Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2011

ARLES *FINALE DU TROPHEE DES AS*

LES AS DE LA FINALE

Dimanche la 60ème finale du Trophée des As clôture la compétition. Voici en présentation dans l’ordre du classement les hommes qui vont affronter les sept cocardiers sélectionnés pour l’amphithéâtre Arlésien.

Après 2010, Loïc AUZOLLE (370 points) double la mise. Régulier, efficace et toujours à la pointe du combat, il monte sur la plus haute marche pour un 3ème titre mérité. Son dauphin Bastien FOUR (319) est un pétillant gaucher qui prend de l’assurance et du volume. Néanmoins, avec un peu plus de volonté il aurait pu jouer la gagne. Malgré une sérieuse blessure infligée par Garlan, Amine CHEKHADE (297) est la bonne surprise de la saison. Immédiatement dans le bain, il est rapidement revenu de blessure pour se hisser sur le podium avec le public en poche. Mathieu MARQUIER (286) gravit les échelons et gagne en assurance. Avec son physique avantageux, il peut encore viser plus haut. Julien OUFFE (270,5) est un travailleur. C’est une valeur sure qui mouille le tricot et ne s’économise guère faisant souvent briller les taureaux aux planches. Le jeune Saintois Anthony AYME (260) apprend vite. Avec son tempérament de gagneur, il se hisse à un cheveu de la palme d’or et prouve qu’il faut compter sur lui. Longtemps devant, Adil BENAFITOU (256) marque un peu le pas mais reste un raseteur élégant et esthétique qui peut affronter n’importe quelle difficulté. Le chouchou du public Benjamin VILLARD (222) débute mal sa saison avec une douloureuse rencontre avec Coyote à Méjanes. Handicapé physiquement, il revient en forme en cette fin de saison et sera très précieux pour que la fête soit belle. Hadrien POUJOL (218) cherche ses marques en début de saison mais quel revirement à la palme d’or. Depuis il enchaine les performances notamment aux maraîchers où il a fait chavirer l’arène. D’un caractère trempé, Damien MARTIN-COCHER (166,5) est le combattant type. Insensible aux chocs, il s’est fait remarquer à de nombreuses reprises notamment la cocarde d’or. Le recordman des victoires, Sabri ALLOUANI (161) a pris le train en marche mais a vite retrouvé ses marques. Une blessure à la cuisse à Vendargues infligée par indien le 22 Juillet a compliqué sa fin de saison mais l’artiste est toujours là. Damien MOUTET ((148,5) est capable de super rasets. Il se met parfois en danger mais ne triche jamais en piste. Vainqueur de la cocarde d’or Julien REY (143) a de la technique à revendre. Un raseteur qui a pris ses repères et sur qui il faudra compter. Mickaël MATRAY (133) est un guerrier qui ne renonce jamais. Raseteur de bourre, il a soulevé les gradins pour la cocarde d’or et on en redemande. Quant à Lahcène OUTARKA (116,5), le petit lutin blanc à un cœur énorme qu’il partage toujours avec le public. Alors messieurs que le soixantième anniversaire pétille

Eric AUPHAN

Les commentaires sont fermés.