Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/09/2012

ARAMON *AVENIR*

Lundi 3 septembre 2012

44e finale du Biou d'Argent
Banaru-Guyon - Héphaïstos-Aliaga

aramon,44e biou d'argent,banaru,guyon,hephaistos,aliaga,courses camarguaises

Chaude arrivée pour Rémi Guyon devant Héphaïstos

Du vent, quelques gouttes... à 15h, Tophe s’inquiète. Les spectateurs resteront-ils à la maison, ce lundi ? A 17h, soulagement de Christophe Brun,  président du CT Aramonais, les afeciouna sont là ! De Mouriès, des Paluds, Gallargues, Vauvert, Marguerittes, Montfrin, Remoulins, Fourques, Vendargues... pour les plus connus, les gens de bouvine sont au rendez-vous de la finale du 44e Biòu d’Argent, remplissant les arènes autant ou plus qu’un dimanche.
L’équipe des raseteurs plus “light” que prévu (Favier et Poujol, absents), a quand même bien fonctionné,  Guyon et  Aliaga en tête. Lavandin, 3e,  redoutablement cocardier, et Héphaïstos, 4e, dangereusement cocardier, renforcent la qualité de ce concours bien équilibré. Il n’a manqué qu’un brin de soleil...  mais lors du vin d’honneur final servi en piste, Tophe et son équipe rayonnaient.

Caporal (La Galère).- Brouillon, il n'a pas trop la tête au travail mais plutôt à l'évasion. Au fil des minutes, même si les sauts persistent, bien travaillé, il livre  une série et conclut volontiers (Aliaga, 2 fois). Une frayeur pour son gardian sur lequel il revient en piste et rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Renoir (Cuillé) attaque sur un train de sénateur, correct, franc mais pas plus. En revanche, un peu plus sollicité, raccompagne et se soulève, notamment sur Villard, une belle accélération sur Guyon, met le turbo après Benafitou et tamponne. Du bon et du moins bon pour une ficelle qui rentre. 2 Carmen et retour.

 aramon,44e biou d'argent,banaru,guyon,hephaistos,aliaga,courses camarguaises

Lavandin (▲photo avec Aliaga) du Rhône se jette en coupant le terrain. Aliaga, Faure peinent à gérer le fauve. Du coup ça calcule dans les cerveaux blancs. Placement rigoureux, vitesse, anticipation... il oblige les raseteurs à la rigueur. A ce jeu, Villard et Aliaga s'imposent dans de purs rasets, Lavandin au diapason. Aliaga aux attaques peu renvoyées par les droitiers. Lavandin défend son 2e gland comme un lion jusqu'à la 14e, dans des séries endiablées où il ne lâche pas un pouce de terrain. Les ficelles rentrent bien sûr. Du très bon cocardier que voilà. 2 Carmen et retour.

Héphaïstos de Lagarde et l'émotion monte d'un cran. Un redoutable cocardier qui envoie ses cornes assassines en finition. Les échanges sont chauds, la bane cherche à faire mal. Faure quiché, des séries... Quelques oublis tout de même. Mais bien entrepris, et calé dans les angles, il corse les débats. Le duo Aliaga, Villard fonctiionne. Héphaïstos menace Guyon, bascule après Villard, passe le pitre sur Rémi, et coup sur coup droit sur N. Benafitou, en biais sur Guyon. Dangereux après Cano. Temporise parfois. Aliaga cueille le 1er gland sur le gong. Ouf ! 5 Carmen et retour.

Estepous (Guillierm), moins tranchant qu'en d'autres lieux, mais toujours présent et vigilant. Vite retourné et occupant intelligemment le terrain, Estepous se livre et se chauffe.  Tape droit après Guiyon et se casse l'enveloppe et le bout de la corne gauche. Il rentre à la 9e. 1 Carmen et retour.

Ramier de Plo. A fond les ballons d'entrée, agressif, démonte les planches. S'envoie sur N. Benafitou, anticipe Villard. Attentif, vjf, les blancs sont en panne. Ramier passe son trop plein d'énergie sur les planches. Oblige Guyon à dévier sa trajectoire puis enfin une série bien rythmée. Le manque de sollicitations nuit à sa prestation. Et il rentre sa 1re ficelle primée à plus de 300€ en musique.

Berrugue (Fabre-Mailhan, hors points) aurait sûrement mérité un plus d'entrain dès sa sortie. Irrégulier, le début de sa course est plutôt classique. Mais quand on va le chercher, il pétarade aux planches après Aliaga. Faure fait l'effort et Berrugue pousse, Guyon dans les cornes. Encore quelques passes et Berrugue rentre une ficelle. Musique.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Aramonais. Président : Fabrice Imbert. Raseteurs droitiers : Cano, Faure, Guyon, Villard. Gauchers : Aliaga, Errik (sort au 2e ennuis musculaires), N. Benafitou. Tourneurs : Noguera, Lizon, Grando.

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 8 points ; Cano, 3 ; Faure, 0,5.

LES PRIX

 aramon,44e biou d'argent,banaru,guyon,hephaistos,aliaga,courses camarguaises

Sur la saison, raseteur Rémi Guyon (104 points).
Biou d'Argent :  Banaru de la manade du Rhône pour sa course du samedi 2 juin. A la finale, meilleur animateur, Jérémy Aliaga ; meilleur taureau, Héphaïstos de Lagarde.

*********************


Les commentaires sont fermés.