Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2011

LUNEL *28e FINALE DU TROPHEE PESCALUNE*

Dimanche 30 octobre 2011

GARLAN ET ADIL BENAFITOU SUR LA SAISON

 lunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaises

▲ Adil et Garlan

A Guépard le prix du cocardier de la course oui mais Sparagus alors ?

Entrée : 9/10e d’arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Chekade, Moutet, Outarka, Villard (sort au 5e). Gauchers : A. Benafitou, Errik, Ferriol, Ouffe, Poujol. Tourneurs : Benzegh, Bensalah, G. Rado, Baccou, Kerfouche.

Sous le soleil, la finale du Trophée Pescalune a offert de belles raisons de se réjouir, d’abord l’affluence dans les gradins, puis la variété et la difficulté qu’ont amené la plupart des cocardiers. Et la belle implication des blancs notamment Moutet, Chekade, Errik, Poujol, Outarka. Notons la large victoire d’Adil Benafitou (62 points). Garlan s’octroie le prix, à juste titre, sur la saison, mais s’il fallait un prix à Guépard pour sa dangerosité aux planches, il eût été de bonne foi qu’il le partage avec Sparagus, auteur d’un quart d’heure de haute tenue.
Géricault (Chauvet).- 11 minutes solides pour ce bagarreur de première. Même s’il offre ses premiers attributs, il mène aux ficelles de grosses offensives tapantes sur Villard, Chekade, Benafitou, Poujol. 6 Carmen et retour.
Aiglon (Occitane).- Il faut le défier, l’intéresser alors les ripostes sont puissantes. Volontiers promeneur mais quand les cites sont suffisamment engagés, il balance tout son gabarit et explose méchamment aux planches (Chekade, A. Benafitou, Outarka). Pas assez secoué, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Mérou (Saumade).- Sans difficulté mais avec grand cœur il se livre dans de chaudes séries et conclusions barricadières sur Errik, Poujol (2), A. Benafitou (3), Chekade. 8 minutes pour autant de Carmen.
Garlan (Les Baumelles).- Vigilant, cul aux planches, il aligne les blancs à gauche et à droite. Arrêté, il fait avorter nombre de départs et s’il est abordable une fois pris dans les séries, il fait la différence sur ses anticipations compliquant parfois le tout d’un coup de revers. Moutet se fait prendre de vitesse et traverse toute la piste, dangereusement pointé par les cornes. Une ficelle rentre au terme d’un quart d’heure convaincant. 8 Carmen et retour.

lunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaiseslunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaises▲Moutet en danger surpris par la vitesse de l'enfermée de Garlan

Sparagus (Janin).- Du jus, du placement, de l’envie dans des poursuites qui peuvent se faire pressantes jusqu’aux planches. Se livre sur un train d’enfer, les séries s’enchaînent, une belle longueur avec Adil Benafitou, dangereux sur Outarka. Enferme magnifiquement Poujol, pleine piste, et se cabre pour l’attraper. Ça calme les troupes ! Il défend 5 minutes sa 2e ficelle que Poujol s’octroie, sur la sonnerie, au terme d’un long raset. 5 Carmen et retour.

lunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaiseslunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaises




▲Superbe enfermée de Sparagus qui redouble et se cabre sentant Hadrien Poujol à sa portée

lunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaisesGuépard (Cuillé).- Chasse le long des planches. Quand il se place, le premier raset est compliqué, Guépard s’engage à fond, mais il peut perdre pied dans les séries. Il se rattrape par de criminelles conclusions (4) la corne en embuscade. Quelques belles anticipations et Chekade lève la 2e ficelle presque au terme. 6 Carmen et retour.

► Quand le Guépard retrouve son sens de la domination et sort ses griffes à la planche, ici sur Chekade.

Sylverado (Saint-Gabriel, 10 minutes en supplément).- Pour son entrée dans le grand monde, Sylverado, 6 ans, impressionne par ses qualités cocardières et son dangereux jusqu’au-boutisme aux planches. De superbes enchaînements rythmés et les ficelles qui rentrent. Bravo ! 7 Carmen et retour.

 
MARTINE ALIAGA
CHRISTIAN ITIER et LUC PERO

 

lunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaises1er Adil Benafitou, 62 points. 2e Amine Chekade, 46 (après une remontée de 22 points). 3e Damien Moutet, 41.
Meilleur taureau de la saison : Garlan des Baumelles.
Meilleur taureau de la finale : Guépard de Cuillé.
Prix aux bayles des deux manades.
Bouquet aux représentants des manades participantes.
Coup de coeur à Janny Valat.
A la capelado, avec le Velout Pescaune, la pena Mithra et les gardians, Jeannot, Iris et Naïs, tous à cheval sont honorés pour les 30 ans de la manade et leur implication dans la vie lunelloise. Naïs reçoit le bouquet d'un petit gardianou blondinet prénommé Roman cher aux familles Gehin et Moucadel.

◄ "Le pêcheur de lune" de l'artiste Ben K

 

lunel,trophée pescalune,garlan,courses camarguaises

*******************************************************


Les commentaires sont fermés.