Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/08/2011

LE CRES *AS*

Mardi 23 août 2011

AYME ET VIBRE
POUR LE 39e TROPHEE DE LA GARRIGUE

le crès,vibre de lafon,anthony ayme,courses camarguaises

Anthony Ayme le vainqueur

 

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT Joujou. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Ayme, Auzolle, Moutet, Marquier, Jourdan, Schuller. Gauchers : A. Benafitou, Ouffe. Tourneurs : Molins, Lebrun, Kerfouche, T. Garrido.


Anthony Ayme sait maintenant où se trouve Le Crès puisqu’il rajoute le Trophée de la Garrigue à son palmarès. Ouffe prend le bouquet du meilleur animateur auquel toute l’équipe peut être associée, Loïc Auzolle en tête. Vibre de Lafon, cinquième, étale sa vaillance et trouve la récompense. Ses quatre précédents compères cocardièrement coriaces ont, heureusement, rencontré une bonne équipe de raseteurs. Ténor, 6e, souffle le froid et le chaud quant à Ménélas, il termine barricadièrement ce bon concours.
Lieutenant (Lautier).- Pas de round d’observation, les cinq premières minutes sont brillantes avec séries et bonnes finitions. Après, il faut le rentrer pour qu’il déclenche ce que font au mieux Ouffe, Auzolle et Moutet. Une ficelle au toril. 4 Carmen et retour.
Guingue (Caillan).- En mouvement sur les premiers échanges, il prend tout. Décalé, il poursuit à belle vitesse (Carmen). Petit à petit, se montre réticent. Une série s’enclenche, et malgré le travail, garde une ficelle.
Fosséen (Cavallini).- Energique, il se soulève après Auzolle. Placé, ses interventions sont autoritaires. Bien entrepris dans son terrain, il participe. Un tour de ficelle qui reste c’est la ruée que Fosséen temporise en “envoyant”. Mais très décidés, les blancs abrègent à la 7e.
Lynx (Aubanel).- Il garde jalousement son terrain et oblige les hommes à l’application. En revanche, quand on ose le défier, la riposte est sèche (Ouffe, récompensé de la cocarde à la 7e). Alors Auzolle, Ouffe, Ayme prennent le taureau par les cornes - si l’on peut dire - pour de beaux rasets de très près, et là Lynx ponctue. 3 Carmen et retour.
Vibre (Lafon).- S’il se livre franchement, il peut aussi se montrer pressant aux planches. Des séries nombreuses et rythmées pour ce vaillant cocardier qui défend ses derniers tours de ficelle avec grand courage. 14 minutes. 9 Carmen.
Ténor (Lautier).- Un taureau froid qui se soulève dangereusement aux planches mais qui peut aussi ignorer. Les temps morts de son début de course ne le servent pas. Par contre, entrepris, il tape méchamment à 6 reprises. Des absences sur la fin. Les ficelles au toril. 6 Carmen.
Ménélas (Le Ternen, hp). - Soumis à un régime intensif, il souffre un peu avec son gros gabarit. Mais il avale les séries et conclut, de nombreuses fois, boum badaboum en musique. S’enrage et démolit la contre-piste. Et au terme d’un bel enchaînement, met fin barricadièrement à ce concours. Une ficelle rentre avec les honneurs.

 


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

le crès,vibre de lafon,anthony ayme,courses camarguaises

Loïc Auzolle et Ménélas

 
Trophée des As : Auzolle, 7,5 points ; Ayme, 7 ; A. Benafitou, 7 ; Ouffe, 5 ; Marquier, 2,5 ; Moutet, 0,5.

 

*************************************

 

 

Les commentaires sont fermés.