Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/04/2011

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : Les Lagarde

Samedi 2 avril 20121

PESCAIRE ET HEPHAISTOS
DE BELLES POUSSES DE PRINTEMPS

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales de lagarde,courses camarguaises

Héphaistos (5e) et Granier

 

 

Samedi. A Saint-Laurent, pour le Printemps des Royales on rasète proprement... Qu’on se le dise. Le manadier Lagarde, le président de course et du CT Lou Bandot ainsi que le public - peu nombreux sous les nuages - veillent. Du coup, la plupart des rasets partent des planches, et les jeunes taureaux jouent équitablement. Ce jour, ce sont Pescaïre (sorti 3e) et Héphaïstos (5e) qui retiennent l’attention, leurs meilleurs partenaires en blanc, Marquis, Alarcon et Granier. Fougère, Jockin, Bournel, Sabde par moments.
Le long des planches, Targaïre alterne réserve et poursuites intempestives. Il fait calculer les blancs comme il se doit pour un premier. Rentre un gland.
Bravet, Mouscaïoun se montre peu appliqué jusqu’à ce que Jockin en deux-trois rasets l’intéresse opportunément. Plus concentré aux ficelles, il se livre mieux. 11 minutes, 1 Carmen et retour.
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales de lagarde,courses camarguaisesPescaïre (photo avec Marquis) garde l’angle du toril et à grandes foulées, fonce sur l’homme. Rien ne lui échappe et les blancs mettent le frein. Puis, Granier montre la voie, suivi de Bournel. Pescaïre s’engage fort et met la corne (Marquis). Sur une reprise d’Alarcon, il se cabre méchamment, puis pousse après Fougère et enchaîne sévèrement. Les glands rentrent en musique plus 4 fois en course.
Médard démarre au moindre mouvement. Quand il se place, ses engagements sont fermes notamment sur les gauchers. Ses plus belles finitions sont pour Marquis. Les ficelles rentrent sur le disque déjà entendu 3 fois.
Héphaïstos lâche sa fougue et arpente la piste. Petit à petit, s’approprie les lieux en changeant opportunément de terrain et s’engage droit devant dans les planches. Tour à tour, Granier, Bournel, Fougère sont gratifiés de belles frappes. De gros coups sur Alarcon, Marquis. Pas de refus pour un quart d’heure très intéressant. Le 2e gland au toril. 6 Carmen plus retour..
Uchaudois fait le “cabour”, saute allégrement les planches, avec du peps à revendre et à canaliser. Quelques échanges les dernières minutes jusqu’à rentrer un gland en musique.
Pégase est un fougueux encore brouillon. Plus stable au fur et à mesure, il se cabre et tape en rythme, la musique au diapason pour 11 minutes.

MARTINE ALIAGA

Photos Christian ITIER

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales de lagarde,courses camarguaises

Pégase (7e) et Alarcon

*******************************************


Les commentaires sont fermés.