Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/05/2012

CHATEAURENARD *AS*

Dimanche 13 Mai 2012

UNE MENTALITE EXECRABLE…

Entrée: 1/10ème Organisateur: UTC Présidence: P Gibert Droitiers: Auzolle, Ayme, Beaujard, Chekhade, Sanchis, Sabatier, Villard. Gauchers: Clarion, Four, Ouffe. Tourneurs: Bensalah Dunan, Fouque, T Garrido, Kherfouche.

En prélude de la 2ème journée des maraîchers l’école taurine locale donne le change aux emboulés de La Galère ensuite on oublie la première partie rasetée dans un esprit exécrable du fait de la zizanie entre les tourneurs. A quand les cartons? En seconde du mieux mais chassez le naturel il revient au galop. Quelques bons moments mais étouffés par l’ambiance intolérable. Chez les blancs seul Villard et Four tirent dans le bon sens. Panicau aurait pu bien faire mais les hommes en avaient décidé autrement. Titien fait une prestation barricadière pleine d’espoir.

Peu coopératif, CARLOS (Lautier) court et refuse le combat cinq minutes puis s’avère barricadier après Chekhade (3) et Villard. Il s’active méchamment pour une honnête coopération conservant une ficelle sans le disque jouée une fois. Brouillon et lourd, FRELON (Blatière) s’évertue à démonter les barrières. Il prend le bourdon en s’envolant en contre piste sur Auzolle. Emporté par sa méchanceté, il est trop distrait et s’il frappe encore sur Auzolle, il rentre nu en silence. PANICAU (la Galère) défend ses ficelles en moins de deux minutes. Cocardier avec des déplacements opportuns, sa combativité est intéressante. Cependant la première ficelle ouverte donne lieu à la foire d’empoigne entre les tourneurs. La mauvaise sportivité des raseteurs fait le reste et la présidence ferme de ne pas accorder la ficelle sous l’approbation du public. Bravo président. Le cœur n’y est plus du tout, sa course s’étiole où comment gâcher un taureau. 1 Carmen.

Rapide, cornes pointées en avant, ELIODOR (Lautier) voit ses rubans s’envoler en 1 minute chrono. Pourtant, ses poursuites sont limpides et dangereuses. Franc, il se livre sans retenue dans neuf minutes agréables bien aidé par Benji. 2 Carmen et rentrée. Assailli, LUCAS (La Galère) subit un assaut en règle sans rien refuser. Coopératif, il est agressif en finissant aux ras des planches mais se blesse et doit réintégrer le toril boiteux après six minutes. Imposant, TITIEN (Blatière) assure le spectacle avec des conclusions barricadières très poussées après Villard (4). Il affiche une maîtrise du combat cul aux planches et des percussions toniques qui lui permettent de conserver ses ficelles brillamment. Mais là encore une altercation dans les gradins gâche le plaisir. Franc, MOKA (La Galère) se laisse déguster sans modération. Il passe la tête sur Sabatier et assure une paire de coups de barrières dans huit minutes trente généreuses qui déclenchent le disque mais son final est éprouvant devant la voracité des blancs devant cette sucrerie. 5 Carmen et rentrée.

Eric AUPHAN

Trophée des As: Four, Villard (11) Chekhade (8) Auzolle, Ayme (6) Ouffe (4) Sabatier (3), Clarion (2)Trophée des Raseteurs: Beaujard (6).

Les commentaires sont fermés.