Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2011

POUR LES " PITCHOUS " LE PERE NOËL A VENDARGUES... GRACE A " QUIGNON "

 

QUIGNON0061.jpg

QUIGNON0062.jpg

 

 

UZES

Course de solidarité


LES GENS DE BOUVINE ONT REPONDU PRESENTS

uzès,solidarité,david stampone,course camarguaise

Dernièrement, malgré un temps exécrable, 300 personnes sont passées au guichet pour cette course du cœur, ce qui a permis à Christiane Rougier, présidente du club taurin d’Uzès, de remettre, au final, un chèque de 2 250€ à la famille de David Stampone (membre du club taurin, grièvement blessé lors de l’explosion d’un four à Marcoule et soigné à Paris).
Moment émouvant en piste où beaucoup avaient les yeux embués de larmes.
A noter la présence des raseteurs : Matray, Sanchis, Favier et Hernandez qui ont raseté dans une piste à la limite du praticable, sous une pluie intermittente.
Aperçus sur les gradins : Villard, Fouad et de nombreux membres des clubs taurins, anciens et nouveaux. Les manadiers ont joué le jeu avec du bétail agréable. La présidente remercie tous ceux qui ont aidé à la réussite de cet après-midi : sponsors, manadiers, raseteurs, presse, etc. Pour la bonne cause, les aficionados ont démontré qu’on pouvait compter sur eux, ce qui met du baume au cœur par les temps qui courent.

 

uzès,solidarité,david stampone,course camarguaise


Texte et photos
REMY

29/11/2011

RETRO (1) AS

LES TAUREAUX ET LES HOMMES
QUI ONT BATI LA SAISON 2011

Les arènes ont fermé leurs portes, c’est l’heure des bilans et des archives (ci-dessous un petit condensé des différents prix distribués lors des courses des As). Les cocardiers les plus cités : Garlan, Guépard, Mignon, Rodin, Athor, Saint-Rémois. Des taureaux en pleine force de l’âge (le plus vieux, Rodin, 13 ans l’an prochain) qui feront certainement l’ossature des grands rendez-vous 2012. Avec d’autres pointures qui, s’il passent parfois à travers les prix, tiennent leur place par la difficulté ou le panache qu’ils apportent.
Chez les raseteurs, outre Loïc Auzolle vainqueur entre autres du Trophée des As qui affiche une belle maturité, on note la moisson de bouquets d’Amine Chekade et d’Adil Benafitou ; la carrière nouvelle version d’Hadrien Poujol (Palme d’Or) et la (re)découverte des qualités de Julien Rey (Cocarde d’Or). Reste Mathieu Marquier, discret mais efficace, le potentiel de Bastien Four et Anthony Ayme, et Benjamin Villard, présent malgré des blessures.


MARTINE ALIAGA
maliaga@midilibre.com

ARLES : Cocarde d’Or, Julien Rey et Co Blanco de Lautier.
BEAUCAIRE, Le Muguet d’Or, Mathieu Marquier et Mignon de Cuillé. La Palme d’Or, Hadrien Poujol et Garlan des Baumelles.
LES SAINTES-MARIES : Trophée des Impériaux, Guépard de Cuillé, Ayme et Chekade, prix Paul-Garric.
LUNEL : Trophée Pescalune, Adil Benafitou et Garlan des Baumelles. Le Muscat, Adil Benafitou et Rodin des Baumelles. Les Révélations, Amine Chekade et Rabino de Raynaud.
LE GRAU-DU-ROI : Trophée de la Mer, Amine Chekade et Guépard de Cuillé (Valmont sur la saison graulène).
CHATEAURENARD : 46e Trophée des Maraîchers, Loïc Auzolle et Athor de Daumas (à la finale, Saint-Rémois de Fabre-Mailhan).
MOURIES : 39e Trophée des Olives Vertes, Mathieu Marquier et Mignon de Cuillé.
PALAVAS-LES-FLOTS : Trophée Albert-Dubout, Anthony Ayme et Guépard (Amadéus de Lautier à la finale).
VAUVERT : Trophée Camargue Médical, Loïc Auzolle et Joli Cœur de Fabre-Mailhan (finale : Athor de Daumas). 10e Trophée des Vignerons, Hadrien Poujol et Césarion de Blatière-Besac (Julien Rey meilleur animateur).
PEROLS : 37e ficelle d’argent, Adil Benafitou et Rodin des Baumelles.
FONTVIEILLE : Crochet d’Argent, Amine Chekade (finale Damien Martin Cocher), Veran d’Allard et Gasto Boï de Guillierme.
MAUGUIO : Trophée Verlaguet, Julien Ouffe et Jivago de Blatière-Bessac. Trophée de la Motte, Benjamin Villard et Sueño de Rouquette. Trophée Manu et José, Benjamin Villard et Mignon de Cuillé.
EYRAGUES : La Corne d’Or, Damien Martin-Cocher et Valmont de Lautier.
MEJANES : 2eTrophée du Vaccarès, Garlan des Baumelles et Julien Rey

*******************


21/11/2011

LUNEL : GALA DES CULTURES TAURINES

Dimanche 20 novembre 2011

UN PANÉGYRIQUE CAMARGUAIS COLORÉ

lunel,bernard porras,gala,traditions camarguaises

Bernard Porras, la Chorale Lis Escoutaïres de la Cabretta de Boisseron
et Lou Velout Pescalune


Riche ! La Camargue est riche de ses traditions, de ses taureaux, de ses chevaux, de ses hommes et femmes qui y vivent et la chérissent même au delà du delta magique. Dimanche dernier, à Lunel, Bernard Porras et son équipe ont illustré quelques-uns de ces multiples trésors pour le plus grand bonheur des spectateurs emplissant la salle Georges-Brassens.

lunel,bernard porras,gala,traditions camarguaises

Marc Galabru

Films, photos, tableau, musique, démonstrations... des couleurs et des sons ensoleillés aux accents chantants.
lunel,bernard porras,gala,traditions camarguaisesPour emballer tout ça, Bernard Porras, hypervitaminé à son habitude, endosse toutes les casquettes, chanteur, cinéaste, metteur en scène, présentateur... et sait très bien s’entourer : la chorale Les Escoutaïres de la Cabretta de Boisseron, le groupe folklorique Lou Velout Pescalune, l’ambassadrice de la Camargue Régine Pascal, le photographe Rémi Dumas, les vidéastes Jean Roumajon, Roman Bofils, TV Sud, et parmi les peintres qui exposaient Goro et Arielle.
Au premier tableau, le public était déjà dans le bain. “Dis Papé”, un texte de Nadine Costa porté par un Marc Galabru (frère de...) juste, tonitruant à souhait... émouvant... et terriblement Sudiste.
Des projections, des intermèdes chantés et puis un sujet marquant, joliment intitulé “La beauté du geste” de Romain Bofils. Une jeune artiste peintre, mordue de cheval et de dressage en liberté, mais aussi de “charbon” lors des abrivado (s’intercaler entre les chevaux, se pendre à la tête du cheval pour essayer de le sortir et faire échapper les taureaux). Choc des photos, interrogations, sujet original, pêchu. La cible est atteinte, le public réagit.
Et puis, coup de théâtre - si je puis dire - après les images d’Ana Vinuesa, étonnante amazone de 7 ans, le rideau se lève sur un duo cavalière-cheval, en vrai... Pas banal ! D’autant que si le jeune écuyère n’est pas Ana mais son amie, Kouros lui est bien la co-vedette du film. Applaudissements.
De films en quadrille, il était déjà 19 h, dernier bouquet à Nicole Rébuffat qui languit le film promis sur “Pascalet” et le rideau tombe sur “La Coupo Santo” de Régine.


MARTINE ALIAGA
Photos MALI

5e CHARROI DES OLIVES

PRETS AU DEPART

 saint-geniès-des-mourgues,5e charroi des olives,traditions,courses camarguaises


saint-geniès-des-mourgues,5e charroi des olives,traditions,courses camarguaisesLes réunions s’enchaînent. La logistique se met en place. Les équipes - chevaux, meneurs, grooms, passagers - se forment. Quelques mises au points sur des râtés et des approximations de la précédente équipée. Une adhésion sans faille aux valeurs de la Charte: respect des animaux, authenticité, convivialité, entraide et sécurité... Une fidélité aux chevaux lourds et attelages anciens de travail.  Cette année, retour aux lieux de prédilection, départ près des arènes de Saint-Geniès et banquet du retour sur place. Voilà... Plus que quelques détails à peaufiner et tout sera prêt pour leur plus belle nuit de l’année...
saint-geniès-des-mourgues,5e charroi des olives,traditions,courses camarguaises«Il faut être un peu givré...»,
rigole Nicolas l’instigateur du Charroi. «Parfois, dans le noir et le froid, on se demande ce qu’on fout là...», plaisantent Bousca et Raymond en binôme depuis la création.  Tous sont d’accord : pour assurer le Charroi, il faut une  dose de courage (si, si !), de la maîtrise, de la simplicité et une bonne bande d’amis. Avec tout ça hue Coco! Samedi 3 décembre, ils seront tous là prêts à démarrer pile à 4h du matin (impérativement !), olives chargées dans les charrettes.

Le trajet ne change pas : première halte vers 5h, à Saint-Christol à l’invitation des amis de l’équipe du Téléthon, puis direction Villevieille via Boisseron, Sommières et la traversée du marché. Vers 7h30-8h, livraison des olives au moulin oléicole ; déjeuner à la cave coopérative. Retour sur Saint-Geniès-des-Mourgues, en fin de matinée dégustaton à la cave viticole et banquet du Charroi.


MARTINE ALIAGA

Photos MALI - Affiche REMI DUMAS



* Pour voir les précédentes éditions cliquez dans catégorie "Charroi des Olives" à gauche de l'écran.

Renseignements : repas, tél 06 25 50 82 20 et attelages, tél. 06 36 55 82 03

18/11/2011

TRIDENT D'OR : CALENDRIER

Alleins : assemblée générale du Trident d’Or, dimanche 13 novembre
Réuni à Alleins sous la houlette du CT Lou Bastidon, le comité du Trident d’Or a tenu sa 54e assemblée générale et lancé la compétition 2012. Quatre pistes supplémentaires entrent en jeu pour un total de 16 ce qui permettra à 26 manades de participer.


Les 1res séries 2012 :

25 mars à Alleins, Richebois - Saint-Antoine.

31 mars à Saint-Rémy, Lagarde - Blanc.

1er avril à Manduel, Gillet - Guillierme.

6 avril à Tarascon, Le Rhône - Saint-Pierre.

7 avril à Cavaillon, Fournier - Le Brestalou.

8 avril à Fontvieille, Nicollin - Allard.

15 avril à Caissargues, Saliérène - Grand Salan.

21 avril à Saint-Etienne-du-Grès, Chauvet - Lou Pantaï.

8 mai à Vallabrègues, Ribaud - Blanc-Espelly.

13 mai à Mauguio, Lautier - Plo.

20 mai à Barbentane, Joncas - Raynaud.

2 juin à Saint-Andiol, La Galère - Caillan.

3 juin à Lansargues, Les Baumelles - Mermoux.

Les 2es séries :

10 juin à Saint-Etienne-du-Grès.

16 juin à Vallabrègues.

16 juin à Cavaillon.

23 juin à Plan d'Orgon.

24 juin à Mudaison.

22 juillet à Cabannes.

Les demi-finales :

13 août à Saint-Etienne-du Grès.

15 août à Vallabrègues.

Finale : 9 septembre à Alleins.

16/11/2011

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : LIGUE

Mercredi 16 novembre 2011 : XXIXe finale des courses de tau Marcel-Mailhan

SAGES COMME DES IMAGES

 les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaise

 Les Lauréats de la 29e Finale des taù

Public gentiment installé, soleil juste comme il faut, raseteurs raisonnables, étalons obligeants, président affable, pena atone, remise des prix gentillette... une brise de "politiquement correct" a voleté sur les Saintes-Maries pour cette finale des étalons.
Un manque flagrant d'originalité, de fantaisie,  de brillance, d'inattendu, de fougue mêlée de naïveté qu'on aurait pu attendre de taureaux jeunes, étalons de surcroît, et de raseteurs en début de carrière.  C'est comme ça ! Donc une après-midi aimable et tranquille ne remettant en rien en cause la belle histoire des courses d'étalons et l'investissement du Parc naturel régional de Camargue depuis 29 ans. Pas plus que le plaisir de passer la journée aux Saintes.

les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaiseAvec Thibaud Servière - N.614 de Guillierme: beaucoup de moral dans de multiples séries, quelques belles enfermées et accélérations. Franchise et vaillance. 8 minutes. 2 Carmen et retour.
N.830 du Pantaï : D'entrée attentif et belliqueux, bien placé, rigoureux, les blancs ne lui sautent pas dessus. Avec un peu moins de jus ensuite, se montre classique. La 2e ficelle part sur le gong. Rentre avec la musique.
N.894 des Baumelles : Physiquement, il en impose mais gère avec calme. Le plus : sa belle anticipation au départ de l'action. 8'30, 1 Carmen et retour.
les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaiseN.821 de L'Amarée ► avec Lucas Faure : le meilleur de la première partie. Fait le macho, s'amuse avec les planches. Méchant, il en impose et reste de longues minutes au chômage. Se fait "calmer" par les premiers rasets, mais passe dangereusement la corne après Sabot. Bien positionné, s'engage puissamment sur Sabot, se cabre sur Gaillardet et finit fort par une belle série. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

N.703 de Martini : Imposant, il chasse, serre Belgourari mais navigue beaucoup. A son rythme, il prend les enchaînements, se dresse après Gaillardet. Sans difficulté majeure, reste disponible. 7 minutes, rentre en silence.
N.893 de Saint-Pierre : Craint pour ses envolées, il surveille tout et saute sans prévenir. Pas assez raseté et sans trop d'envie en ce jour - mais la versatilité n'est-elle pas l'apanage des étalons? -  il déçoit malgré une belle action sur Belgourari. Rentre un gland sans musique.
N.711 de Pierre Aubanel : petit gabarit qui sort tout frétillant. En fait un gros naïf, sans trop de moyens physiques qui accompagne au petit trot et lâche la sortie du raset. 7'30 en silence.
N.841 de Raynaud : le long des planches, il impressionne par sa froideur et son agressivité. Prend les cites avec détermination. Sabot, crochet coincé sur le frontal, lambine, la réplique est cinglante, l'étalon envoie la corne dans un beau coup de barrière,  frôlant le raseteur. Miraculeusement sans mal. Mais Sabot prend la mouche et, enfin, emballe la course, débridant le public. Il embarque le Raynaud qui, à plusieurs reprises, le gratifie de beaux engagements percutants. Enfin un peu de panache et d'estrambord. Et "Carmen" se lâche à sept reprises. Une ficelle rentre.

MARTINE ALIAGA
(Photos ERIC AUPHAN et MALI)

LES PRIX
Meilleur tau de la finale : le Raynaud. 2e, celui de l'Amarée. 3e, le Guillierme.
Meilleur raseteur : Faure. 2e, Belgourari. 3e, Gaillardet.

EN PISTE : à droite, Faure, Roig, Sabot, Belgourari ; à gauche, Servière, Gaillardet, Sanchez ; tourneurs : Franc, Arnel.
ENTREE : pratiquement plein.
PRESIDENT DE COURSE : Bruno Pascal.

Petite question, entendue dans la public : pourquoi Lucas Faure, raseteur de l'Avenir, et Marc Sanchez du groupe 2, au demeurant très corrects, étaient alignés pour cette course de Ligue ?

*****************************************************************

L'action du 841 de la manade Raynaud sur Benjamin Sabot

 les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaise

les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaise

les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaise

les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaise

************************************************************************

Une anticipation du tau des Baumelles sur Gaillardet

les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaise

▼ Belgourari avec le tau du Pantaï

les saintes-maries-de-la-mer,finale courses de tau,course camarguaise

*************************************


  

14/11/2011

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

Dimanche 13 novembre 2011

AU SOLEIL DE LA SAINT-MARTIN

gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaiseA croire qu'il y a un micro climat à Gallargues où pas une des quatre courses prévues pour la Saint-Martin n'a été annulée. Depuis jeudi 10 novembre, deux ligues, la complète de Guillierme et le concours de manades, dimanche en cloture. De l'avis des spectateurs fidèles à ces curieuses arènes perchées en haut du village, la course du vendredi des espoirs de Fanfonne a été la plus enthousiasmante, le retour de Rémi Guyon en prime.

Dimanche, le comité des fêtes sous un soleil éclatant et dans des arènes archi-combles avait programmé un concours Raynaud, Lagarde, Aubanel-Baroncelli. Devant un public très conciliant, pour le dernier rendez-vous "en pointes" de la saison, les acteurs blancs et noirs ont été très moyens avec un mélange de cocardiers d'âge certain et quelques jeunots dont Vosgien (6e d'Aubanel, 6 ans) le plus intéressant. Chez les blancs, Errik le plus présent, Matray le plus adroit, Bruschet, Chig, Gougeon par moments, Aliaga de belles actions surtout en 2e partie. Le 4e souvenir Alain-Crouzet est pour Matray et Vosgien, Gougeon est aussi récompensé.

 gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaise

Vosgien d'Aubanel et Errik le plus beau coup de barrière de l'après-midi

Théo (Aubanel, 10 ans). Il adopte vite les angles dont il sort méchamment. Des rasets courts et des poursuites sèches pour un premier rigoureux qui rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.
Cancarel (Raynaud, 11 ans). Promène et se laisse plumer en 6 minutes.
gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaise◄ Calagan (Photo avec Aliaga) (Lagarde, 6 ans). Au début se fait piéger, sans trouver sa place. Petit à petit par quelques sorties appuyées, il se fait davantage respecter. Placé au toril et sélectif, pose problème en obligeant les blancs à calculer. Garde ses ficelles et rentre en silence (?)

gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaiseCapucin (Lagarde, 12 ans). (► Photo avec Matray) Occupe toute la piste et se montre offensif. Se dresse sur Aliaga et participe bravement aux enchaînements. Subit une grosse série pour une première ficelle très convoitée qui finalement part dans le crochet de Matray. Il rentre l'autre en musique (+ 2 Carmen en cours).
Jubilé (Raynaud, 4 ans). Un jeune élément un peu perdu mais bien cité qui raccompagne vigoureusement. Brouillon et pas aidé par les hommes, il lâche par moments la trajectoire mais bien emmené par Errik, il se jette. Plus appliqué, participe à de bonnes séries qu'il peut conclure (Matray). 10 minutes. 2 Carmen et retour.
Vosgien (Aubanel, 6 ans). Plein de sang, il s'évade parfois. Mais quand il s'intéresse, ses conclusions sont rageuses aux planches (aliaga, Allam, Errik). Au fil de la course, il gagne en application et ne laisse rien sans réponse par des ripostes pleines de fougue. Un très bon final. Garde ss ficelles avec 7 Carmen plus retour.

MARTINE ALIAGA
Photos MALI et CHRISTIAN ITIER


12/11/2011

SAINT REMY DE PROVENCE *CLOTURE TEMPORADA*

Vendredi 11 Novembre 2011

ESMÉRO LE RETOUR GAGNANT

 Saint Rémy 11 11 107.jpg

▲ Esméro (Caillan) avec Jérôme Martin.

Entrée: 320 Organisateur: Comité des Fêtes Présidence: F Fassi Droitiers: Chig, Faure, Moine, Moutet, Sanchis. Gauchers: A Bénafitou, Lafare, Martin. Tourneurs: Dumas, P Rado, Zerti.

Avec une météo enfin clémente, les organisateurs (qui ont tout fait pour mettre la piste en état) tirent le rideau de fin de saison marqué par le vote du public. Une course attrayante avec le retour gagnant d’Esméro consacré d’une petite voix (18 à 17) devant Horatio compliqué et Verdi combatif. Chez les blancs Lucas Faure (17 voix) désigné meilleur animateur termine la saison en trombe devant Moutet et Martin (14 et 11 voix).

Saint Rémy 11 11 007.jpgSans subir un travail pharaonique, ◄ RAMSES (Caillan) défend ses rubans avec conviction et des actions sur Lafare (2) et Moutet. Il se tient dans les planches et il faut vraiment rentrer dans son terrain. Un coriace premier qui conserve ses ficelles avec 4 Carmen et rentrée. ELUZATE (La Galère) laisse envoler ses rubans en une minute trente. Aux ficelles sur les rasets avantageux, il pousse aux planches avec un coup de barrière sur Chig. Il baisse la tête, subit sur la fin mais arrive à conserver une ficelle avec beaucoup de volonté. 5 Carmen et retour. Classique, LE ROUVRE (St Pierre) se jette fort dans le raset mais s’arrête au ras des planches. Il oblige Faure à Rompre et dans la pression se révèle très combatif sur les séries. Calé à droite du toril, il pose problème et rentre ses ficelles en musique jouée quatre fois.

Avec un scientifique placement, HORATIO (Cuillé) joue les experts sur le sable. Positionné Il impressionne, déboule à 3000, surveille tout et se jette avec force sur les superbes rasets de Sanchis et Moutet. Ficelles intactes. 3 Carmen et rentrée. Fougueux, DALLOZ (Cuillé) visite la contre piste, se blesse dès l’entame de son édition et doit réintégrer le toril en boitant. Plein de bravoure, VERDI (La Galère) se jette dans la bataille avec des percussions aux planches sur Moutet et Faure. Aux ficelles il se bonifie et sans refuser le combat, il récidive avec des gros engagements en bascule sur Lucas et Damien. Il agresse Bénafitou et Martin puis termine par une énorme action sur Lafare. 7 Carmen et rentrée porteur d’une ficelle. On attendait ESMÉRO (Caillan) après sa grave blessure. L’handicap visuel est là mais après un début difficile avec les droitiers, le taureau semble s’accommoder témoin ses deux actions après Moutet. A gauche l’espoir est toujours aussi tonique avec des finitions explosives après les gauchers dont une avec bris de planche sur Martin. De plus il n’a rien perdu des ses déplacements. L’espoir est de retour. Le vote du public doit mettre du baume au cœur à la manade Caillan. 

 Saint Rémy 11 11 024.jpg

 ▲ Eluzate (La Galère) passe la corne après Chig.

Texte et photos Eric AUPHAN

10/11/2011

REMI GUYON : LE RETOUR

Jeudi 10 novembre 2010

rémi guyon,raseteur,course camarguaiseDepuis le 10 avril, on ne l’a plus revu sur le sable, sérieusement blessé par Angelo de Raynaud aux Saintes-Maries-de-la Mer. Mais, une fois rétabli, il ne pouvait laisser clôturer la saison 2011 sans se mesurer aux taureaux. Rémi Guyon rasètera donc (si le temps le permet), cet après-midi à Gallargues.
« J’ai recommencé à toucher des emboulés, depuis octobre. Ça s’est bien passé. J’ai l’envie. Alors Gallargues c’est bien, la piste est petite, et les jeunes cocardiers de Guillierme c'est parfait pour reprendre... ».

La confiance revient pour ce raseteur omniprésent en piste mais il ne cache pas que cela n’a pas été facile : « Le plus dur c’est de retrouver le moral. Moins tu rasètes, moins c’est facile. Il faut passer l’appréhension et se réadapter petit à petit... ». S’il ne veut pas brûler les étapes pour sa reprise - Gallargues sera la seule course qu’il fera - Rémi a déjà son planning bien en tête pour 2012 : « Si je reviens, c’est pour être dans le coup. Mon calendrier est déjà pratiquement bouclé et je prends un préparateur physique pour attaquer sérieusement la saison ». Très attaché à son entourage familial et amical, c’est bien sûr avec Michel Lizon son tourneur qu’il reforme équipe.
Cet après-midi à Gallargues, dans l’ambiance bon enfant de la Saint-Martin, ils seront nombreux dans les gradins à soutenir ce raseteur agréable et dynamique.


MARTINE ALIAGA
Photo CHRISITIAN ITIER