Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2011

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 31 juillet 2011 

PELICAN ET PUIS...

BENESSI.jpg
BENESSI un modèle de présentation

 

Entrée: 2/3 d’arène. Organisateur: CT Le Trident. Présidence: Jacques Valentin. Raseteurs droitiers: Laurent, Damien Martinez, Maurel, Roux, Valette. Gauchers: Alarcon, Guin, Ricci. Tourneurs: Babacene, Estève, Jorquera, Martin.


Pas grand chose à mettre en relief de cette 1re course de la fête de Castries. La complète de Nicollin n’a pas soulevé l’enthousiasme, mis à part Pélican. Aucune satisfaction, ni félicitations, pour les blancs malgré le peu de difficulté et les primes abondantes.
Elzéar.- Une grosse action aux barricades et une nette supériorité aux ficelles lui permettent de les rentrer très facilement. Deux fois la musique.
Romulus.- Il se donne avec complaisance dans de nombreuses séries. A ce jeu, sa bravoure ne lui laisse que 8 minutes pour s’exprimer. 2 Carmen en course.
Coudoum.- Très abordable, il bénéficie du peu d’entrain de l’équipe blanche pour enfermer ses ficelles. Il s’ennuie, saute seul, désolant pour le public.
BENESSI.jpg 2.jpgBenessi.-(Photo►) Magnifique de présentation, volontaire et disponible, il se donne avec lourdeur sans bénéficier toutefois d’un travail de qualité. Un saut sur Roux, un gland au toril et un Carmen en course.
Pouderous.- Il faut attendre la première ficelle pour que sa course prenne un peu d’intensité. Des séries, quelques finitions et un saut sur Guin dans 9 minutes 3 fois honorées.
Pélican.- 2 minutes pour les pompons et puis pause des raseteurs. Pourtant, le bioù en veut. Vif, il va se livrer généreusement avec brio dans de bons enchaînements mais rentre quand même ses ficelles en ayant entendu 6 Carmen.
Pagano.- (Hors points). Des dispositions, un beau saut sur Maurel dans 10 minutes deux fois récompensées.

Texte et Photos Luc PERO

 



Trophée de l’Avenir: Martinez, 8 points; Alarcon, 7; Laurent, 2.
Trophée des Raseteurs: Ricci, 9; Valette, 8 ; Guin, 8 ; Roux, 2.

 

PELICAN.jpg
PELICAN a revoir dans un autre contexte ?

 

SAINT MARTIN DE CRAU *AS*

Dimanche 31 Juillet 2011

HELIODOR LE PETILLANT LAUTIER…

Saint Martin de Crau 31 07 029.jpg

▲ Héliodor (Lautier) vainqueur du trophée des commerçants ici avec Martinez 

Entrée: ¼ Organisateur: CT St Martinois Présidence: J Alvarez Droitiers: Auzolle, Gleize, Marquier, Moutet, Rey (sort au 6ème sur problème musculaire). Gauchers: Clarion, Ferriol, Lafare, G Martinez. Tourneurs: Beker, Dumas, Dunan, Lebrun, Molins.

Les taureaux ont subi la loi des hommes. Seul Héliodor qui remporte le trophée des commerçants apporte l’embellie. Daudet avant la pause tire son épingle du jeu. Chez les hommes, Auzolle omniprésent remporte le 37ème souvenir André Doumergue. Marquier et Rey sont efficaces. Moutet anime la course mais paye de sa personne et Ferriol reprend du moral. Les autres participent avec moins de réussite. Le folklore est bien présent avec la péna, le groupe li roudelet dansaïre et les gardians de la manade Albert Chapelle.
Assailli d’entrée, LOU SAR (Guillerme) tape après Rey mais lache vite ses attributs. Aux ficelles, il récidive sur Rey et se donne dans des séries faiblissant logiquement pour la seconde face au train d’enfer. Onze minutes et deux Carmen.
Quarante secondesSaint Martin de Crau 31 07 015.jpg et JASON (Saumade) défend déjà ses ficelles. Il se laisse raseter et s’il passe la tête sur Auzolle et Lafare, ses neuf minutes trente sont poussives.
Malgré son coup de revers, DAUDET (Fabre-Mailhan) ► garde ses pompons moins de deux minutes. Aux ficelles il se dresse sur Lafare et Ferriol puis au fil des minutes, se concentre et s’engage dans les séries qui s’enchaînent. Sa première ficelle est bien démarmaillée mais il la réintègre en musique. 4 Carmen.
Course ultra rapide pour MAÏ (Les Baumelles) franc sur le raset. Juste le temps de percuter Rey et Martinez avant que Loïc Auzolle n’ôte les deux ficelles. Quatre minutes trente et 2 Carmen.
Classique, BEAUCAIROIS (Chauvet) se donne avec bravoure mais réintègre le toril sur boiterie après quatre minutes trente.
La course prend du volume avec le pétillant HELIODOR (Lautier). Surpris lui aussi aux rubans (1 minute), aux ficelles ses poursuites cornes pointées dans les planches sont un danger. Témoin cette enfermée sur Moutet qui doit se jeter en catastrophe en contre piste mais seul le pantalon est déchiré. Vif, il accélère à la sortie du raset, enclenche les reprises, tient les hommes en respect et ne cède qu’une ficelle à une minute du terme. 5 Carmen et retour.
Volontaire, LUCA (La Vaunage) passe le mourre à l’arrivée et laisse cocarde et glands en une minute trente. Il s’enhardit aux ficelles avec une demi douzaine d’actions parfois puissantes comme sur Moutet mais ne résiste que six minutes trente. 3 Carmen et rentrée

Saint Martin de Crau 31 07 023.jpg

▲ Maï (Les Baumelles) avec Julien Rey.

▼ Luca (La Vaunage) frappe après Marquier.

Saint Martin de Crau 31 07 050.jpg

 ***************************************************************

▼ Le frisson avec Héliodor (Lautier) et Moutet▼

Saint Martin de Crau 31 07 031.jpg

Saint Martin de Crau 31 07 032.jpg

Saint Martin de Crau 31 07 033.jpg

Saint Martin de Crau 31 07 034.jpg

Saint Martin de Crau 31 07 035.jpg

***********************************************************************

 Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des As: Auzolle (19) Marquier (12) Rey (10) Clarion (6) Moutet (5) Gleize (4) G Martinez (2).

30/07/2011

BAILLARGUES *AS*

Vendredi 29 juillet 2011

ALIAGA ET PERILLE POUR LE TROPHEE J.-F. BROUILLET

BAILPATTONALIAGA2.jpg

▲ Jérémy Aliaga et Patton du Joncas

Meilleur animateur Martin. Patton, meilleur cocardier de la finale

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Valette, Schuller, Oudjit. Gauchers : Aliaga, Martin, Errik, Sabde. Tourneurs ; Grando, Estève, Zerti, Euzéby.

Belle entrée pour cette 3e journée du Trophée baillarguois Jean-François Brouillet. A l'issue de la course les prix sont décernés : meilleur raseteur Jérémy Aliaga ; meilleur animateur Jérôme Martin ; meilleur cocardier des trois courses Pérille du Grand Salan ; meilleur de la finale Patton du Joncas. Un concours de manade agréable où la seconde partie, bien animée, laisse une agréable impression avec une bonne équipe de raseteurs, Aliaga et Martin aux avants-postes.

Victor (L'Occitane).- Ne refuse rien et raccompagne jusqu'aux planches. Par moments, vient par à-coups. Tient les angles et se retient sur quelques cites. Les hommes travaillent les ficelles pour de belles ripostes sur Martin (Carmen), Valette, Oudjit, mais Victor les gardent.

Hussard (Lagarde).- Tout feu tout flamme et toujours en mouvement, sur les rasets engagés il va au bout. Un bon passage où Sabde, Aliaga, Martin le sollicitent, Hussard se défend et envoie les banes. Une grosse enfermée sur Valette et Aliaga met un terme avant la trompette. 11 minutes. 6 Carmen.

Prétorien (Le Terne).- Le long des planches, sort de son placement à grande vitesse. Pas assez titillé, il promène. Mais de grosses accélérations sur Aliaga, Oudjit, Martin et une enfermée sur Schuller. La 2e ficelle dans le crochet d'Aliaga sur le gong. 4 Carmen.

Patton (Le Joncas).- Il n'a qu'un oeil mais compense par une attention de tous les instants. Craint, il n'est abordé qu'avec parcimonie. Placement cocardier et énormes engagements aux planches, cornes à l'affût. De gros coups après Valette, Aliaga, Schuller, Martin. Bien raseté, il termine par des assauts conclus sur Aliaga, Martin et rentre un gland avec le prix de la journée. 10 Carmen.

Varadero (Guillierme).- Après Patton, c'est du velours. Il se livre généreusement et avec franchise. Vaillant et bien travaillé, il ne cède sa 2e ficelle qu'à la 14e. 5 Carmen.

Beauvoisinois (Cavallini).- Aujourd'hui il n'a pas la tête au travail d'autant que les blancs relâchent l'emprise. Il participe correctement sans plus. Quelques passages avec Errik, Aliaga, Martin(4 Carmen), sans plus. Distrait et fla, il rentre ses ficelles en silence.

Camerone (Paulin, hors points pour l'Avenir, compte pour le trophée local, 12 minutes).- En début, ses qualités cocardières et barricadières ne sont pas exploitées par les raseteurs fatigués. Mais ça s'anime sur la 1re ficelle, avec des actions poussées sur Aliaga, Oudjit, Martin, Schuller. Et malgré qu'elle soit bien démarmaillée, les douze minutes ne suffiront pas aux hommes pour la lever. Des Carmen...

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée de l'Avenir : Martin, 6,5 points ; Aliaga, 6 ; Schuller, 6 ; Martin, 6 ; Errik, 2,5

BAILHUSSARDMARTIN2.jpg

▲ Jérôme Martin, le chouchou des Baillarguois, un raseteur volontaire
et technique, ici avec Hussard de Lagarde

 ▼ Jean-Henri Oudjit, auteur d'une belle course, ici avec Victor de l'Occitane

BAILOUDJITVICTOR2.jpg

**********************

28/07/2011

BEAUCAIRE *AS* PALME 2e journée

Jeudi 28 juillet 2011

AVEC MIGNON ET VERDIER LES MEILLEURS MOMENTS

 beaucaire,2e journée de la palme,courses camarguaises

 ▲ Mignon et Amine Chekade dans un joli duo

Entrée : 3/4 d’arène. Org. : Service des affaires taurines. Président : Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers : Ayme, Chekade, Gros, Moutet, Villard, Violet, Marquier. Gauchers : A. Benafitou, Khaled, Poujol, Four. Tourneurs : T. Garrido, G. Rado, Baccou, Bensalah

Après une première partie morose, inconsistante et pas à la hauteur de la Palme, les débats s’animent avec des cocardiers plus participatifs dont Mignon et Verdier. Chez les hommes, une fois dit (entendu et réentendu) que Auzolle, 1er du Trophée des As, devrait être présent à la Palme (c'est sûr !), et que les blancs ne se bousculent pas dans les difficultés (plus ou moins vrai selon les courses), reconnaissons aujourd'hui, un travail assez soutenu en 2e partie. Poujol et Four terminent ex aequo,  Ayme tout juste derrière, mais les actions les plus intenses sont à porter au crédit de Chekade. Rendez-vous lundi pour l’épilogue.
Manillon (Blatière-Bessac).- Chasse, occulte certains cites, saute et démonte les planches. Tanqué aux bois, laisse souvent passer. Un long quart d’heure.
Angélus (Lautier).- Entame par une série rythmée sans négliger son placement. Au terme de l’enchaînement suivant, aux trousses de Chekade (Carmen), tape un poteau et se blesse à l’œil droit. Il rentre au toril.
L’Enclume (Chauvet).- Mobile, il se livre à belle vitesse. Aux ficelles, assure son positionnement et, devant le toril, fait le tri des cites. Poujol pour une belle poursuite, ripose sur Moutet (Carmen). Parfois du déchet en finition, mais se fait très sélectif sur la fin. Rentre ses ficelles.
Mignon (Cuillé). - Cocardièrement positionné, il a du jus, de l’envie et saute sans avertir. Avec une bonne gestion de l’espace, il conserve sa cocarde jusqu’à la 8e. Perd de la concentration et du peps en se laissant distraire par la contre-piste. De grosses réactions à son actif, Chekade, Benafitou, Four et la plus belle action à l’assaut de Poujol. Rentre ses ficelles en musique (plus 3 Carmen en piste).
Verdier (Saumade). - Le long des planches se livre bravement. Aux ficelles enchaîne les coups aux bois après Gros, Villard. Subit une rafale de rasets sur la 1re, en revanche bombarde à répétition pour la 2e qui part dans le crochet d’Ayme à la 10e. 3 Carmen et retour.
Agassoun (Blanc).- Disponible pour de longs enchaînements, il se révolte en se dressant aux planches. Soumis à un rythme soutenu, c’est  sans refus qu’il défend sa 1re ficelle. Mais abdique à la 10e minute, 2 Carmen et retour.
Lou Verri (Saint-Pierre, hp Trophée, compte pour la Palme).- Les hommes se jettent sur lui et en une minute les premiers attributs sont faits.  S’engage franchement aux planches sur les rasets un tant soit peu allongés, énormes coups après Chekade, Gros, Moutet. Mais 8 minutes suffisent. 4 Carmen.

beaucaire,2e journée de la palme,courses camarguaises

▲ Verdier agressif avec Poujol

▼ mais aussi avec Amine Chekadebeaucaire,2e journée de la palme,courses camarguaises

beaucaire,2e journée de la palme,courses camarguaises

▲ Agassoun (Blanc) tente d'accrocher Chekade au saut

▼ Lou Verri (St Pierre) explosif après Benjamin Villard

beaucaire,2e journée de la palme,courses camarguaises


MARTINE ALIAGA
Photos Eric AUPHAN - LUC PERO


Trophée des As : Ayme, 6 points ; Four, 4 ; Marquier, 4 ; Chekade, Villard, 3 ; Poujol, Gros, 2,5 ; A. Benafitou, 1,5 ; Moutet, 0,5.
Palme d’Or : Poujol, Four, 21 points ; Ayme, 20 ; Marquier, 17 ; Villard, 13. 
 


 

27/07/2011

BAILLARGUES *AVENIR*

baillargues,radjau de paulin,avenir,courses camarguaisesMardi 26 juillet 2011


ENTRE LES GOUTTES
RADJAU LE RAYON DE SOLEIL

Certes, il n’y a pas eu que ce cocardier de Paulin (5e ◄ photo), d’autres éclaircies sont venues notamment avec Crapone de l’Occitane (4e) et Chouan de Lafon, Baillarguois de Vellas, Rex de Janin, intéressants.
Dans cette 2e journée du Trophée J.-F. Brouillet, Aliaga et Schuller sont au coude à coude, cela devrait pimenter la finale, vendredi. Chez les blancs, outre les deux cités, se sont aussi faits apprécier, Valette et  Martin.
Fosséen (Cavallini).- Violent escrimeur, redouté des blancs avec cette corne qu’il envoie dangereusement. La pluie lui fait regagner le toril quelques minutes. Au retour, malgré les essais de Valette, Schuller, Martin, il rentre un gland sans se fatiguer. 2 Carmen.
Baillarguois (Vellas).- S’il se perd au début, au fil et à mesure, avec un meilleur placement, il s’améliore. Bien emmené par Aliaga, Alargo, Martin, il se dresse. 12 minutes, 4 Carmen.
Chouan (Lafon).- Une entame brouillonne de la part des hommes et du taureau. Dans cette pagaille, enroulé par Alarcon, il frappe violemment et sa course prend un autre ampleur. Quelques grosses conclusiions Martin, Aliaga et retour avec une ficelle. 4 Carmen.
baillargues,radjau de paulin,avenir,courses camarguaisesCrapone (L’Occitane, ► photo avec Mathieu Schuller).- Un beau gabarit aux larges banes qui chasse. Parfois distrait, ne se laisse pourtant pas manoeuvrer par les tourneurs et fait du large. Une fois placé, il est vaillant et peut conclure brutalement. Bien travaillé par les gauchers, un tour de ficelle qui reste lui fait prendre une rafale. Mais il garde la seconde après un quart-d’heure intéressant. 3 Carmen.
Radjau (Paulin).- Un physique de jeune premier, un caractère autoritaire qui lui fait raccompagner en force les blancs. Il anticipe et coupe de terrain (Sabde, Aliaga). Un superbe raset de Martin que  Radjau emboîte comme il se doit et un peu plus tard conclut méchamment sur le même Jérôme. Et même s’il veut tenir pied partout en se perdant quelquefois, avec un peu plus d’expérience (il n’a que 6 ans), ce sera un sacré client. 4 Carmen et les ficelles rentrent.
Erika (Ricard).- Des sauts incessants seul ou dans l’élan, de longs moments en contrepiste. Inintéressant.
Rex (Janin, hp).- Un petit bout de chou de 5 ans, profilé, et aux cornes aiguisés rappelant Sparagus. Naïvement, il s’offre pour les attributs. Mais au ficelles, placé, il défend son terrain. Attentif, vite rendu sur l’homme... Des qualités... à revoir.

 


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

baillargues,radjau de paulin,avenir,courses camarguaises

Jérémy Aliaga, à la tête de Radjau de Paulin

Trophée de l'Avenir : Schuller, 14 points ; Aliaga, 13 ; Alarcon, 6 ; Gautier, 5 ; Martin, 4.

26/07/2011

PORT SAINT LOUIS *FINALE TITI BONCOEUR*

Lundi 25 Juillet 2011

SEULS LES BLANCS GOUTENT A LA PISTE …

 Port St Louis 25 07 076.jpg

▲ La belle capélado et déjà quelques gouttes de pluie...

Entrée: Environ 300 Organisateur: Toro Club St Louisien Présidence: J Alvarez Droitiers: Chekhade, Gautier, Gros, Moutet. Gauchers: Alarcon, Aliaga, Allam, El Hajjouji, Martin. Tourneurs: Dunan, Grando, Lebrun, Zerti.

Alors que le soleil illuminait les arènes de Port Saint Louis le matin, personne au club taurin n’imaginait que le ciel allait leur tomber sur la tête dans l’après-midi. Malgré l’approche des nuages avant l’entame, tout commence très bien. En prélude à la finale du Trophée Titi Boncoeur deux taureaux emboulés (numéro 535 et 514) très combatifs de la manade Blanc Jean Claude dessinent des poursuites émotionnantes avec les jeunes apprentis raseteurs de l’école taurine de Salin de Giraud conseillés par leur mentor Maxime Favier en convalescence mais trépignant de retrouver le contact avec la piste. La capélado avec la péna la Gardounenque suivi de la remise des devises en piste par lesPort St Louis 25 07 084.jpg arlésiennes locales est impeccable avant que ► CAMPARDIN (Blanc) n’ouvre les débats. Un solide premier qui assure sa défense près des planches. Il serre de près Gros et Gautier et ne fléchit pas aux ficelles. Il profite des excellents rasets de Moutet et défend énergiquement sa première ficelle qui tombe dans le crochet de Chekhade à la treizième. Il conserve la seconde en musique jouée à deux reprises en piste et réintègre le toril sous la pluie. Les barrières devenues glissantes, la présidence suspend la course puis, au grand dam du public annule la compétition face à l’ardeur soutenue des gouttes. Le moral touché mais non abattu la remise des prix à eu lieu à l’abri. Sans pouvoir participer à la finale, Boris Sanchis remporte le prix du meilleur raseteur avec 43 points juste devant Maxime Favier 42 points. Ce dernier reçoit le prix coup de cœur du jury. Côté taureau c’est Ulmet de la manade Blanc Jean Claude qui remporte le prix du meilleur taureau sur la saison. En somme seuls les taureaux de la manade Blanc ont pu gouter aux joies de la piste……

Port St Louis 25 07 079.jpg

▲ La remise des devises....

***********************************************************

L'école taurine de Salin de Giraud

Port St Louis 25 07 021.jpg

▲ N° 535 Blanc percutant après Joan Gaillardet

▼ N° 535 Blanc avec Dunan

Port St Louis 25 07 001.jpg

Port St Louis 25 07 065.jpg

▲ N° 514 Blanc enferme dangereusement Bouha

▼ N° 514 Blanc enferme encore sèchement Thierry. 

Port St Louis 25 07 028.jpg

 Texte et photo Eric AUPHAN

24/07/2011

BEAUCAIRE 1re journée de la PALME D'OR *AS*

Dimanche 24 juillet 2011

GARDE A VOUS ! GARLAN MET LES BLANCS AUX ARRETS

Hadrien Poujol prend la tête de la compétition

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaises

Garlan excelle dans les enfermées, ici sur Poujol

 Entrée : plein. Org. Affaires taurines. Président : Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers : Ayme, Chekade, Gros, Moutet, Marquier, Villard, Violet. Gauchers : A. Benafitou, Four, Poujol, Khaled. Tourneurs : G. Rado, Rouveyrolle, Lebrun, Bensalah, T. Garrido.

Il y en a eu pour tous les goûts : du beau cocardier (Géricault, Embrun), du percutant barricadier (Saint-Rémois), du plus ou moins fantasque (Mérou)... des émotions avec Valmont sur Chekade... Bon, c'est vrai des temps morts aussi, et des raseteurs parfois trop attentistes, comme pour Aiglon gâché. Mais il y a eu Garlan qui a mis tout le monde au garde à vous ! Et ce quart-d'heure là a valu son pesant de cacahuètes. Du coude à coude, Four-Poujol, c'est Hadrien qui passe le cap pour cette 1re journée de la Palme. 

Vu de la table de presse, pratiquement en contre-piste... au plus près des raseteurs, des taureaux...  en direct avec le stress des manadiers et des gardians... Une course "en live" quoi !

Géricault (Chauvet).- Il navigue le long des planches, couvé par René Serme, son bayle. Agressif mais moins tranchant qu'en certaines occasions. Serre Gros, se soulève après Villard. Pris en tenaille vers le toril, il se dégage à bon escient. Un asaut sur Villard puis sur Chekade. Un peu de réserve, une série, s'envoie sur Gros et Marquier lève la 2e ficelle à 12'30. 5 Camen et retour.

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaisesEmbrun (Nicollin).- Après une première série d'enfer, il sort de l'emprise, évite quelques rasets mais reste disponible sur Poujol, Four, Villard. Four mène l'attaque. Plus il est charbonné plus Embrun accentue son coup de revers en défense. Aux ficelles, avec un peu plus d'air, il répond présent sur tous les cites, accompagne Poujol et passe le mourre, Chekade sèchement reconduit aux planches, s'engage sur Gros, Chekade. Rentre ses pelotes. 4 Carmen et retour. ►Photo avec Four.

Aiglon (Occitane).- Cherche sa place et tourne pendant de longues minutes se faisant dépouiller à la va-comme-je-te-pousse... Aux ficelles largement pourvues, les hommes le délaissent à la réprobation générale. Et pourtant, Aiglon se positionne et, alors qu'il a besoin de pression pour s'exprimer, rien ne se passe. Pourtant, superbe réponse sur A. Benafitou et coup de barrière sur Villard (2 fois), passe méchamment la corne sur Gros (2 Carmen). Un beau cocardier gaspillé... A qui la faute ?

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaisesGarlan (Les Baumelles).- ◄ Photo. Cul aux planches au plein sens du terme. Aux aguets, il démarre au quart de tour au prix de superbes anticipations (Moutet). Il défend âprement son campement où il revient toujours.  Repousse les tourneurs à distance légale. Les minutes passent, les blancs sont au garde à vous. C'est vrai qu'il faut rentrer dans son terrain, gérer sa vitesse, son anticipation, et sans rasets à blanc qu'il ignore superbement... A ce jeu-là, pas de client... les spectateurs manifestent... Joël Linsolas se rousigue... Les primes aux ficelles montent... 1000€, 1200€, 1350€... après j'ai perdu le compte, scotchée par ce cocardier redoutable et dominateur. Un enchaînement, Gros, en difficulté... on n'en verra pas plus. 4 Carmen et retour.

Mérou (Saumade).- La rage l'anime. C'est une brute fantasque, brouillonne, aux conclusions violentes. Même s'il ignore parfois et zigzague entre les blancs, c'est aux planches qu'il libère sa hargne en cassant du bois. Benafitou, Poujol, Villard, Chekade pour 1'40 les pompons. Semble un moment éprouvé par sa débauche d'énergie mais repart après Chekade, fait voler les planches et sème la panique en contre-piste... Spectateurs et tourneurs blackboulés sur la table de presse... Pour 10 minutes... sauvages. 2 Carmen et retour.

Valmont (Lautier).- Il est moins rigoureux que d'habitude et les blancs le travaillent en désordre pour quelques conclusions (Benafitou, Chekade, Ayme, Poujol. A la 5e, il défend déjà sa 2e ficelle. Accentue ses finitions (Gros, Ayme) et subit sur une grosse série. Mais se révolte sur un long cite de Chekade qu'il chope par le T-shirt à la planche. 8 minutes, 7 Carmen et retour.

Saint-Rémois (Fabre-Mailhan).- Hors points pour le Trophée mais compte pour la Palme. Un peu "molligas" au début, il trotte et tamponne à son rythme. Le temps de la première ficelle est un pur moment barricadier. Saint-Rémois se jette puissamment après les blancs pour une rafale de gros coups. 7 ou 8 actions énormes et quelques minutes de répit lui sont accordées. Termine par deux conclusions sur Poujol et Villard met un terme à la 6e. Une floppée de Carmen.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des As :  Poujol, 13 points ; Four, 10 ; Ayme, 6 ; Marquier, 5 ; A? Benafitou, 4 ; Violet, 4 ; Gros, 3 ; Villard, 3 ; Moutet, 2 ; Khaled, 2.

Palme d'Or (après la 1re journée) : Poujol, 13 points ; Four, 10 ; Marquier, 9 ; Ayme, 8 ; Villard, 6 ; Gros, 5 ; Chekade, 5 ; Moutet, 4 ; Violet, 4 ; A. Benafitou, 4 ; Khaled, 2.

VALMONT ACCROCHE CHEKADE

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaises

LE FINAL DE SAINT-REMOIS AVEC VILLARD

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaises

**************************************


23/07/2011

VENDARGUES JOURNEE A L'ANCIENNE

DEJEUNER AU PRÉ - FERRADE - ABRIVADO - ROUSSATAIO

Reportage photo de CHRISTIAN ITIER

ANCIENNEA.jpg

ANCIE2A.jpg

ANCIE4A.jpg

ANCIEN5A.jpg

ANCIEN6A.jpg

ANCIE8A.jpg

ANCIE9A.jpg

ANCIE10A.jpg

ANCIE12.jpg

ANCIE13A.jpg

ANCIE14A.jpg

***********************************

VENDARGUES *AS*

Vendredi 22 juillet 2011

                LA SÉDUCTION N’ETAIT PAS AU RENDEZ-VOUS …

 Entrée : ¾. Org. CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani (blessé au 3e), Chekade, Ayme, Auzolle, Oufdil (sort à la fin du 1er, remplacé par Gleize), Villard. Gauchers : Sabde, Poujol (sort après le 4e), Martin, Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, C. Galibert, Dunan, Bruno (remplacé par Baccou en 2e partie), Bensalah.

vendargues,as,courses camarguaises

Oufdil et Pedro

 Pour cette clôture de la fête vendarguoise, je retiens : les rasets d’Oufdil à Pedro (Nicollin, très bon 1er) - Le jeune raseteur Jérôme Martin (Avenir) passant tous les taureaux jusqu’à lever la 2e ficelle de Leventi (Plo, 5e) très applaudi - Le retour de Benjamin Villard en forme et le travail de Julien Ouffe -  La blessure de Sabri Allouani par Indien (Cuillé, 3e). Pedro et Organdi se font respecter.
Ayme lève mais sans se mettre en valeur, Auzolle souffle le chaud et le froid, Chekade discret.

Pedro (Nicollin) .- Se livre avec abnégation jusqu’au ras des planches. Sans répit, il répond présent et complique d’un coup de tête les rasets qui ne lui plaisent pas. Oufdil le sert au mieux, il court avec lui et place son crochet au meilleur moment. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

vendargues,as,courses camarguaisesOrgandi (Plo).- Chasse, promène mais ramène les blancs à grande vitesse. Froid, il se ménage des plages de repos et profite de la mésentente entre les tourneurs. Bien calé, il oblige les rasets arrêtés et défend sa 1re ficelle jusqu’à la 13e (Martin, Ouffe, Sabde dans les cornes). Solide et sélectif, rentre une ficelle. 3 Carmen et retour. Photo Organdi serre Martin.

Indien (Allouani).- Il saute dans l’élan à chaque raset malgré ce, Allouani s’accroche mal et Indien lui inflige un coup de corne (apparemment en haut de la cuisse, la trajectoire a frôlé l’artère fémorale, mais les nouvelles étaient plutôt rassurantes). Ça jette un froid. A la reprise, Indien est raseté par à coups. Quelques poursuites autoritaires et coups aux planches (Auzolle), mais peu et mal sollicité, sa prestation reste brouillonne. 1 Carmen et retour.

Joli Cœur (Fabre-Mailhan) nous refait le coup du mauvais jour. Cul collé aux planches, imperturbable, il faut lui tomber devant les cornes pour qu’il déclenche et encore… C’est Villard qui tente le mieux par des cites courts. Quelques enchaînements mais raidissime, Joli Cœur rentre une ficelle en silence (2 Carmen en course).

Leventi (Plo) se livre généreusement jusqu’aux bois. Villard, Chekade posent la main, et ce sont de longues trajectoires bien menées. Le public apprécie. Jérôme Martin lève la 2e ficelle très applaudi par le public. 9 minutes agréables, Carmen au retour, 3 en piste.

Colvert (Cuille), en mouvement, se fait plumer de la plus mauvaise des manières, le public gronde. « Il n’a pas de rein », lance Auzolle et les blancs allongent un peu plus pour quelques belles réactions (Villard) et des coups de barrière (Chekade, Auzolle, Ouffe). Ouffe travaille et lève la 1re ficelle à la 13e. L’autre rentre en musique (+5 Carmen en cours).

A 4 ans, Folco (Bon, en sup pour 10 minutes) explore la piste et la contre-piste, affichant ses qualités naissantes. Trop peu sollicité pour apprécier son comportement. Des Carmen.

 

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des  As : Ayme, 8 ; Villard, 5 ; Allouani, 4 ; Ouffe, 3,5 ; Auzolle, 3 ; Chekade, 2 ; Oufil, 1 ; Poujol, 1.

vendargues,as,courses camarguaises

▲ Benjamin Villard retrouve la forme
le goût du raset et la manière. Ici avec Indien

▼ Le raidissime Joli Coeur que Julien Ouffe réussit quelquefois
à sortir de sa réserve dans des rasets courts très engagés
(tout comme Benjamin Villard)

vendargues,as,courses camarguaises

SABRI ALLOUANI ACCROCHÉ PAR INDIEN DE CUILLÉ

vendargues,as,courses camarguaises

********************************


 

22/07/2011

VENDARGUES *AVENIR*

Jeudi 21 juillet 2011

ROBINEU ET VIBRE
DANS UN EXCELLENT ENSEMBLE

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaises

Robineu de Paulin et Jérémy Aliaga

Entrée : 1/2 arène. Org. CT La Muleta. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : Chekade, Caizergues, I. Benafitou, Fougère (sort au 2e). Gauchers : Aliaga, Ouffe, Sabde, Martin. Tourneurs : Grando, Kerfouche, Bensalah, Zerti.

La Muleta a programmé un très bon lot de cocardiers pour cette course à l'Avenir desquels Robineu de Paulin et Vibre de Lafon ressortent. Côté blancs, ça rasète et plutôt bien. Aliaga, Chekade en tête, avec l'apport bénéfique de Julien Ouffe et les bons passages d'Ilias Benafitou et Jérôme Martin. Les tourneurs gâchent le plaisir par moments, trop présents et n'arrivant pas à s'entendre (3 à gauche, 1 à droite).

Gillou (Mermoux).- Un bon petit taureau de 7 ans qui surmonte son handicap (borgne) par une rapidité dans le cite. Des enfermées (Aliaga, Martin), de belles longueurs (I. Benafitou, Ouffe). N'e s'incline qu'à la 14e minute à cette difficile place de premier. 5 Carmen et retour.

Grenadier (Hervas).- Sélectif, il faut le "bouger" pour qu'il rentre dans la course. Il ne s'en laisse pas conter par les tourneurs. Et bien rentré, pousse fort (Chekade, Ouffe) et se soulève. Pas assez bousculé, rentre une ficelle. 7 Carmen.

Bel Ami (Occitane).- Beau taureau, un peu trop lourd. Brave aux pompons, c'est aux ficelles qu'il révèle sa hargne. Placé, il n'hésite pas, frappe de tout son poids et saute, parfois dans l'élan. De beaux coups où il met parfois la corne, après Sabde, Ouffe, Chekade. S'encagne en contre-piste et garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Robineu (Paulin).- Roule les mécaniques et fait du large. Le long des planches, ses ripostes sont offensives et les séries conclues violemment surtout à gauche (Aliaga, Martin, Sabde, Ouffe). Après Chekade, il montre qu'à droite aussi il fonctionne quand on y met la manière. Rentre sa 2e ficelle au terme d'un quart d'heure complet sous une pluie de Carmen.

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaisesVibre (Lafon).- Semble "facile" aux pompons mais, c'est aux ficelles qu'il sort le grand jeu. Notamment en défendant la première, sept grosses minutes intenses où son agressivité ressort dans des séries conclues d'une corne dangereuse. Baisse un peu de régime pour la seconde qu'il perd après 14 minutes "vibrantes". 7 Carmen. Photo Vibre et Ilias Benafitou.

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaisesLéo (Saumade).- Va au bout sur chaque cite. Fantasque mais violent dans ses interventions, le travail des blancs est brouillon ce qui ne l'avantage pas. Des sauts, des coups aux barrières, Aliaga travaille les ficelles qui lui échapperont finalement, Léo frappe sur Chekade, enferme I. Benafitou et temporise sur la fin. 4 Carmen. Photo Caizergues et Léo.

Lorca (Saumade, en supplément).- Ce jeune élément "caillé" de 4 ans est en apprentissage mais les raseteurs ne lui demandent que peu de choses, alors... Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
Photos : CHRISTIAN ITIER

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 5,5 points ; Martin, 3 ; Caizergues, 3,5 ; I. Benafitou, 0,5.

CLIN D'OEIL A TOM POUCE

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaises

 

C'est un "petit" raseteur par la taille mais grand par l'envie et la manière: Jérôme Martin, hier, à Vendargues, a, encore une fois, séduit par ses rasets à la tête des taureaux. Ici avec le très physique Bel Ami, le jeune raseteur disparaît entre les cornes rappelant les passes du torero Richard Milian devant les Miura. Sacrés caractères !

*********************