Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/03/2012

MAUGUIO : ouverture de la saison

Dimanche 25 mars 2012

Remise en pattes intense

mauguio,courses camarguaises

Estreloun-Chekade

Entrée : 1/2 arène. Organisation : mairie. Président : Laurent Hénin.
Niveau As.
Raseteurs droitiers : Ayme, Rey, Fougère, R. Mondy, Outarka, Chekade, Gros. Gauchers : Errik, Clarion, Ouffe, T. Mondy. Tourneurs : Labrousse, Bensalah, Abbal, Kerfouche, Fernandez.

Les jambes des hommes sont toutes neuves... Ils sont en pleine forme. Affûtés. Cet après-midi à Mauguio, les cocardiers ont eu du mal à se mettre au tempo d’enfer proposé ou plutôt imposé. Malgré ce, Carlos dans un premier temps héroïque puis stoïque, Estreloun finalement respecté et Ménélas éprouvé mais valorisé, arrivent à ressortir. Radjau ne boit pas la tasse sous le déluge et Sueño termine avec éclats. 
Dans un premier temps Carlos (Lautier) dicte sa loi par de méchantes ripostes. Puis se cale, vient ou pas, mais toujours susceptible de conclure, les blancs se méfient. Rentre une ficelle, 4 Carmen et retour.
La vaillance de Crespin (Le Brestalou) est sans faille. Une rafale lui tombe dessus et il abandonne rapidement ses pompons aux morfales. Aux ficelles, se montre trop sincère et se fait plumer en 6’30.
Pour Colombus (L’Aurore) c’est le même combat avec un peu plus de fermeté au ras des planches (2 Carmen). Même cœur dans des enchaînements incessants pour tenir 9 minutes.

mauguio,courses camarguaises

Radjau-Ouffe

Le superbe Radjau (Paulin) a beau montrer sa hargne et occuper l’espace opportunément, la dureté et la fréquence des rasets le surprennent. Aussi, par moments, il se laisse déborder. Mais Romain Gros par de beaux rasets courts lui laisse toutes ses chances et Radjau brille aux planches. Les autres profitent dans la pagaille. Solide, Radjau garde tout son potentiel mais pour lui, aujourd’hui, la rentrée des classes a été dure. 6 Carmen et retour.
Par quelques grosses conclusions dès l’entame Estreloun de Caillan se fait sa place. Rapide, parfois décollé, il conclut dignement les séries. Aussi, les blancs mettent le frein. Placé, il les attend de pied ferme. Quand ça redémarre, il déclenche une rafale de violents coups aux planches. Au final, il se fait respecter et rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

mauguio,courses camarguaises

Ménélas - Romain Mondy

Quel cœur ce Ménélas (Le Ternen). D’entrée dans la tourmente, il flotte un peu sous la pression, se déplace, laisse passer, mais quelle présence aux planches. De multiples coups à répétition - Chekade, Mondy, Ouffe, Outarka, Rey - des engagements puissants comme s’il en pleuvait. Quart d’heure par moment épuisant mais dont le taureau sort grandi avec une ficelle. Un concerto de Carmen.

mauguio,courses camarguaises

Sueno - Outarka

Au début pas raseté, Sueño de Rouquette déclenche ensuite à répétition et de toute sa violence. Et c’est avec agressivité qu’il tape, qu’il saute, qu’il s’envoie après les hommes. Une débauche d’efforts pour lui, il tire la langue mais rentre ses ficelles sous un flot de Carmen.

Martine ALIAGA
(photos à suivre)

Les commentaires sont fermés.