Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/04/2011

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES DE COURSE CAMARGUAISE

Samedi 23 avril 2011 : au Mas de Pernes

 

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises


A LA MANADE CHAPELLE
LE BONHEUR EST DANS LE PRÉ

 amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

Il n’y a pas que des galets en Crau et le Mas de Pernes avec ses pâturages bordés d’arbres en atteste. Albert Chapelle maître des lieux n’est pas peu fier de ses installations: arènes, salle de restaurant, grande terrasse avec vue directe sur les chevaux et les taureaux: «Ici le bonheur est dans le pré, les ferrades se passent là, directement sous les yeux des invités».
Entre deux averses, les chroniqueurs et photographes de courses camarguaises ont tout de même profité des explications éclairées de Bébert et de son petit-fils, Florent Lupi durant une belle promenade au milieu de l’élevage. «Ici, il y a 50 hectares, détaille Florent, et 120 à Port Saint-Louis, pour 200 têtes de bétail, en tout. Depuis 2002, nous nous attachons avec le gardian salarié Bernard Gros, à une sélection rigoureuse. Nous sommes amenés à fouetter le sang, changer les familles, changer d’étalon...». Une recherche permanente d’amélioration de la race qui porte ses fruits notamment avec l’espoir de la manade, Prince «<tellement bagarreur que nous le mettons à part avec les vaches Gazette (Cocardière d’Or 2009) et Julienne».
De belles installations, des cocardiers qui s’affirment, et une ambiance familiale chaleureuse soudée par l’entente entre le grand-père et le petit-fils. Affable avec tous, Bébert ne s’est pas fait prier, entre deux savoureuses anecdotes, pour entonner “Le chant du gardian” face aux chroniqueurs ravis.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO
Martine ALIAGA
Eric AUPHAN

 

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

 

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade albert chapelle,courses camarguaises

 

 

 

 ******************************

 

 

 


29/04/2011

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES : ANNIVERSAIRE

LE TRIDENT SEXAGENAIRE HYPERACTIF

« trident.jpgDes taureaux à Saint-Geniès des Mourgues, il y en a au moins depuis 1885 et on a même retrouvé une lettre du Marquis de Baroncelli qui réclamait les sous à la mairie d’un “bœuf” à la corde pour fêter un 14 juillet...», raconte Gérard Gehin, président du CT Le Trident depuis 1986. Taureaux dans les rues, sur les places... les plans de charrette ont bourlingué dans le village: plan de Rul, aire de Rouquairol jusqu’à se stabiliser en arènes, vers 1930, sur la promenade puis définitivement s’implanter en 1979 en contre bas du village avec une jolie piste ronde entourée de platanes.
Dignes successeurs des présidents Clément Gibert (fondateur du Trident), Félix Janin, Yves Janin, Fernand Fournier ou Léon Sérane, sans omettre André Rouquairol (membre, vice-président), le responsable actuel et les membres - liés par une solide amitié - se dévouent sans compter pour que vivent les traditions autour et dans les arènes. Avec quelques bonnes recettes. D’abord déléguer: aujourd’hui les jeunes Rémi Dumas et Mathieu Bousquet, ont en charge les courses de taureaux espoirs «pour les mettre dans le bain». Ensuite miser sur la fidélité. A Saint-Geniès, si tu es apprécié, tu es adopté. Depuis une éternité c’est Jeannot Lafon qui mène les abrivado et bandido. «Il a pris logiquement la suite de Michel Zuccarelli. Sans pression, en confiance et il a les cavaliers pour. Ici, un seul passage, c’est la tradition», explique Gérard Gehin qui peut compter aussi sur un soutien sans faille de la mairie.
Pour Yvon Pellet, premier magistrat «Gérard c’est le maire des arènes. Nous entretenons une amitié profonde et je suis membre du club taurin depuis toujours". Optimiste mais pragmatique tel qu’il se définit, Yvon Pellet accorde toute son aide aux us et coutumes de ce terroir mais ne peut s’empêcher de s’inquiéter: «Je me fais du souci par rapport à l’évolution de la course camarguaise. Les petits villages se battent sans gros moyens et la concurrence fait rage. Exemple, dimanche, on se retrouve face à la Royale de Cuillé à Palavas... Et puis, il y a bien trop de courses...».
Mais le premier citoyen de Saint-Geniès est aussi le premier supporter de son village, de son club taurin et de cette ambiance bon enfant, chaleureuse et amicale qui entoure les manifestations. Alors, malgré son emploi du temps chargé, nul doute qu’il suivra de près le programme festif qu’a concocté la bande à Gégé pour aujourd’hui et demain. De quoi marquer dignement les 60 ans du Trident et bien augurer le futur.

Martine ALIAGA

 

Samedi 30 avril : 12h, abrivado; 16h, 5€, Ligue, Janin, Lafon, Rouquette; bandido; 19h, soirée bodega au Café de France.
Dimanche 1er mai: 9h, déjeuner au pré manade Vitou; 10h30, ferrade; 11h45, abrivado départ des prés; 16h30, 10€, concours de manades, Trophée des As.

26/04/2011

MOURIES *AS*

Lundi 25 Avril 2011

UN EMPIRE POUR BRUTUS ET ROMAIN GROS

Mouriès 25 04 115.jpg

▲ Brutus (Lautier) et Romain Gros pour un final explosif.

Entrée: 800 Organisateur: CT Mouriesen Présidence: P Gibert. Droitiers: Chig, Gros, Marquier, Moutet, Sabatier. Gauchers: Clarion, Lafare, Ouffe. Tourneurs: Beker, Kherfouche, Lebrun, Molins, Ull.

Sous le soleil la première partie est tonique avec Josué premier volontaire et Organdi très cocardier. En seconde Maï impose sa loi et Brutus termine criminellement avant l’orage. Des hommes Romain Gros ouvre les ficelles, n’a pas la réussite mais prend des risques et s’en sort bien. Avec lui Chig et Ouffe s’investissent plus en première partie. Clarion, Sabatier et Lafare en seconde. Marquier rasète à la perfection mais si peu. Matray est efficace et Moutet touché hier reprend doucement.

Il court il court JOSUÉ (Joncas). Marathonien, il boit les rasets sans relâche et les séries s’enchaînent sans temps mort comme les Carmen. Quelques percussions et une ficelle au toril en musique pour ce solide premier. 6 Carmen. A contrario, ORGANDI (Plo) se place, baisse la tête et profile ses cornes dans des arrivées frémissantes. Sur Chig l’impact est soutenu, sur Gros l’enfermée émotionnante. Vigilant aux ficelles c’est en pur cocardier qu’il affronte la bourre face aux super rasets de Chig et Gros. 10 Carmen et retour avec une ficelle. Imposant, GEDEMUS (Bon) brise la planche sur Ouffe et se soulève sur Chig. Malheureusement, irrégulier et fantasque sa course s’effectue en dent de scie. Chig en tire le meilleur à deux reprises mais le bioù rentre ses ficelles en silence. 2 Carmen.
Vite collé aux planches, MAÏ (Baumelles) contrôle cinq minutes les blancs aux rubans. Aux ficelles, il passe à l’offensive sur Clarion (3), Lafare et saute après Chig. Agressif et méchant, il ne se laisse pas manœuvrer, termine par une action aux planches après Lafare et rentre ses ficelles. 6 Carmen dont retour. Brouillon, LANGUEDOCIEN (Briaux) ne trouve pas sa place. Les hommes usent de sa générosité dans la pagaille (arrêt à la 4ème) mais il offre des actions spectaculaires sur Gros (3), Ouffe (3), Chig (2), Clarion (2) et Moutet dans quatorze minutes vaillantes. 7 Carmen et rentrée. Décidé, BRUTUS (Lautier) annonce la couleur sur Sabatier et tape après Gros. Solide, il change de terrain et ne se laisse pas approcher facilement. Beaucoup ne touchent pas la tête et Sabatier et Lafare se partagent les attributs. Aux ficelles il s’explose sur Gros qui retombe en contre piste la corne contre le ventre de longues secondes. Il se sort indemne de ce traquenard. Il prend le moral et enferme Clarion, frappe sur Lafare et termine par un énorme coup de barrière sur Gros sous l’ovation. Mon empire pour Brutus et Romain. 5 Carmen et retour avec ses ficelles.

 

Mouriès 25 04 022.jpg

▲ Organdi (Plo) sur Chig.

▼ Gédémus (Bon) se dresse après Chig.

Mouriès 25 04 027.jpg

 

Mouriès 25 04 054.jpg

▲ Maï (Les Baumelles) agressif sur Clarion

Mouriès 25 04 078.jpg

▲ Languedocien (Briaux) percutant sur Romain Gros.

 

************Romain coincé dans les cornes de Brutus************

Mouriès 25 04 092.jpg

Mouriès 25 04 093.jpg

Mouriès 25 04 094.jpg

Mouriès 25 04 095.jpg

Mouriès 25 04 096.jpg

Mouriès 25 04 097.jpg

Mouriès 25 04 098.jpg

Mouriès 25 04 100.jpg

Trophée des Raseteurs : Lafare (14 points).

Texte et photos Eric AUPHAN

25/04/2011

CABANNES *AVENIR*

Dimanche 24 Avril 2011

UNE COURSE EQUILIBREE

Cabannes 24 04 019.jpg

▲ Moine et Mazarin (Le Rhône) dans un beau duo.

Entrée: ½ Organisateur: CT Lou Prouvenco Présidence: J Faure Droitiers: Bruschet, Moine, Plaza. Gauchers: Favier, Ferriol, Lafare. Tourneurs: Cuallado, Dumas, Duran, D Martinez.

Ouverture de temporada correcte pour le club taurin Lou Prouvenço avec un plateau équilibré. D’un côté des taureaux déjà bien en pattes pour certains et des raseteurs qui travaillent en équipe et dans l’esprit. Sans faire trop d’efforts, BASTIDON (Cavallini) conserve un gland jusqu’à la septième. Il frappe sur Lafare, Favier et Bruschet mais s’avère trop irrégulier. Il percute deux fois Ferriol mais rentre ses ficelles en silence. 4 Carmen. Doté d’un excellent placement, MAZARIN (Le Rhône) Cabannes 24 04 049.jpgpossède aussi une belle anticipation. Il manque de finition mais enferme Bruschet. Au toril, il contrôle et oblige des rasets arrêtés. Il conserve aisément ses ficelles et termine par une émotionnante enfermée sur Favier. 4 Carmen et rentrée. En deux rasets ◄ BOLIVAR (Chapelle) défend déjà son second gland mais dans la foulée saute sur Dumas qui rentre de justesse dans le burladéro. Volontaire, il se livre cornes aux planches, accepte les séries et saute après Bruschet. Concentré et placé, il conserve ses ficelles et termine par une percussion sur Favier. 7 Carmen et retour. Confirmé, PICASSO (Chauvet) se livre, accepte les séries en musique, pousse sur Moine et conserve son second gland douze minutes. Trois actions sur Ferriol, Plaza et Bruschet et ficelles intactes avec 8 Carmen et rentrée. Vaillant et coureur, CRESPIN (Brestalou) lache ses rubans en une minute trente. Aux ficelles avec un cœur énorme, il fait preuve d’une volonté éblouissante et se jette dans d’interminables séries. Bruschet et Plaza le font briller. Plaza en confiance se fait propulser à la barrière avec le tricot déchiré. Héroïque, il rentre une ficelle au toril. 15 Carmen et retour. Sans vice, MANOLO (La Galère) saute d’un raset à l’autre. Une minute et on attaque les ficelles. La facilité engendre un peu la pagaille mais il résiste sept minutes trente pour autant de Carmen et rentrée. Méchant, RAMSES (Plo) disperse son potentiel contre les planches qui volent et mettent les portiers en surchauffe 15 minutes. Franc sur le raset, il ne faut pas rater son arrivée. Il fait preuve d’une bonne énergie et canalisé, il devrait faire parler de lui. Lafare lève la première ficelle sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.

 

Cabannes 24 04 060.jpg

▲ Bolivar (A Chapelle) saute après Bruschet.

▼ Chaud devant pour Plaza avec Crespin (Brestalou)

Cabannes 24 04 105.jpg

 

Cabannes 24 04 106.jpg

Cabannes 24 04 107.jpg

Cabannes 24 04 108.jpg

▼ Chaud aussi pour Favier avec Mazarin (Le Rhône).

Cabannes 24 04 041.jpg

Cabannes 24 04 045.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (13) Bruschet (8) Plaza (2)

Trophée des Raseteurs: Moine(11) Lafare (10).

VESTRIC : COURSE DE PRESELECTION DE VACHES

Mercredi 27 avril 2011

VESTRIC27AVRI.jpg

24/04/2011

VENDARGUES * AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011

LES CUILLÉ ONT DU COEUR

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
VISON et Cano

 

 

Entrée: 1/4 d’arène. Organisateur: CT “La Muleta”. Présidence: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers: Ilias Benafitou, Cano, Caizergues, Charnelet, Valette. Raseteurs gauchers: Errik, Thomas Mondy, Sanchez. Tourneurs: Cano, Curtil, Estève, F. Garrido.

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaisesDe cette course complète des espoirs de la manade Cuillé, nous retiendrons surtout l’envie débordante d’en découdre de la part de tous les jeunes éléments. Face à eux, l’équipe blanche s’est montrée honnête et travailleuse.
Youri.- Aucun refus et quelques bonnes poussées sur Errik (2 fois), Valette (2 fois) avec des arrivées pattes sur l’estribo pour 14 minutes et 5 Carmen. Plaisant.
Marin.- Coureur, sauteur, il a une nette préférence pour les droitiers qu’il suit volontiers dans le pourtour. Un gros coup sur Ilias Benafitou. Ficelles au toril et un Carmen.
Honoré.-Biscornu, plein de gaz, il répond avec envie et se retourne vite pour enchaîner. Un comportement et un placement sérieux, des séries rondement menées et 5 fois la musique retentit. Une ficelle au toril.
Vison.- Craint (10 minutes pour couper la cocarde), ce beau gabarit peine pourtant à trouver sa place. Compliqué, il fait douter les hommes. Des actions sur Valette, Cano, Errik pour 3 Carmen et un gland au toril. A revoir.
Mandarin.- Volontaire, il demande du travail pour exprimer ses qualités dans des séries qu’il ne peut étaler qu’en fin de ses 11 minutes. Plaisant, 4 Carmen.
Erasme.- A l’image de ses congénères, il fait preuve de courage et met beaucoup de cœur dans des droite-gauche toniques et des poursuites piquantes. Une ficelle au toril et 4 fois la musique.
Avocat.- Hors points. Bien armé, il argumente sa défense par une belle vélocité et une bonne occupation du terrain. Pas facile, il effectue des finitions spectaculairement dangereuses et rentre ses glands au toril en musique.

LUC PERO

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
HONORE - Marc Sanchez

 

 

Trophée de l’Avenir: Cano, 17 points ; Ilias Benafitou, 8 pts ; Charnelet, 6 pts ; Errik, 5.
Trophée des raseteurs: Sanchez, 13 pts ; Thomas Mondy, 5 pts ; Valette, 2.

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011 : Printemps des Royales

LES JEUNES MAILHAN
BIEN DANS L'ESPRIT DU PRINTEMPS

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

Jérémy Aliaga a mené l'après-midi

 

Entrée : 2/3 d’arène.  Org. : CT Le Bandot. Président : T. Cure. Raseteurs droitiers : Noguera, Oudjit, Schuller, Jockin. Gauchers : Aliaga, Guin, Ruiz. Tourneurs : Grando, Baccou, Martin, Euzéby.


saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesAvec les Mailhan on ne s’ennuie pas un instant : variété des caractères, sérieux de comportement et toujours cette extraordinaire vaillance.
Aliaga (photo) mène le bal avec Guin, Schuller par moments pour un travail propre et agréable.
Le magnifique Midas se fait cueillir aux pompons. Mais, aux ficelles, avec des trajectoires plus longues, il se livre et enchaîne de bon cœur bonifiant son placement et accentuant sa pression sur les blancs. 13 belles minutes. 2 Carmen et retour.
Plus compliqué, Quito impose d’entrée sa vitesse et la difficulté monte d’un cran. Perd un peu de concentration en s’emportant après Noguera puis Aliaga, et visite le pourtour. Mais, il ne se laisse pas monter sur les sabots. Il repart de plus belle dans des séries sérieuses où il reste bien présent jusqu’au ras des planches. Rentre une ficelle en musique (plus 2 en course).
Autre style avec Arlaten, mobile et leste. Quelques évasions dans les deux sens, mais aussi de la tenue et l’œil aux aguets pour faire rompre les trajets trop audacieux. Plus des conclusions serrées (Aliaga, Guin), et beaucoup d’allegria dans les enchaînements. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesSérieux le long des planches, Marcias (photo ci-contre avec Schuller) impose sa puissance dans les séries. Sans refus, il tire la langue mais avec volonté et vaillance, il sort en force sur les blancs jusqu’à s’emporter méchamment après Schuller, Aliaga. Défend brillamment sa 2e ficelle qu’il rentre. 4 Carmen et retour.
En mouvement, Pistachié est toujours d’accord pour de belles finitions. Remuant, pétillant, les actions que lui proposent Aliaga, Schuller, Guin, Jockin sont honorées de grands engagements. 10 minutes, 5 Carmen et retour.
Généreux comme un grand cru, Vinum s’envoie dans des séries endiablées corsées par des finitions au ras des planches. Du sérieux, aussi, à trouver les angles et cette formidable envie de participer au jeu. 12 minutes, 2 Carmen et retour.
De la vitesse, du panache et de grands éclats aux planches pour Adès (hp) qui clôture avec bonheur cette 6e course du Printemps des Royales. La musique au diapason pour une ficelle ramenée aux Bernacles.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 21 points ; Schuller, 9 ; Oudjit, 4.
Trophée des Raseteurs : Guin, 8 points ; Ruiz, 8  ; Jockin, 5 ; Noguera, 5.


La pluie de la veille a fait des dégâts dans la piste, la course est repoussée de demi-heure. Le tracteur, pelles et rateau sont entrés en jeu pour une remise en état avant que les raseteurs ne se présentent à la capelado.

 saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

*************************

.

18/04/2011

PRELUDE DE LA COURSE *DES RAMEAUX* A ARLES

Dimanche 17 Avril 2011


TRI A LA MANADE ST GERMAIN DIMANCHE DES RAMEAUX…

Tri St Germain 17 04 008.jpg

C’est au mas St Germain non loin du Vaccarès que nous nous sommes retrouvés dimanche matin en prélude à la grande course d’ouverture de la saison taurine Arlésienne pour le tri du bétail prévu Tri St Germain 17 04 087.jpgpour la course de l’après-midi. Badaïre cocardier vedette de la manade St Germain affronte les As du crochet accompagné de deux congénères (Ignace n° 444 et Sonnailler n° 429) prévus pour donner le change à l’école taurine locale en ouverture. A cheval, Germain Vadon et les amateurs font preuve de dextérité pendant le tri et les simbeùs ouvrent la voie dans le couloir. Après cette manœuvre parfaite direction les prés sur les ballots de paille de la charrette pour raccompagner le troupeau qui change de pâturage puis visite des vaches aTri St Germain 17 04 119.jpgccompagnées de veaux pour certains âgés de quelques jours voire quelques heures. Retour au point de départ où sur le char les gardians procèdent à l’encocardement des bioùs. Calme et impassible Badaïre se laisse faire. Christian Culetto ancien raseteur n’est pas étonné : «Dans le char on dirait qu’il bade tellement il est calme. D’ailleurs c’est pour cette raison qu’on l’a appelé Badaïre mais attention en piste il n’est pas le même». Sonnailler plus récalcitrant oblige à plus de vigilance et à plusieurs essais. Alors qu’un mouvement naturel s’opère vers la table du succulent déjeuner où les discussions vont bon train au sein de la famille, des aféciounas, des raseteurs (Mascarin, Moulin), des tourneurs (Gérald Rado) et clubs taurins organisateurs ainsi que Marine Rosière ambassadrice du riz. Dans le bouvaù, les enfants ouvrent les cases du toril et jouent aux apprentis taureaux-raseteurs. Le pétillant Antonin, fils du manadier du haut de ses 5 ans ½ joue des cornes avec un bout de bois et entraîne les autres dans son sillon. Tout un symbole. A l’ombre des grands arbres proches du bouvaù, les cocardiers attendent le départ vers les arènes……

Tri St Germain 17 04 010.jpg

▲ Arrivée dans le clos de tri.

 Tri St Germain 17 04 039.jpg

▲ Germain Vadon trie Sonnailler.

Tri St Germain 17 04 153.jpg

▲ Un veau de quelques heures environ avec encore le cordon.

▼ Le Char est fin prêt pour rallier l'amphithéatre Arlésien.

 Tri St Germain 17 04 174.jpg

 

Tri St Germain 17 04 181.jpg

 ▲ Badaïre calme se laisse encocarder.

▼ Antonin Vadon 5 ans 1/2 joue au cocardier.

Tri St Germain 17 04 207.jpg

 Texte et photos Eric AUPHAN

17/04/2011

ARLES *AS*

Dimanche 17 Avril 2011

LES BÉNÉDICTIONS POUR ALÉSIEN ET CHIG

Le duo vainqueur remporte les suffrages et Athor fait une grosse impression.

Arles 17 04 331.jpg

 

Environ 900 aféciouna répondent présent à l'ouverture des rameaux organisée par la SA Jalabert Frères. Au paséo le président de course Claude Chevalier acceuille les droitiers Auzolle, Chig, Gros, Mascarin, Matray, Maurel, Moulin JF, Rey et les gauchers Ferriol, Martin-Cocher, Mébarek, Poujol, et Thierry. Ils sont suivis des tourneurs Baccou, Dunan, Duran, G Rado, Ull.

En ce dimanche de Rameaux, Chig remporte le 1er Souvenir Lucien Volle. Meilleur animateur avec la bénédiction du jury et les applaudissements mérités du public, son implication fait plaisir à voir. Rey s’active aussi, Auzolle moissonne surtout en première partie, Maurel et Martin Cocher en seconde. Côté bioù, Alésien s’adjuge le trophée Rami du meilleur taureau mais Athor très complet aurait pu y prétendre. Fosséen ouvre bien les débats, Badaïre confirme ses dispositions mais Yvan n’est pas dans le coup et Papagaï trop délaissé. A noter en ouverture, la belle prestation de l’école taurine d’Arles avec deux taureaux de St Germain très actifs. Un régal de rasets osés et d’actions superbes. Chapeau les jeunes. Petit bémol, l’arrosage beaucoup trop superficiel.

FOSSEEN (Cavallini) effectue un début de course tonitruant. Il percute Gros et Chig, s’explose après Mascarin et brise les planches sur Chig. Cul aux planches, aux ficelles il adopte une défense sélective mais tape toujours derrière Mascarin, Ferriol et Chig. Un brillant premier qui conserve une ficelle en musique joué à 4 reprises. Pas le temps de bader BADAÏRE (St Germain) subi la furia blanche aux rubans non sans percuter Auzolle et Chig. Aux ficelles les rasets s’espacent mais le bioù cogne trois fois d’affilée derrière Auzolle, Chig (en bascule) et Gros (pied coincé). Ses poursuites rasets arrêtés sont limpides. Il accuse un peu le coup sur la fin mais conserve une ficelle avec beaucoup de vaillance. 4 Carmen et retour. Vif, ATHOR (Daumas) à raison des blancs et conserve ses rubans jusqu’à la cinquième. Son coup de tête est compliqué mais Chig l’emmène à 4 reprises aux planches. Ses cornes sont menaçantes et mieux vaut ne pas laisser traîner ses baskets. Son placement irréprochable pose problème. Chig et Rey tentent beaucoup mais en vain. 6 Carmen et retour porteur des ses ficelles. YVAN (Lou Pantaï) surprend d’entrée Mascarin loin des planches qui s’en sort miraculeusement indemne. Pris au vire vire il subi la pression même s’il fuse parfois avec vigueur. Arrêté dans les déplacements il est vulnérable et n’a plus la même détermination. Il rentre ses ficelles en silence. 1 Carmen. Disposé, ALÉSIEN (Briaux) se dresse d’entrée sur Poujol puis récidive mourre en avant sur le gaucher qu’il préfère. Concentré et placé les rubans sont difficiles à cueillir. Il laisse peu d’espace, percute Maurel, Mascarin et encore Poujol avant de fermer la porte à Martin Cocher a qui il cède son second gland à la onzième. La pression tombe et le dernier tiers est moins animé même s’il frappe fort derrière Poujol et Chig. 5 Carmen et retour avec ses ficelles. Pas de pagaille avec PAPAGAÏ (Lagarde) délesté des rubans en une minute trente. Il est efficace et fuse cornes en avant mais ses ficelles sont chargées et s’il prend une série à la dixième sa course est décousue. Il termine par un coup de barrière après Gros et aurait mérité plus de pression. 2 Carmen et rentrée.

Trophée des As: Auzolle (15) Rey (10) Martin Cocher, Maurel (7) Poujol (4) Chig, Mascarin (2)

Arles 17 04 303.jpg

▲ Alésien sur Hadrien Poujol.

▼ Fosséen explosif après l'Arlésien Romain Mascarin.

Arles 17 04 161.jpg


Texte et photos Eric AUPHAN

LUNEL *AS*

 

Dimanche 17 avril 2011 - Trophée Pescalune, 1re journée

GARLAN, SPARAGUS... TOP COCARDIERS

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise
A. Benafitou le style... malgré la difficulté de SPARAGUS.

 

Entrée : 3/4 d’arène.
Organisateur : Lunel Toro.
Président : Jacques Valentin.
Raseteurs droitiers : Ayme, Chekade, Fougère, Outarka, Marquier, Moutet.
Gauchers : A. Benafitou, Four, Clarion.
Tourneurs : Lebrun, Rouveyrolles, Molins, T. Garrido, Bensalah.


Fait marquant : A la 12e minute de la course de Garlan, Amine Chekade se fait rattraper et accrocher  pleine piste. Selon les premières informations officielle, il aurait  reçu un coup de corne de 10 cm.


L’ouverture de la temporada pescalune est particulièrement réussie avec un concours alliant les cocardiers vaillants, sérieux et spectaculaires. Garlan et Sparagus se sont cocardièrement imposés, Saint-Rémois clôture avec brio, alors que le tout jeune Nicolas passe son bac avec mention. Côté blanc, que des félicitations à formuler pour leur travail, leur correction tout au long du concours.
Dilun (Fabre-Mailhan). - En 30 secondes il perd ses pompons. Ensuite, il offre toute sa vaillance dans un combat sans merci. Des séries interminables et des enfermées serrées notamment sur Chekade pour 9 minutes et 5 Carmen.
Saint-Gillois (Les Baumelles).- Lui aussi offre une vaillance exemplaire dans de beaux enchaînements pour 8 minutes de présence et deux fois la musique en course.
Sparagus (Janin). - Avec un placement idéal et une maîtrise sur les tourneurs, il élargit le cercle et contrôle les blancs. Des anticipations, des poursuites très serrées et Carmen retentit. Aux ficelles, les hommes cogitent et le biou impose ses règles pour défendre sa 2e ficelle qu’il rentre. 4 fois les honneurs.
Garlan (Les Baumelles).- On tarde à l’attaquer, et pourtant sur la première série, il perd ses pompons. Toujours dans le terrain des planches, il distille sur Chekade (4 fois), Ayme, Four, A. Benafitou, de très belles répliques avec anticipations. Sur l’une d’elle c’est l’accident pour Amine Chekade. Garlan clôture en grand patron et conserve une ficelle. 7 Carmen.
Nicolas (Janin).- Six ans et pas mal de qualités. Certes des défauts de jeunesse mais sa vista et sa rapidité forcent le respect. Volontaire à souhait et portant le danger à la planche, il va défendre ses ficelles en poussant fort sur plusieurs sites. Ficelles au toril et 4 Carmen.
Saint-Rémois (Fabre-Mailhan).- Fantasque et spectaculaire, le barricadier des Bernacles offre un feu d’artifice aux planches. Des actions à répétition pour 9 minutes brillantes saluées à cinq reprises.


Texte et Photos Luc PERO


Trophée des As : Four, 16 points ; Moutet, 13 ; A. Benafitou, 11 ; Clarion, 8 ; Marquier, 5 ; Chekade, 4 ; Outarka, 4 ; Fougère, 3, Ayme, 2..

 

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise
Pour son baptême aux As et à Lunel, c'est réussi pour NICOLAS

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise
SAINT-REMOIS pour un brillant final

*************

L'ACCROCHAGE DE CHEKADE PAR GARLAN...

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise

lunel,1re journée du trophée pescalune,course camarguaise

Photos Luc PERO