Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/07/2012

SAINT-CHRISTOL *AVENIR*

Mercredi 25 juillet 2012

En présence du grand Barraïé

 saint-christol,statue de barraïé,complète de nicollin,courses camarguaises

                       ▲La statue du cocardier a été présentée
                   en prélude à la course complète de Nicollin

Comme au temps de la carrière de Barraïé, Jean-Pierre Durrieu, son bayle, n'a pas quitté des yeux la représentation signée par Ben K. Sûr que sous le chapeau gardian les images du cocardier en piste ont défilé dans la mémoire de celui qui l'a encocardé pour chacune de ses sorties et a toujours suivi ses évolutions de la contre-piste. Moments d'émotion partagée.

LA COURSE

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Ferri. Président : J.-L. Herleman Raseteurs droitiers : Granier, Schuller, Valette. Gauchers : Martin, Sanchez, Servière, Fouad. Tourneurs : Abbal, F. Garrido, Zerti. 

Si Valette remporte le 38e Trophée Louis-Gros, à l’issue de la complète de Nicollin, l’événement est ailleurs. Hier la statue de l’emblématique Barraïé de Lafon a été présentée en piste avant d’être implantée sur le site Viavino de Saint-Christol. Encadré par les gardians de la devise menés par Jean-Pierre Durrieu, Barraïé, aux accents de Carmen joués par Los Caballeros, a reçu l’hommage du public debout. Une étape de plus est ouverte sur la route des cocardiers statufiés. Reste que les pensionnaires de Nicollin ont manqué de sollicitations pour que leur panache s’exprime vraiment. De bons moments tout de même avec les cocardiers expérimentés et de l’intérêt à suivre les plus jeunes Paniou, Fakir ou Platon.

Pedro est coopératif quand on rentre dans son terrain. Pas débordé, il lui en faudrait plus pour qu’il se départît de son calme. Poursuites serrées sur Valette, Granier, Fouad, anticipation sur Granier. Rentre un gland.

Perceval se livre avec vivacité et franchise jusqu’aux planches. Reste en bascule après Schuller. Se soulève sur Valette, Schuller (2), expédie Servière en contre-piste. Une ficelle rentre, 2 Carmen et retour.

Paniou exprime sa vaillance dans de longues séries qu’il enchaîne avec vigueur. Brille dans la bourre sur sa 1re ficelle. Pour 12’30 bien rythmées. 5 Carmen et retour.

Belori engage le poitrail sur les premiers rasets. Le centre l’attire mais il reste disponible pour tous les enchaînements qu’on lui propose. Se chauffe, pour sa 2e ficelle, et sous les sollicitations, fait la barrière signant 7 beaux engagements. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Fakir a du jus et s’évade lestement. Mais mis au travail, il pousse avec énergie. Affiche une belle présence quand le rythme augmente. Tient son placement et reste concentré, maître de sa 2e ficelle. 5 Carmen et retour.

Platon est à l’affût même s’il attend longtemps le premier raset. Servière est vertement raccompagné. Quand les hommes s’y mettent, Platon emboîte le pas et frise la planche jusqu’à taper après Schuller (3), Valette, Granier qui lève le 2e gland sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

Pour le plaisir, un tau neuf est proposé. Tout feu tout flamme, il se jette dès que les propositions sont intéressantes, comme les deux de Martin. Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI

 Trophée de l’Avenir : Martin, 15 points ; Granier, 7 ; Fouad, 3.

Les commentaires sont fermés.