Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2011

SAINT-GEORGES-D'ORQUES

Ce week-end

A 60 ANS LE TRIDENT REDEMARRE DE PLUS BELLE

STGEORGES2.jpg« Ce 60e anniversaire marque le revivre du club taurin, apprécie Serge Denis, à la tête du Trident pour la 2e saison. Les gens passionnés se sont rassemblés. Il y a de l’amitié. On a engagé pas mal d’argent mais ou on fait les choses bien ou on les fait pas». Le programme en témoigne... à la hauteur de l’événement et du passé du club. Car ce Trident-là, hors du berceau traditionnel camarguais, peut se targuer de quelques beaux événements taurins. Témoins de la ténacité et de la fe de ceux qui l’ont animé. A Saint-Georges-d’Orques, village vigneron, languedocien revendiqué, à deux pas de Montpellier, les taureaux font partie du patrimoine. Et avant que les arènes ne trouvent leur place “en haut” de la commune, les photos témoignent des plans de charrettes “en bas”, croulant sous les spectateurs.
Marc Béziat, également trésorier des Vaches cocardières, remonte le temps : « Ici, Il est venu de grands cocardiers comme Samouraï de Saumade, en 77, Charlot de Ribaud, Lieutenant du Languedoc, Moussaillon de Pastré... et les meilleurs raseteurs Castro, Dumas, Jouanet, Roumajon, Valat, Ferrand, Alteirac, Durand, et j’en passe». Sans oublier Serge Denis, raseteur à la carrière bien rempli de 1978 à 88. Des dates marquantes jalonnent le passé : 1970, les Royales de Pastré et du Languedoc ; 1977, Révélations du Trident d’Or ; 1980, finale du Trident d’Or ; 1994, course aux As pour la rénovation des arènes ; 1995, finale des Vaches cocardières..
Aujourd’hui, après quelques années à se chercher, le Trident repart de plus belle. «Après une première saison, chacun et chacune a trouvé sa place, je suis un président qui délègue», ajoute Serge Denis qui peut compter sur les familles “historiques” de Saint-Georges, les Falgueirettes, Béziat, Malzac, Laurens, Camplo, Bascou, etc.
Avec des arènes qui s’améliorent au fil du temps,«grâce au soutien sans faille de tous les maires», et un espace ombragé autour qui permet de rassembler toutes les animations en un même lieu, les Saint-Georgiens espèrent recevoir pour ce 60e anniversaire l’adhésion des habitants et même accueillir des spectateurs extérieurs. Ces deux jours, les animations de rue et les courses valent le déplacement. Le plateau de Vaches cocardières du samedi est digne d’une finale, avec les Cocardières d’Or 2009 et 2010, une Cocardière d’Argent et des finalistes. Rien que çà! Le dimanche, Serge Denis a programmé des taureaux en devenir «c’est le rôle de notre piste»  mais qui ont déjà une réputation et un bon groupe de raseteurs parmi lesquels Jérémy Aliaga, 2e au Trophée de l’Avenir.
Ce week-end, dans le village et les arènes décorées en rouge et or, Le Trident soufflera ses 60 bougies sous le signe de l’estrambord, les yeux tournés vers l’avenir et des projets plein la tête.


MARTINE ALIAGA
Photo J.S.

LE PROGRAMME

STGEORAFF.jpgSamedi 4 juin 11h, festival d’abrivado manades Chapelle, Lafon, Chaballier. 12h, vache aux arènes. 13h, repas aux arènes. 16h30, course de vaches cocardières: Eva de Ricard, Opale du Brestalou, Gazette de Chapelle, Coquillette de Lafon, Mouette de Saint-Pierre, Valsière de Chaballier, Pelote de Rébuffat, Perrine du Joncas. 18h30, bandido.
La journée de samedi est annulée (orages), sauf le repas.


Dimanche 5 juin Journée Michel Laurens. 9h, messe aux arènes. 10h30, dépôt de gerbe au cimetière. 11h30, lâcher de 60 taureaux dans les rues. 12h, repas. 16h30, course Trophée de l’Avenir : Perille du Grand Salan, Chouan de Lafon, Emir de Margé, Angelus du Ternen, Belajio de Saumade, Le Corse de Mermoux et Canberra de Saint-Pierre. Raseteurs : Aliaga, Granier, Jourdan, Oudjit, Paparone, Santelli, Deslys et Castel.
Remise des trophée par les petits-enfants de Michel Laurens. 18h30, bandido. Journée animée par la peña de Cournonterral. Expo de photos anciennes de bouvine et du village.

Les commentaires sont fermés.