Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2011

AIGUES-VIVES CT LOU FERRI

 

LE CLUB TAURIN D'AIGUES-VIVES LOU FERRI ORGANISE

   

             DIMANCHE 11 SEPTEMBRE 2011

9H30 –   Déjeuner offert aux sociétaires, devant le Bar des Arènes
11H - CONCOURS ABRIVADO-BANDIDO, bar des Arènes, Lou Ferri
 avec les manades Vidal, Chabalier, Gire, Clément, Aubanel
12H – APERITIF.
A partir de 13H - REPAS devant le Bar des Arènes (18€)
Inscription avant le 8 septembre 2011 : au Bar des Arènes ou au 06 23 16 58 34

***********

 16h, 8€ (gratuit moins de 12 ans accompagnés)
GRANDE COURSE DU TROPHEE DE L’AVENIR


YOURI (Cuillé) - BOER (Occitane)
REGAIN (Les Baumelles) - SULTAN (Nicollin) – ESAÜ (Félix)
CANBERA (Saint Pierre) – ADES (Fabre-Mailhan)

  Raseteurs invités : J.B Granier, C. Garcia, L. Faure, R. Bruschet M.Sanchez, J. Martin, M. Favier, J. Aliaga

***********

BANDIDO : après la course avec la manade ayant remporté le concours d'abrivado bandido.

CAISSARGUES FINALE DU TRIDENT D'OR

caissargues,trident d'or,finale,courses camarguaises

28/08/2011

PELISSANNE *AVENIR*

Dimanche 28 août 2011

BAGNA BON COMME DU BON PAIN

pélissanne,course camarguaise

Bagna sur Ferriol

Entrée: 300 Organisateur : Sté Taurine Présidence: M Perrin Droitiers: Bonhomme, Gleize, Moine, Zucchelli. Gauchers: Ferriol, Ricci. Tourneurs: Duran, Martinez.

Belle entrée pour la finale du Raplaù embellie par la présence de la péna los Caballeros, le groupe Lou Pélican et les gardians de la manade Agu. Les hommes sont fatigués pour ce marathon aoûtien mais Bonhomme dix ans après sa première victoire s’adjuge le trophée aux points tandis que Ferriol est logiquement désigné meilleur animateur. Bagna la terreur remporte le prix du meilleur taureau (66 points) devant le spectaculaire Folco (65).  

Imposant, POUTOUM (Bon) embrasse toutes les sollicitations. Il saute après Ferriol, tape après Bonhomme et malgré son poids offre des séries volontaires pour sa première ficelle. La seconde au toril. 3 Carmen et retour.
Brave, PANTURLE (Blatière-Bessac) a un placement et des déplacements intéressants face aux blancs maladroits aux rubans. Il manque de finition mais avec plus de pression, il décolle après Ferriol et Ricci. Rentre ses ficelles et aurait mérité plus de travail pour le juger. 1 Carmen et rentrée.
Pas un seul vrai raset pour BAGNA (Cuillé). Les raseteurs ne mangent pas de ce pain là. Trop violent, trop agressif il montre une méchanceté et une volonté de faire le vide en piste. Il déboule à 3000, saute, revient seul, démonte les barrières par panneaux. Deux rasets à blanc de Ferriol finissent en contre piste et aux tubes après Martinez. Cocarde (250€) au bercail. Un peu long comme un jour sans pain malgré l’animation. 2 Carmen et rentrée.
BEAUCAIROIS (Chauvet)
trouve rapidement les angles. Il se livre avec de belles anticipations dans des séries toniques arrivées cornes aux bois. Ferriol le rasète à la perfection et le bioù se défend avec beaucoup de combativité. Il conserve une ficelle. 5 Carmen dont retour.
Solide, ULYSSE (Blatière-Bessac) inspire la crainte. De la méchanceté qui retient les hommes jusqu’à la huitième ou Ferriol prend la cocarde. Pourtant il ne parait pas compliqué, sort parfois du raset mais monte haut derrière Ferriol puis réintègre le toril à dixième après s’être cassé la corne droite en frappant les barrières.
Taù puissant, FOLCO (Bon) apporte la note spectaculaire. Facile sur le raset, l’arrivée est explosive avec une douzaine de sauts avec parfois bris de planches. Il prend également les séries et termine avec ses ficelles. 6 Carmen et rentrée.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Benoît (1)

 Trophée des Raseteurs: Bonhomme (13) Moine (6) Ricci (4)

pélissanne,course camarguaise

▲ Panturle de Blatière-Bessac sur Ricci

▼ Bagna de Cuillé dans son entreprise de démolition

pélissanne,course camarguaise

▼ Bagna sur le tourneur Daniel Martinez

pélissanne,course camarguaise

▼ Folco de Bon sur Zuchelli

pélissanne,course camarguaise

*********************************

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *AS*

Dimanche 28 août 2011

ALLOUANI EN DEMONSTRATION
POUR UN BON FINAL DE LA FETE

saint-geniès-des-mourgues,as,allouani,courses camarguaises

Marcellin fait un bon premier. Ici une magistrale enfermée sur Sabri Allouani.

Entrée : plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Valentin. Raseteurs drotiers : Allouani, Jockin, Jourdan, Schuller. Gauchers : N. Benafitou, Sabde, Ouffe, Oleskevich, Clarion. Tourneurs : Ull, Kerfouche, Sanchez, Beker.

Qui pleure jeudi, dimanche rira. Ce final de la fête saint-geniéroise a été un bon cru. Pas de taureau super vedette mais de bons cocardiers aux tempéraments divers avec Marcellin pour une belle ouverture et une deuxième partie très agréable où Ruy Blas s’impose.
Les blancs qui se“ bouffaient le nez“ jeudi, affichent aujourd’hui  une belle sérénité avec Maître Sabri à la baguette. Avec lui, Schuller, Ouffe, N. Benafitou sont au diapason, les autres complètent bien. A noter le score éloquent du Vendarguois, 27 points, qui réendosse son rôle de meneur pour le plus grand plaisir du public.
Marcellin (Rouquette) a de la bouteille et ne se laisse pas manœuvrer.  Ce qu’il faut de retenue, de la vigilance, et quelques pas pour fermer la porte. aux blancs. Mais aussi de l’envie et des finitions (Sabri, Jockin, 2 Carmen) et une anticipation de toute beauté sur Allouani. Dominaeur, rentre ses ficelles. Méritait amplement les honneurs à son retour.
Roquetier (Guillierme).- Fantasque et sauteur, il perd beaucoup d’énergie dans ses évasions. Aux ficelles, un peu plus stable (fatigué ?), reste disponible. Un peu brouillon mais capable de se jeter après l’homme. 13 minutes. Rentre en musique.
Palunié (Nicollin).- D’entrée prend une rafale pour les pompons. Brave partenaire, qui passe d’un raset à l’autre, cinq minutes suffisent à le déshabiller. Allouani fait les deux ficelles dont la 1re pleine.
saint-geniès-des-mourgues,as,allouani,courses camarguaises◄ Ruy Blas (Cuillé).- Placement rigoureux, les blancs gambergent. Et puis ces cornes biscornues où mettre la main égale danger. D’autant que Ruy Blas suit jusqu’aux planches où il peut se dresser (Allouani, 2, N. Benafitou, Allouani).  Rentre une ficelle, 4 Carmen et retour.
Rex (Janin). - A 5 ans, il offre huit minutes trente de fraîcheur, d’envie et de vivacité. Vaillant, il voudrait tout prendre et se fait plumer les pompons. Mais déjà aux ficelles, il a compris, se place, et vient à grande vitesse flirter avec les planches (Schuller, 2 fois). Des qualités. 2 Carmen et retour.
Césarion (Blatière-Bessac). - Gros gabarit un peu lourd mais avec une grosse vaillance qui vient taper de multiples fois aux planches et qui sait aussi sortir de l’emprise des blancs. Des séries et 5 gros coups. 6 Carmen et retour.
Espadon (Saumade, hp).- Brave, les hommes le rasètent au mieux “Pour bien finir“ dit Sabri. Des conclusions bien frappées dont une où Espadon bascule après N. Benafitou. 3 Carmen et retour avec une ficelle.

MARTINE ALIAGA
Photos Julien DUMEIGE

Trophée des As : Allouani, 27points ; Ouffe, 12 ; Oleskevich, 5 : Clarion, 2 ; N. Benafitou, 2.

Trophée des Raseteurs : Jockin, 14 ; Jourdan, 14.

 

25/08/2011

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *AS*

Jeudi 25 août 2011

CHOUAN SURVITAMINÉ

Entrée : 4/5e d’arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Schuller, Allouani, Jockin, Marquier, Jourdan. Gauchers : Sabde, N. Benafitou, Clarion, Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, Beker, Molins, Sanchez, Bruno (sort au 1er).
On le connaissait vaillant, hier, Chouan a été brillant. Sorti cinquième le cocardier de Lafon a réveillé le public qui jusque là n’avait eu de raison de s’enthousiasmer ni pour des cocardiers peu attractifs ni pour des hommes brouillons. Trop de tours de ficelles pour certains, peu de travail pour les autres, le public s’ennuie. Et puis Chouan a relevé le défi, les raseteurs s’y sont mis, les spectateurs ont apprécié. Et Gau Galin termine bien.
Fonfon (Blatière-Bessac).- Elève appliqué, “tranquilou”, il exécute convenablement ce qu’on lui demande. Rentre ses grosses ficelles.
Générous (Nicollin).- Prend tout sur un bon rythme et sait se dégager. Jourdan dans les cornes jusqu’aux planches (deux fois, Carmen). Mais les blancs se plaignent de nombreux tours de ficelle et il ne reçoit pas le travail nécessaire. Du coup, on reste sur quelques échanges mollassons.
Saphir (Saumade).- En mouvement, il tient pied à tout avec un peu de déchet. Il peut lâcher en cours ou conclure droit devant (Jockin). Sollicité, il vient davantage et tape aux planches (Sabde 2 fois, Allouani 2, Jourdan). Une ficelle rentre. 5 Carmen.
Baltic (Janin).- Il demande des rasets engagés et là conclut sèchement. Vient par à coups (Marquin, Jockin, Schuller) ou laisse passer. Tape après N. Benafitou et défend son pré carré sur quelques mètres. Deux réactions violentes (Allouani, Benafitou). Rentre une ficelle. Compliqué ce jeune biòu.
Chouan (Lafon).- Du jus, de l’envie, en beuglant sa rage, il riposte méchamment. Se soulève sur Ouffe, tape sur Clarion, Sabde, Jourdan et enfile des séries d’enfer. Sabri plonge sur les cornes et Chouan explose aux planches. Superbe ! Rentre ses ficelles. 8 Carmen.
Gau Galain (Guillierme).- Ce drôle d’animal aux cornes fines en guidon de Harley se livre comme un beau diable dans de longs enchaînements. Placé, attentif, enferme N. Benafitou, conclut sur Allouani, Jourdan. Saoûlé de rasets, il termine ses 12 minutes éprouvé mais a assez de punch pour taper après Marquier. 5 Carmen.

 


MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Marquier, 15 points ; Allouani, 10 ; Clarion, 6 ; Ouffe, 3 ; Sabde, 2.

24/08/2011

LE CRES *AS*

Mardi 23 août 2011

AYME ET VIBRE
POUR LE 39e TROPHEE DE LA GARRIGUE

le crès,vibre de lafon,anthony ayme,courses camarguaises

Anthony Ayme le vainqueur

 

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT Joujou. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Ayme, Auzolle, Moutet, Marquier, Jourdan, Schuller. Gauchers : A. Benafitou, Ouffe. Tourneurs : Molins, Lebrun, Kerfouche, T. Garrido.


Anthony Ayme sait maintenant où se trouve Le Crès puisqu’il rajoute le Trophée de la Garrigue à son palmarès. Ouffe prend le bouquet du meilleur animateur auquel toute l’équipe peut être associée, Loïc Auzolle en tête. Vibre de Lafon, cinquième, étale sa vaillance et trouve la récompense. Ses quatre précédents compères cocardièrement coriaces ont, heureusement, rencontré une bonne équipe de raseteurs. Ténor, 6e, souffle le froid et le chaud quant à Ménélas, il termine barricadièrement ce bon concours.
Lieutenant (Lautier).- Pas de round d’observation, les cinq premières minutes sont brillantes avec séries et bonnes finitions. Après, il faut le rentrer pour qu’il déclenche ce que font au mieux Ouffe, Auzolle et Moutet. Une ficelle au toril. 4 Carmen et retour.
Guingue (Caillan).- En mouvement sur les premiers échanges, il prend tout. Décalé, il poursuit à belle vitesse (Carmen). Petit à petit, se montre réticent. Une série s’enclenche, et malgré le travail, garde une ficelle.
Fosséen (Cavallini).- Energique, il se soulève après Auzolle. Placé, ses interventions sont autoritaires. Bien entrepris dans son terrain, il participe. Un tour de ficelle qui reste c’est la ruée que Fosséen temporise en “envoyant”. Mais très décidés, les blancs abrègent à la 7e.
Lynx (Aubanel).- Il garde jalousement son terrain et oblige les hommes à l’application. En revanche, quand on ose le défier, la riposte est sèche (Ouffe, récompensé de la cocarde à la 7e). Alors Auzolle, Ouffe, Ayme prennent le taureau par les cornes - si l’on peut dire - pour de beaux rasets de très près, et là Lynx ponctue. 3 Carmen et retour.
Vibre (Lafon).- S’il se livre franchement, il peut aussi se montrer pressant aux planches. Des séries nombreuses et rythmées pour ce vaillant cocardier qui défend ses derniers tours de ficelle avec grand courage. 14 minutes. 9 Carmen.
Ténor (Lautier).- Un taureau froid qui se soulève dangereusement aux planches mais qui peut aussi ignorer. Les temps morts de son début de course ne le servent pas. Par contre, entrepris, il tape méchamment à 6 reprises. Des absences sur la fin. Les ficelles au toril. 6 Carmen.
Ménélas (Le Ternen, hp). - Soumis à un régime intensif, il souffre un peu avec son gros gabarit. Mais il avale les séries et conclut, de nombreuses fois, boum badaboum en musique. S’enrage et démolit la contre-piste. Et au terme d’un bel enchaînement, met fin barricadièrement à ce concours. Une ficelle rentre avec les honneurs.

 


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

le crès,vibre de lafon,anthony ayme,courses camarguaises

Loïc Auzolle et Ménélas

 
Trophée des As : Auzolle, 7,5 points ; Ayme, 7 ; A. Benafitou, 7 ; Ouffe, 5 ; Marquier, 2,5 ; Moutet, 0,5.

 

*************************************

 

 

22/08/2011

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Dimanche 21 août 2011

PERILLE ET CARTALADE
VAINQUEURS DU TROPHEE
DES COMMERCANTS ET ARTISANS

GEORGESPERILLECARTAPHJSBLOG.jpg

Photo J. S.

Entrée : 2/3 d’arène.  Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Moulin, Roux, Paparone (sort au 2e). Gauchers : Cartatade, Ruiz. Tourneurs : Jorquera, Abbal

Avec quelques raseteurs de plus, ce Trophée des artisans et des commerçants aurait pu vraiment régaler le public tant les cocardiers avaient des qualités à exploiter. Las ! Ici comme dans tant d’autres pistes, le raseteur se fait rare. Alors à cinq puis à quatre, ou trois et demi, ils ont fait le maximum jusqu’à épuisement avec leurs deux tourneurs. S’il y avait eu un prix au mérite, Olivier Ruiz l’aurait emporté mais c’est Kevin Cartalade aux points qui embarque le bouquet. Vous l’avez compris, les taureaux n’ont pas forcé, mais Pérille du Grand Salan a, tout de même, brillé. A lui, le prix du jour. Toutes les ficelles, 5 glands et 2 cocardes rentrent.
Angélus (Le Ternen).- Patron dans son terrain, bonne gestion de la piste, et dominateur jusqu’aux planches. 4 Carmen.
Vaunageol (Saint-Pierre).- Une fois confortablement calé, il se livre à fond dans de multiples séries. Il a du moral, monte droit à l’abordage sur Roux et tamponne en finition. 6 Carmen.
Zeus (Brestalou).- Taureau rapide cherche partenaire. Attentif, il avale les séries, et enclenche le turbo sur Roux et Moulin. Zeus n’a pas besoin de faire parler la foudre pour rentrer un gland. 3 Carmen.
Prétorien (Le Ternen).- Déterminé, vite tourné, il ne rechigne à aucune sollicitation. Mais a le temps de se refaire une santé entre deux enchaînements. Bel engagement sur Cartalade, quelques “droite-gauche”, pousse sur Ruiz, les primes montent, l’ambiance aussi, ça s’anime en piste mais les ficelles sont inaccessibles. 5 Carmen.
Perille (Grand Salan).- Craint, il est longuement observé. Vif, sur les premiers échanges, il se dresse sur Cartalade. Temps mort. Le tourneur Abbal se démultiplie et harangue ses hommes, Roumajon au micro surenchérit, le public pousse, Pérille en veut et les blancs sont boostés. Coup sur coup, Cartalade, Ruiz projetés, enchaînement et coup puissant aux planches, action sur Ruiz, duplique sur Roux, Cartalade. Termine en basculant après Cartalade. Rentre sa cocarde seulement coupée. 8 Carmen.
Cadoret (Brestalou).- Cocardier TGV, à grandes foulées arpente la piste. Personne en vue. Roux essaie, Cartalade, Ruiz raccompagnés. A l’affût de tout mouvement, Cadoret impose sa loi et rentre un gland. Musique.
Péquelet (Saint-Pierre, hp).- Frais comme un gardon face aux trois et demi rescapés, il enchaîne avec envie sur les actions proposées et garde le dernier mot. 6 Carmen.

 


MARTINE ALIAGA


Trophée des Raseteurs : Ruiz, 10 points ; Cartalade, 9 ; Roux, 9.

 

21/08/2011

PERNES LES FONTAINES *AVENIR*

 pernes-les-fontaines,courses camarguaises

Dimanche 21 Août 2011

PERNEN MAITRE A DOMICILE

pernes-les-fontaines,courses camarguaises

Pernen du Pantaï

Entrée: 330 Organisateur: CT Toureou Pernen Présidence: L Allemand Raseteurs droitiers: Benoît, D Martinez. Gauchers: Fadli, G Perez. Tourneur: Lieballe.

On ne peut rien reprocher aux 4 raseteurs présents mais que dire des 2 engagés (remplaçant les blessés Gautier et Imbert). Les organisateurs sans nouvelles et sans alternative subissent leur bon vouloir. Les taureaux en avaient sous les sabots et auraient pu donner plus. A l’impossible nul n’est tenu. Pernen très agressif s’impose. Mention au duo Pérez-Martinez (qui finit sur une jambe), à l’expérimenté Fadli et au jeune Benoît présent malgré des problèmes physiques. Lieballe se démène des deux côtés allant jusqu’à effectuer quelques rasets.

Pour la manade Le Rhône MAZARIN (1er) est un solide premier qui garde ses rubans cinq minutes. Bien placé, il contrôle les départs mais ne pousse pas ses poursuites sauf après Martinez. Peu inquiété il conserve ses ficelles. 1 Carmen et rentrée. Véloce, avec un sérieux coup de revers, DANTES (4ème) stoppe son élan après la pose des crochets. Compliqué à la tête, il inflige une pointe à la main de Fadli et ne cède son second qu’à une minute du terme. Rentre ses ficelles sous les honneurs entendus à deux reprises.

Pour la manade Lou Pantaï, PERNEN (2nd) est vif et termine cornes aux bois. Il percute sur Martinez et fait voler les planches. Agressif des deux côtés, il se bonifie, frappe après Benoît et offre un final enlevé face à la volonté des blancs qui n’arrivent pas à lui ravir son second gland. Belle prestation avec 8 Carmen et rentrée. Rapide, SAINT LOUIS (5ème) est le plus raseté car il se donne avec beaucoup de bravoure. Disponible et vaillant il joue le jeu même s’il se place trop au centre sur la fin. Il sauve quelques brins de sa première ficelle. 2 Carmen et retour.

pernes-les-fontaines,courses camarguaisesPour la manade Chauvet (► photo : attentivement suivi par René Serme, juché sur le char) COLVERT (3ème) sort avec du pétard et aurait pu jeter un froid de canard après un gros coup de barrière sur Pérez. Mais les hommes ont envie et lui font réaliser des arrivées percutantes. Il chasse, se soulève à l’arrivée où ses cornes sont un danger. Il conserve un gland en musique jouée 5 fois. Venimeux aux barrières, SCORPION (6ème) ne paralyse pas les blancs qui jettent leurs dernières forces dans la bataille. Sérieux, cul aux planches, il garde son territoire et prolonge ses aiguillons à l’arrivée ce qui lui permet de conserver un gland. 3 Carmen dont rentrée accompagné d’une salve d’applaudissements pour les raseteurs et leur tourneur. Mérité.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : D. Martinez (12 points), Benoît (3)

Trophée des raseteurs: G Perez (15 points), Fadli (6)

pernes-les-fontaines,courses camarguaises

▲ Colvert sur Benoît

▼ Colvert sur Fadli

pernes-les-fontaines,courses camarguaises

****************************

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Samedi 20 août 2011

LE SHOW CHAUD D'ERIKA

stgeorerikaBLOG.jpg

Le Trophée Claude-Malzac à Rodolphe Roux et Erika de Ricard

Pas facile pour les raseteurs face à ces six cocardiers décidés dans cette piste saint-georgienne favorable aux taureaux. Quito s'impose, Castellas termine avec panache et Erika fait un show très chaud. Chez les blancs, des coups, des bosses, mais, malgré des temps morts, tous rasètent dans l'esprit jusqu'au bout de leurs forces. Santelli paye de sa personne et passe à l'infirmerie, Roux est le plus régulier.

Barnabé (Saumade).- Raccompagne avec autorité jusqu'aux planches et frappe sur Moulin après qui il bascule. Un enchaînement bien conclu, un engagement sur Roux pour 10 minutes agréables. 3 Carmen et retour.

Malibu (Ricard).- Pas de round d'observation, ça part de suite en coups aux planches. Cul au toril et coeur vaillant, il tamponne brillamment  à chaque cite (Santelli, Roux, Ruiz) et rentre ses ficelles. 6 Carmen.

Quito (Fabre-Mailhan). - Vigilant et aussitôt placé, il attend en vain ne répondant qu'aux cites engagés, finissant sur le fil et plus si opportunité (Roux). Benoït sèchement raccompagné, Roux enfermé, belle trajectoire avec Santelli et des séries. Conclut en s'envoyant sur Roux. Rentre ses glands. Cocardièrement solide. 8 Carmen.

Saladin (Saumade).- Il a une belle envie mais pas entrepris, il s'enrage après les planches et saute. Raseté, il se livre de belle manière et se montre pressant à l'arrivée. Les sollicitations manquent et il reste maître de ses ficelles. 5 Carmen.

Erika (Ricard).- Fantasque et spectaculaire, les blancs mettent du temps à se mettre à son diapason. Mais quand ça démarre, c'est un festival rythmé par les Carmen autant pour donner du coeur aux hommes que pour honorer le taureau. Une envolée terrible après Roux à la présidence, des planches cassées derrière Cartalade, des coups énormes après Benoït, Cartalade encore et puis ce saut après Santelli qu'il coince en contre-piste pour une grosse rouste (sans trop de mal finalement). Erika, lui, rentre sa cocarde et un gland.

Castellas (Fabre-Mailhan). Dans un autre style, il finit idéalement la course. les blancs rassemblent leurs forces pour des enchaînements où Castellas ne dit jamais non et peut conclure de belle manière. La musique accompagne tout le long et le cocardier brille par des enfermées et dans des séries rythmées. Les ficelles aux Bernacles.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Benoît, 12 points.

saint-georges-d'orques,erika,roux,santelli,courses camarguaises

▲ Sur ce coup-là, Erika passera à travers les planches
et suivra Cartalade haut sur les tubes

▼ Castellas termine la course avec panache

saint-georges-d'orques,erika,roux,santelli,courses camarguaises

Entrée : 1/2. organisateur : Le Trident. Président Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Benoît, Moulin, Santellil (sort après le 5e), Roux. Gauchers : Cartalade, Ruiz. Tourneurs : Jorquera, C. Galibert.

20/08/2011

MAUGUIO *AVENIR*

Vendredi 19 août 2011

MAUGUIOFRANKLINCHARNELETBLOG.jpg

Charnelet avec Franklin

 

NEUF ET PAS UN DE TROP

 

Entrée : 200 personnes environ. Organisateur : CT Lou Biou. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Jockin, Paparone, Charnelet, R. Mondy. Gauchers : Gougeon, N. Benafitou (sort au 3e), Okeskevich, Cartalade, T. Mondy. Tourneurs : F. Garrido, Sanchez, Joseph, Ull.

Le CT Lou Biou était content de voir neuf raseteurs (et 4 tourneurs) à la capelado. En cette période de pénurie, cela n'a pas été de trop pour boucler ce concours. En piste, sous une chaleur de plomb, c'est plutôt laborieux et bon nombre d'attributs rentrent. Mais pour les cornus jeunots, l'occasion est donnée de parfaire leur apprentissage.

Viento (Janin). - Un jeune élément bravet qui trouve vite son placement. Attentif, il ne part que sur les cites engagés et là riposte avec vaillance, se dégage et reste disponible. 2 Carmen et retour.

Bolivard (Chapelle).- Va au bout de ses actions cornes pointées. Attentif, il ne part que sur les cites engagés et là pousse sa finition droit devant. Sélectif, rentre une ficelle.

Franklin (Cuillé).- Un poids lourd qui ne se laisse pas leurrer par les tourneurs. Calé, il repousse les fausses approches au large. Mais bien cité, il s'engouffre fort. Un cocardier qu'on n'aborde qu'arrêté. Les plus belles actions avec Charnelet, Paparone. Solide ! 2 Carmen et retour.

Athos (Les Termes).- Inexpérimenté, il a du mal à choisir son positionnement. En revanche, placé, il fait preuve d'une belle rapidité d'exécution et T. Mondy, Jockin sont vivement raccompagnés. Mobile, et avec peu de raset à sa tête, il rentre tous ses attributs.

Eureka (Blatière-Bessac).- Un balèze agressif mais qui est "de bon faire" dans les enchaînements. A son rythme, il peut conclure en se soulevant. Plus actif sur les gauchers, de belles poursuites sur les Mondy, Gougeon, Charnelet même si, à la fin, il ne veut plus jouer. Une ficelle rentre. 5 Carmen et retour.

Ulysse (Rouquette).- Physique avantageux, placement, envie... il n'inspire guère les blancs. Quelques enchaînements rondement menés et une ou deux enfermées finissent de démobiliser les hommes. Charnelet insiste et fait la cocarde, le reste rentre en musique.

Toscan (Laurent).- En supplément. Jeune cocardier classique qui prend bien le raset et raccompagne au bout. Pressant sur Gougeon et  Thomas Mondy, il rentre ses ficelles avec les honneurs (plus 2 en cours).

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Charnelet, 9 points ; Paparone, 5 ; Gougeon, 5.