Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/06/2012

LANSARGUES *AVENIR* TRIDENT D'OR

Samedi 9 juin 2012


La belle vaillance des Mermoux  trouve la récompense

lansargues,trident d'or mermoux les  baumelles,course camarguaise

Marc Bousanquet et Alamo de Mermoux

Entrée : 200 personnes environ. Organisateur : CT F.-Durand. Présidence : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : G. Cano, Bousanquet, Jockin, R. Mondy, Valette. Gauchers: Anane, Guin, Cartalade. Tourneurs : Sanchez, Estève, Cano, Martin.


Dernière course de sélection des 1res séries du Trident d’Or et la manade Mermoux totalise 191,5 points, Les Baumelles 187. Une rencontre qui a manqué de rythme avec des raseteurs en panne d’assiduité pour valoriser vraiment la vaillance des Mermoux et déjouer la complexité des taureaux des Baumelles.
Manade Mermoux : Le Corse (1er) chasse le long des barrières et se prête aux échanges avec bonne volonté. Sans refus, une bonne poussée sur Valette et la première ficelle à la 7e pour Jockin. Attentif et persévérant, il enchaîne sérieusement (Carmen) et rentre sa 2e ficelle en musique.
Loustic (3e) est dans les mêmes dispositions, un peu plus remuant et tonique. Des séries bravement menées où avec vaillance, il ne rechigne à rien. 5 Carmen pour de longs échanges et au retour (14e minute).
Alamo (5e) montre du jus, dès sa sortie, où il prend une folle rafale. Bien placé aux ficelles, il met de l’entrain, force après Valette et se livre jusqu’au bout sans refus. Permet les longs enchaînements pour 11 minutes très agréables saluées par 3 Carmen et retour.
Manade Les Baumelles : Figaro (2e) reste l’énigme du jour. D’entrée cul aux planches, il n’inspire pas les hommes. Des rasets de loin, à blanc, sur ses quelques déplacements mais pas un seul tête à tête où on peut juger son potentiel. Les raseteurs laissent le temps filer, on n’en saura pas plus sauf qu’il n’apprécie pas les reprises. Rentre tout son encocardement en musique.
Festejaïre (4e) a un placement aléatoire mais accélère quand il a un blanc en ligne de mire. Mobile, il accepte les séries mais lâche parfois l’affaire. Les rasets au coup par coup n’améliorent pas son rendement et il rentre ses ficelles en silence.
Filou (6e) ramène prestement les blancs aux planches et laisse ses premiers attributs dans une série rythmée. Aux ficelles, pas sollicité, il promène. Au centre ou placé, les raseteurs ne lui donnent pas sa chance, car attaqué, il produit quelques poursuites abouties (Bousanquet 2, Cano). Laisse sa 2e ficelle à la 11e et l’élastique lui permet de se soulever après Jockin. 13 minutes. 5 Carmen et retour.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Bousanquet, 10 points ; Cano, 8 ; Anane, 6

Les commentaires sont fermés.