Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2012

LES SAINTES MARIE DE LA MER *AVENIR*

Dimanche 29 Avril 2012

PÉTRUS AU PLUS HAUT DEGRÉ…

 Avenir, Les Saintes

▲ Pétrus (L'occitane) enferme sévèrement Romain Gros.

 Entrée: 750 Organisateur: Gard Toro. Présidence: B Pascal. Droitiers: Fougère, Gros, Matray, Moine, Oudjit. Gauchers: Alarcon, El Hajjouji, Ferriol. Tourneurs: Babacène, Baccou, Duran, Estève.

Une entente entre raseteurs et tourneurs aurait donné plus de volume mais certains blancs étaient démunis d’envie. Matray et Ferriol sont les moteurs de la course avec Fougère après la pause. Sarghaon est à revoir une fois canalisé, Bel Ami est un bon barricadier, Marinier énergique sur les séries et Pétrus plein d’avenir.

Pour la manade Nicollin. D’une nature instable, SARGHAON (1er) ne trouve pas sa place. Les tourneurs n’arrivent pas à le fixer et les raseteurs à le canaliser. Pourtant ses accélérations à la sortie du rasets sont rageuses. Il rentre un gland sans avoir pu s’exprimer. S’il se cale, il sera intéressant. 1 Carmen et retour. Coureur, SULTAN (4ème) fait preuve de noblesse. Acculé dans ses retranchements, il fait preuve de ressources morales. Il s’échauffe dans les séries et conserve une ficelle. 3 Carmen et rentrée.

Pour la manade Allard le très abordable, ICARE (2nd) fait preuve de vaillance et disponibilité. Brave, il offre sa bravoure pendant dix minutes volontaires où les hommes ne se sont pas brûlé les ailes. 2 Carmen. Avec une belle anticipation, MARINIER (5ème) mène sa barque avec détermination. Il se jette avec beaucoup d’énergie dans les séries de reprise et s’il manque légèrement de finition, il ne manque pas d’énergie. Excellent petit taureau qui conserve ses ficelles en musique jouée trois fois.

Pour la manade Occitane le puissant BEL AMI (3ème) est craint. Il percute sur Ferriol et brise la planche sur Matray. Il a du mal à se tourner mais une fois lancé l’impact aux planches est puissant. Ferriol (3), Moine (2) et Matray sont rageusement éconduits. Un gland au toril sans s’être fait des amis blancs. 5 Carmen et retour. Décidé, PETRUS (6ème) adopte le placement idéal et finit cornes pointées aux bois. Il se bonifie au fil des rasets, prend l’ascendant, chasse, fait le vide et baisse la tête. Sur le raset final il rattrape Gros à la planche après une poursuite interminable et le projette en contre piste genou contusionné. Un réel espoir millésimé. Ficelles intactes avec 5 Carmen dont retour.

avenir,les saintes

▲ Sarghaon (Nicollin) et Joffrey Ferriol

▼ Icare (Allard) avec Mickaël Matray

avenir,les saintes

avenir,les saintes

▲ Bel Ami (L'occitane) agressif aux trousses de Matray.

▼ Sultan (Nicollin) se prête aux courbes de Matray.

avenir,les saintes

avenir,les saintes

▲ Belle attitude de Ferriol à la tête de Marinier (Allard)

▼ Arrivée fracassante de Pétrus (L'occitane) avec El Hajjouji.

avenir,les saintes

Texte et photos Eric AUPHAN

PALAVAS-LES-FLOTS *AS*

Dimanche 29 avril -  1re journée du Trophée Albert-Dubout - Royale de Cuillé

Mignon - Guépard, l'axe royal des Cuillé

palavas-les-flots,royale de cuillé,1re journée trophée albert-dubout,courses camarguaise

La formidable action de Guépard sur Adil Benafitou

Moins chatoyante qu’à Lunel, la Royale de la manade Cuillé a marqué cette après-midi palavasienne par Mignon et Guépard. Indien n’a pas eu l’occasion de briller tant les hommes ont montré leurs limites. Trois raseteurs seulement se sont mis au niveau de l’ardeur des taureaux de Cuillé : Adil Benafitou, Amine Chekade et Julien Ouffe.

Scapin passe le poitrail deux fois à la planche sur les premiers assauts. Puis il tempère sous une multitude de rasets pour 4 minutes les premiers attributs. Calé dans l’angle, il ne refuse rien mais ne se sort pas de l’emprise. Se rebelle après Chekade qui travaille la 1re ficelle, puis sur A. Benafitou, Violet, encore Chekade (2 fois). 12 minutes, 5 Carmen et retour.
Mobile, Loubard se fait cueillir les pompons en 1 minute. Par la suite, il exploite simultanément tous les angles, gérant au mieux l’espace. Les blancs rament. Des séries bien menées, une enfermée sur Schuller, une belle longueur d’Adil... Et malgré un nombre incalculable de rasets (stériles), rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Indien promène, rode, chasse et prend quelques rasets à la traverse. Les blancs ne se précipitent pas. Une bonne trajectoire d’Allouani, Chekade, une anticipation sur Ayme, quelques sauts d’ennui, et Indien rentre ses ficelles sans forcer. 1 Carmen et retour.

palavas-les-flots,royale de cuillé,1re journée trophée albert-dubout,courses camarguaisePlacé d’entrée, ◄ Mignon est prêt... Pour qui le premier raset ? Chaud comme la braise, le beau cocardier attend. Puis Adil Benafitou, après quelques essais infructueux, laisse parler son talent pour la coupe, la cocarde et un gland. Ouffe suit. Mignon donne une leçon de maintien. Quand Chekade le défie, se fait enfermer et arrive plein gaz aux planches, Mignon dans les reins, le Carmen est de mise tout comme les applaudissements. Les ficelles à la maison en musique.
Pas de répit pour Racanel, pas d’égards non plus. A deux, à trois, tous tentent leur chance. Seuls Chekade, Ouffe allongent les gestes. Mais Racanel se rebiffe de temps à autres et conclut. Sa vaillance extrême est maintes fois récompensée, tout comme son retour en musique à la 14e.
Guépard voit s’envoler ses pompons dans une rafale d’où émergent Outarka et Chekade. Aux ficelles, changement de registre. Placé le Guépard guette et punit en envoyant une corne rageuse (Chekade). Y’a pas foule pour le défier. Si ! Adil Benafitou sur un long cite. La riposte est foudroyante, Guépard paraît même le tenir entre ses pattes avant de l’écraser contre le mur puis de basculer. Enorme ! Dans la foulée, Chekade pleine piste est méchamment raccompagné. Re-tampon après Chekade, Ouffe, corne pointée sur Outarka. Malgré une boîterie bien visible, le Guépard rentre avec ses ficelles sous les applaudissements nourris. 6 Carmen plus retour.
La messe est dite et les acteurs vidés. Œnologue n’a pas eu à sortir le grand jeu pour afficher sa belle envie de monter aux planches. Adil Benafitou, Chekade, encore eux, pour quelques belles actions... Musique.

MARTINE ALIAGA
(Photos C. ITIER)

Trophée des As : Adil Benafitou, 14 points ; Ouffe, 14 ; Chekade, 9 ; Outarka, 8 ; Allouani, 5 ; Schuller, 3.

La magnifique enfermée de Mignon sur Amine Chekade

 palavas-les-flots,royale de cuillé,1re journée trophée albert-dubout,courses camarguaise

palavas-les-flots,royale de cuillé,1re journée trophée albert-dubout,courses camarguaise

palavas-les-flots,royale de cuillé,1re journée trophée albert-dubout,courses camarguaise

palavas-les-flots,royale de cuillé,1re journée trophée albert-dubout,courses camarguaise

▼ Julien Ouffe, ici avec Racanel

palavas-les-flots,royale de cuillé,1re journée trophée albert-dubout,courses camarguaise

*****************************


22/04/2012

VENDARGUES * AVENIR *

Dimanche 22 avril 2012

ERASME CHEF DE RANG

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel.
Raseteurs droitiers : Bruschet, Caizergues, Guyon. Gauchers : Martin, Sabde, Servière, Fouad, T. Mondy. Tourneurs : Beker, Lizon, Rouveyrolles, Zerti.


Ces jeunes espoirs de Cuillé sont pleins d’énergie et de qualités. En face, des blancs travailleurs pas toujours dans le bon rythme et que de déchets dans les rasets! Guyon toujours hyperactif, en recherche de confiance; Servière pour son effort qualitatif, Bruschet quelquefois.
Youri.- Une fois positionné, offre des poursuites pressantes dans des séries où il soutient le rythme imposé par les hommes. Rentre sa 2e ficelle en affichant une belle présence. 7 Carmen et retour.
Litec pousse fort dans les enchaînements et accélère quand l’homme est à portée. Une bonne gestion de l’espace, une vaillance de métronome et quelquefois la corne pointée à l’arrivée. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Faraud c’est le maillon faible. Intermittent, des réactions par à coups surtout à droite, placement fluctuant. Une violente action sur Caizergues (Carmen). 11 minutes.
Vison est un chasseur, rapide dans ses interventions, toujours décollé. Dans un premier temps, c’est décousu de part et d’autre. Mais il y a cette superbe anticipation sur Bruschet (Carmen) et des hommes qui n’arrive pas à résoudre l’équation. Guyon coupe la cocarde à la 12e. Fouad se fait conspuer pour un raset minable. Ce sera tout. Vison rentre ses glands. Un cocardier à revoir.
Portalis lui trouve vite ses repères d’où il se livre fougueusement. Quelques jolies enfermées (Mondy, 2 fois), des séries énergiques. Eprouvé, il temporise, mais enferme magistralement Caizergues. Les ficelles à la maison avec 4 Carmen et retour.
Mobile, Erasme enfile les enchaînements à fond. Le long des planches, il impose sa loi, surveille tout, chasse les tourneurs. Toujours aux aguets, il fait du large, se cabre après Bruschet et brille dans une série endiablée. Dominateur, rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Le jeune Sorbier (hors points) est remuant et brouillon. Mais quand les hommes allongent les trajectoires,  ses conclusions sont toniques (Caizergues, Bruschet, Guyon). Prometteur. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Servière, 5 points ; Fouad, 4 ; Caizergues, 4, Martin, 2.
Trophée des Raseteurs : Guyon, 21 points ; Sabde, 4 ; T. Mondy 2.


 

21/04/2012

SAINT ETIENNE DU GRES *1re SERIE TRIDENT D'OR*

Samedi 21 Avril 2012

MAZARIN TROUBLE LES BLANCS…

Saint Etienne du Grès, Trident d'or Chauvet Lou Pantaï

▲ Le rouquin Mazarin coince Gaillardet au niveau des tubes.

Entrée: ½ Organisateur: Comité des fêtes Présidence: J Dijon Droitiers: Chig, D Martinez, D Maurel, Sanchis Gauchers: Aliaoui, Coulomb, Gaillardet, El Hajjouji. Tourneurs: Duran, Lieballe, D Martinez, P Rado.

196 points pour la manade Chauvet et 185 pour la manade Lou Pantaï malgré le manque d’engagement des tenues blanches face à des taureaux prometteurs. Tourbillonnants aux rubans mais réservés aux ficelles ils auraient pu nous faire assister à une course plus relevée et un final moins décevant car la course de Mazarin a été faussée.

Pour la manade Lou Pantaï le méchant DAGUÉ (1er) se livre sans conclure aux rubans mais aux ficelles, il est plus appliqué. Aux aguets il complique le jeu en pointant les cornes à l’arrivée avec un bon placement et seul Coulomb essaye de le mettre en valeur. Ficelles au toril en musique. Rapide, BONCOEUR (3e) se donne sans retenue, baisse la tête au contact mais défend ses ficelles au bout de cinq minutes sans démériter. Attentif, il se jette fort prend le dessus sur les hommes qui n’y vont pas de boncoeur. Le travail s’étiole et les ficelles sont intactes. Un Carmen et retour. Le cardinal rouquin MAZARIN (6e) est agressif sur le premier raset. Sur une série il se garde puis décolle et coince Gaillardet contre les tubes. Cette action refroidit l’atmosphère et gaspille le taureau qui parfois n’adopte pas le bon placement. Les sifflets fusent du manque de travail. Sanchis l’emmène aux bois et sur la sonnerie Chig lève le premier gland avec un gros fracas à l’arrivée. 2 Carmen et retour dans la déception.

Pour la manade Chauvet, FOLCO (2nd) est généreux. Il se livre dans les séries et se bat comme un diable. Il manque d’accrocher Gaillardet et ne refuse aucun cite sans faiblir jusqu’à conserver une ficelle après une course plaisante. 4 Carmen et retour. La planète noire JUPITER (4e) est difficile d’accès avec ses longues cornes. Le bioù se cabre fortement à l’arrivée et se déplace judicieusement. Plus finisseur avec les gauchers, il maîtrise le combat et ne s’incline que sur la sonnerie. 5 Carmen et rentrée. Brave, MISTRAL (5e) souffle à allure modérée sur les blancs qui profitent de sa naïveté. Huit minutes pleines de bravoure dans des séries volontaires et 5 Carmen dont retour.

saint etienne du grès,trident d'or chauvet lou pantaï

▲ Boris Sanchis à la tête de Dagué (Lou Pantaï)

▼ Joan Gaillardet enfermé par Folco (Chauvet) 

saint etienne du grès,trident d'or chauvet lou pantaï

 saint etienne du grès,trident d'or chauvet lou pantaï

▲ Boncoeur (Lou Pantaï) avec Damien Martinez

▼ Jupiter (Chauvet) se soulève après El Hajjouji Fouad  

saint etienne du grès,trident d'or chauvet lou pantaï

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Coulomb (14) Gaillardet (10) El Hajjouji (9) Aliaoui (7).

BAILLARGUES : *AVENIR*


Samedi 21 avril 2012

La fièvre du samedi soir

 baillargues,complète de guillierme,course camarguaise

Guillaume Cano totalise (ici sur Maïsset, 6e)

Les raseteurs devaient avoir des "rencarts" à honorer d'où cette fièvre du samedi soir. Quelle ruée... En 20 minutes, la première partie de cette complète de Guillierme était pliée. Estepous, 4e, s'est chargé de remettre les pendules à l'heure. Le 5e avec un peu plus de répondant rentre une ficelle et 8 minutes pour le dernier. Top chrono.

Glaujo est attaqué par un essaim blanc. Vaillant sous la bourrasque mais 5 minutes suffisent. 1 Carmen au retour.
Limbert raccompagne vivement les hommes qui ne faiblissent pourtant pas d'un pouce. Quelques poussées jusqu''au ras des planches. Huit minutes. 2 Carmen et retour.
Saint-Omer par quelques conclusions et une anticipation (Cano) fait illusion mais 7 minutes et retour au vestiaire. 4 Carmen et retour.

Estepous d'entrée s'impose. Remuant, ses bannes vers l'avant font réfléchir les hommes. Combattif, sauteur, vindicatif dans les séries... il n'est abordé qu'avec parcimonie. D'autant qu'il surveille tout et son placement est impeccable. A noter, les efforts de Jean-Henry Oudjit pour des départs arrêtés. Conserve ses glands avec 7 Carmen et les applaudissements.
Bessoun sauve sa mise dans un registre brouillon au début. Puis, mieux placé, se montre offensif sur Cano, Oudjit, Guyon. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.
Maisset, quant à lui, se montre brave sur le raset mais les hommes ne lui laissent pas le temps d'exprimer sa bonne volonté. 8 minutes, 3 Carmen et retour. L'affaire est pliée.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

baillargues,complète de guillierme,course camarguaise

▲ Une belle anticipation d'Estepous sur Rassir

Trophée de l'Avenir : Cano, 22 points ; Rassir, 11 ; Laurent, 7; Martin, 7 Aliaga, 6 ; Oudjit, 3.

Entrée : 1/4 d'arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay.
Raseteurs droitiers : Cano, Guyon, Laurent, Oudjit. Gauchers : Aliaga (sort au 4e, coup au genou), Rassir, Sanchez. Tourneurs : Grando, Lizon, Zerti, Euzéby.

****************

19/04/2012

TROPHEE TAURIN : MEJANES

Coup d'envoi de l'Excellence

 

méjanes,excellence 1,course camarguaiseTrois taureaux majeurs, trois complémentaires et six des dix premiers raseteurs du classement du Trophée des As.... Bingo ! Le 3e Trophée du Vaccarès s’offre l’Excellence et donne le coup d’envoi de ces courses particulières du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence vouées au plus haut de gamme.
L’équipe PFM (Pécout, Félix, Monti) organisatrice n’a pas lésiné sur l’affiche. Dans l’ordre de sortie : du taureau costaud et belliqueux Géricault de Chauvet et Alésien de Briaux. Un monstre d’énergie susceptible de conclure fermement, Véran d’Allard. Un cocardier jusqu’au-boutiste, au placement ferme et à la grande vitesse d’exécution, Yvan du Pantaï. Noble jusqu’au bout des sabots, Rodin des Baumelles assurera la cinquième position. Phénix conclura les débats d’une manière doublement remarquable : un physique impressionnant et des envolées aux planches non moins superbes.
Quant aux raseteurs, qui à l’occasion de l’Excellente verront leurs points bonifiés, leur tâche ne sera pas facile. Cinq droitiers et trois gauchers invités se disputeront la suprématie. En espérant qu’ils y mettront le fond et la forme dans le respect du public et des taureaux...
L’an dernier au terme des deux courses, Garlan des Baumelles et Julien Rey s’étaient octroyé la victoire. Sur un seul rendez-vous cette année, tous les prétendants ont leur chance.

MARTINE ALIAGA
Photo ERIC AUPHAN

Méjanes, 16 h, 11 € (gratuit pour les personnes à mobilité réduite).
Réservations, tél. 06 80 38 52 07.

17/04/2012

BEAUCAIRE : HOMMAGE AUX RASETEURS

Le club des raseteurs et la municipalité beaucairoise ne manquent pas à chaque première journée du Muguet d'Or - Souvenir François Canto, de fleurir la stèle des raseteurs située devant les arènes de Beaucaire. En ce dimanche 15 avril, ils n'ont pas manqué le rendez-vous.

BLOGBEAUCAIRE.JPG

BLOGBEAUCAIRE2.JPG

Photos SACRIPAN

*********************************


15/04/2012

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 15 avril 2012

A la bonne franquette

le grau-du-roi,avenir,course camarguaise

Thibaud Servière et Nectar (7e hp) de Fabre-Mailhan

Entrée: 750 entrées payantes. Organisateur: Régie municipale. Président: Jacques Valentin. Raseteurs droitiers: Jockin, Garcia (sort au 6e), Roux, Toureau, Miralles. Gauchers: Mebarek, Oleskevich, Anane, Servière. Tourneurs: Sanchez, Sagnier, Jorquera, Rouveyrolles.

Des raseteurs qui “font partie des meubles” graulens plus quelques jeunes incorporés de frais (mention à Servière pour ses rasets arrêtés), des taureaux très participatifs pour une après-midi somme toute agréable. Le manque de travail étant compensé par un bon esprit général.
Les Fabre-Mailhan:
Beuloli (1er) surveille, se livre bravement et appuie quand l’homme est à portée. Miralles en fait les frais, cheville touchée. 10’30 de bon aloi. 4 Carmen et retour.
le grau-du-roi,avenir,course camarguaise◄ Arlaten (2e), brouillon et revanchard, prend les séries un peu à contrecœur mais ne rigole pas pour enfermer (Servière, 3 fois). 1 fracassage de planches, un coup de moonwalk, des sauts aller-retour et le bad boy rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Purpan (3e) a envie, le travail décousu ne le sert pas. Pourtant il ne rechigne à rien. Servière lui propose une longueur et Purpan s’emporte. Le jeunot rentre ses ficelles 5 Carmen et retour.
Hauturier (4e).- Tête haute, il toise les blancs qui ont du mal à se lancer. Bien en place, il domine mais se laisse un peu endormir par le faux rythme des blancs. Rentre ses ficelles sans forcer (2 Carmen et retour).
Riège (6e) se livre à fond et met du cœur à l’ouvrage. Des séries sans fin et une conclusion sur Mebarek. 12 minutes de générosité, 4 Carmen et retour.
Nectar (7e, hp).- Belliqueux, rageur, ses conclusions sont superbes. Casse les planches après Servière, s’envoie sur Roux. Bien emmené, c’est bingo à tous les coups. Les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.
Manade Bon : Clodomir (5e).- Privé de rasets, cinq minutes. Les blancs sont en panne. Mais sur les cinq actions proposées, c’est avec panache qu’il riposte, traverse les planches, bascule. A Garcia (coupe, cocarde et 1er gland), l’ovation pour trois actions à l’envergure fracassante. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
(photos à venir)

Trophée de l’Avenir: Servière, 6 points; Anane, 2.
Trophée des Raseteurs: Garcia, 13 points; Jockin, 10 points; Toureau, 7; Mebarek, 4; Roux, 3; Miralles, 2.

 

le grau-du-roi,avenir,course camarguaise

▲ Clodomir de Bon fracasse les planches après Cyril Garcia.

▼ Nectar offensif sur Rodolphe Roux.

le grau-du-roi,avenir,course camarguaise

*****************************



CABANNES *AVENIR*

Dimanche 15 Avril 2012

LA PALME DE LA MECHANCETÉE A LAURIER ....

 Cabannes 15 04 067.jpg

▲ Laurier (Richebois) agressif sur Damien Martinez dès le premier raset à blanc.

Entrée: ¼ Organisateur: CT Lou Prouvenco Présidence: J Faure Droitiers: Boudoin (rentre au 4ème), Grammatico (sort au 2nd), D Martinez, Moine, Sabatier. Gauchers: Boyer, Lafare, Lopez, Thierry. Tourneurs: Babacène, Dumas, D Martinez.

Course moyenne d’où ressortent Beefater solide cocardier et le jeune Laurier plein de promesses. L’équipe blanche travaille parfois en équipe mais avec un certain manque d’efficacité dans la pose des crochets. L'absence de Grammatico (leader du groupe 2) à compter du second taureau est préjudiciable au vu de son entame de course.

Coureur, MOURVEN (Gillet) a du mal à s’intéresser aux rubans. Il s’échauffe un peu aux ficelles mais le travail décousu lui permet de les conserver sans forcer. 5 Carmen et rentrée. Nonchalant, FOUCHET (Navarro) a du mal à rentrer dans le jeu. Volontaire aux rubans, il pousse quelques poursuites aux ficelles sur Lopez et Grammatico mais cela manque de punch. Il les rentre en musique jouée trois fois. Franc, ALCAZAR (Chapelle) se livre avec vivacité et un petit coup de tête gênant. Concentré, il se livre de façon volontaire. Carmen sur les séries (3) et le jeune bioù rentre ses ficelles en musique.

Avec, JUBILÉ (Raynaud) les blancs s’en donnent à cœur joie pendant sept minutes trente pleines de vaillance. Une action sur Lafare et une autre sur Moine dans le temps additionnel de l’élastique (9’). 4 Carmen et rentrée. BEEFATER (Ricard) fait monter la difficulté. Fougueux et cocardier, ce Ricard classique surveille les départs et donne du fil à retordre par ses poursuites rapides finies aux ras de planches. Les beaux rasets de Lafare déclenchent le disque. Ficelles intactes pour ce sérieux partenaire avec 8 Carmen dont retour. Le bien nommé NOBLE (Lautier) saute d’un raset à l’autre. Noblesse oblige, il se livre avec un cœur énorme, se soulève sur Boudoin et l’enferme peu après pour une arrivée tumultueuse en contre piste. Il conserve une ficelle. 8 Carmen et rentrée. Difficile de s’endormir sur LAURIER (Richebois). Il sort avec envie, fait hésiter longuement et sur le premier raset à blanc de Martinez s’envoi rageusement en contre piste. Sa méchanceté est évidente. Thierry puis Lafare sont poursuivis au delà des planches. Sabatier coupe la cocarde sur la sonnerie. 3 Carmen et retour pour un travail relatif et la manade Richebois peut être en route vers les lauriers de la gloire ...

Cabannes 15 04 072.jpg

▲ Laurier (Richebois) s'envoi à la poursuite de Thierry Patrice.

▼ Jérémy Lafare très adroit à la tête de Beefater (Ricard).

Cabannes 15 04 040.jpg

Cabannes 15 04 031.jpg

▲ Jubilé (Raynaud) aux trousses de David Sabatier.

▼ Noble (Lautier) enferme Mickaël Lopez

Cabannes 15 04 046.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Boyer (7), D Martinez (7)

Trophée des Raseteurs: Lafare (9), Moine (7), Grammatico (6), Thierry (5).

13/04/2012

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : PRINTEMPS DES ROYALES

Dimanche 15 avril 2012 : 4e journée

Manade Laurent : le retour tant attendu

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade laurent,course camarguaiseLe 24 avril 2004, Daudet, Trentan, Clanclan, Téflon, Bambou et Castellas représentaient la manade Laurent au Printemps des Royales. L’élevage recevait alors le trophée de la victoire le jour de la finale (12 septembre).
Début 2005, le couperet de l’abattage pour raisons sanitaires tombait. Depuis, les afeciouna étaient orphelins de la race des Marquises. Le temps pour les manadiers de reprendre leur travail de sélection à - presque - zéro.
Mais grâce aux avancées de la génétique et à la persévérance d’Henri et Patrick Laurent, le sang royal baroncellien a été préservé. Ainsi revient, huit ans après le temps du Printemps à Saint-Laurent.
Dimanche, les jeunes héritiers de la “grasilhe” reprendront le flambeau de leurs glorieux aînés pour leur première sortie au Trophée de l’Avenir.
Déjà très suivis en Ligues (notamment la première à Aigues-Vives le 25 avril 2009), les pensionnaires de la devise “blanc, vert, rouge”devraient mobiliser les foules, pour cette 4e journée du Printemps des Royales. Aussi, mieux vaudra se présenter en avance aux arènes saint-laurentaise.

MARTINE ALIAGA


* Renseignements : Le Grand Café, tél. 04 66 88 12 35.