Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2011

SAINT-GEORGES-D'ORQUES

Ce week-end

A 60 ANS LE TRIDENT REDEMARRE DE PLUS BELLE

STGEORGES2.jpg« Ce 60e anniversaire marque le revivre du club taurin, apprécie Serge Denis, à la tête du Trident pour la 2e saison. Les gens passionnés se sont rassemblés. Il y a de l’amitié. On a engagé pas mal d’argent mais ou on fait les choses bien ou on les fait pas». Le programme en témoigne... à la hauteur de l’événement et du passé du club. Car ce Trident-là, hors du berceau traditionnel camarguais, peut se targuer de quelques beaux événements taurins. Témoins de la ténacité et de la fe de ceux qui l’ont animé. A Saint-Georges-d’Orques, village vigneron, languedocien revendiqué, à deux pas de Montpellier, les taureaux font partie du patrimoine. Et avant que les arènes ne trouvent leur place “en haut” de la commune, les photos témoignent des plans de charrettes “en bas”, croulant sous les spectateurs.
Marc Béziat, également trésorier des Vaches cocardières, remonte le temps : « Ici, Il est venu de grands cocardiers comme Samouraï de Saumade, en 77, Charlot de Ribaud, Lieutenant du Languedoc, Moussaillon de Pastré... et les meilleurs raseteurs Castro, Dumas, Jouanet, Roumajon, Valat, Ferrand, Alteirac, Durand, et j’en passe». Sans oublier Serge Denis, raseteur à la carrière bien rempli de 1978 à 88. Des dates marquantes jalonnent le passé : 1970, les Royales de Pastré et du Languedoc ; 1977, Révélations du Trident d’Or ; 1980, finale du Trident d’Or ; 1994, course aux As pour la rénovation des arènes ; 1995, finale des Vaches cocardières..
Aujourd’hui, après quelques années à se chercher, le Trident repart de plus belle. «Après une première saison, chacun et chacune a trouvé sa place, je suis un président qui délègue», ajoute Serge Denis qui peut compter sur les familles “historiques” de Saint-Georges, les Falgueirettes, Béziat, Malzac, Laurens, Camplo, Bascou, etc.
Avec des arènes qui s’améliorent au fil du temps,«grâce au soutien sans faille de tous les maires», et un espace ombragé autour qui permet de rassembler toutes les animations en un même lieu, les Saint-Georgiens espèrent recevoir pour ce 60e anniversaire l’adhésion des habitants et même accueillir des spectateurs extérieurs. Ces deux jours, les animations de rue et les courses valent le déplacement. Le plateau de Vaches cocardières du samedi est digne d’une finale, avec les Cocardières d’Or 2009 et 2010, une Cocardière d’Argent et des finalistes. Rien que çà! Le dimanche, Serge Denis a programmé des taureaux en devenir «c’est le rôle de notre piste»  mais qui ont déjà une réputation et un bon groupe de raseteurs parmi lesquels Jérémy Aliaga, 2e au Trophée de l’Avenir.
Ce week-end, dans le village et les arènes décorées en rouge et or, Le Trident soufflera ses 60 bougies sous le signe de l’estrambord, les yeux tournés vers l’avenir et des projets plein la tête.


MARTINE ALIAGA
Photo J.S.

LE PROGRAMME

STGEORAFF.jpgSamedi 4 juin 11h, festival d’abrivado manades Chapelle, Lafon, Chaballier. 12h, vache aux arènes. 13h, repas aux arènes. 16h30, course de vaches cocardières: Eva de Ricard, Opale du Brestalou, Gazette de Chapelle, Coquillette de Lafon, Mouette de Saint-Pierre, Valsière de Chaballier, Pelote de Rébuffat, Perrine du Joncas. 18h30, bandido.
La journée de samedi est annulée (orages), sauf le repas.


Dimanche 5 juin Journée Michel Laurens. 9h, messe aux arènes. 10h30, dépôt de gerbe au cimetière. 11h30, lâcher de 60 taureaux dans les rues. 12h, repas. 16h30, course Trophée de l’Avenir : Perille du Grand Salan, Chouan de Lafon, Emir de Margé, Angelus du Ternen, Belajio de Saumade, Le Corse de Mermoux et Canberra de Saint-Pierre. Raseteurs : Aliaga, Granier, Jourdan, Oudjit, Paparone, Santelli, Deslys et Castel.
Remise des trophée par les petits-enfants de Michel Laurens. 18h30, bandido. Journée animée par la peña de Cournonterral. Expo de photos anciennes de bouvine et du village.

28/05/2011

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 28 mai 2011 - 2e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs


HEUREUSEMENT SCIPION !

Chez Ricard, Djangoa pour la difficulté et Beefeater pour la vaillance

villeneuve-les-maguelone,aliaga,scipion,courses camarguaisesEntrée : 200 personnes environ. Organisateur : Section taurine. Président: Christian Privat. Raseteurs droitiers : Gros, Charnelet, Oudjit. Gauchers : Aliaga, Errik, Clarion, Martin. Tourneurs : Grando, Zerti, Ull, Euzéby.

L’après-midi est sauvée par les deux derniers (Beefeater et Scipion). Jusque là, c’est le match de rugby (Montpellier - Paris) et son scénario  à rebondissements que les spectateurs ont suivi par téléphones interposés. Hormis le rugueux Djangoa (2nd), les premier, troisième et quatrième  taureaux sont inintéressants. Les blancs ne brillent ni par leur cohésion, ni par leurs approches. Jérôme Martin et Jérémy Aliaga trouvent le bon tempo en seconde partie et se montrent les plus travailleurs d’une équipe qui penche carrément à gauche.
Photo Scipion et Jérémy Aliaga

Lou Gaï de Lautier fait la sélection par ses à-coups. A mi course, se centre et carrément se réserve. Les ficelles rentrent.
Djangoa de Ricard oblige les blancs aux bons choix. «Les gars il faut s’entendre où on va tirer des plans», avertit Romain Gros pas très suivi sur le coup. Bien placé, Djangoa pousse fort dans l’action. Arrêté, il est pas submergé. Aliaga, Gros, Clarion (Carmen) pour les actions les plus chaudes. Les ficelles rentrent en silence (?).
Chambord (Saumade) a le plumage mais pas le ramage. Colérique, inconstant, il montre un tempérament bouillant d’étalon mais reste muet sur trop de demandes.  Les glands rentrent en silence.
villeneuve-les-maguelone,aliaga,scipion,courses camarguaisesSarrazin de Lautier pêche par son placement mais jusqu’à la 8e minute riposte avec  vigueur. Des séries et parfois  la pression sur les hommes jusqu’aux planches (Aliaga, Gros pour 4 Carmen). Mais il s’éteint après jusqu’à la 11e où Errik met fin à la pâle prestation. La musique (?) au  retour.
Jérôme Martin avec Lou Gaï


Beefeater (Ricard) court partout sans se fixer. Mais sous la pression des blancs fait preuve d’une énorme vaillance. Les séries sont rythmées, les arrivées corsées (Aliaga, Clarion, Martin). Il tire la langue mais rentre sa 2e ficelle de haute lutte. 4 Carmen et retour.
Agressif, rapide, Scipion de Saumade met d’entrée la barre haut par des enchaînements engagés et des conclusions tapantes. Se soulève après Aliaga, passe la corne sur Charnelet, Grando est obligé de faire le “quite“ pour Jérémy en souffrance. Pas facile à gérer entre son -bon- placement, sa vista et sa rapidité. Sur deux très beaux cites d’Aliaga, il se balance aux planches et termine par un énorme coup de barrière de toute beauté  sur le Villeneuvois. Une ficelle au toril en musique plus 5 Carmen en course. Montpellier Rugby-club est en finale, la 3e mi-temps peut commencer.

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 15 points ; Errik, 14 ; Martin, 9 ; Charnelet, 5 ; Oudjit, 1

FFCC : les noms des prétendants à l'élection


Deux listes de neuf candidats sont en lice pour les élections des neuf membres manquants au comité directeur de la FFCC. Election qui se déroulera le 6 juin au Relais culturel des Saintes-Maries-de-la-Mer.

En voici la composition.
Liste A : Jacky Siméon, ancien raseteur ; Nicolas Noguera, président de l’association des raseteurs ; Sébastien Gonfond, président de l’ACTO ; Françoise Peytavin, présidente de l’AETCC ; Aimé Hugon, commission du Trophée Taurin ; Florent Lupi, manadier ; Hadrien Poujol, raseteur ; Philippe Gibert, président de course ; Gérald Rado, tourneur.

Liste B : Bernard Calatayud, CT Le Sanglier de Baillargues ; Joël Dijon, CT Lou Mamaï de Vallabrègues ; Ramon Muria, CT Le Bastidon d’Alleins ; Laurent Hénin, CT Le Trident de Mauguio ; Bernard Gimenez, CT Le Trident de Manduel ; Camille Bacculard, CT Les Farfadets d’Eyguières ; Jacques Gazon, TC d’Istres ; Robert Nesti, CT Lou Chin Cheï de Fourques ; Sébastien Bonnière, Comité des fêtes de Mudaison.

 

27/05/2011

SABRI LE RETOUR

9 pour Sabri.jpgOn l'avait aperçu dans les gradins à Lunel, à Palavas... Certains proches disaient son retour imminent. C'est fait et annoncé. Le 4 juin à Saint-Mathieu-de-Tréviers, Sabri Allouani sera à la capelado. Une fois de plus, le Vendarguois fait le buzz et prend la bouvine à contre-pied. Après avoir gagné tous les trophées, engrangé toutes les victoires, rempli les arènes de Lunel pour sa dernière course, le raseteur se remet en jeu... en question... Balayant déjà les critiques (interview ce matin vendredi 27 juin dans Midi Libre) qui - il le sait - l'attendent au tournant, le raseteur donne rendez-vous dans l'arène et demande à être jugé sur ses prestations. Sabri a trouvé un nouveau défi à relever. Physique, moral au top, dit-il, et toujours ce sacré tempérament qui en ont fait un champion hors normes. Tous nos voeux l'accompagnent, rendez-vous sur le sable.

Martine ALIAGA

 

25/05/2011

BIENVENUE A NOEMIE DES ENGANES

Elle est arrivée en pleine fête de Codognan, dimanche dernier à 2h25 du matin.
Biou par le nom de famille de sa maman, Daniel par son papa président du CT Les Enganes, l'arrivée de Noëmie comble Séverine et Cyril. Sans parler des grands-parents. Nul doute qu'elle sera très bientôt dans les arènes... Noëmie des Enganes

23/05/2011

PRIAM C'EST FINI

Lundi 23 mai 2011

priam du ternen,montfrin,course camarguaiseCe cocardier à la brutalité extrême avait contribué à la renommée de sa manade du Ternen à Candillargues par - entre autres - ses féroces engagements aux planches. Mais son goût de la bagarre lui a coûté la vie. Victime d'un traumatisme cervical, dimanche aux arènes de Montfrin.
A 9 ans, il avait déjà écrit quelques belles pages de la course camarguaise et les chroniqueurs de ce blog le suivaient de près, rappelons nous de La Grande-Motte, Baillargues, Sommières, Lansargues, Saint-Georges-d'Orques... 
Les frères Andréo qui l’ont fait naître et l’ont élevé sont tristes, jamais ils n’oublieront Priam.

M. A.

Photo Luc PERO à Baillargues:
Priam sur Jérémy Aliaga

22/05/2011

ISTRES *AVENIR*

Dimanche 22 Mai 2011

PALUNIE TERMINE BRILLAMENT…

Istres 222 05 065.jpg

▲ Cyril Imbert meilleur animateur avec Palunié

Entrée: 95 Organisateur: Toro-Club Istréen. Présidence: P Gibert. Droitiers: Charnelet, Imbert, Martinez, Miralles. Gauchers: Ferriol, Martin-Cocher, G Pérez, Ruiz. Tourneurs: Causse, Duran, Lieballe, Lizon.

Dans le vaste palio qui sonne creux face à la concurrence, Cyril Imbert volontaire avec ses rasets engagés remporte le souvenir Lucien Bicheron (5 voix) devant Martinez (3 voix) très appliqué. Martin Cocher amène son expérience, Charnelet son enthousiasme mais uniquement après la pause. L’enclume est à revoir avec plus de pression et Palunié termine agréablement.

Sans ruse, RENARD (Chauvet) est vite dépouillé des pompons mais aux ficelles, il rentre dans le jeu pour la première mais manque de pression pour la seconde et la rentre en silence. 2 Carmen. Décollé des planches, SISCO (Lautier) assure des réponses dangereuses à droite avec Imbert mais l’ensemble est décousu. Il rentre une ficelle en musique jouée quatre fois. Généreux, BEU LOLI (Fabre-Mailhan) enclenche les séries avec une sévère conclusion après Martin Cocher pendant six minutes trente rythmées. 2 Carmen et rentrée. S’il ne frappe pas L’ENCLUME (Chauvet) baisse la tête et gêne considérablement les hommes. Calé aux ficelles, il aurait mérité plus de pression si bien qu’il les conserve aisément. 3 Carmen et retour. Rapide mais centriste, CASTELLAS (Lautier) n’inspire pas les blancs. Sa tenue de piste ne facilite pas l’échange mais sur Imbert il percute fort. Treize minutes pour arriver aux ficelles et il les ramène au toril sans avoir forcé. 4 Carmen et rentrée. Décidé, PALUNIE (Fabre-Mailhan) termine de façon barricadière avec des arrivées pattes sur le marche pied tout en envoyant le mourre loin dans le couloir. Des coups de butoir sur Martinez, Imbert, Martin Cocher et Ferriol qui permettent de terminer sur une bonne note. La première ficelle fortement primée retourne aux Bernacles avec 8 Carmen dont rentrée….

Istres 222 05 019.jpg

▲ Sisco (Lautier) dangereux après les droitiers et Martinez.

▼ Castellas (Lautier) frappe sur Imbert.

Istres 222 05 043.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: D Martinez (19) Imbert (10) Charnelet (7)

Trophée des Raseteurs: Miralles (2), Ruiz (1).

LANSARGUES *AS*

Dimanche 22 mai 2011

BRUTUS ET AUZOLLE
DANS UN ENSEMBLE INTENSE

lansargues,course camarguaise

Brutus dangereux sur Outarka

 Entrée : plein. Organisateur : comité des fêtes.  Président : Jacques Valentin.  Raseteurs droitiers : Auzolle, Ayme, Matray, Oufdil, Outarka. Gauchers : Four, Ouffe, Poujol. Tourneurs : Kerfouche, G. Rado, Rouveyrolles, T. Garrido, Dunan.


Quand Jacques Valentin a envoyé le Carmen général, les applaudissements du public ont couvert la musique. Les spectateurs se sont régalés et l’ont fait savoir. Une course intense superbement rasetée et menée par un Auzolle qui, hier, a réuni ses “pro” et ses “anti” sous les mêmes louanges. Avec lui, Oufdil, Ayme, Poujol, Ouffe, Outarka ont fait vibrer les gradins (Four visiblement gêné par une douleur au 2e taureau est resté en dessous, Matray est sorti en cours de route). Chez les taureaux, un Brutus majeur, les Cuillé supérieurs, Gavot cocardier sévère dans un ensemble varié et très complet.
Gregau (Saumade).- Sans se fixer, il répond sans finir mais sait être dangereux face à des hommes brouillons. Méchamment offensif sur Oufdil, plus tard sur Auzolle, il fait ses 10 minutes avec 1 Carmen plus retour.
Ruy Blas (Cuillé) est en forme. Avec un placement rigoureux, les rasets engagés sont vivement honorés et conclus parfois en cassant du bois. Garde son second pompon jusqu’à la 7e. Et s’il lâche rapidement sa 1re ficelle, c’est en attaquant après Oufdil, Poujol (3), Auzolle (3) qu’il garde la seconde. 7 Carmen et retour.
Indien (Cuillé).- Parfois brouillon, voire distrait, mais quand on l’intéresse c’est puissamment qu’il sert les droitiers jusqu’à sauter après. Les premiers frissons avec Auzolle, Outarka, Ayme, Oufdil dans les cornes. Des sauts, des séries soutenues, et ses ficelles qu’il rentre au terme d’un vibrant quart d’heure. 3 Carmen et retour.
Gavot (Lou Pantaï).- Changement de rythme et de style. Un placement optimum, des anticipations émotionnantes, et parfois un peu de raideur. Les blancs font parler la technique. Ayme, Poujol, Auzolle, Oufdil font le pas et déclenchent quelques belles séries pour 10 minutes les pompons. Les ficelles rentrent en musique (+ 4 Carmen) diversement appréciée.
Tassou (Cuillé).- Le fauve est lâché. Avec franchise, il livre ses premiers attributs en 40”. Se chauffe après Ouffe et Ayme. Un peu délaissé, il navigue. Mais sur une belle longueur d’Auzolle s’envole violemment jusqu’au premier tube. De là, vif, attentif, il ne laisse rien passer. Auzolle est aux commandes et Tassou tape à l’unisson. Les blancs temporisent et Tassou rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Brutus (Lautier) réunit toutes les qualités du cocardier finisseur. Le long des planches, il se tient prêt. Attaque sur Oufdil et Auzolle. Action avec Outarka, tampon sur Ayme, Auzolle encore, Oufdil. Aux ficelles superbement travaillées, Brutus tient tête. Outarka catapulté et Auzolle expédié au 1re rang, Ayme anticipé... Un quart d’heure complet et enthousiasmant, les ficelles à la maison. 9 Carmen et retour, les applaudissements en plus,
Difficile de passer après, mais Mérou (Saumade, en supplément, 10 mn) se prête aux séries et accélère quand l’homme est à sa portée ponctuant de gros coups. L’intensité retombe mais Ouffe, Poujol, Auzolle sont encore là pour les derniers assauts. 6 Carmen et retour avec ses ficelles.

 


MARTINE ALIAGA
Photos Hervé BERNON


Trophée des As : Auzolle, 14 points ; Oufdil, 13 ; Ayme, 8 ; Ouffe, 7 ; Poujol, 7 ; Four, 2 ; Outarka, 2.

lansargues,course camarguaise

 Gavot du Pantaï oblige les blancs à sortir la technique. Placement redoutable et vitesse d'exécution sont ses qualités indéniables. Mais parfois, il reste sourd malgré les cites au plus près. Toutefois dans cette course brillante, il a tenu la place du cocardier amenant sa difficulté.

Hadrien Poujol lui propose une longue trajectoire et fait corps avec Gavot jusqu'aux planches. Magnifique !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ACTION DU JOUR

lansargues,course camarguaise

lansargues,course camarguaise

▲ Sur un long cite d'Auzolle, Tassou s'envole

************************************


21/05/2011

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

Vendredi 13 mai 2011

AU GRAND RADEAU, UN BALÈTI POUR RATIS

PRIX2.jpg

Les diplômés de l'Amicale : les Raynaud, David Meseguer,
Daniel Siméon le manadier Agu

Ilot, radeau, barque... oppidum du Dieu Râ, ancien nom du village des Saintes, Notre Dame de Ratis... Le N.560 de la manade Raynaud a reçu en nom de baptême -Ratis -, un bel héritage rattaché à sa terre d’origine. C’est ce cocardier spectaculaire que les chroniqueurs et photographes taurins ont choisi comme meilleur taureau jeune de la saison 2010. Une belle occasion de mettre à l’honneur la manade Raynaud et de transporter, au Grand Radeau, la soirée de remise des diplômes taurins de l’Amicale. Là entre ciel couchant, terre et mer, les récipiendaires et les invités ont passé, en toute simplicité, un excellent moment de bouvine joyeusement accompagnés par “Les musiciens du mardi”.


La plus que centenaire manade Raynaud, créée en 1904 par Mathieu, est aujourd’hui menée par la 5e génération, Frédéric, sous les yeux avertis de Jean et Marcel (respectivement oncle et père de Frédéric). Une manade familiale donc qui a connu un certain anonymat sans cocardier de premier rang ces dernières années, mais qui aujourd’hui retrouve du lustre. « On était tellement bas, dira avec franchise Frédéric, qu’on ne peut que monter». Pour preuve les plus qu’intéressants Angelo, Rabino, Marcomau, Escamillo... et bien sûr Ratis. Ne le manquez pas, il court à Montfrin, ce dimanche.

Autre diplômé de l’Amicale, le manadier Gérard Agu dont l’élevage basé à Eyguières fête ses 20 ans. Passionné de chevaux et taureaux depuis toujours, le manadier est souvent mis à l’honneur, en ce moment, dans les titres de la presse avec, entre autres, Hébus et Kéké.
David Méseguer, malgré un emploi du temps très chargé, a tenu à faire le déplacement au Grand Radeau. Accompagné de son fils, le raseteur qui a tiré sa révérence en 2004 à Lunel, a apprécié et a plaisanté «C’est le seul diplôme de ma vie». Le Lunellois affiche une extraordinaire carrière d’une vingtaine d’années, dont 13 ans au plus haut niveau, et laisse l’image d’un raseteur élégant pour qui aller à la tête des cocardiers de caractère a toujours été le but.
Si l’Amicale a retenu Daniel Siméon, c’est pour toutes les facettes de l’actuel directeur des arènes du Grau-du-Roi. Homme de culture taurine et de médias (Le Cocardier, Arènes), organisateur innovant, créateur d’ambiance et d’événements autour de la course camarguaise, animateur de l’ET Terre de Camargue, le Pérolien porte et partage avec passion sa vision éclairée de la bouvine.
Après les honneurs, l’heure des réjouissances. Et quand toutes les composantes de la course camarguaises sont réunies - c’est l’un des buts des soirées de l’Amicale - la fête peut durer jusqu’à la mi-nuit et même se corser de quelques pas de danse. Je vous avais dit... ambiance !

Martine ALIAGA

Photos MALI, Luc PERO

LES RAYNAUD, UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Des filles, des garçons, des plus jeunes aux seniors

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

*******************************

▼ DERRIERE LE BAR...

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaisesamicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

▼ DEVANT

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaisesamicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

 

 

 

 

 

 

 

 

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaisesamicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

 

 

 

 

 

 

 

 

▼ EN TERRASSE

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

▼LES MUSICIENS DU MARDI

amicale des chroniqueurs et photographes,manade raynaud,ratis,courses camarguaises

**************************************

Un grand merci aux partenaires de la soirée
et bien sûr à la famille Raynaud

Pernod 51 pour l'apéritif. Pour la loterie : Haribo, Editions Arnaud, Bustin, Madramany, Manu Pero, Luc Pero... . Les cerises de la famille Martin d'Alès. Le café de la famille Pons.

************************************************


19/05/2011

CLUB DES RASETEURS

HOMMAGE A ROGER BONNET

le 15-05-2011 Beaucaire Ancien raseteurs.JPG

Le dimanche 15 mai, aprés un déjeuner offert par le patron du bar le Chalet des Sports à Beaucaire, le club des raseteurs a déposé une plaque sur la tombe de Roger Bonnet, raseteur beaucairois décédé. La famille était présente ainsi que de nombreux raseteurs, le maire de Beaucaire et des afeciouna beaucairois (Photo Sacripan).