Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/08/2011

LANSARGUES *AS*

Dimanche 14 août 2011

Les Lansarguois et le CT Frédéric Durand ont, avec beaucoup d'émotion, perpétué le souvenir du décès en piste du raseteur Pierry Gibert, il y a dix ans. Le rappel des faits et l'hommage à l'homme en blanc mort de sa passion, lus par Cyril Daniel, en présence de la maman et de la fille de Pierry, ont tiré des frissons et mouillé les yeux. En course camarguaise, le danger est là au détour du raset, ne l'oublions jamais...

LA SERENITE DE BASTIEN FOUR

lansargues,souvenir pierry gibert,as,courses camarguaisesLes arènes joliment décorées ont fait pratiquement le plein pour cette course souvenir. A droite, les raseteurs Jockin, Noguera, Jourdan, Valette, Beaujard. A gauche, Four, Guin, Sabde, Oleskevich. Tourneurs : Martin, Beker, T. Garrido, Sanchez, Estève.
D'un plateau de cocardiers mêlant difficulté et bravoure, les raseteurs n'ont pas su tirer le meilleur. Un seul reste serein, travailleur et élégant, Bastien Four (Photo Archives Eric Auphan), auquel on peut joindre Frédéric Jockin qui tel le bon vin développe ses qualités en vieillissant, Valette par moments. Les autres s'emballent dans la facilité en se jetant sur les bons morceaux. Dommage.

Les prix : 1. Bastien Four ; 2. Frédéric Jockin. Meilleur cocardier, Iago de Fabre-Mailhan (Barri du Grand Salan aurait pu y prétendre).

Iago (Fabre-Mailhan).- Avec expérience, il navigue, se montre vaillant sur de jolies trajectoires avec Four et Jockin, s'engageant aux planches rageusement (Jockin, 2 fois). 13 minutes. 2 Carmen et retour.

Marquis (Briaux).- Brouillon mais vaillant notamment dans de longues séries qui ne le ménagent pas. Jockin pour un raset limpide. Un cocardier qui reste disponible et à qui il faut un peu de pression pour s'exprimer. en revanche, sur la 2e ficelle ouverte c'est un festival de mauvais gestes. Laisse sa 2e ficelle à Jockkin sur une énorme série 3 Carmen et retour 13 minutes.

Barri (Grand Salan).- Premiers échanges en mouvement. mais aux ficelles, attentif malgré un placement approximatifs, ses accélérations repoussent les assauts hasardeux. Passe la vitesse supérieure après Jourdan, des séries rythmées pour dix belles minutes.

Joli Coeur (Fabre-Mailhan).- Va-t-il être dans un bon jour ? D'entrée, fait cinq mètres et se place. Bastien Four fait parler la technique et arrive à lui tirer quelques ripostes. Valette, Jourdan, Sabde essaient. Mais que de refus. Heu ! Finalement c'était pas un bon jour.

Nîmois (Briaux).- Il a du jus et affiche une belle vaillance pour des enchaînements à fond les ballons. Qulques gros coups aux planches notamment sur Four. Pas ménagé, il tient 8 minutes quand four, sur une très belle action avec bris de planches, s'empare de la 2e ficelle. 2 Carmen.

Campestre (Grand Salan).- A fond et pas dans l'élégance, les hommes lui volent ses premies attritubs. Aux ficelles ça se calme, mais Campestre manque de tranchant. Malgré ce, énorme action sur Jourdan. Après, il s'éteint peu à peu tout comme les hommes. Termine par une grosse ripose sur un beau cite de Four, décidément l'homme du jour.

MARTINE ALIAGA

Trophée des  As : Four, 20 points ; Sabde, 14 ; Oleskevich, 6.

Trophée des Raseteurs : Jockin, 24 points ; Jourdan, 22 ; Noguera, 6 ; guin, 4.


 


Les commentaires sont fermés.