Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/03/2012

ALLEINS : 1ère Série du Trident d'Or

Dimanche 25 Mars 2012

CANAILLE ET LASCAR LES CAÏDS DE LA PISTE…

Alleins 25 03 058.jpg

▲ Jérémy Lafare lève la cocarde d'un Lascar (Richebois) caïd de la piste

 Entrée: ½ Organisateur: CT Le Bastidon Présidence: C Crozatier Droitiers: Boudoin, Coulomb, Gautier, Sabatier. Gauchers: Ferriol, Lafare, Lopez. Tourneurs: J Dumas, Duran.

La manade Richebois avec un trio compliqué et dangereux peut envisager une suite sereine avec 191,5 points. Avec un encocardement paraissant léger, la manade St Antoine avec 175,5 points présente un trio certes volontaire mais trop facile. Canaille et Lascar sont les difficultés majeures de la course emmenée par l’expérimenté Sabatier. Lafare, Ferriol, Gautier sont très présents et Coulomb très efficace. Boudoin tire son épingle du jeu.

Pour Saint Antoine, le volontaire ARAMIS (2nd) se donne dans les séries avec franchise. Les mousquetaires blancs adoptent la devise un pour tous et tous pour un. Ils en profitent dans cinq minutes faciles. Vif et rapide, la constellation ORION (4ème) percute aux planches avec une série d’actions dont certaines puissantes. Il affiche de la volonté dans les séries mais brille seulement huit minutes. 2 Carmen et rentrée. MIGRATEUR (6ème) est pris au vire-vire par le peuple blanc. Il se livre sans vice, ne refuse rien, saute après Sabatier mais ne résiste que six minutes trente. Un Carmen.

Pour Richebois, le sérieux CANAILLE (1er) ► pose problème. Il ne se laisse pas manœuvrer, enfermeAlleins 25 03 009.jpg Sabatier et tient le terrain des planches. Ses poursuites sont rapides et criminelles. Il défend chèrement ses rubans, ne cède son premier gland qu’à une minute du terme et conserve le second en musique jouée une fois. Brouillon, DROOPY (3ème) gêne les hommes par sa façon de baisser la tête. Plus coopératif avec les gauchers, il saute quand même après Gautier. Les hommes ne le favorisent pas. Il défend ses ficelles à la dixième mais manque de pression pour s’exprimer pleinement. Méchant, LASCAR (5ème) est attaqué sur la sonnerie par Lafare. Cul aux planches, il impose sa loi. On ne se bouscule pas mais une série se termine par un saut rageur après Boudoin. Lafare (coupe et cocarde), Sabatier (1er gland) et Boudoin (2nd gland sur la sonnerie) sont les seuls à s’inscrire au palmarès. Une grosse percussion avec saut sur Sabatier et les ficelles restent intouchables. 2 Carmen et retour …

Alleins 25 03 032.jpg

▲ Orion (Saint Antoine) se soulève sur Ferriol.

▼ Lascar décole aux trousses de Aurélien Boudoin.

Alleins 25 03 038.jpg

Alleins 25 03 048.jpg

 ▲ Lascar (Richebois) anticipe sur Jérémy Lafare.

Texte et photos Eric AUPHAN

MAUGUIO : ouverture de la saison

Dimanche 25 mars 2012

Remise en pattes intense

mauguio,courses camarguaises

Estreloun-Chekade

Entrée : 1/2 arène. Organisation : mairie. Président : Laurent Hénin.
Niveau As.
Raseteurs droitiers : Ayme, Rey, Fougère, R. Mondy, Outarka, Chekade, Gros. Gauchers : Errik, Clarion, Ouffe, T. Mondy. Tourneurs : Labrousse, Bensalah, Abbal, Kerfouche, Fernandez.

Les jambes des hommes sont toutes neuves... Ils sont en pleine forme. Affûtés. Cet après-midi à Mauguio, les cocardiers ont eu du mal à se mettre au tempo d’enfer proposé ou plutôt imposé. Malgré ce, Carlos dans un premier temps héroïque puis stoïque, Estreloun finalement respecté et Ménélas éprouvé mais valorisé, arrivent à ressortir. Radjau ne boit pas la tasse sous le déluge et Sueño termine avec éclats. 
Dans un premier temps Carlos (Lautier) dicte sa loi par de méchantes ripostes. Puis se cale, vient ou pas, mais toujours susceptible de conclure, les blancs se méfient. Rentre une ficelle, 4 Carmen et retour.
La vaillance de Crespin (Le Brestalou) est sans faille. Une rafale lui tombe dessus et il abandonne rapidement ses pompons aux morfales. Aux ficelles, se montre trop sincère et se fait plumer en 6’30.
Pour Colombus (L’Aurore) c’est le même combat avec un peu plus de fermeté au ras des planches (2 Carmen). Même cœur dans des enchaînements incessants pour tenir 9 minutes.

mauguio,courses camarguaises

Radjau-Ouffe

Le superbe Radjau (Paulin) a beau montrer sa hargne et occuper l’espace opportunément, la dureté et la fréquence des rasets le surprennent. Aussi, par moments, il se laisse déborder. Mais Romain Gros par de beaux rasets courts lui laisse toutes ses chances et Radjau brille aux planches. Les autres profitent dans la pagaille. Solide, Radjau garde tout son potentiel mais pour lui, aujourd’hui, la rentrée des classes a été dure. 6 Carmen et retour.
Par quelques grosses conclusions dès l’entame Estreloun de Caillan se fait sa place. Rapide, parfois décollé, il conclut dignement les séries. Aussi, les blancs mettent le frein. Placé, il les attend de pied ferme. Quand ça redémarre, il déclenche une rafale de violents coups aux planches. Au final, il se fait respecter et rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

mauguio,courses camarguaises

Ménélas - Romain Mondy

Quel cœur ce Ménélas (Le Ternen). D’entrée dans la tourmente, il flotte un peu sous la pression, se déplace, laisse passer, mais quelle présence aux planches. De multiples coups à répétition - Chekade, Mondy, Ouffe, Outarka, Rey - des engagements puissants comme s’il en pleuvait. Quart d’heure par moment épuisant mais dont le taureau sort grandi avec une ficelle. Un concerto de Carmen.

mauguio,courses camarguaises

Sueno - Outarka

Au début pas raseté, Sueño de Rouquette déclenche ensuite à répétition et de toute sa violence. Et c’est avec agressivité qu’il tape, qu’il saute, qu’il s’envoie après les hommes. Une débauche d’efforts pour lui, il tire la langue mais rentre ses ficelles sous un flot de Carmen.

Martine ALIAGA
(photos à suivre)

SAISONS 2012

UZES

Saisons,courses camarguaisesClub taurin d'Uzès, arènes Jean-Clément

Samedi 5 mai, Trophée de l'Avenir (Capucin) DES BAUMELLES - (Julien) LERON - (Calagan) B.LAGARDE - (Galipan) LAUTIER - (Languedocien) BRIAUX - (Uchaudois) ST PIERRE. Raseteurs invités : Matray, Sanchis, Jourdan, Bonhomme, M. Sanchez, Martin cocher, Gaillardet, Poujol.

Samedi 23 juin, Trophée de l'Avenir, complète de Fabre-Mailhan : QUITO - ARLATEN - COHIBA - PISTACHIER - HADES - CARABIN; Raseteurs invités : Matray, Jourdan, Bonhomme, Martin Cocher, Gaillardet, Four.

Samedi 7 juillet , Ligue : LAUTIER (3 Taureaux) - DES BAUMELLES (3 Taureaux) - ST PIERRE (2 Taureaux).

Samedi 4 aout, Trophée de l'Avenir : MILOU de Lagarde - CASSABEN de Martini - APOLLON La Vidourlenque - ELUZATE Lagarde - MARQUIS Les Baumelles - VINUM Fabre-Mailhan. Raseteurs invités : Matray, Sanchis, Jourdan, Bonhomme, Martin, Aliaga, Sanchez, Martin Cocher.

Lundi 6 Aout, Trophée de l'Avenir : PABLO Fabre-Mailhan - OLIBRIUS Plo - NIMOIS Briaux - DAGOBERT Lautier - MITHRA La Vidourlenque - FAYARD ou PEQUELET Saint-Pierre - ARAGON Les Baumelles. Raseteurs invités: Matray, Sanchis, Jourdan, Bonhomme,  Martin, Sanchez, Martin Cocher, Gaillardet, Clarion.

********************

22/03/2012

EDITION : L'ABESTI


Une histoire piquante !

 

edition,l'abesti,rené domergue,courses camarguaises

Dieu créa les moustiques... puis la Camargue, les taureaux, les chevaux... et les Camarguais. Il faut bien que tout le monde mange ! Un jour naquit un veau trop brave baptisé de fait L’Abesti... Mais mèfi ! L’Abesti a de la noblesse au cœur. Grâce au raseteur Naël et à l’amour de Léa, il deviendra un grand cocardier et remplira les arènes. Du coup ces moustiques camarguais à la langue bien pendue pourront diversifier leur alimentation...
Dans ce conte humoristique, se découvre la vie camarguaise, sous la plume de René Domergue et les illustrations originales de Frédéric Cartier-Lange. En filigrane l’environnement, en exergue le vocabulaire camarguais (en graphie occitane et mistralienne)... La rigolade ne gêne en rien la rigueur.

M. A.

L’Abesti en Camargue avec les moustiques, 15 € (avec lexique )
Sur internet, voir extraits films présentés à Saint-Geniès-de-Malgoirès : renedomergue.com

21/03/2012

PERNES-LES-FONTAINES

Samedi 17 mars 2012

Rencontres camarguaises

 pernes1BLOG.jpg

Le club taurin de Pernes rend compte de la soirée (texte et photos):

A l'Espace Jeunesse de Pernes, avaient lieu dernièrement, les premières Rencontres camarguaises proposées par le Comité départemental du Vaucluse et le club taurin pernois.
PERNES2BLOG.jpgSous la houlette de Gérard Périno, président du Comité, divers intervenants ont précisé leur rôle dans la course camarguaise ou dans l'élevage du taureau après la projection de courtes vidéos de Gérard Frechet : les manadiers Christian Espelly (manade Guillierme) et Michel Fouque (manade du Rhône), Alexandre Gleize raseteur aux As et animateur de l'école taurine de Raphèle-les-Arles, Luc Allemand président de course et délégué fédéral, "Josée" chroniqueuse taurine et Bernard Pons pour les clubs organisateurs.
PERNES4BLOG.jpgIls ont répondu aux nombreuses questions d'un public très intéressé. Le député Jean-Michel Ferrand était venu en afeciouna apporter son soutien aux organisateurs ainsi que Pierre Gabert, maire de Pernes.
Pour terminer, une magnifique vidéo de De Luca venait résumer et conclure les interventions avant le verre de l'amitié et les oreillettes offerts par les organisateurs.

20/03/2012

LANSARGUES : JUBILE DE NICOLAS NOGUERA

  lansargues,nicolas noguera,course camarguaise

17 mars 2012

Samedi pluvieux, jubilé heureux

lansargues,nicolas noguera,course camarguaise

Arènes joliment décorées au pochoir, la famille, les amis, plein de raseteurs Lansarguois ou pas, et une belle ambiance simple et chaleureuse pour saluer l’arrêt de la carrière de raseteur de Nicolas Noguera.
Le temps d’un flash-back défilent 17 ans de piste marqués par des trophées, de belles places d’honneur mais aussi couronnés par trois Trophée des Raseteurs pour cet homme en blanc toujours exigeant avec lui-même face au taureau. Homme d’action mais aussi d’engagement puisqu’aujourd’hui élu dans son village et président de sa corporation.
Ambiance aussi en piste où les taureaux emboulés du Pantaï et de Pagès ont vu débouler des rasibles aujourd’hui retraités mais toujours aussi avides de rasets. Des Carmen et des sourires sur toutes les lèvres. Quant aux hommes (As ou Avenir) en exercice, la forme et l’envie sont, en ce début de saison, bien au rendez-vous. Tout comme pour les présidents de course qui officiaient Thierry Cure, Jacques Valentin, Marc Moucadel et Jean-Luc Herleman.
Le public a eu droit à de beaux passages avec Auzias de Guillierme dont la franchise a écourté les débats, un Butor du Rousty un peu brouillon et vite dépouillé tandis que l’explosif Colvert de Cuillé régalait de coups de barrière et rentrait ses ficelles.
Le meilleur de l’après-midi, Butor de Félix a étalé ses qualités et son sérieux, placement, anticipations, enfermées et ramène ses ficelles. Quant au volontaire Mistral du Pantaï, il s’est prêté à tous les cites. Restait à Llorca de Saumade de rester dans la mémoire de Nicolas car c’est lui qui a reçu son dernier raset. Et sous une pluie de pompons, l’homme en blanc a posé son crochet.


MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER et MALI

LE DER A LLORCA

lansargues,nicolas noguera,course camarguaise

lansargues,nicolas noguera,course camarguaise

Sous une pluie de pompons

lansargues,nicolas noguera,course camarguaise

***************************

18/03/2012

VENDARGUES

Dimanche 17 mars 2012

Les Paulin tiennent la route

Remarqués l’an dernier dans de nombreuses arènes, les cocardiers de la manade Paulin ont produit, dimanche, à Vendargues, une bonne impression. Et encore il manquait Radjau !
Les raseteurs sous la baguette des deux maestros Sabri Allouani et Adil Benafitou, pas avares de bons conseils envers leurs partenaires, ont parfois mis la pédale douce mais toujours dans un excellent esprit.
vendargues,course complète des paulin,courses camarguaises◄ Inca digère vite la rafale qu’il prend dès sa sortie et par quelques redoutables enfermées, il prend la main. Rassir se fait surprendre et bousculer, Errik, Ilias et Adil Benafitou serrer de près... Un premier qui se fait respecter, rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.
Remuant au début, Lou Batre, bien emmené par Allouani, frappe aux planches. Quand il se place ses finitions sont plus abouties notamment à droite. Mieux positionné par la suite, il pose problème et fait avorter nombre de départs. Rentre ses ficelles en musique (+ 1 Carmen).
vendargues,course complète des paulin,courses camarguaisesJ’avoue un penchant pour Camerone photo► Puissant, il se cabre sur Adil, anticipe Allouani et joue une poursuite serrée sur Ilias. Une bonne série, puis un peu d’émotion quand il s’envoie sur Allouani, Errik. Les tourneurs sont à la peine pour le “tenir”. Il termine en s’engageant puissamment coup sur coup sur Errik et Benafitou. 4 Carmen et retour.

Robineu balade les blancs, monte sur les tourneurs. Attentif, il prévoit souvent les départs des hommes et se décale. Autoritaire dans ses actions aux planches, c’est Adil Benafitou qui l’embarque le mieux pour de belles conclusions. Et malgré le bon travail d’Allouani et Benafitou, il garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Queyras montre une belle santé et saute allégrement les planches. Affiche des qualités de vélocité et de conclusions, mais perd beaucoup d’énergie et de temps en contre-piste.
vendargues,course complète des paulin,courses camarguaises◄ Puissant, violent, Icare balance son beau gabarit aux planches après les hommes. Et même s’il se disperse parfois, il impose sa loi. 7 grosses actions pour un bon quart d’heure. 5 Carmen et retour.
Beau à damner un saint... Gabriel, superbe étalon de quatre printemps, entend un Oh d’admiration à sa sortie. Fougueux, rapide dans ses interventions et de la bravoure dans les échanges pour un joli final. Musique bien sûr !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Entrée : 1/3 d'arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Caizergues, Sanchis. Gauchers : Errik, Rassir (sort au 1er), A. Benafitou. Tourneurs : Abbal, C. Galibert, Lopez.

Beau à damner un saint... Gabriel

vendargues,course complète des paulin,courses camarguaises

**************************



 

PELISSANNE - OUVERTURE DE LA TEMPORADA

Dimanche 18 Mars 2012.

UNE MÉTÉO CAPRICIEUSE

 Pélissanne 18 03 008.jpg

▲ Yoan Pradier très efficace à la tête de Youri (Cuillé)

Entrée: Une centaine Organisateur: Sté Taurine Présidence: J Perrin Droitiers: Grammatico, Imbert, D Martinez, Pradier. Gauchers: El Hajjouji, Marquis, Ricci, Thierry. Tourneurs: Duran (rentre au 2nd), Patou.

Les prévisions météo n’étaient pas rassurantes mais à la sortie du premier taureau les bénévoles de la société taurine étaient optimistes malgré le ciel menaçant. Tels les gaulois, ils imploraient les dieux de la météo espérant que le ciel ne leur tombe pas sur la tête. Hélas la course n’ira pas à son terme. Pourtant les hommes avaient mis du rythme avec Grammatico affûté et Pradier très à l’aise pour sa première. Côté taureaux, LOU SAUNIE (Blanc) ouvre les débats avec rigueur même s’il lâche rapidement ses rubans. Il décolle au burladéro avec Fouad et devient plus compliqué aux ficelles. Sous la pression, il se bonifie et honore une belle série. Il mérite plus de pression et rentre ses ficelles en musique avec 3 Carmen. Vaillant, YOURI (Cuillé) qui remplace Givalon boiteux se donne volontiers des deux côtés avec en prime un bon placement. Il ne refuse rien mais ne pousse pas toujours ses actions. Il se jette volontiers dans la bagarre avec deux grosses accélérations sur Fouad et Imbert mais la pluie interrompt sa course au terme de douze minutes plaisantes. 3 Carmen et retour. Il fallait se résoudre à quitter les gradins pour rejoindre les abris avant que l’insistance des précipitations n’oblige les organisateurs à annuler. Dommage pour les bénévoles qui y croyaient fermement. L’eau denrée rare depuis de longs mois faisait capoter l’ouverture de la temporada locale. Dieu que le ciel est capricieux. Un caprice loin d’entamer le moral des bénévoles.

Pélissanne 18 03 002.jpg

▲ Lou Saunié (Blanc) passe la tête après Thierry.

▼ Youri (Cuillé) serre de près El Hajjouji Fouad.

Pélissanne 18 03 009.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Pélissanne 18 03 012.jpg

▲ Il fallut se résoudre à quitter les gradins au second taureau.....

15/03/2012

67e Congrès de la FFCC à VAUVERT.

Les Réactions.


Cyril DANIEL (Président de la FFCC): «Pour ce premier congrès, on peut être satisfait de l’affluence, des politiques qui ont accepté de venir nous rejoindre, des compte réglés même si on avait aucun compte à régler mais on avait certaines choses à dire et à étaler pour faire taire certaines rumeurs et je crois que le message est plutôt bien passé. Financièrement on s’est retrouvé avec certaines démarches à faire pour les licences qui ne s’étaient jamais faites notamment passer par une assemblée générale. Nous avons tenu à rester dans le cadre des statuts fédéraux et malgré les retards on se rend compte à l’analyse du compte rendu du trésorier qu’on est dans le positif avec certes, un déficit sur 2010 mais tout va rentrer dans l’ordre dans les prochains jours».

Philippe BAYLE (Trésorier FFCC): «On était stressés pour notre premier congrès suite aux difficultés de trésorerie. L’augmentation des licences et les économies à venir nous permettent de ne pas dépasser le budget. Nous ne pouvons pas gérer avec approximation. Vincent Bayol a mené ses actions jusqu’au bout mais il a fini cette année. Nous avons donc besoin d’un expert comptable, ce que je ne suis pas».

David MOINE (Raseteur): «La nouvelle équipe m’a l’air sérieuse avec un président dynamique. On a vu une grosse affluence mais avec pas assez de raseteurs à mon goût. J’en ai compté une dizaine alors que les manadiers sont présents. C’est dommage. L’état d’esprit de la nouvelle équipe semble bon. Ils ont l’air passionnés et plus intéressés que les précédents. Je pense qu’ils s’investissent davantage».

François FASSI (Manadier): «Je suis très content de l’esprit d’ouverture de la nouvelle équipe fédérale car la situation était vraiment au fond du trou l’année dernière. C’était un congrès intéressant à tous les points de vue et surtout du point de vue des licences et de l’assurance qui ne sert pas qu’a couvrir les frais. Il y avait beaucoup de monde ce qui montre que la nouvelle équipe fait se sentir les gens concernés. On sent une volonté de modernité comme la création d’une école taurine fédérale. Le président que je connais de Codognan a un bon état d’esprit, volontaire, dynamique et qui avance avec une équipe composée de nouveaux jeunes. Si on compare avec les taureaux on pourrait dire qu’on a fouetté le sang et changé le fond de race ce qui ne sera peut être pas plus mal».

Yvan VILLARD (Membre de la commission du Trophée Taurin): «On retrouve au sein de la fédération un peu plus de dialogue. Les instances dirigeantes ont le rôle de rassembler les parties prenantes ce qui semble à nouveau le cas. Il y avait énormément de monde même s’il manquait un peu de monde au niveau des raseteurs. On sent que la nouvelle équipe veut bien faire et semble vouloir redonner ses lettres de noblesse à la course camarguaise. Je pense qu’on va dans le bon sens mais on ne pourra se faire une idée de l’évolution que sur le long terme».


Propos recueillis par Eric AUPHAN

13/03/2012

VAUVERT : LA PHOTO - LA COURSE

Papagai de Lagarde comme un boulet de canon

PAPAGAI DE LAGARDEBLOG.jpg

Dimanche, lors de la course organisée par les clubs taurins de Vauvert, faisant suite au Congrès du matin, le cocardier de Lagarde, Papagaï (en 4e position) a fait une sortie tonitruante du toril. Après un bon quart d'heure il a remporté le prix de la journée.

Photo CHRISTIAN ITIER

LA COURSE

A Papagaï et Poujol le Trophée Lacroix

Les clubs taurins réunis de Vauvert organisateurs de la course peuvent être satisfaits : le public a répondu présent et les débats en piste furent plutôt agréables à suivre avec Papagai qui ressort avec le registre le plus complet.
Saphir de Saumade ne se laisse pas manœuvrer en 12 minutes où belles accélérations et grosses enfermées (Chekade, Favier) lui valent 4 Carmen et retour.
Panturle (Blatière-Bessac) promène son gros gabarit et rentre une ficelle après s’être emporté sur Poujol (Carmen) et avoir conclu sur Oudjit.
Baryton (Lautier) enchaîne à grande vitesse et sans refus. De vives poursuites, des séries enflammées et parfois la corne en finition (Chekade, Favier). Une grosse volonté récompensée de 8 Carmen et retour, avec une ficelle.
Papagaï de Lagarde joue tout le registre du cocardier. Rapide dans des interventions conclues au ras des planches, poussant fort dans les séries et s’emportant en beaux coups de barrière. Une combativité qui lui vaut 7 Carmen et retour, une ficelle au toril.
Vison de Cuillé arpente la piste à grandes foulées. Trop remuant, il est raseté sur ses déplacements. A la 14e Favier lève la cocarde au terme d’une belle série suivie d’une enfermée sur Chekade. 2 Carmen et retour avec ses ficelles.
Canberra de Saint-Pierre s’envoie aux planches avec envie, fougue et franchise et collabore aux enchaînements. 13 minutes, 8 Carmen et retour.
Mimosa (Layalle) met beaucoup de jus dans ses actions et du punch aux planches. Les blancs temporisent. Mimosa signe de gros engagements sur Poujol, Sanchez, Chekade pour un bon final en fanfare (6 Carmen et retour).


MARTINE ALIAGA