Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/05/2012

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Dimanche 27 mai 2012

Rien à jeter !

le grau-du-roi,course camarguaise

Auzolle en perd son crochet face à la puissance de Prince

Entrée : 2/3 d’arène. Organisation : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle (sort au 6e), Bruschet, Outarka, Schuller. Gauchers : A. Benafitou, Ouffe, Poujol. Tourneurs : Dunan, C. Galibert, G. Rado, F. Garrido, Kerfouche.

Rien à jeter tout à garder dans cette course bien remplie : la maîtrise de Coyote, la sévérité d’Yvan, Jivago et son moteur diesel, la puissance de Prince, la générosité de Dubonnet, la supériorité de Guépard et la fantaisie de Camarkas. Plus le travail des hommes.

le grau-du-roi,course camarguaise

▲ Excellent Coyote. Schuller frise la correctionnelle

Coyote (Caillan).- Position cocardièrement idéale, réponses sèches et dangereuses. Sans rien lâcher de son terrain, il raccompagne jusqu’au fil des planches. Les départs non réfléchis des blancs se payent cash, Schuller frise la correctionnelle. Très bon premier, bien travaillé qui rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

le grau-du-roi,course camarguaise

▲ La rapidité d'Yvan, la concentration d'Allouani

Yvan (Le Pantaï).- Attaque par une folle et longue série (Carmen) où il répond du tac au tac. Reste froid et ne perd jamais les blancs de vue. De belles anticipations et des poursuites serrées pour un 2e gland levé à la 12e. Les ficelles à la maison. Musique.

le grau-du-roi,course camarguaise

▲ 4 minutes de folie fracassante avec Jivago. Ici sur Poujol

Jivago (Blatière-Bessac).- Brouillon, distrait, à contretemps, il n’en fait qu’à sa tête jusqu’à la 11e. Là, entrepris, il se bat comme un lion et fracasse les planches. Poujol (3), Benafitou, Schuller, Ouffe... des rafales agressives pour une pluie de Carmen (6 et retour).
Prince (Chapelle).- On lui pardonne quelques absences surtout à gauche au vu de la force de ses engagements aux planches. Poujol allonge de superbes trajectoires, les conclusions sont frappantes. Tour à tour Auzolle (4), Benafitou, Outarka sont gratifiés de superbes explosions. Un petit tour de la 2e ficelle rentre en musique (plus 6 en course).

le grau-du-roi,course camarguaise

▲ Dubonnet, un coeur énorme sur Adil Benafitou

Dubonnet (Ricard).- Son allure nonchalante cache un cœur énorme. Il ne dit jamais non et conclut par de grosses envolées. S’enfile des séries sans rechigner et tape parfois avec bascule. Rentre une ficelle avec 9 Carmen et retour.

le grau-du-roi,course camarguaise

▲ Guépard très cocardier face à Ouffe

Guépard (Cuillé).- Sérieux, cocardier et dangereusement barricadier quand il faut, Guépard assied sa réputation. Peu l’essaient arrêté. Adil Benafitou fait l’effort, Auzolle tente, il est démasqué dès le départ, Allouani subit ses coups de boutoir. Guépard garde ses pompons jusqu’à la 10e minute. Aux ficelles, les primes montent, les blancs calculent, Adil essaie encore. Guépard livre quelques séries et rentre superbement ses ficelles à 1 500 €. 4 Carmen et retour.

le grau-du-roi,course camarguaise

▲ Le spectaculaire mais pas que... Camarkas et Outarka.

Camarkas (Saint-Antoine, hp). - Un taureau qui ne fait pas que le spectacle. Certes les barrières sont pour lui un jeu, il les franchit allègrement. Mais dans le raset, il va vite, et bien entrepris, il s’envole littéralement (Bruschet, Outarka). Des Carmen pour couronner l’après-midi.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Poujol, 17 points ; Allouani, 11 ; Auzolle, 8 ; Ouffe, 5 ; A. Benafitou, et Outarka, 4 ; Schuller, 2.

Les commentaires sont fermés.