Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2012

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Vendredi 13 juillet 2012

Oudjit et Organdi pour le prix de la ville

 

Entrée : 1/2 d’arène. Org. : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Cano, Guyon, Oudjit. Gauchers : Aliaga, Clarion, Orange. Tourneurs : Estève, Fadli, Lopez, Euzéby.
villeneuve-les-maguelone,courses camarguaisesJean-Henry Oudjit (photo archives) est en forme, il rasète de belle manière, il lève, il tente, notamment avec Organdi la difficulté de l’après-midi. Les deux sont les vainqueurs du prix  de la ville,  4e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs. A noter la belle prestation d’Apollon de la Vidourlenque et le bon esprit qui a régné en piste. Pena, Arlésiennes du Velout Pescalune agrémentent la capelado.

A Villeneuve, les cocardiers déboulent du toril quand le drapeau est vert, c'est Momo qui est aux commandes. Sur les gradins, la jeunesse met l'ambiance, ovationne Jérémy le Villeneuvois et supporte la manade de la Vidourlenque. Belle ambiance !


Gimère (Nicollin).- Volontaire, il balade les blancs d’un point de placement à l’autre. De très bonnes séries quand les blancs lui mettent la pression, Cano, Guyon vivement raccompagnés en musique. 11 minutes.
Coutard (Saumade) a de la vivacité mais se montre irrégulier. Dommage car quand il accélère, notamment sur Guyon (3 fois, 3 Carmen), il accroît la difficulté.  Mais 7 minutes suffisent.
Apollon (La Vidourlenque). - Qu’il va vite ! Même si son placement est parfois flottant, il se lance dans les enchaînements à fond et oblige les blancs à réfléchir avant de démarrer. Toujours prêt, il pousse fort, sans faiblir au fil des minutes jusqu’à taper après Aliaga. Sur la fin, il faut le charger un peu plus mais quel cœur. Laisse sa 2e ficelle sur le gong. Une flopée de Carmen.
Organdi (Plo).- Placé direct, il monte la garde “Venez me chercher”. Oudjit et Aliaga sont fermement éconduits. Jean-Henry, anticipé le premier coup, revient à la charge, pose la main pour la coupe cocarde. Le temps passe, Organdi surveille, fait le pas et annihile les tentatives (peu nombreuses) sans se laisser “carotter”. Oudjit encore, fait la cocarde sous les applaudissements à la 14e. Les honneurs au retour (+ 4 Carmen).
Orloff (Ricard).- Itinérant, impossible à fixer, brouillon. Se prête au jeu pour quelques séries bien honorées. 4 Carmen et retour en 9’30.
Esau (Félix).- Attaqué d’entrée, il se livre à fond avec une belle vitesse. Brave, les blancs allongent (Clarion, Aliaga, Guyon, 2 Carmen), Esau ne dit jamais non pour  6 minutes.
Optimus (Les Baumelles, hp).- Les raseteurs sont HS, Optimus promène, saute. Leste et rapide, il met le turbo après Guyon. Puis, avec peu de travail proposé, les évasions s’intensifient.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Oudjit, 18 points ; Aliaga, 14 ; Orange, 14 ; Cano, 13.

Les commentaires sont fermés.