Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2012

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 26 mai 2012 - 1re journée du Trophée de la Vigne et des Etangs

Très satisfaisant !

Chaque taureau à sa place, à chacun ses qualités : sérieux, coriace, vaillant, cocardier sévère, ou barricadier généreux. Cette course à Villeneuve est montée crescendo pour un ensemble très satisfaisant. Guyon et Granier à droite, Aliaga et Sanchez à gauche (Errik sort après le 2e) prennent la main à tour de rôle ou se renvoient les passes. Et même si l’intensité a baissé par moments devant Belajio, Bendor et Pérille, les spectateurs ne se sont pas ennuyés, surtout avec le final de Pourpier. Musique méritée à chaque retour au toril.
Malibu (Ricard).- 5 Carmen et retour. Puissant dans ses ripostes qu’il pousse haut à la planche (Aliaga, Guyon) et suffisamment de placement et de caractère pour sélectionner. Placide, il ne force que si on le cherche. Les hommes mettent le turbo aux dernières minutes, c’est trop tard, les ficelles rentrent.
Lou Conse (Grand Salan).- 2 Carmen et retour. Léger et mobile, il se donne jusqu’aux planches. Vaillant, attentif, participatif, aucun refus et une belle envie pour 10 minutes agréables.
Belajio (Saumade).- Superbe taureau avec du jus et du tempérament. Pousse fort sur le raset et fait avorter les départs. Puissant, méchant, toujours dans le terrain des planches, il tient en respect toute la troupe blanche. De beaux enchaînements Granier-Guyon ou Guyon-Aliaga. Entrepris, il reste maître de ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Bendor (Ricard).- Il trouve vite la bonne position d’où il se jette dans le raset. Sélectif, cul aux planches, ses puissantes sorties sur les hommes, les écartent de leur cible surtout que les cornes sont bien présentes au fil des planches. Guyon, Sanchez, Aliaga tentent pour 9 minutes les pompons. Guyon anticipé, Sanchez raccompagné et en plus une évasion surprise en contre-piste. Les ficelles à la maison. 3 Carmen et retour.
Pérille (Grand Salan).- A 7 ans, il est remuant et tonique et s’envoie volontiers sur les blancs (Guyon, Aliaga). Avec une grosse envie de se bagarrer, il se montre plus engageant pour les gauchers, dur dur pour les droitiers. Granier tente, la percussion est haute vers les tubes. Un peu centré par moments, mais il garde l’œil et fait sa loi. Les ficelles rentrent. 5 Carmen et retour.
Pourpier (Saumade).- Superbe animal à la générosité immense. Chaque raset est puissamment servi d’une riposte fracassante parfois avec bascule. “Carmen” s’emballe pour un quart d’heure de bravoure où Aliaga, Guyon et Granier se mettent au diapason de Pourpier pour un final époustouflant. Une ribambelle méritée de Carmen.


Texte et photos (demain)
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 16 points ; Granier, 9.

Les commentaires sont fermés.