Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/02/2012

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

Vendredi 17 février 2012

garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaises

Garlan, Ratis : la fête partagée

garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaisesLes Saintes exultent. 2011 est une année historique pour la capitale autoproclamée de la Camargue. Deux couronnes pour deux manades qui entrent dans la gotha de la course camarguaise. Garlan des Baumelles Biou d'Or et Ratis de Raynaud, Biou de l'Avenir.
Au Relais culturel, vendredi soir, louanges et émotion étaient de mise. Sincérité et spontanéité aussi. Une fête à la gloire du taureau partagée entre les meneurs des élevages, les amateurs et les spectateurs. Une fête à la saintoise, populaire et festive, grandiloquente parfois, mais toujours passionnée dans un esprit de rassemblement.
L'histoire de la course camarguaise est bouillonnante mais toujours la famille bouvine se retrouve autour du cocardier. Et le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, électeur par sa commission des deux taureaux phare de la saison 2011, de se retrouver au centre des remerciements.
garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaisesA l'exercice difficile des prises de paroles, Frédéric Raynaud a donné le ton : "Nous fêtons Ratis en grand car il y a longtemps qu'on avait rien à fêter et qui sait quand aurons-nous encore l'occasion". Et Marcel Raynaud d'enchanter l'assistance par des mots simples et touchants, associant Joël Linsolas, d'abord par un hommage à Michou et Rodin, et "Garlan sur la plus haute marche, tout le monde est content". Quelque trait d'humour aussi :"Un ancien de la manade disait, de l'Etang de Berre à l'Etang de Thau, les meilleurs taureaux sont ceux de Raynaud...". Et une mise au point définitive, réaliste et bien tournée, balayant le passé... "Le Biou d'Or de Régisseur, dans un coup de colère, nous l'avons refusé. 50 ans ont passé... Aujourd'hui arrivent Rabino, Escamillo et Ratis... Les Santens sont heureux voyant que deux trophées sont enfin dans leur ville. Il faut en ce métier croire au Père Noël...".
Joël Linsolas a enchaîné partageant sa "peine de la mort de Michou et remerciant les gens, les amis pour leur messages de sympathie... heureux de partager la fête avec la manade Raynaud".
Des films, des hommages, beaucoup d'amitié et d'estrambord... De la fierté et du bonheur autour de Garlan et Ratis.

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER ET MALI

Les commentaires sont fermés.