Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2012

ACTO - UCTI : DES CLUBS TAURINS MOBILISÉS

Après les réunions hivernales des deux associations de manadiers, des raseteurs, des clubs taurins organisateurs de l'ACTO,  les rendez-vous consultatifs et autres comité directeurs de la nouvelle équipe fédérale,  l’heure semblait plutôt à la discussion ouverte. Chacun à l’écoute des autres dans un climat un peu plus apaisé ? L'UCTI dans sa dernière réunion avance sur une autre chemin moins consultatif. Les deux associations de clubs taurins (ACTO-UCTI) restent mobilisées, chacune a listé ses propositions, choisi son ton et sa manière d'argumenter.
Voilà ci-dessous de quoi vous faire une idée. 

ACTOBURO.jpgFin 2011, à Méjanes, l’ACTO avait réuni ses adhérents et invité manadiers, Trophée Taurin, présidents de course et raseteurs, pour décortiquer le questionnaire soumis à ses clubs taurins (36). De là, des discussions très ouvertes ont étayé des réponses… parfois contradictoires. Pas facile de cerner la course camarguaise.
Extraits : le constat, si les trois-quarts des CT voient leurs entrées baisser, pour un quart il y a une augmentation du nombre des spectateurs.  Conseil est donc donné d’être vigilant sur la qualité des plateaux proposées, « Il ne faut pas faire des courses au rabais ». Il faut limiter la concurrence déloyale en se concertant davantage (ne faire des taureaux emboulés qu’en semaine ou le matin). Au niveau des Ligues : les limiter dans les grandes arènes… Difficulté d’élaborer un calendrier cohérent. Tout le monde veut restreindre le nombre de courses mais –presque- personne ne veut en enlever… Trop d’entrées gratuites aux arènes… Retour à la ficelle blanche… Etablir un calendrier de courses de Ligue avec organisateurs, manadiers et raseteurs…

ACTO PUBLIC.jpg


Les manadiers sont intervenus, Nicolas Noguera, président des raseteurs, a fait part des propositions de son association (lire AG des raseteurs) et  n’a pas été avare d’explications.
Frédéric Bon : « Les manadiers ont de plus en plus de charges, les organisateurs pourraient louer les taureaux par 2 ou 3 ». Eugène Guillot : « Au sein de l’association des manadiers, il y aura une commission pour cerner le métier de manadier » (pour éviter les dérives). Jacques Mailhan, président des manadiers « les professionnels qui veulent s’engager à la FFCC sont à la merci d’amateurs (sous entendu les gardians amateurs), il faut faire réétudier les statuts. Je propose que chaque corporation soit représentée par des collèges qui éliront leurs représentants, manadiers, raseteurs, organisateurs, Trophée Taurin, gardians salariés, etc. »
Du grain à moudre pour Sébastien Gonfond, président de l’Acto qui souhaite « travailler tous ensemble » et pourquoi pas éditer une charte de qualité pour tirer la course camarguaise vers le haut.  La concertation et le rassemblement doivent primer ».

 

Le 20 janvier, à Manduel, c’était au tour de l’UCTI de rassembler ses adhérents pour une assemblée générale.

 UCTIBURO.jpg

Un ton un peu plus « belliqueux » dixit Gilles Roccia qui a réaffirmé en préambule que la création de l’UCTI s’était justifiée par les clubs taurins ne se reconnaissant pas dans l’ACTO et pour élire des membres au comité directeur fédéral, après « la mascarade des raseteurs aux Saintes » (Ndlr : au congrès 2011). Raymond Vendrel a listé les nombreuses réunions tenues pour défendre au mieux les intérêts des clubs taurins. Le secrétaire de l’UCTI a rappelé que 8 sièges sur 9 avaient été obtenus pour siéger au comité directeur FFCC mais qu’il y avait « quelques difficultés avec la nouvelle équipe fédérale ». Le trésorier Raymond Querel donnait le bilan financier à 328,71 € en solde créditeur pour 47 adhérents.

UCTIPUBLIC.jpg

Joël Dijon passait en revue les propositions retenues : à savoir la vérification de l’encocardement par l’organisateur ; le retour à la ficelle blanche et reconnaît « qu’on se rejoint souvent dans les propositions avec l’autre association de CT ». En revanche, certaines demandes de l’UCTI n’ont pas été retenues en comité directeur (sur le site  ffcc.info, la fédé communique qu’un autre comité directeur se tiendra pour rediscuter de plusieurs points) : comme la baisse des prix des attributs ; la révision du nombre de raseteurs dans les petites pistes ; le choix des groupes (1, 2, 3) par des gens neutres… ; une commission de discipline donnant des sanctions par amendes pour les raseteurs ; et un peu plus de transparence quand un raseteur sort pendant la course ; trop de places gratuites aux entrées, etc...
Restent des prises de position internes à l’UCTI : le président de course reste maître de ses décisions (ndlr : par rapport aux juges de piste)… ; il faut s’entendre entre clubs taurins pour les dates ; proposition de 6 taureaux pour toutes les courses, 7 uniquement aux finales… ; liste les présidents de course bénévoles pour aider les clubs taurins...
Laurent Hénin, représentant la FFCC, présent à l'AG, remercie l’UCTI, «  C’est grâce à vous que nous avons été élus… Il y a 1 880 licenciés dans les clubs taurins… ».  Quant à la Fédé : « On essaie de calmer la tempête, on a risqué la perte de l'agrément ministériel et on a perdu des subventions. Malgré tout, depuis septembre, on a commencé à réunir tout le monde. Il y a encore des points à discuter avec les manadiers et les raseteurs, les organisateurs, c’est pourquoi, différents points n’ont pas été votés au comité directeur…. Chacun doit être responsable.. »
La conclusion revenait à Gilles Roccia : « L’UCTI a su rester à sa place à l’inverse d’une association que je ne nommerais pas... Sous l’égide de la FFCC nous sommes prêts à discuter mais nous ne ferons que peu de concessions. Nous sommes les vaches à lait de la course camarguaise. Il faut que nous soyons reconnus et respectés »… Belliqueux… donc.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

26/01/2012

DECES : NÉNÉ MARC

NENEMARC.JPGLe club des razeteurs est dans la peine, il vient de perdre un des membres de son bureau : René Marc.

Tout le monde connaît Néné Marc de Vauvert, sa verve et son franc parler. Il avait été en son temps charlot dans la troupe El Gallo et avait gagné le Trophée des Raseteurs en 1961.

Ses obsèques se dérouleront à Mus, lundi 30 janvier, rendez-vous directement au cimetière à 14h30.

Nos sincères condoléances à la famille et à ses amis.

Gilles Arnaud nous a fait parvenir cette photo▼ datant des années 60 prise à Vauvert, aux arènes de la place du Jeu-de-Balllon

 

Néné Marc 3arenes de vauvert place du jeu de ballon avec rené marc.jpg


23/01/2012

CASTRIES : 4e RENCONTRE DE CULTURES TAURINES

Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012

LE CHOIX DU JURY

1JURY.jpg

1er prix film Camargue : LOU BIOU de Roger-Pierre Auguste

2 : UNE PALME D'OR de Bernard Porras

3 : AVISE LE BIOU de René Domergue

**

Diaporama : 1 : AUX SAINTES-MARIES-DE-LA-MER de Benjamin Alcon

2 - ADIL POUR LA BEAUTE DU GESTE de Sylviane Boulet

3 - JOURNEE AU CAMPO de Christian ITIER

**

1er prix film Espagnol et Landes : GANADERIA DU MAYNUS de Francis Vidal

2 : GANADERIA MEYNADIER de Jacques Fournier

3 : AU FIL D'UNE RENCONTRE de Christian Lauze

**

Coup de Coeur : FALCOR de Nicole et Gérard Osty

************

PRIX DU PUBLIC

LA GAZE DE SOMMIERES de Yves Algoudo

1SALLE.jpg

 

DEUX RENCONTRES MARQUANTES

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesDans ce week-end dédié aux images de toutes les tauromachies faisant la part belle aux amateurs vidéastes et photographes, la passion du taureau a crevé l'écran. Le public nombreux a reçu avec bienveillance tous ces témoignages, plus ou moins élaborés certes, mais célébrant tous les terres, les coutumes, les hommes, la vie autour du taureau-roi. Spontanés, émouvants, pédagogiques, poétiques, documentaires... les films et diaporamas ont exprimé l'engouement, le respect, l'affection des afeciouna et aficionados. Le travail du Cercle taurin de Castries et de Jean Roumajon (► photo) a permis, dans une ambiance bon enfant, de réunir toutes les familles tauromachiques.

Cette 4e manifestation restera marquée par deux rencontres fortes. Le père Yannick, ancien curé de Castries, et Jean Barrere, Landais pur jus. Deux registres différents pour deux aficionados qui ont captivé l'auditoire...

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaises◄ Le premier a fait partager sa foi dans les taureaux et les toros. Dans un entretien posé et érudit sur fond d'images, le père Yannick s'est positionné en tant qu'aficionado. Le public a communié à ce moment d'élégance.

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesAutre tempo... Sur l'air de La marche cazérienne, Jean Barrere (►photo) a fait une entrée fracassante sur ses échasses. Hâbleur et irrésistible raconteur d'histoire, l'éleveur a offert un historique festaïre à la sauce landaise.  D'une démonstration de tumade au Salon de l'Agriculture en passant par Napoléon III via les bergers et l'épopée du meuble de l'échassier, le Landais a tenu l'auditoire en haleine. Avec un faux air de Frédéric Lescot et la gouaille d'un Bébert Chapelle, Jean Barrere, ravi de partager sa passion coursayre, a conquis le public.

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesOn retiendra aussi la vidéo sur la manade Janin qui de Pénélope à Sparagus en passant par Saint-Geniès, Saint-Hilaire, Sangar, Louxor... a fait revivre l'épopée de la discrète mais réputée manade héraultaire. Toujours juste et pondéré, Yves Janin a rappelé qu'"Il faut beaucoup d'humilité pour être manadier". Fort de son expérience et loin des propos pessimistes entendus ici ou là, le manadier juge qu'"il ne manque pas grand chose pour que la course camarguaise redémarre et qu'elle ne se porte pas si mal que ça". Des paroles pleines de sagesse et d'espérance.

Martine ALIAGA

Photos Christian ITIER

 

20/01/2012

CASTRIES : RENCONTRE TAURINE

Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012

TAUREAUX ET TOROS SUR GRAND ECRAN

castries,festival de films taurins,courses camarguaisesAfeciouna ou nouvel arrivant dans la région, il y a un rendez-vous à ne pas manquer au mois de janvier, celui du Festival de cultures taurines de Castries. Les uns pour communier dans le culte du taureau qu’il soit camarguais ou espagnol... Les autres pour s’imprégner de l’identité culturelle érigée en mode de vie dans nos départements taurins.
Jean Roumajon, instigateur de la manifestation en partenariat avec le Cercle taurin Le Trident et la ville, prépare intensément ce week-end tout en images : «Toutes les tauromachies seront présentées. Bien sûr très largement la course camarguaise et la Camargue mais aussi les Landes, les traditions espagnoles, la corrida à pied et à cheval, le folklore... ».
Pour ce 4e festival, des films et des diaporamas d’amateurs seront en concours le samedi. Le jury présidé par Philippe Brochier mélange les genres : le raseteur Hadrien Poujol, Bruno Pascal président de courses, Cyril Daniel président de la FFCC, des représentants des arènes de Béziers, des manadiers, des organisateurs de courses landaises, des journalistes taurins, etc. Et un aficionado reconnu le père Yannick Casajus, aumônier des toreros et ancien curé de Castries. Il serait même l’objet d’un film dit-on en coulisse.
6.jpgHors concours, Jacques Roumajon s’est assuré de belles collaborations avec, entre autres, des images de TV Sud, d’Aqueduc Vidéo. En tout plus d’une trentaine de films à découvrir.
Pour le côté festif, les deux troubadours de la Camargue, Bernard Porras et Régine Pascal donneront la note, entourés des Arlésiennes de Castries.
Voilà, tout est en place pour, après les fêtes, replonger de bon cœur au pays des biòu.


Martine ALIAGA


* Samedi 21 janvier, à partir de 14h, puis 21h. Dimanche, à partir de 10h, puis 14h. Remise des prix, dimanche vers 18h, au foyer Hippolyte-Paulet à Castries

* Vous pouvez visionner la bande annonce du festival (ainsi que de nombreuses vidéos de courses, d'abrivado, etc.), ici www.youtube.com/watch?v=nWCKrwq3PCo&lr=1

18/01/2012

CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES DE COURSE CAMARGUAISE

Dimanche 15 janvier 2012 : assemblée générale

 amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

"Rassembler !"

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

Peu d’absents parmi les chroniqueurs et photographes de course camarguaise pour cette assemblée générale 2012. Le credo du bureau et de son président Luc Pero « rassembler » porte ses fruits. Depuis quelques années, l’Amicale s’efforce d’ouvrir raisonnablement les portes de sa corporation et de rendre ses rendez-vous plus attrayants, plus conviviaux. Cela porte ses fruits. 23 votants à l’assemblée et près de 60 convives pour cette journée à la manade Gillet qui a pris fin vers 19h, laissant les organisateurs et participants repus et satisfaits.
La réunion du matin a fait le tour de l’année 2011 ouverte par le discours du président rappelant  les joies et peines de l’association. La disparition de Lou Vesten, la naissance de Noëmie chez Cyril Daniel et Séverine Biou, des vœux de bon rétablissement à  la famille Alcon (Benji, Nadine et Christian) touchée par la maladie… l’entrée de deux nouveaux membres (Hervé Bernon photographe et Ludovic Estevan chroniqueur à La Provence). L’élection de Cyril Daniel, secrétaire de l’Amicale, à la présidence de la FFCC a été applaudie et la société Ricard qui offrait l’apéritif, en présence d’Arnaud Fesquet, remerciée.
Après avoir fait part des vœux des « Musiciens du mardi » animateurs de la soirée au Grand Radeau, Luc Pero passait la main à Cyril Daniel qui rendait compte de  l’assemblée générale 2011 chez Louis Nicollin, la sortie de printemps chez Bébert Chapelle, la mémorable soirée à la manade Raynaud pour la remise des diplômes. Et le trésorier Eric Auphan de lister dépenses et recettes laissant un solde confortable pour 2012 (2 342,33€).

Tout le bureau se portait alors démissionnaire et après n’avoir enregistré aucune demande, se réprésentait pour être réélu à l’unanimité. Pendant ce temps, Rémy Martin et Jean-Claude Vianès dépouillaient les votes pour les diplômes taurins 2012. Peu de questions diverses, si ce n’est celle d’André Chamand réagissant au vœu des chroniqueurs et photographes de remettre en route une Coupe de l’Amicale initiée en 1964 et abandonnée en 2002. Un projet à l’étude qui fera partie des travaux du bureau, tout comme des demandes d’adhésion, les lieux des prochaines sorties et l’organisation de la remise des diplômes 2012.
Il était temps de passer aux agapes…

 amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

Texte et photos
Martine ALIAGA

ET AUSSI...
amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises
* Arnaud Fesquet de la Sté Ricard a ouvert l'apéritif, en présence du manadier Daniel Gillet et du président Luc Pero (◄ photo)
* Jean Roumajon a présenté le Festival des rencontres taurines de Castries qui se déroulera samedi 21 et dimanche 22 janvier.
* Rémy et Arlette Martin
ont distribué les bonbons Haribo, partenaires de l'Amicale ainsi que les délicieuses Rose des vents, production exclusive de la maison Martin pour les chroniqueurs.
*
Très remarqué, un fort contingent de convives issus des Vaches cocardières qui tiendront leur AG le 5 février à Vestric (10h).
*
Un bon d'achat a été offert à Cyril Daniel et Séverine Biou pour fêter la naissance de leur fille Noëmie.

LES DIPLOMES 2012
amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaisesManadiers : Laurent Cavallini (17 voix, les frères Andréo de la manade du Ternen 5, bulletin blanc 1)
Raseteurs : Khaled (14 voix, Muscat 8)
Personnalité : Robert Lacroix (11, Gérard Gehin 10)
Cocardier : Escamillo de Raynaud (11 voix, Baroudeur de Martini et Ulmet de J.-C. Blanc 5, Radjau de Paulin 2, Esau de Félix et Tancrède de Nicollin 0).

SI ON CHANTAIT... SI ON DANSAIT

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaisesamicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaisesInnovation pour cette journée, l’Amicale, sur les conseils de Rémy Martin, a fait appel à la formation Mariégis Animation pour booster l’ambiance. La chanteuse et l’animateur ont parfaitement joué leur rôle et petit à petit les convives ont joyeusement participé pour des refrains repris en cœur et quelques pas de danse :variété, musette et même La Coupo Santo.
*MARIEGIS ANIMATION , tél04.66.72.87.54 -06.11.38.25.67 - mariegis@orange.fr

 amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

MANADE GILLET
amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaisesUn pied à Saint-Martin de Crau et un pied à Aureille, la manade Gillet a ouvert ses portes à l’Amicale. Simplicité, gentillesse de l’accueil de Daniel et Jacotte dans des locaux spacieux et adéquats et un repas fort réussi par la maîtresse de maison ont, sous la représentation de Signau ► photo (tau d’Or à Saint-Rémy en 1992), participé à la réussite de la journée au Mas des Fioles.
* Manade Gillet : 04 90 59 95 65

LES GROUPES ET LES TABLÉES : CHRONIQUEURS ET AMIS

 amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

▼ Les manadiers

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

▼ Distribution de bonbons Haribo par Rémy et Arlette Martin

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

ET PENDANT CE TEMPS...

Certains préparent déjà la saison et se remettent en mémoire l'encocardement des taureaux. Denis Guin et Guillaume Gillet, en pleine discussion ▼

 amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade gillet,courses camarguaises

******************************


 

12/01/2012

AETCC : ASSEMBLEE GENERALE

Samedi 7 janvier 2012

Des éleveurs vigilants
et droits dans leurs bottes

aetcc,assemblée générale,course camarguaise

Au Mas de Rousty, il est une rencontre annuelle où l’on se rend presque que pour le plaisir. Dernièrement, les manadiers de l’Association des éleveurs de taureaux de course camarguaise rencontraient la presse taurine pour dresser le bilan de la saison 2011 et établir leurs prochaines pistes de travail. Accueillants et ouverts, Françoise Peytavin, Francis Fassi et Rogé Andréo ont listé les thèmes abordés lors de leur longue après-midi avec les autres membres de l’AETCC.
La priorité… l’état sanitaire du cheptel: « Les règlements mis en place sont suivis, les gens sont plus sérieux et plus vigilants donc les résultats sont meilleurs. Grâce à une bonne collaboration avec les Services vétérinaires, les petits problèmes par ci par là sont vite résolus. Au niveau national des zones touchées, nous sommes aussi sur la bonne voie ».
La saison des courses 2011: « Beaucoup de nos manades sortent maintenant régulièrement aux As, et d’autres ont fait leurs premiers pas à l’Avenir. On sent que la machine est en route ». Et la qualité des taureaux et vaches du très le bel anniversaire des 25 ans au Grau-du-Roi en juin dernier en a attesté. Tout comme la place de finaliste du Trident d’Or de la manade Saliérène.
Malgré la réglementation des camions de transports d’animaux de plus en plus contraignante et le prix de location des taureaux trop souvent à la baisse, l’AETCC positive avec des projets où elle s’investit.
aetcc,assemblée générale,course camarguaisePour exemple, celui porté avec enthousiasme par Rogé Andréo (◄ photo) pour promouvoir les jeunes taureaux et vaches (3 à 5 ans) des membres de l’Association. Un Trophée des jeunes pousses est en cours de création avec des courses de sélection (avril mai) qui se dérouleront au Crès rasetées par les écoles taurines de Vendargues et Baillargues. Les meilleurs des élevages se produiraient en ouverture de la fête d’été de Baillargues. Bétail né et marqué de l’élevage évidemment, c’est le cheval de bataille de l’AETCC.

Au niveau économique, l’association travaille aussi sur les achats de matériel groupés pour de meilleurs prix, le développement et la valorisation de la vente directe de viande de taureau.
Et si deux nouvelles manades entrent à l’AETCC (Les Termes et Tournebelle), l’association reste vigilante sur le métier d’éleveur et naisseur et se méfie des dérives. Professionnalisme et dynamisme, voilà les caractéristiques que le trio Peytavin, Fassi, Andréo (réélu dans ses fonctions par ses pairs) entend bien défendre. 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Le juste prix

Lors des discussions, Françoise Peytavin souligne une dérive sur le prix de location des taureaux. « Certains organisateurs diminuent de plus en plus les tarifs ». « Avec des échéances très très longues », renchérit Francis Caillan. Conséquence : l’équilibre fragile des comptabilités des élevages est mis en danger. « Nous  demandons que notre travail de manadier soit respecté. Il faut que nous soyons payés correctement et rapidement ». « Même si certains petits clubs taurins font des efforts », l’AETCC veille sur une plus juste rémunération vu les efforts conséquents de ses élevages à mener des taureaux de qualité. Dont acte.

aetcc,assemblée générale,course camarguaise

**********************************************