Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/01/2012

AETCC : ASSEMBLEE GENERALE

Samedi 7 janvier 2012

Des éleveurs vigilants
et droits dans leurs bottes

aetcc,assemblée générale,course camarguaise

Au Mas de Rousty, il est une rencontre annuelle où l’on se rend presque que pour le plaisir. Dernièrement, les manadiers de l’Association des éleveurs de taureaux de course camarguaise rencontraient la presse taurine pour dresser le bilan de la saison 2011 et établir leurs prochaines pistes de travail. Accueillants et ouverts, Françoise Peytavin, Francis Fassi et Rogé Andréo ont listé les thèmes abordés lors de leur longue après-midi avec les autres membres de l’AETCC.
La priorité… l’état sanitaire du cheptel: « Les règlements mis en place sont suivis, les gens sont plus sérieux et plus vigilants donc les résultats sont meilleurs. Grâce à une bonne collaboration avec les Services vétérinaires, les petits problèmes par ci par là sont vite résolus. Au niveau national des zones touchées, nous sommes aussi sur la bonne voie ».
La saison des courses 2011: « Beaucoup de nos manades sortent maintenant régulièrement aux As, et d’autres ont fait leurs premiers pas à l’Avenir. On sent que la machine est en route ». Et la qualité des taureaux et vaches du très le bel anniversaire des 25 ans au Grau-du-Roi en juin dernier en a attesté. Tout comme la place de finaliste du Trident d’Or de la manade Saliérène.
Malgré la réglementation des camions de transports d’animaux de plus en plus contraignante et le prix de location des taureaux trop souvent à la baisse, l’AETCC positive avec des projets où elle s’investit.
aetcc,assemblée générale,course camarguaisePour exemple, celui porté avec enthousiasme par Rogé Andréo (◄ photo) pour promouvoir les jeunes taureaux et vaches (3 à 5 ans) des membres de l’Association. Un Trophée des jeunes pousses est en cours de création avec des courses de sélection (avril mai) qui se dérouleront au Crès rasetées par les écoles taurines de Vendargues et Baillargues. Les meilleurs des élevages se produiraient en ouverture de la fête d’été de Baillargues. Bétail né et marqué de l’élevage évidemment, c’est le cheval de bataille de l’AETCC.

Au niveau économique, l’association travaille aussi sur les achats de matériel groupés pour de meilleurs prix, le développement et la valorisation de la vente directe de viande de taureau.
Et si deux nouvelles manades entrent à l’AETCC (Les Termes et Tournebelle), l’association reste vigilante sur le métier d’éleveur et naisseur et se méfie des dérives. Professionnalisme et dynamisme, voilà les caractéristiques que le trio Peytavin, Fassi, Andréo (réélu dans ses fonctions par ses pairs) entend bien défendre. 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Le juste prix

Lors des discussions, Françoise Peytavin souligne une dérive sur le prix de location des taureaux. « Certains organisateurs diminuent de plus en plus les tarifs ». « Avec des échéances très très longues », renchérit Francis Caillan. Conséquence : l’équilibre fragile des comptabilités des élevages est mis en danger. « Nous  demandons que notre travail de manadier soit respecté. Il faut que nous soyons payés correctement et rapidement ». « Même si certains petits clubs taurins font des efforts », l’AETCC veille sur une plus juste rémunération vu les efforts conséquents de ses élevages à mener des taureaux de qualité. Dont acte.

aetcc,assemblée générale,course camarguaise

**********************************************



Les commentaires sont fermés.