Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/03/2011

CONGRES FFCC (2)

Dimanche 12 mars 2011 aux Saintes-Maries-de-la-Mer

DES DISCUSSIONS ET DES DEBATS

A8.jpg

Réunion d'urgence des présents du comité directeur (25 sur 45)
puis discussion fédé - raseteurs, puis assemblée de raseteurs
puis discussions manadiers, raseteurs, fédé, trophée taurin, organisateurs
la matinée de ce dimanche a multiplié les débats

A2.jpgIl faut croire qu'en course camarguaise, c'est toujours au dernier moment que se réglent les problèmes. Or, problème il y avait depuis un moment puisque durant l'hiver les réglements en discussion dans toutes les parties prenantes de la bouvine n'étaient pas finalisés dans leur totalité. Au terme d'une saison insatisfaisante pour tous, le feu couvait et l'incendie a éclaté.  Explications peu claires, réglements modifiés, propositions différentes au jour le jour, et dernière modification qui a mis le feu au poudre, la suppression du groupe 2. En toile de fond, une Fédération qui ne prend pas assez en compte les avis des acteurs de la course camarguaise. Notamment les raseteurs qui se sentent insuffisamment représentés au comité directeur et donc pas écoutés même s'ils reconnaissent leurs erreurs et se disent prêts à discuter.  Le Trophée Taurin avait lui aussi agité la sonnette d'alarme, pas d'accord pour  effacer d'un coup la quarantaine de raseteurs du groupe 2, et une finale (du groupe 2) qui ces dernières années avait donné satisfaction donnant l'éclairage sur un club taurin, des cocardiers et des hommes de second niveau certes mais indispensables toute la saison.
Reconnaissons tout de même que, hier aux Saintes, tous les acteurs sont restés dignes et que finalement manadiers, raseteurs, Trophée Taurin, organisateurs, Fédé se sont écoutés. S'entendront-ils ? La réunion de ce soir devrait être enrichissante pour tous.

Martine ALIAGA

Photos Christian ITIER

EXPRESSIONS

A7.jpgNicolas Noguera : "Les responsabilités sont partagées. Et ce sont les raseteurs qui prennent. Vous ne vous attaquez pas aux vrais problèmes. Nous on accepte la flexibilité pour les organisateurs (un seul entrant) et vous, vous suppprimez le groupe 2. Il y a des pistes à explorer pour éviter la pression aux jeunes taureaux. Nous avons dit oui à la suppression du frontal, oui à un seul entrant. Oui pour la prise en compte de 30 courses aux As et 50 à l'Avenir. Oui pour changer la ficelle. Nous voulons plus de représentants au comité directeur. Nous demandons qu'on associe les raseteurs (en exercice ou ancien) au choix des jeunes raseteurs qui passent "en pointe"...

Kerfouche : "Attention au groupe 2. Il faut vous remettre en question sur la manière de raseter. Il y a des améliorations à faire..."

Cyril Garcia : "On manque d'écoute. Essayons de travailler ensemble".

Hadrien Poujol : "La course camarguaise n'est pas un sport, c'est de la tauromachie. Nous on reconnaît nos erreurs, on n'a pas été bons. Mais il ne faut pas oublier que certains taureaux sortent avec des pelotes. Il faut un projet commun manadiers - raseteurs".

Jacques Mailhan : "Nous avons de grosses difficulté à mener des taureaux en haut. C'est difficile. La solution on ne l'a pas trouvée. Il y a des taureaux de 4, 5, 6 ans qui n'ont pas le temps de s'exprimer. Après, il y a trop de pression sur des taureaux jeunes notamment dans les petites compétitions (sur quelques journées). Ce n'est pas la faute du Trophée Taurin. Ce qu'on avait trouvé, c'est que les raseteurs plus âgés ne marquent pas de points sur les taureaux jeunes. Nous avons fait de bonnes choses comme de lever le frontal.... Essayez de vous mettre à la place des manadiers. Je sais qu'il faut aimer les taureaux pour raseter... Mais il faut se remettre en question".

Gérald Rado : "A chaque réunion, on se fait écraser au comité directeur. Nous ne sommes pas assez représentés. Il faut régler les problèmes aujourd'hui. Il pleut, il n'y a pas de course. On ne prend pas les spectateurs en otage".

Frédéric Jockin : "La FFCC veut vider le Trophée Taurin. Mais sans les articles du vendredi, qu'est-ce qu'il reste...".

Marc Moucadel : "Si on supprime le groupe 2, on va au-devant de problèmes".

Aimé Hugon : "Il doit y avoir une table ronde sur la course camarguaise. Il faut changer le système".

A6.jpg

*******************



Les commentaires sont fermés.