Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2011

FESTIVAL DE SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES

Dimanche 27 février 2011

LE PALMARES

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Le vainqueur des films amateurs, Eric Michel
entouré par François de Luca, Régine Pascal (à gauche)
Karine Vianes à droite

Films amateurs

1. Des taureaux, un pont et des hommes d'Eric Michel

2. La gaze d'Henri Vigne

3. Le camp Camargue de Jean-Pierre Masse

Photographies

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Les photographes :  Norbert Raynaud,
Christian Gellet (responsable du concours photo)
et les jeunes Sébastien Gagne et Baptiste Benabent

1. Norbert Raynaud
2. Baptiste Benabent, 11 ans
3. Sébastien Gagne, 11 ans

Peintures

1. Arcario
2. Tichit
3. Enjolras

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Les demoiselles d'honneur de la Reine d'Arles ont accompagné
avec élégance et gentillesse la remise des prix
avec les enfants

LE JURY

festival du film de saint-genies-de-malgoires


*******************

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Plein à craquer

"CHOMEL":
UN DIEU ET DES HOMMES

festival du film de saint-genies-de-malgoiresDimanche, Saint-Geniès-des-Mourgues a connu la ruée des grands jours. Pour les abrivado dès le matin, pour la dernière partie d'un festival qui n'en finit plus de grandir et surtout pour le très attendu "Chomel", film de François de Luca et sa talentueuse équipe.
Parkings, salles prises d'assaut par 2000 participants... fébrilité, impatience, rajout de sièges... Ah de satisfaction quand le regard clair de la star illumine l'écran.
Conquis d'avance, le public a vite vibré aux trajectoires parfaites, aux longs rasets aspirant le taureau, emmenant l'homme et la bête dans le corps à corps émotionnant d'arrivées spectaculaires.
Soupirant d'aise... les afeciouna ont retrouvé avec nostalgie la magie que le raseteur exceptionnel insufflait à chacun de ses gestes. Commes aux arènes, ils ont admiré l'audace, frissonné à chaque prise de risque, souffert aux accrochages et blessures, applaudi l'avantage laissé au taureau.
A petites touches, la personnalité de Chomel se dessine à travers ceux qui le connaissent bien. Pas facile de décoder ce farouche solitaire.
"Un sauvage au bon sens du terme, dira Philippe Cuillé, croisé homme et animal. Avec un sens du taureau - et des animaux en général - hors du commun".
Ses amis Tognetti et Ferrand, raseteurs à ses côtés, en gardent des étoiles dans les yeux. Ses tourneurs Barbeyrac et Passemard (une pensée pour Aubert disparu), évoquent son fort caractère, son instinct... On revit avec eux les légendaires duos avec Ourrias, Barraïé, Rousset... Mais c'est Jean Lafont qui trouve les mots pour partager avec la bouvine entière son admiration pour Christian Chomel.
Alors finalement le phénomène Chomel c'est quoi... Bien sûr la maîtrise du taureau, bien sûr les rasets splendides, bien sûr les inombrables trophées mais aussi la réserve d'un raseteur très sollicité qui n'a jamais cédé à la médiatisation, le charme d'une athlétique et féline silhouette aux longs cheveux noirs et un peu du mystère de l'homme plus à l'aise auprès des bêtes.
Dimanche à Saint-Geniès, le public aurait aimé que l'icone se laisse approcher. Lui dire combien il l'affectionne, le remercie et n'en finit pas de le regretter. Mais fidèle à lui-même, Christian n'est pas venu
A l'écran, le regard clair perdu dans un ailleurs peuplé de chevaux et de taureaux, n'est pas descendu sur les afeciouna debouts pour une ovation titanesque. Dommage !
Restent des images recherchées, emplies d'émotion qui témoigneront à jamais de l'histoire de Christian Chomel, extraordinaire raseteur.
Merci François !

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

festival du film de saint-genies-de-malgoires

*******************

AU FIL DES PROJECTIONS

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Jim a touché les spectateurs en plein coeur. On le découvre dans le film de Jean-Pierre Masse "Le camp Camargue", histoire d'un groupe de personnes handicapées venant d'Alsace pour un séjour en Camargue. Histoire d'amour et de rencontres. Emouvant. Réussi.
Et puis on rencontre Jim sur la scène. Pétillant d'humour, de gentillesse, le jeune homme évoque avec passion sa découverte des traditions. Et chacun d'être touché par sa spontanéité et son discours plein de sagesse. Bienvenue à Jim au pays des taureaux !

********

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Des figures "historiques" de la bouvine. De gauche à droite, Pierre Aubanel, Roger Pascal et Gérard Martin respectivement manadier et raseteurs. Après la projection du film Vovo, le one man show de Gérard Martin a régalé l'assistance.

ET AUSSI

Pêle mêle. "Les arènes de Saint-Geniès-de-Malgoirès" l'histoire d'arènes aujourd'hui disparues.  "Qui est Falcor" ou la naissance d'un poulain. "Abrivade d'antan". "Li Carreto ramado". "Au pays du Marquis". "Avise le biou" seul film d'animation. "L'imprevisible" du Pissou. Des images, des archives, des portraits... Bref un régal pour une vitrine non exhaustive des courses camarguaises et des traditions qui s'y rattachent.

**************

 


Les commentaires sont fermés.