Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/10/2012

NIMES FINALE DU TROPHEE DES AS

LOGOTT.jpg

61e finale du Trophée des As

15 h, 10€, organisé par Simon Casas Prod.
Délégué : Sagne. Chroniqueur : CAMARON

LES COCARDIERS dans l’ordre de sortie

Aubanel-Baroncelli : ANGELO - Cuillé : MIGNON
Lautier : BRUTUS - Les Baumelles : GARLAN
Cuillé : GUEPARD - Raynaud : RATIS
Fabre-Mailhan : SAINT-REMOIS

Groupe 1 - Raseteurs : les 14 premiers du classement
Tourneurs : Fouque, Kerfouche, T. Garrido, Sanchez, Khaled

 

BLOGAPELADO (29).jpg

LES ACTEURS DE LA FINALE

LES RASETEURS

Four... à gauche toute

Trois raseteurs gauchers en tête du classement, ce n’est pas si courant. Et il faut plonger dans les archives du Trophée Taurin pour remonter à Stéphane Rouveyrolles, gaucher, vainqueur des As 1996 et 1997. Les Biòu d’Or de ces années-là étaient respectivement Dalton du Joncas et Rubis de Laurent. Meilleurs taureaux de ces finales (et futurs Biòu d’Or), Muscadet de Rouquette (1998) et Tristan de Saumade (1999-2001). Souvenirs, souvenirs...
Ce Trophée des As 2012, il faut bien l’avouer, n’a pas toujours soulevé les foules malgré les qualités individuelles indéniables des raseteurs. Et notamment du 1er d’entre eux, Bastien Four. Le gaucher, (1er avec 420 points) dès avril s’installe en tête devant Loïc Auzolle. Le Saintois tient sa position jusqu’au final. Régulier, talentueux même si parfois trop discret. Hadrien Poujol (gaucher, 2e, 341,5) s’intercale en juin. Sabri Allouani talonne alors les trois premiers. Puis c’est Villard qui s’insère en juillet. Mais Julien Ouffe hausse le ton à la Palme et s’installe en août définitivement à la 3e place. Adil Benafitou, Julien Rey, Radouane Errik, montent et descendent pendant un temps. Mi août, les cinq premiers sont calés sur leurs positions et si Adil Benafitou pointe le bout du crochet à la 5e, sa blessure lui fait reperdre du terrain.
Dimanche, au terme d’une très belle saison pour lui, Julien Ouffe (gaucher, 3e, 333,5 points) pourrait gagner une place. Celle d’Hadrien Poujol qui, blessé, ne pourra la défendre. Dans les prix, la 4e place est pour Benjamin Villard (droitier, 283,5), la 5e, à Loïc Auzolle (droitier, 272,5), après une saison en dent de scie émaillée de blessures. Mais seulement 11 points les séparent... Suspense.
Derrière, Allouani, Benafitou blessé ne rasétera pas, Rey, Errik, Gleize, Ayme, Chekade, blessé lui aussi une bonne partie de la saison, sera absent. Suivent Outarka, Sanchis, Clarion, Bruschet, Schuller.
En fonction des places libres, pourront entrer en piste, les raseteurs suivants dans l’ordre du classement.

LES COCARDIERS

En langage bouvine, le mot “cocardier” qualifie tous les taureaux qui participent aux courses camarguaises. A croire qu’ils sont tous pareils. Erreur ! Dimanche, à la finale, chaque cocardier montrera sa morphologie, son caractère, ses qualités (et défauts) et défendra à sa manière ses attributs. Revue d’effectif.
Angelo d’Aubanel-Baroncelli : N.398, 9 ans, 5 sorties. Sélectif et rigoureux, cet exemplaire de la race baroncellienne gère avec intelligence ses courses. Capable de fusées, d’enfermées et conclusions.
Mignon de Cuillé : N.349, 9 ans, 7 sorties. Il a couru toutes les grandes pistes toujours en 4e position et a, chaque fois, rentré ses ficelles. Son placement et ses accélérations ont mis les raseteurs à rude épreuve notamment à Lunel. D’ailleurs, les blancs ont souvent hésité à l’attaquer ce qui ne lui a pas permis de se mettre en valeur davantage. Un maître-cocardier calme et déterminé.
Brutus de Lautier : N.255, 10 ans, 6 sorties. Il occupe une place inhabituelle pour lui mais valorisante pour finir la première partie. Un taureau au caractère bien trempé, au comportement violent comme ses finitions. Offensif et agressif !
Garlan des Baumelles : N.055, 12 ans, 6 sorties. Le Biòu de l’Avenir 2009, Biòu d’Or 2011 et 2012 est un incontournable des courses de haut niveau. « Il a pris du métier, explique son manadier Guillaume Linsolas très heureux de ce 2e titre suprême, et progressé notamment dans les séries. Son titre est largement mérité et sa saison meilleure que la précédente avec sa grosse tenue de piste et son adresse d’escrimeur ». On peut rajouter que Garlan excelle dans des anticipations fort redoutées des raseteurs. Et que ses ficelles sont jalousement restées sa propriété toute la saison.
Guépard (Cuillé) : N.134, 11 ans, 6 sorties. Le Biòu d’Or 2010 a acquis du placement et peu de blancs s’y risquent quand il est arrêté. Certes vulnérable quand il se déplace, il est néanmoins capable d’actions meurtrières où il envoie sa corne comme d’autres un coup de griffe.
Ratis (Raynaud) : N.560, 7 ans, 6 sorties. Il était incontournable à cette finale, après avoir soulevé les arènes pescalunes le 28 mai face aux As, dans cette piste difficile. Une course “énormissime” ! Rigoureusement cocardier et explosivement barricadier, Ratis fait figure de surdoué.
Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) : N.336, 9 ans, 5 sorties. Barricadier c’est peu de le dire de cet étonnant taureau. L’an dernier, à Arles, son final époustouflant avait chaviré le public. Tant d’engagement, de générosité... A chaque sortie, Saint-Rémois donne tout, son cœur, son corps... sa vie. Un taureau bouleversant.

MARTINE ALIAGA

 

Les sorties des cocardiers

 

Angelo d’Aubanel-Baroncelli : N.398, 9 ans, 5 sorties : 15/04 Beaucaire, 17/05 Vauvert, 8/07 Lunel, 5/08 Châteaurenard, 16/09 Le Grau-du-Roi.
Mignon de Cuillé : N.349, 9 ans, 7 sorties : 1/04 Lunel, 29/04 Palavas, 28/05 Lunel, 23/06 Le Grau-du-Roi, 22/07 Beaucaire, 13/08 Les Saintes-Maries, 19/09 Le Grau-du-Roi.
Brutus de Lautier : N.255, 10 ans, 6 sorties. 8/04 Le Grau, 6/05 Beaucaire, 17/06 Lansargues, 15/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.
Garlan des Baumelles : N.055, 12 ans, 6 sorties. 8/05 Palavas, 17/07 Vauvert, 8/07 Lunel, 26/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.
Guépard Guépard (Cuillé) : N.134, 11 ans, 6 sorties. 1/04 Lunel, 29/04 Palavas, 27/05 Le Grau-du-Roi, 8/07 Lunel, 26/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi.
Ratis (Raynaud) : N.560, 7 ans, 6 sorties. 1/4 Les Saintes-Maries (Avenir), 5/05 Marguerittes (Av), 28/05 Lunel (As), 13/07 Beaucaire (Av), 19/08 Saint-Geniès (Av), 16/09 Mouriès (As).
Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) : N.336, 9 ans, 5 sorties. 25/03 Vauvert, 27/05 Les Saintes-Maries, 15/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.

**************************************

 

 

 

Les commentaires sont fermés.