Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2012

ACTO : ASSEMBLEE GENERALE

Samedi 4 février 2012 à la manade Raynaud

Pas si "Bisounours" que ça !

 acto,assemblée générale,course camarguaise

Le bureau de l'ACTO :
Rémi Dumas, Aurélien Laget, Sébastien Gonfond et Christian Garrido

Il y a des réunions où l’on tourne autour du pot sans oser aborder le fond des choses. Pas à l’ACTO. Au nom des 39 clubs taurins qui la composent, le président Sébastien Gonfond, tout en prônant toujours le dialogue avec toutes les parties prenantes de la course camarguaise, a listé les questions qui font débat, lors de l’AG de l’ACTO, dernièrement  à la manade Raynaud. Un président conciliant mais pas si “bisounours” que ça.
Après les comptes rendus moral et financier d’Aurélien Laget et Christophe Garrido, le débat s’est largement ouvert. Laurent Hénin n’occultant aucun point.  Le secrétaire de la FFCC se montrant très disponible, pédagogue mais pas convaincu ni convaincant sur tous les sujets et avouant parfois ses limites : “Le Ministère des Sport veut de la stabilité... Nous risquons de perdre son agrément. Depuis 1975, des accords ont été signés (notamment sur l’URSSAF)... C’est compliqué. On ne pourra pas tout résoudre en un an”.
Premier sujet : Ça coince entre les clubs taurins et les grandes arènes... Le dialogue a été rompu, il y a des problèmes de concurrence (Ligues, courses gratuites...) et surtout de contribution financière. En effet, si les CT reversent 0,20€ sur un billet d’entrée à la FFCC, les grandes arènes, elles, ont négocié un forfait qui leur est très favorable.
Laurent Hénin: “Les grandes arènes demandent la baisse des attributs en contrepartie de l’annulation du forfait. La FFCC propose de réunir tous les organisateurs... Si la Fédé demande un effort au CT, il sera demandé aux grandes arènes un effort équivalent”
Effectivement, confrontée à des problèmes de trésorerie, la Fédé a demandé aux clubs taurins une augmentation des licences. Mais “Où est passé l’argent de la Fédé?, demande Sébastien Gonfond, nous sommes prêts à payer plus mais nous voulons savoir le pourquoi?”
Laurent Hénin: “Nous avons perdu la subvention de la Région qui a été reversée à une école taurine... (à Barcelone semble-t-il, ndlr). On a aussi perdu 10 000€ du Ministère car on ne s’est pas entendu... Mais nous avons rendez-vous fin mars à la Région”.
- Et pour la “Fe di biou”, l’appel d’offres a-t-il été lancé?
- L. H.: “Non, mais cette année, nous allons économiser 7 000€ sur la Fe di biou, elle va être excédentaire...”
Autre point d’achoppement, le poids de l’AGNS sur la Fédé.
Sébastien Gonfond: “Les gardians amateurs aident certes les manadiers mais n’apportent rien à la course camarguaise... Nous devrions demander la dissolution de cette association, qu’ils se retirent ou qu’ils restent à leur place”.
Laurent Hénin : “Serge Evesque est d’accord pour diminuer l’importance de son vote”.
Reste que les modifications de statuts de la Fédé doivent passer par une assemblée générale et qu’on ne voit pas comment ils pourraient changer (sous entendu au détriment de l’AGNS) si celle-ci, forte de plus de 400 licenciés, est la seule à pouvoir faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre...
L’ACTO poursuit donc son dialogue avec les raseteurs, les manadiers, le Trophée Taurin, les présidents de course..., regrette que les clubs taurins soient scindés en deux associations, espère renouer avec les grandes arènes, et si elle ne se positionne pas contre la FFCC, elle ne signera pas un chèque en blanc.
Réaliste et optimiste, Sébastien Gonfond renvoyait l’assemblée au verre de l’amitié en concluant: “Il y a encore des bons taureaux, de bons raseteurs et des spectateurs qui payent leur place...”
Ouf !

Texte et photos
Martine ALIAGA

acto,assemblée générale,course camarguaise

****************************

Les commentaires sont fermés.