Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/11/2011

EYRAGUES *COURSE DE LA TOUSSAINT*

Mardi 1er Novembre 2011

AMADÉUS LE VIRTUOSE NOIR

 Eyragues 01 11 056.jpg

 ▲ Amadéus (Lautier) et Romain Bruschet.

Entrée: ½. Organisateur: CT La Bourgine Présidence: P Pancin Droitiers: Bruschet, Chig, D Maurel. Gauchers: Coulomb, Favier, Lafare. Tourneurs: Cuallado, Dumas, Duran, Ranc.

La météo clémente permet à ce concours de manades d’aller au terme juste avant que le ciel se déchire et laisse tomber ses grosses gouttes. La course bien commencée par Tastaïre prend du volume après l’entracte avec la grosse performance d’Amadéus (prix du meilleur taureau). Bagna méchant et agressif apporte l’émotion avec Favier. Maxime (qui rasète malgré deux plaies ouvertes au tibia et sous le genou) est aux avant postes avec Romain Bruschet. Tous les deux sont associés pour le prix du meilleur animateur. Les autres apportent tous un précieux concours et sont associés verbalement par Pierre Pancin lors de la remise des prix en piste.

Attentif, TASTAÏRE (Caillan) met de l’envie dans les séries. Il fait voler les planches et met les hommes en danger avec ses longues cornes qui créent une difficulté supplémentaire. Un premier difficile qui conserve brillamment ses glands. 3 Carmen et rentrée. Franc sur le raset, CHENEBIER (Cavallini) percute sur Lafare, Bruschet et Favier mais à mi-course il devient moins volontaire et tient le centre. Une grosse enfermée sur Lafare ponctuée par un coup de barrière et le taureau se blesse à la patte et réintègre le toril après douze minutes trente. 4 Carmen et rentrée. Leste, VINCENT (Félix) se retourne avec vélocité pour prendre les reprises. Il coupe le terrain et fait avorter des tentatives. Il se place de mieux en mieux, s’implique dans les séries et pointe parfois les cornes mais s’incline sur le fil. 4 Carmen et retour.

Cocardier, GAFFET (Aubanel-Baroncelli) se donne et passe la tête aux planches. Combatif, il est volontaire dans les séries et perd des forces dans les séries pour défendre ses ficelles. Maurel le rasète à la perfection et les autres dans l’esprit. Il conserve une ficelle. 3 Carmen et rentrée. Sur l’attaque de Bruschet, AMADÉUS (Lautier) concède la coupe de la cocarde. Une grosse série plus tard il concède ses attributs. Trois minutes et il défend ses ficelles non sans créer la difficulté. Aux ficelles il enferme Bruschet, tape sur Favier et de son placement près des planches contrôle les hommes avec un super Bruschet. Les ficelles sont inaccessibles. 7 Carmen et rentrée. S’il se livre et passe la tête parfois au dessus des bois, LIQUIS (St Pierre) tient les planches et aux ficelles manquera de pression pour extérioriser ses qualités. Les hommes commencent à fatiguer et sa fin de course est décousue. 2 Carmen et retour. Précédé d’une réputation de bagarreur, BAGNA (Cuillé) déboule alors que le jour tombe. Le premier raset de Favier intervient seulement à la cinquième et se termine par un coup de barrière. Maxime récidive à la sixième, septième et huitième (coupe cocarde) avec la même arrivée. Bruschet prend le gland et Maurel la cocarde. Le taureau en veut et Favier essuie encore une virulente conclusion à la neuvième. Une minute trente plus tard il décolle aux tubes toujours derrière Favier. Maxime au bout de l’effort lève le second gland sous l’ovation à la treizième. Des Carmen pour un taureau à suivre la saison prochaine……

Eyragues 01 11 003.jpg

▲ Tastaïre (Caillan) serre Maxime Favier.

▼ Chenebier (Cavallini) et Jérémy Lafare.

Eyragues 01 11 015.jpg

Eyragues 01 11 017.jpg

▲ Vincent (Félix) pointe les cornes après David Maurel.

Texte et photos Eric AUPHAN

Les commentaires sont fermés.