Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2012

81e COCARDE D'OR : LES VAINQUEURS

HADRIEN POUJOL
vainqueur de la 81e Cocarde d’Or


« Je me suis présenté à la capelado en espérant gagner. Depuis quelques temps déjà, j’y pensais. Je suis passé à travers pendant 8 ans (vainqueur en 2002, 2003), là j’avais à cœur de faire quelque chose.
On s’est tiré la bourre avec Mickael Matray sur Co Blanco et Titouan, et avec un compétiteur comme lui c’est pas évident. C’est un sacré raseteur. Avec un autre, j’aurai peut-être eu un ascendant psychologique, mais là il a fallu que je me bouge. Sur la ficelle de Titouan, j’ai attendu... Par expérience je sais que ce n’était pas à moi de l’ouvrir, je ne me suis pas précipité. J’ai surveillé puis j’ai plongé entre les cornes.
J’ai constaté beaucoup de respect entre les raseteurs pour cette course ce qui n’a pas empêché la compétition. Tous ces jeunes qui sont rentrés en piste ont bien travaillé, Jérôme Martin a été énorme.
Je suis très heureux de cette 3e victoire. Je fais une belle saison jusqu’à présent, je verrai bien pour la suite...
Là pour l’instant, j’ai une douleur à la cuisse et je suis au repos ».


COYOTE, prix du meilleur taureau
François Fassi, manade Caillan

« Pour notre première participation à la Cocarde d’Or, c’est une victoire, je suis très heureux pour la manade et pour Coyote. Ça fait plaisir. Dans l’ensemble les taureaux ont manqué de pétard, c’est peut-être dû aux orages de ces derniers jours. Les raseteurs étaient motivés, en plus ils n’avaient pas raseté la veille. L’opposition Matray-Poujol a été très belle à suivre.
Quant à Coyote, il était en forme et, surtout pendant les dix premières minutes, il s’est fait respecter des hommes. C’est le seul qui a obligé les blancs à partir des planches. Il a fait la sélection, les As l’ont passé, ils le connaissent, les autres ont eu du mal, sauf Martin qui l’avait déjà bien raseté à Châteaurenard.
Je n’ai que 25 ans, donc seulement une dizaine de Cocarde d’Or de référence. J’avais adoré Candelo de Guillierme et son intelligence (trois fois meilleur taureau de la Cocarde d’Or NDLR), je pense que Coyote a su faire réfléchir les raseteurs, son premier gland ne part qu’à la 7e. Je suis très content ».


Propos recueillis par
MARTINE ALIAGA

Les commentaires sont fermés.