Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2011

FESTIVAL DE SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES

Dimanche 27 février 2011

LE PALMARES

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Le vainqueur des films amateurs, Eric Michel
entouré par François de Luca, Régine Pascal (à gauche)
Karine Vianes à droite

Films amateurs

1. Des taureaux, un pont et des hommes d'Eric Michel

2. La gaze d'Henri Vigne

3. Le camp Camargue de Jean-Pierre Masse

Photographies

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Les photographes :  Norbert Raynaud,
Christian Gellet (responsable du concours photo)
et les jeunes Sébastien Gagne et Baptiste Benabent

1. Norbert Raynaud
2. Baptiste Benabent, 11 ans
3. Sébastien Gagne, 11 ans

Peintures

1. Arcario
2. Tichit
3. Enjolras

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Les demoiselles d'honneur de la Reine d'Arles ont accompagné
avec élégance et gentillesse la remise des prix
avec les enfants

LE JURY

festival du film de saint-genies-de-malgoires


*******************

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Plein à craquer

"CHOMEL":
UN DIEU ET DES HOMMES

festival du film de saint-genies-de-malgoiresDimanche, Saint-Geniès-des-Mourgues a connu la ruée des grands jours. Pour les abrivado dès le matin, pour la dernière partie d'un festival qui n'en finit plus de grandir et surtout pour le très attendu "Chomel", film de François de Luca et sa talentueuse équipe.
Parkings, salles prises d'assaut par 2000 participants... fébrilité, impatience, rajout de sièges... Ah de satisfaction quand le regard clair de la star illumine l'écran.
Conquis d'avance, le public a vite vibré aux trajectoires parfaites, aux longs rasets aspirant le taureau, emmenant l'homme et la bête dans le corps à corps émotionnant d'arrivées spectaculaires.
Soupirant d'aise... les afeciouna ont retrouvé avec nostalgie la magie que le raseteur exceptionnel insufflait à chacun de ses gestes. Commes aux arènes, ils ont admiré l'audace, frissonné à chaque prise de risque, souffert aux accrochages et blessures, applaudi l'avantage laissé au taureau.
A petites touches, la personnalité de Chomel se dessine à travers ceux qui le connaissent bien. Pas facile de décoder ce farouche solitaire.
"Un sauvage au bon sens du terme, dira Philippe Cuillé, croisé homme et animal. Avec un sens du taureau - et des animaux en général - hors du commun".
Ses amis Tognetti et Ferrand, raseteurs à ses côtés, en gardent des étoiles dans les yeux. Ses tourneurs Barbeyrac et Passemard (une pensée pour Aubert disparu), évoquent son fort caractère, son instinct... On revit avec eux les légendaires duos avec Ourrias, Barraïé, Rousset... Mais c'est Jean Lafont qui trouve les mots pour partager avec la bouvine entière son admiration pour Christian Chomel.
Alors finalement le phénomène Chomel c'est quoi... Bien sûr la maîtrise du taureau, bien sûr les rasets splendides, bien sûr les inombrables trophées mais aussi la réserve d'un raseteur très sollicité qui n'a jamais cédé à la médiatisation, le charme d'une athlétique et féline silhouette aux longs cheveux noirs et un peu du mystère de l'homme plus à l'aise auprès des bêtes.
Dimanche à Saint-Geniès, le public aurait aimé que l'icone se laisse approcher. Lui dire combien il l'affectionne, le remercie et n'en finit pas de le regretter. Mais fidèle à lui-même, Christian n'est pas venu
A l'écran, le regard clair perdu dans un ailleurs peuplé de chevaux et de taureaux, n'est pas descendu sur les afeciouna debouts pour une ovation titanesque. Dommage !
Restent des images recherchées, emplies d'émotion qui témoigneront à jamais de l'histoire de Christian Chomel, extraordinaire raseteur.
Merci François !

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

festival du film de saint-genies-de-malgoires

*******************

AU FIL DES PROJECTIONS

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Jim a touché les spectateurs en plein coeur. On le découvre dans le film de Jean-Pierre Masse "Le camp Camargue", histoire d'un groupe de personnes handicapées venant d'Alsace pour un séjour en Camargue. Histoire d'amour et de rencontres. Emouvant. Réussi.
Et puis on rencontre Jim sur la scène. Pétillant d'humour, de gentillesse, le jeune homme évoque avec passion sa découverte des traditions. Et chacun d'être touché par sa spontanéité et son discours plein de sagesse. Bienvenue à Jim au pays des taureaux !

********

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Des figures "historiques" de la bouvine. De gauche à droite, Pierre Aubanel, Roger Pascal et Gérard Martin respectivement manadier et raseteurs. Après la projection du film Vovo, le one man show de Gérard Martin a régalé l'assistance.

ET AUSSI

Pêle mêle. "Les arènes de Saint-Geniès-de-Malgoirès" l'histoire d'arènes aujourd'hui disparues.  "Qui est Falcor" ou la naissance d'un poulain. "Abrivade d'antan". "Li Carreto ramado". "Au pays du Marquis". "Avise le biou" seul film d'animation. "L'imprevisible" du Pissou. Des images, des archives, des portraits... Bref un régal pour une vitrine non exhaustive des courses camarguaises et des traditions qui s'y rattachent.

**************

 


23/02/2011

A MONTFRIN SAMEDI DERNIER

LA BOUVINE SOLIDAIRE
POUR LUTTER CONTRE LA MUCOVISCIDOSE

montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises

 

montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaisesCe fut une belle journée de solidarité, samedi dernier, à Montfrin où les participants ont mis du cœur à l’ouvrage  pour aider l’association “Vaincre la mucoviscidose“: match de foot le matin, repas, et spectacle l’après-midi. montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaisesLes organisateurs  ont reçu la meilleure des réponse, une très belle entrée aux arènes. Là les animations préparées par le CT Lou Pougaou avec les manades du Rhône, Les Chanoines, Caillan et La Marisma ont enchanté les spectateurs qui n’ont pas regretté leurs 5€. L’Amicale équestre de la Montagnette a exploité avec son talent coutumier toutes les qualités de ses Camargue ; puis Li Ruban de Provenço d’Avignon a dessiné un bien joli ballet  et La peña de Saint-Etienne-du-Grès a chauffé l’ambiance. Restait à la presque trentaine de raseteurs (jeunes, moins jeunes, vedettes,  espoirs,  tourneurs) à se partager avec enthousiasme les biòus emboulés. Mais la séquence émotion est venu des 4 récortadores d’ Arte sin fronteras (Guy Sadji, Joanin Martinez, Rémy Gaillardet et Romain Aguillon) qui ont forcé l’admiration et fait courir l’émotion par des figures osées (quiebros, recortes, écarts, sauts)  devant du bétail espagnol. Quel sang froid !
Du spectacle, de l'engagement, de la camaraderie, de la bonne humeur et... 3 992€ dans l'escarcelle de l'association "Vaincre la mucoviscidose".
Une B.A. comme bonne action mais aussi comme Bouvine et Amitié.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
▲Les Cavaliers de " la Montagnette "
montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
▲" Li Ruban Provenço d' Avignon "montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
▲Les Recortadores▼
montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaisesmontfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
▼Et bien sur les raseteurs (générations confondues)

montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises
montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises

montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises

montfrin,association vaincre la mucoviscidose,recortadores,courses camarguaises

 

 

A VALLABREGUES, DES "CANARDS" DE POIDS

LE CT LOU VINCEN A TRINQUÉ
AUX 60 ANS DU TROPHÉE TAURIN

vallabregues,ct lou vincen,commission du trophée taurin,courses camarguaises

 

vallabregues,ct lou vincen,commission du trophée taurin,courses camarguaisesIl y a canards et canards. Ceux que Robert Lacroix a patiemment stocké tout au long de ses journées de chasse pour le banquet annuel du CT Lou Vincen au bar du Cours. Et que les convives ont dégusté rôtis à point. Et puis deux “canards“ de poids, oserai-je écrire, en parlant de Midi Libre et La Provence. Car en cette année anniversaire, Robert Lacroix membre de la commission, a invité ses partenaires électeurs du Biòu d’Or  et leur direction, pour lever le premier verre de l’année à la santé des 60 ans du Trophée Taurin. L’occasion également de présenter la saison vallabréguante qui démarrera le 26 mars par une Ligue et attaquera les choses sérieuses  le 9 avril pour la première journée des 5 courses du Souvenir Jeannot-Cambi à l’Avenir.
Une soirée d’estrambord sans fausse note, ni canards, sauf dans les assiettes.

 

 Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

vallabregues,ct lou vincen,commission du trophée taurin,courses camarguaises

 

LA SAISON DU CT LOU VINCEN

Samedi 26 mars, Ligue, Lautier, Les Baumelles, Le Rhône
Samedi 9 avril, 16h, Avenir, 1re journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Jeudi 28 avril, 16h, Ligue La Galère, Cavallini, Navarro
Vendredi 29 avril, 16h, course de tau Lafisca, Guillierme, Bon, Allard
Samedi 30 avril, 16h, 2e journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Samedi 14 mai, 16h, 3e journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Samedi 28 mai, 17h, 4e journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Samedi 4 juin, 16h, Finale du Souvenir Jeannot-Cambi
Jeudi 7 juillet, 21h30, course de tau Le Rhône, Raynaud, La Galère, Cavallini.
Jeudi 4 aout, 21h30, course de tau Navarro, Saint-Antoine, Chapelle, Didelot
Jeudi 29 septembre, 16h, course de Ligue, manade Laurent
Vendredi 7 octobre, 15h30, course de Ligue, manade La Galère

 

 

16/02/2011

CODOGNAN : CT LES ENGANES

Vendredi 11 février 2011

HONNEUR AUX BÉNÉVOLES

codognan,ct les enganes,courses camarguaises
Les membres du CT Les Enganes autour de leur président

Décembre, janvier, février... Tous les clubs taurins sont en assemblée générale. Bilans, comptes rendus, espérances et déceptions sont défendus à toutes les  tribunes. Point commun : le travail acharné des bénévoles pour engranger l’indispensable argent qu’ils pourront investir pour leurs “votes“ et leurs courses. Soirées, lotos, chasse aux subventions, aux sponsors... l’hiver comme l’été, les adhérents sont sur le pont. Que seraient les villages, les fêtes et la course camarguaise sans ces indispensables  passionnés ?
A Codognan comme ailleurs, Le CT les Enganes doit  composer. Avec le comité des fêtes local, l’autre club taurin du village, la municipalité. Malgré quelques égratignures évoquées par le président Cyril Daniel, finalement tout le monde y met du sien et ça tournicote dans le bon sens.
Le souci municipal : la sécurité... Le maire Michel Julien prend exemple de l’accident du Grau-du-Roi pour lequel les élus ont été sévèrement condamnés. Pour Les Enganes : « on ne peut franchement pas faire plus. Le risque zéro n’existe pas ».
Autre problème général, la médiocrité de la saison 2010. « A Codognan, pourtant, on gagne une poignée de spectateurs en plus. La fidélité aux manadiers et aux raseteurs paye. La qualité a été au rendez-vous ».
Malgré ce bon point « les spectacles payants sont tous déficitaires et, pourtant, le club taurin finance 3 500€ de spectacles gratuits ».
Mais tant qu’il y aura des bénévoles  garants du lien social,  de l’animation du village et de la transmission des traditions « nous continuerons à faire vivre et partager notre passion, notre fe di biou » a terminé, Cyril Daniel.

 
Martine ALIAGA


La saison 2011
Vendredi 4 mars : 19 h, présentation de la saison avec le comité des fêtes et le CT La Ficelle.
Samedi 30 avril : journée du Trophée du Rhôny (abrivado, école taurine, course, bandido avec pena, folklore, attelages.
20, 21, 22 mai : fête du CT avec toutes les animations qui font le succès de Codognan, notamment les courses de vaches (plus de 25 ans de fidélité) le samedi ; et le 1er Trophée Souvenir Patrick-Aumède (Avenir) le dimanche. Plus des abrivado, course de nuit, bal,  expo photo, etc.
La journée en manade est reprogrammée, malgré le peu de fréquentation 2010 (ce qui est resté en travers de la gorge du président), en septembre ou octobre.

15/02/2011

MANADE CHAPELLE

Dimanche 13 février 2011

VISITE EN PAYS DE CRAU

manade chapelle,courses camarguaises
Le Mas de Pernes

 

manade chapelle,courses camarguaisesDes champs à perte de vue, une fin de matinée d’hiver agréable,  Bébert au volant et Florent aux explications pour une balade en pays de Crau. Chez Chapelle, Albert est la figure emblématique, la mémoire de la manade, le raconteur d’exploits et d’anecdotes. Dans son sillage, le jeune Florent, son petit-fils, trace sa route. Attentif, réfléchi et réaliste, le garçon s’investit et tend vers une évolution raisonnée de l’élevage. Sans pour cela minimiser son amour des bêtes et de la course camarguaise.
 Albert - Florent, côte à côte, l’expérimenté et l’apprenti, la maturité et la jeunesse, l’extraverti et le réservé... Plus le respect et - dans leur regard - l’admiration mutuelle.
Avec eux deux, la  découverte des 50 hectares et 200 bêtes du Mas de Pernes se montre plaisante, animée et explicite. « Nous les gardons toutes sur le mas l’hiver pour mieux les surveiller et plus facilement arriber. Dès le printemps, la moitié partiront  sur les 150 hectares en partie des marais à Port-Saint-Louis », commente Florent.
Des chemins au cordeau et des clos bien délimités, la propriété est soignée. Ici les taureaux d’abrivado, une des spécialités de la manade. Là les vaches et la nourride de veaux, plus loin les jeunes, en dernier les cocardiers : le retraité Cérès, les jeunes Bolivar, Calimnos, Fanfan, Grazielito, Ernestan, Suffren. Pour chacun, des explications, des précisions, et une évaluation claire des qualités et défauts.
Puis le clou de la visite : la Cocardière d’Or 2009 et meilleure Cocardière de la finale des vaches 2010, Gazette. Elle nous reçoit queue haute et tête orgueilleusement dressée, sans lâcher des yeux un instant les intrus qui viennent troubler son calme. Une petite vache pleine de peps et d’agressivité. Comme en piste.
Dans le même clos, avec quelques congénères, Prince. L’espoir de la marque. Bagarreur en pays, le N.326 se montre plus calme entouré de dames. Un beau gabarit de 8 ans dont Florent apprécie les qualités barricadières et en qui le grand-père et le petit-fils fondent bien des espoirs : « Pourvu qu’il ne se fasse pas mal...».manade chapelle,courses camarguaises Et avant de rentrer, un petit coucou aux fétiches apprivoisés, ◄le Camarguais Galinier et l’Espagnol Manolo.
Voilà, tous ont eu leur ration de foin de Crau, les conversations continueront longtemps dans les douillettes installations de la manade. Bébert chantera peut-être Le chant du gardian de Camargue ou racontera ses deux Rejon d’Or à Méjanes... Florent décortiquera  encore patiemment  les rouages de la course camarguaise pour le plus grand plaisir de leurs hôtes.

Martine ALIAGA
Photos  Luc PERO

manade chapelle,courses camarguaises

GAZETTE

manade chapelle,courses camarguaises
CERES

manade chapelle,courses camarguaises
NURSERIE

 manade chapelle,courses camarguaises
DEJEUNER FAMILIAL

manade chapelle,courses camarguaises
ALBERT le truculent conteur...

manade chapelle,courses camarguaises

PRINCE l'espoir de la manade

 

 

14/02/2011

REMISE DE PRIX A EYRAGUES

LES LAURÉATS DU SAN JUAN HONORÉS…

San Juan Eyragues 004.jpg

▲ Les lauréats entourés de Pierre Pancin, Maurice Mousset
et Arnaud Fesquet

Dimanche 6 février à 11h date inhabituelle pour la remise du San Juan. Pourtant c’est dans la salle du club taurin La bourgine d’Eyragues que se sont réunis les participants accueillis par les mots de bienvenue de Pierre Pancin reconnaissant de la confiance et du soutien accordé par l’union des clubs taurins Paul Ricard.
Une réception sous un soleil radieux laissant rêveur à cette époque. Ah si la météo avait été clémente en octobre 2010 pour le 45e Trophée San Juan annulé suite au report de la finale du Trophée des As à Nîmes la semaine précédente.
Maurice Mousset en maître de cérémonie explique. «C’est la première fois que nous avons dû annuler une finale. Elle restera dans les annales par rapport à cela et le 16 octobre 2011 elle se déroulera à Eyragues. On saute une saison et Fontvieille tient la corde pour l’année suivante si les parties prenantes sont d’accord».
Au palmarès David Maurel (1er avec 168 points) remporte le trophée suivi de Mathieu Marquier (126) et Joffrey Ferriol (111). Arnaud Fesquet représentant des clubs taurins Paul Ricard pouvait remercier le club taurin d’Eyragues «Aujourd’hui le soleil est là et j’espère qu’il sera présent pour la prochaine finale. Merci au club taurin d’Eyragues pour ce petit moment de convivialité». Pierre Pancin explique plein d’espoir. «C’est toujours une déception d’annuler une finale mais on a tenu à récompenser les raseteurs qui le méritent. Aujourd’hui il fait beau, il y a un peu de monde et on espère qu’il en sera de même pour la 46ème finale qui aura lieu ici. Espérons que le 16 octobre prochain la météo soit avec nous pour cette fête du trophée San Juan, pour l’union des clubs taurins Paul Ricard, pour les manadiers, pour les raseteurs et surtout le public qu’il ne faut pas oublier».
L’affiche 2010 avec Castelas (Lautier), Varadéro (Guillerme), Victor (Ricard), Clochard (Ribaud), Pierrounet (Richebois), Hauturier (Fabre-Mailhan) et Mikado (St Pierre) avait fière allure. Souhaitons cette année que les manadiers la rendent aussi attrayante mais que les dieux du ciel soient à la hauteur... 

 

San Juan Eyragues 001.jpg

 

Texte et photos Eric AUPHAN

08/02/2011

CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES TAURINS DE COURSE CAMARGUAISE

Dimanche 30 janvier 2011 au Mas d'Anglas

UNE AMICALE... DE SUPPORTERS

Manade Nicollin,Amicale des chroniqueurs,courses camarguaisesEn ce dimanche pluvieux, ils étaient là au Mas d’Anglas, les supporters.... ceux des Rouge et vert, des Nicollin, des Saint-Gabriel... ceux de La Paillade (cuvée 1975), de Montpellier Hérault, de Nîmes Olympique, de l’OM... du FC Lavérune (si si mais en très petit nombre) et de l’Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise.
manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaisesEt quand Loulou, par - bonne - surprise -, est arrivé sur le coup de 11h30, le cercle des partisans bouvinaïres et footeux s’est refermé sur lui. Simple, détendu, un mot pour chacun, Louis Nicollin s’est prêté aux photos et aux discussions (photo avec Benji et le président Luc Pero), malgré un emploi du temps très serré qui le voyait illico partir à Nancy pour le match du jour. Conscient du manque de grande vedette noire au sein de sa manade, le boss croit en la bonne étoile de son élevage : «ça va revenir, c’est sûr, avec cette race des Lafont, c’est obligé». Il raconte son coup de foudre: «Moi le Lyonnais, je suis tombé amoureux un jour aux Saintes-Maries-de-la-Mer des chevaux blancs et des taureaux noirs... J’ai voulu les avoir auprès de moi».
Un vœu réussi ô combien pour celui qui non content de créer Saint-Gabriel, a acquis une des marques royales de la Camargue et n’a de cesse de la valoriser sans la trahir. L’écrin du Mas d’Anglas avec ses bâtiments rénovés, ses arènes et son musée Rouge et vert à l’étage, témoigne de la passion de ce manadier atypique et des moyens qu’il déploie à la servir.
Ce ne sont pas Jeoffrey Barbeyrac et Jean-Pierre Gilly qui démentiront. En charge des bêtes et des lieux, les deux bayles ont sympathiquement et avec beaucoup de disponibilité, accompagné toute la journée les Amicaliers et leurs associés.
manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaisesPendant que les adhérents de l’Amicale tenaient leur assemblée générale, la visite du musée a connu un vif succès même si la visite des bêtes était annulée à cause du temps. Dans les anciennes écuries restaurées munies de leurs mangeoires en pierre, le groupe au complet était fin prêt pour les libations orchestrées par Pernod 51 pour l’apéritif et Les Traiteurs du Littoral pour le repas.
Plus une tournée générale de “Car en sacs“ et autres  chamallows offerts par Haribo, via Rémy et Arlette Martin. Retour en enfance...

Et puis dans les bulles euphorisantes, tous ont trinqué à la manade Nicollin pour clôturer cette belle journée: «Allez les rouges... allez les verts...» .

L'ASSEMBLEE GENERALE

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

 

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

 Le bureau

  Rondement menée par le président Luc Pero, les discussions ont permis des échanges parfois virils mais toujours corrects. Chacun défendant son point de vue, les questions importantes passant aux votes. Eric Auphan, trésorier, s’est acquitté, droit dans ses bottes, comme d’hab., d’un compte rendu financier impeccable laissant un solde créditeur de 2 846,79€ tandis que Cyril Daniel, secrétaire, retraçait l’année 2010 en détail plus quelques traits d’humour bien senti.
manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaisesLes diplômes taurins (photo du dépouillement des votes) ont distingué pour la cuvée 2011 : Michel Bourrier (président de course), Gérard Agu (manadier), David Meseguer (raseteur), Daniel Siméon (personnalité). Le coup de cœur au taureau allant à 14 voix sur 18 à Ratis de Raynaud.
C’est donc au Grand Radeau que se déroulera la soirée de remise, le 13 mai (19h).
L’assemblée générale 2012 et les sorties 2011 restent à “monter“ par les membres du bureau car les candidats à l’organisation ne se sont pas bousculés. A l’Amicale comme ailleurs, il faut que les chevaux de tête aient bon moral et larges épaules pour que la charrette garde le cap... de l’amitié. Mais pas de problème... l’équipage est solide!

 

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

* DATES A RETENIR
VENDREDI 13 MAI, manade Raynaud, au Grand Radeau, Les Saintes-Maries-de-la-Mer, 19h, remise des diplômes de l'Amicale.
SAMEDI 23 AVRIL, stade de France, Paris, finale de la Ligue entre Montpellier MHSC et l'OM

L'ALBUM SOUVENIR

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

▲ Pendant l'Assemblée générale

▼ La visite amicale de Louis Nicollin

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

 

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

 

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

 

▼ Les participants

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

manade nicollin,amicale des chroniqueurs,courses camarguaises

*************************************

 

 

VACHES COCARDIERS - TROPHEE PHILIPPE-THIERS

Dimanche 6 février 2011 à Uchaud

GARDER L’ESPOIR MALGRE LA CRISE

A.jpg

A la tribune : Serge Evesque (président des gardians non salariés), Patrick Bonton (Conseiller général du Gard), Henri Itier (président de la FFCC), Marc Béziat (trésorier des VC), Roger Astrologi (secrétaire des VC), Patrick Garcia (président des VC), Francis Clavel (Association traditions taurines d’Uchaud), C. Eymard (maire d’Uchaud), Florent Chapelle (représentant l’association des manadiers Raço di biou), Françoise Peytavin (présidente des manadiers AETCC).

A2.jpgLa bouvine cogite après une pauvre saison 2010. Le Trophée des Vaches cocardières n’y coupe pas. Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ? Dimanche dernier, à Uchaud, les intervenants ont souligné les mêmes effets que dans les autres assemblées : baisse des entrées aux arènes, nombre trop important de courses, dures attaques sur les bénévoles, crise générale, mauvaise communication, et surtout manque d’implication des raseteurs… La course camarguaise cherche des bouc-émissaires, les raseteurs en première ligne trinquent… Et les mêmes qui accusent, accumulent les réglements qui coupent les ailes de ce spectacle qu’on voudrait rendre obligatoire et qui pourtant ne vit que par et pour  l’éphémère et l’émotion qu’il suscite. Heureusement, une fois les griefs exposés, des voix se sont élevées pour renverser la vapeur et finalement conclure que le Trophée Louis-Thiers (ndlr : comme la course camarguaise) ne se porte pas si mal que ça. Ouf !

ILS ONT DIT

Patrick Garcia, président des Vaches cocardières : « Je tiens à souligner le travail sérieux des bénévoles de l’association. Le Trophée des VC se porte bien, les organisateurs se plaignent du mauvais travail des raseteurs. Il faut les soutenir les raseteurs et que les organisateurs se penchent sur le problème ».

Henri Itier, président FFCC : « La sélection passe par les vaches, excellentes aux finales. Dommage qu’il manque des raseteurs et de la communication ».

Françoise Peytavin, présidente des manadiers AETCC : « Je demande que les vaches de présélection soient nées et marquées de la manade. Le premier acte d’élevage et de faire naître ». Et après discussion à ce sujet  rajoute : « bien sûr il faut aider les manadiers touchés par les abattages et qui redémarrent, je parlais d’autres manades ».

Florent Chapelle (représentant les manadiers Raço di biou) : « Le spectacle a été au rendez-vous de la finale. Le nombre de courses de vaches est en diminution, c’est inquiétant… Le spectateur, avec la crise, fait des choix en terme de qualité ». Il attire l’attention sur « Les attaques perpétrées contre les bénévoles qui s’engagent (affaire du Grau-du-Roi) » et appelle à un grand rassemblement en soutien aux élus du Grau-du-Roi. « Inquiétudes mais espoirs aussi. 2011 permettra aux divers acteurs de se responsabiliser. Je rends hommage aux bénévoles, aux gardians non salariés et félicite la Cocardière d’Or 2010 ».

Roger Astrologi (secrétaire des vaches) : « Je rappelle aux organisateurs qu’ils peuvent faire appel à tous les raseteurs et pas obligatoirement à ceux des vaches cocardières ».

A1.jpgJacques Roumajon (membre des VC et ancien raseteur) : « On ne va pas faire le procès des raseteurs ni les gendarmes chez les manadiers ». « Le Trophée Louis-Thiers ne se porte pas si mal que ça. On fait avec les vaches et les raseteurs qu’on a. Restons humbles ! ».

Albert Chapelle (manadier) :  « Je remercie les raseteurs qui prennent des risques ».

Rose-Marie Vidal (élue à Mauguio et membre des VC) : « 2011 est l’année du bénévolat, il faut en profiter pour encourager les bénévoles ». Au sujet des raseteurs : « Les raseteurs aussi doivent rêver… Peut-être qu’on les empêche de rêver… ». Au sujet du manque d’implication : « C’est un phénomène de société qu’on retrouve dans la course camarguaise. Malgré ce il faut avoir de l’espoir ».

Thomas Dumont (raseteur et vainqueur du Trophée des VC 2010) : « Le qualité ça se paye. Quand on invite Dumont et Deslys, c’est sûr qu’on n’a pas en piste Villard et Auzolle. J’ai pris quatre coups de corne dans ma carrière, je n’ai eu d’appels téléphoniques que de ma famille. Respectez-nous, au lieu de nous taper sur les doigts sans cesse. On prend des risques pour vous faire plaisir, alors écoutez-vous et ne décidez pas pour nous ».

Bernard Planchon (Union des clubs taurins Paul-Ricard) : « L’UCTPR réaffirme son soutien à l’association des vaches cocardières. Malgré la crise qui touche toutes les tauromachies, il faut travailler dans la qualité et garder l’espoir ».

C. Eymard (maire d’Uchaud) : « Les directives des préfets sont de plus en plus contraignantes concernant la sécurité dans une société qui ouvre systématiquement le parapluie. J’encourage les organisateurs à faire du « dumping » auprès des élus pour arrêter ce surplus de lois impossibles à gérer. Il faut porte la bonne parole pour supporter les traditions camarguaises ».

LES COMPTES RENDUS EN BREF

Roger Astrologi (secrétaire) : 48 manades ont participé aux courses de présélections. Finale 2010 au Grau-du-Roi : 1er, Dumont Thomas ; raseteur le plus méritant de la finale Rodolphe Roux. Cocardière d’Or : Opale de la manade du Brestalou. Meilleure vache de la finale : Gazette de la manade Chapelle. Pour 2011, les présélections se dérouleront à Cabannes et Vestric-et-Candiac. La finale 2011 à Saint-Rémy-de-Provence le samedi 10 septembre.

Marc Béziat (trésorier) : bilan comptable 2010 : 1 246,95€

Texte et photos
Martine ALIAGA

***************        

vaches cocardières,trophée philippe-thiers,courses camarguaises

  

 

07/02/2011

UNE FETE POUR LA COCARDIERE D'OR

Samedi 5 mars 2011

ET PENDANT CE TEMPS, OPALE
RUMINAIT TRANQUILLEMENT DANS SON PRÉ

OPALE.jpgOpale par ci... Opale par là. Elle a dû avoir les oreilles bourdonnantes la vedelière, là bas dans son pré ! Samedi dernier, la manade du Brestalou fêtait sa Cocardière d’Or non loin de Fontanès, sur les terres de Jacques Roumajon, pavoisées pour l’occasion de noir, blanc et bleu.
Dix ans après Florette (sacrée en 2000), Opale, fille d’Emeraude, N.906, a gravi les échelons depuis sa première course à Castries en 2006 jusqu’à la dernière marche au Grau-du-Roi, le 18 septembre 2010.
 Devant une assemblée conquise, Henri Gibert a rappelé les principes d’élevage de la manade : « Peu mais bien » et dans un discours très “brestalien“ - un doigt de vérités bien senties, un doigt d’évocation passionnée de ses cocardiers et quelques banderilles bien positionnées -  a rappelé les figures majeures de la devise :  Veneur, Mazel, Montvert, Apis, Crespin, Raboliot, Typhon... et les vaches parmi lesquelles la Reine du jour, Opale. Et avec ses mots empreints de toute la fierté de l’éleveur, il a évoqué : « La “Cocardière attitude“ d’Opale - même si pas assez rasetée au Grau - aussi intelligente en piste qu’en pays ».
Il n’y a pas de petit ou de grand manadier sur l’échelle de la passion des biou. On connaît l’abnégation nécessaire à élever des taureaux de course camarguaise. Le Brestalou sélectionne énormément ses produits et tel l’artisan met tout son savoir et son coeur dans la belle ouvrage. Le titre de Cocardière d’Or récompense les efforts du trio et d'amateurs fidèles, veillant à la bonne destinée de cette manade.
Samedi, les amis étaient réunis pour, ensemble, trinquer à la poursuite des rêves et surtout à leur aboutissement.

Et pendant que l’assemblée lui tressait des couronnes, Opale, elle, continuait à ruminer tranquillement son foin. Bonne année ma belle !

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

06/02/2011

UN PEU D' HISTOIRE...

 

tour.jpg

anglas.jpg

Luc Pero