s’emmêle. Que faire? On continu à raseter en prenant des précautions. Pourtant dans le feu de l’action Chekhade frôle une première fois l’accrochage avec le 717 en ne pouvant prendre appui avant de sauter. Avec sang froid il ressaute en piste sans mal. Pourtant au dernier il renouvèle son erreur face au redoutable 703 (taù sélectionné aux Saintes Marie de la Mer) et ne devra son salut qu’en se couchant de tout son corps en contre piste où camouflé dans les feuilles il ne subira qu’une charge rageuse sans coup de corne alors que le minotaure avait brisé une planche. Alors les arènes remplies au trois quart ont apprécié certaines qualités des 511, 717, 639, 613, 602, 712, 728 et 703. Des taureaux plein de sang mais aussi au potentiel non exploité pour cette clôture. Ils seront à suivre la saison prochaine notamment le taù 703 magnifique de présentation et de prestance……

 

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle ......et au rateau

Jonquières St Vincent 14 11 002.jpg
Jonquières St Vincent 14 11 015.jpg
Jonquières St Vincent 14 11 016.jpg
Jonquières St Vincent 14 11 017.jpg
Jonquières St Vincent 14 11 019.jpg
Jonquières St Vincent 14 11 022.jpg

Chekhade en danger face au n° 717

▼ Mébarek en danger lui avec le n° 712

Jonquières St Vincent 14 11 062.jpg
Jonquières St Vincent 14 11 074.jpg
▲ Frédéric Bon au trident

Texte et photos Eric AUPHAN

15/11/2010

ADIEUX DE SABRI - 1

LUNEL : samedi 13 novembre 2010

DES RIRES ET DES LARMES


adieux.jpg
▲ Les larmes au moment du départ

3 500, 4 000... Peu importe le nombre exact. Mais samedi à Lunel, les gradins et la contre-piste ont connu l'affluence des plus grands jours. Les supporters - et les autres - ont tenu à accompagner Sabri Allouani dans ses derniers tours de piste. L'émotion à fleur de peau pour les inconditionnels de l'artiste, la curiosité piquée au vif pour ceux qui n'ont pas encore mesuré toute la place que ce raseteur d'exception a occupée dans la course camarguaise. Mais d'une journée qui restera dans les mémoires, les spectateurs garderont au coeur des moments d'exception et, au delà de sa carrière, un élan d'affection et de reconnaissance pour ce raseteur hors du commun.
Retour en images sur une après-midi de rires et de larmes.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO et Christian ITIER

 

1.jpg

▲ Entrée aux arènes San Juan
sous les yeux de l'artiste

 

2.jpg

l'entrée en piste de Sabri

3.jpg

▼ Les rires avec les copains de l'école taurine vendarguoise

8.jpg

▼ Dernier raset avec Bartabas de Lautier

4 SAB BARTABAS.jpg

▼ Sous des milliers d'étoiles
sortie en triomphe, les arènes debout

5.jpg
6 ETOILES.jpg

▲ Finie la piste pour l'homme aux 9 étoiles
Une nouvelle vie commence pour lui

************




ADIEUX DE SABRI - 2 - LE SPECTACLE ET LA CAPELADO D'HONNEUR

Lunel : samedi 13 novembre 2010

INTENSES ENTREES EN PISTE

Sous le soleil, les arènes se sont totalement remplies pour accueillir les chevaux en liberté, puis les taureaux. Sous la musique frissonnante choisie par Didier Sabatier, les gardians de Renaud Vinuesa ont évolué avec la roussataïo puis un tri superbement maîtrisé. On ne s'en lasse pas.

1C1.jpg

Mise en bouche avec les pena Mithra de  Lunel et La Gardounenque et entrée en piste des Arlésiennes du Velout pescalune, Escouleto Saint-Vincent et de Renaud Vinuesa, des Attelages de Lunel, La Nacioun gardiano et son capitaine Guy Chaptal, les gardians professionnels représentés par Jean Mathieu, la manade Jeannot Lafon.
Il était temps pour les raseteurs et tourneurs  de se présenter (Jockin, Noguera, Adil et Nabil Benafitou, Schuller, C. Garcia, J. Daniel, Khaled, Auzolle, Caizergues, Sabde, Moine, Rassir, Allam, Zerti...), plus les anciens de l'école taurine de Vendargues, et d'accueillir les trois tourneurs de Sabri, Jean-Marie Valat, Richard Bruno et Samir Benzegh. A la lecture de leur palmarès par Jacques Valentin, honneur était ensuite donné aux anciens raseteurs : Benamar, Bensalah, Félix, Mézy, Messeguer et Roger Pascal. Public debout.

1C2.jpg
▲ Roger Pascal
Il était temps d'accueillir celui que tous attendait,  Sabri Allouani, entouré des demoiselles d'honneur de la Reine d'Arles.
1C4.jpg

**********************


 

ADIEUX DE SABRI - 3 - LA COURSE

Lunel : samedi 13 novembre 2010

PASTEUR - GUEPARD - MATHIS - MICHOU
TROIS BIOU D'OR ET UN PRETENDANT
QUI ONT MARQUE LA DECENNIE ALLOUANI

1MICH0U.jpgA quoi reconnaît-on aussi la renommée d'un grand raseteur. A la reconnaissance des manadiers qui n'ont pas hésité à mener le fleuron de leur élevage à la dernière course de celui qui les a affrontés en piste. Et si Pasteur ▼, Guépard, ◄Mathis et Michou ont une notoriété due à leurs qualités bien sûr, une part en revient aussi à celui qui, samedi, à Lunel, signait ses dernières arabesques sur le sable.
1PASTEUR.jpgIl n'y a pas de grand raseteur sans grand taureau  mais pour briller et enflammer les spectateurs, les cocardiers ont besoin d'hommes de talent et de courage. Merci donc aux manades Fabre-Mailhan, Cuillé, Lautier et Les Baumelles d'avoir pour Sabri et pour le public permis à ces quatre Seigneurs de Camargue de se présenter en piste. Un peu surpris de ne pas voir d'hommes en blanc les solliciter, les majestueux taureaux ont reçu un superbe accueil.

DEROULEMENT DE LA COURSE

1BEULOLI.jpg
▲ Avec Beuloli de Fabre-Mailhan

La flopée de raseteurs amis de Sabri se sont partagés les huit cocardiers rasetés de la course, sans compter le taureau emboulé. Les blancs ont fait le maximum pour régaler le public, notamment avec deux des  cocardiers  qui ont permis les plus beaux échanges Beuloli de Fabre-Mailhan (sorti 2e) et Racanel de  Cuillé (après l'entracte). Bolero de Lafon (1er), Saphir de Saumade (3e), Saint-Gillois (Les Baumelles, 4e). Tancrède (Nicollin, 6e), Languedocien (Briaux, 7e) et Bartabas de Lautier (8e) permettant à chacun des blancs de participer à l'après-midi.
Sous la présidence de Jacques Valentin et Michel Bourrier (Le Fri) se sont présentés en piste  les raseteurs : Auzolle, Jockin, Noguera, Adil et Nabil Benafitou, C. Garcia, Schuller, J. Daniel, Khaled, Caizergues, Sabde, Allam, Rassir, Ouffe, Outarka, Moine... Les tourneurs : Benzegh, Bruno, Bensalah, Zerti...

LE TAUREAU EMBOULÉ DE LA MANADE FELIX
POUR LES ANCIENS DE L'ECOLE TAURINE DE VENDARGUES

Ils ont tout donné les copains de l'école taurine de Vendargues. Ils ont même fait don de leur corps... Tout pour Sabri, leur idole, leur ami. Ils ont embarqué et conquis le public, dans des prestations épiques voire héroïques. Un moment de détente total, les larmes aux yeux de rire. Et au micro, Henri Itier d'en rajouter... Des bleus, des bosses, des chutes, des chocs, des trous en contre-piste et quelques attributs dans le crochet tout de même avec le noir partenaire idéal mené par Thierry Félix. La preuve en images...

 

1A.jpg

▲ Fred Mangion en perdition

1B.jpg
▲ David Burger loin, très loin des planches
1C.jpg
▲ Laurent Itier en dfifficulté
mais la cocarde dans le crochet

1E.jpg
▲ Castel bien à la tête
plus difficile à la planche
1D.jpg
▲ Et toujours Fred Mangion
jusqu'au bout du spectacle

Les participants : Castel, Burger, Pla, Estève, Mangion Itier, Elkheiter, etc...
***********************

 



 

ADIEUX DE SABRI - 4 - LES A COTÉS

Lunel : samedi 13 novembre 2010

DANS LES TRIBUNES

1D1.jpg
▲ Les supporters vendarguois de Sabri ont animé l'après-midi
1D3LOGE.jpg

▲ A la présidence, au micro Jacques Valentin et en alternance Michel Bourrier, le Fri, assisté de Régis Fesquet. France 3 Sud pour les images. Dans la loge, de nombreux maires autour du Claude Arnaud premier magistrat de Lunel.

A L'HEURE DES PHOTOS SOUVENIR
1D5PHSOUVE.jpg
▲ les rugbymen du Montpellier RC étaient aussi de la fête.
Au centre à côté de Sabri, Julien Tomas.
AD4PHSOUVENIR.jpg
▲ Les Arlésiennes n'ont pas manqué de poser avec Sabri pour la photo souvenir

*************************
LES CHEVILLES OUVRIERES
chevilles.jpg


6x12.jpgL'organisation des Adieux de Sabri Allouani à Lunel a généré un grand élan. Chacun a apporté son aide et son soutien selon ses moyens et avec tout son dévouement. La liste suivante n'est pas exhaustive mais reflète l'ampleur des moyens déployés.
La mairie de Lunel, Claude Arnaud maire, les adjoints Francine Blanc, et Joël  Moysan et les employés municipaux. L'équipe d'organisation : Jacques Valentin, Solange et Jean-Luc Dupuy, Maguelone Ollivier, Philippe Czakvary, Frédéric Maselli, Frédéric Jockin, Thierry Milot, Laurent Itier, Gérard Gehin, Luc Pero, Martine Aliaga.
François de Luca et Robert Féline du CT Le Gandar de Saint-Geniès-de-Malgoirès et leur festival du film camarguais. Didier Sabatier pour la décoration et la sonorisation. 100% Toros de Lunel (T-shirts des raseteurs et le spécial de Sabri). Christian Andrieu sculpteur plasticien.
Les manadiers : Lafon, Vinuesa, Saumade, Nicollin, Fabre-Mailhan, Félix, Saumade, Cuillé, Briaux, Lautier, Boch. Patricia Madier. Le docteur Gilbert Saïsi. La FFCC et son président Henri Itier. France 3 Sud. Midi Libre et Domynique Azéma.
Tous les raseteurs et tourneurs.
La pena Mithra de Lunel. La pena La Gardounenque. Les Attelages de Lunel. Le Velout Pescalune. Le groupe l'Escouleto Saint-Vincent. La Nacioun gardiano et son capitaine Guy Chaptal. Les gardians salariés.  Renaud Vinuesa, ses Arlésiennes et ses gardians pour le spectacle d'ouverture. Les demoiselles d'honneur de la Reine d'Arles. L'équipe de guichetiers  des arènes de Lunel.
A la salle Georges-Brassens : les peintres Goro (grandes toiles peintes) et Jean Marignan (prêt de toutes les toiles des Biou d'Or), les photographes Benji et Christian Alcon, Rudy Valantin, Hélène, Christian Itier, Luc Pero.
La cuvée des adieux de Sabri : cave de Gallician.
L'apéritif de la réception : Sté Ricard.



 

 

ADIEUX DE SABRI - 5 - L'EXPO

Lunel : salle Georges-Brassens, l'expo

 

Tribune 1.jpg
La tribune pour les discours de circonstance.
Galerie.jpg
L'Allée des Biou d'Or. (Toiles de Jean Marigan)
GORO.jpg
Les grandes toiles de Goro.
1.jpg
Photo Michel Naval

Avec aussi une centaine de clichés sur la carrière de Sabri par les photographes Benjamin et Christian Alcon, Christian Itier, Michel Naval, Rudy Valantin.

******************************

A L'HEURE DES DISCOURS ET DES CADEAUX
1F.jpg
1F1.jpg
************************************