Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2012

AETCC : TROPHEE DES JEUNES POUSSES

Le bon grain est semé, les jeunes pousses peuvent lever

aetcc,le crès,baillargues,courses camarguaises

Pour un essai, c’est une jolie réussite. Ce 1er Trophée des Jeunes pousses trouve un épilogue heureux et des envies de montée en puissance.
Vendredi dernier sur ses terres du Ternen à Candillargues, Rogé Andréo, instigateur du projet avec Gérard Batifort, président du CT Joujou du Crès, a rappelé les étapes dudit trophée permettant à 15 manadiers de l’AETCC de tester leurs jeunes taureaux: « C’est un outil de travail et un concours d’élevages. 24 manadiers souhaitent y participer en 2013 ».

L’implication des municipalités de Baillargues et du Crès, des CT Joujou et Le Sanglier, des écoles taurines de Vendargues, Baillargues Agglo et Sommières n’est pas étrangère au succès de l’entreprise. Et à son sérieux, « un des cocardiers de la manade Benabent fait la finale des tau aux Saintes-Maries », souligne Rogé Andréo ; « les deux meilleurs taureaux seront présents au Crès en 2013 pour la course de taureaux jeunes de la fête » complète Gérard Batifort.

A l’heure des récompenses, le N.7016 de la manade Sylvéréal et le N.740 de Saliérène (« qui sortira au Trident d’Or », dixit son pelot Dédé Peytavin) sont ex aequo, dans la catégorie meilleurs taureaux. Pour le concours d’élevages, Le Ternen a été noté premier par le très sérieux jury ; N.2 Le Brestalou ; N.3 Sylvéréal.

Les écoles taurines participantes ont aussi été mises à l’honneur, il a été suggéré à leur représentant le jeune raseteur Marvin Méric, de se souvenir : « que c’est grâce aux manadiers que vous avez pu raseter. Pensez à revenir dans nos villages, quand vous serez dans le circuit ».

Vœu totalement soutenu par les deux maires présents, Pierre Bonnal du Crès et Jean-Luc Meissonnier de Baillargues , le Cressois concluant : « Vous avez concrétisé une bonne idée... Dans nos villages tellement proches de Montpellier, cela permet de voir venir du public. Cela repart de la base, la course camarguaise se maintiendra par ce type d’action ».

Et déjà les pistes de Mauguio et Sommières se sont ralliées à l’affaire, tout comme Saint-Rémy-de-Provence et Saint-Etienne-du-Grès.
Le bon grain est semé, les jeunes pousses peuvent lever...


MARTINE ALIAGA

 

26/10/2012

BELLEGARDE *VIDEOS DE JEROME CONTESTIN*

LA FETE

▼ Mercredi 17 octobre

▼ Vendredi 19 octobre

▼ Samedi 20 octobre

▼ Dimanche 21 octobre

A voir : www.imagin-video.com

 

Contact :
SOCIETE IMAG'IN - Jérôme Contestin - 1, rue de la Tuilerie 30127 Bellegarde
 tél. 06 22 91 51 74  - 04 66 37 77 93
 contestin.imagin@hotmail.fr

 

Rejoignez-nous sur Facebook : IMAG'IN Films taurins & Création audiovisuelle

22/10/2012

VESTRIC-ET-CANDIAC *FINALE LIGUES LR*

 vestric-et-candiac,finale ligues lr,courses camarguaises

Samedi 20 octobre 1012

Belle promo 2012

 vestric-et-candiac,finale ligues lr,courses camarguaises

Il y a du talent chez ces jeunes raseteurs-là. Technique, mentalité, sang froid et envie… pour des rasets bien à la tête des taureaux. Ils ont fait régaler les spectateurs toute la saison, du coup, la finale des Ligues LR fait le plein de l’arène vestricoise. Chez les jeunes cocardiers, c’est pareil. Des qualités, de la verdeur certes due à leurs 5 printemps mais aussi de la présence, et déjà quelques beaux spécimens se mettent en valeur. Le N.703 du Brestalou fait l’unanimité mais le 701 de Saumade n’est pas mal non plus.
Le Guillierme N.756 ouvre les débats. Navigue mais appuie sur quelques finitions sans refuser aucun cite. Pour 8 minutes, 4 Carmen et retour. N.704 de l’Occitane a du punch, de l’agressivité et une légère anticipation. Participe avec envie dans les enchaînements, se place et sort en force. Bien cité, s’explose après Belgourari, serre Marquis. 8 minutes également. Armé de cornes inégales, le 703 de Nicollin pousse
jusqu’au fil des planches (Marquis, Katif, Ciacchini). Pas de refus et de belles accélérations à la clé pour 7 minutes.
vestric-et-candiac,finale ligues lr,courses camarguaisesLe Brestalou N.703 (►photo) fait la différence. Chasseur affûté, il oblige les blancs au sérieux. De rapides anticipations pour des séries poussées à fond et une corne meurtrière à l’arrivée (Ciacchini). Les enfermées sont superbes. Marquis lui propose une belle trajectoire, Zini trouve une réponse musclée. Même s’il pêche parfois par son placement, voilà un bel espoir. 7 Carmen et retour.

N.711 de Saint-Pierre montre un comportement inégal. Trouve les angles, d’où il sort en force à la poursuite des hommes. Des réparties parfois musclées, des arrivées souvent dangereuses. Le coup de barrière sur Bouhargane est puissant tout comme la conclusion sur Ciacchini. 5 Carmen et retour. Le Cavallini N.716 se montre brouillon, promène, saute seul.  Zbiri au prix d’une belle envolée (Carmen) fait le gland, suivent deux ou trois actions  ’envergure mais l’ensemble est en-dessous. Rentre en silence. Le N.701 de Saumade donne des ripostes sèches le long des planches, cornes pointées. Les enchaînements sont conclus, tamponne après Marquis, Zbiri. Sérieux, attentif, bien raseté, il répond coup pour coup et se fait respecter. Bouhargane quiché tout comme Marquis… Un bon élément, 6 Carmen et retour. Le Cuillé N. 7XX se bandit à la poursuite des raseteurs. Parfois en désordre, mais bien entrepris, il se livre jusqu’à se cabrer après Ciachini. Attentif, fougueux, il ne dit jamais non aux  belles trajectoires proposées. Moins percutant  qu’habituellement aux dires des habitués, il donne huit minutes en demi-teinte.  En piste, Belgourari, Ciacchini, Katif à droite, Bouhargane, Marquis, Zbiri à gauche. Tourneurs : Rouveyrolles, Lebrun. Président de course : Jacques Roumajon. Organisateur : CT La bouvino. Entrée : plein.

MARTINE ALIAGA


En piste, Belgourari, Ciacchini, Katif à droite, Bouhargane, Marquis, Zbiri à gauche. Remplaçants : Zekraoui, Zini. Tourneurs : Rouveyrolles, Lebrun. Président de course : Jacques Roumajon. Organisateur : CT La bouvino. Entrée : plein.

 vestric-et-candiac,finale ligues lr,courses camarguaises

***************************


18/10/2012

TROPHEE TAURIN *PALMARES 2012*

 

LOGOTT.jpg

TROPHEE DES AS

Finale à NIMES : BIOU D'OR GARLAN DES BAUMELLES

Meilleur taureau de la finale : RATIS DE RAYNAUD

Raseteurs : 1. Bastien FOUR (G) - 2. Julien OUFFE (G)
- 3. Hadrien POUJOL (G)

TROPHEE DES RASETEURS

Finale à PEROLS : meilleur taureau SUGAR de Saint-Gabriel

Raseteurs : 1. Rémi GUYON (D) - 2. Jeoffrey FERRIOL (G)
- 3. David MAUREL (D)

TROPHEE DE L'AVENIR

Finale à LUNEL : Biou de l'Avenir ICARE de Paulin

Raseteurs : 1. Lucas FAURE (D) - 2. Guillaume CANO (D)
- 3. Jérémy ALIAGA (G)

 

LES BIOU D'OR

 

medium_Nouvelle_image.JPG

1954 ROYALE DE BILHAU
1955 GANDAR - Blatière
1956 COSAQUE - Lafont
1957 REGISSEUR - Raynaud
1958 LOPEZ - Thibaud
1959 TIGRE - Laurent


1960 TIGRE - Laurent
1961 VERGEZOIS - Blatière
1962 CARAQUE - Laurent
1963 MARIO - Lafont
1964 PETIT LOULOU - Aubanel
1965 LOUSTIC - Laurent
1966 LOUSTIC - Laurent
1967 LOUSTIC - Laurent  et CAILAREN - Lafont
1968 GALAPIAN - Guillierme
1969 RAMI - Fabre-Mailhan


1970 VERGEZOIS - Blatière
1971 RAMI - Fabre-Mailhan
1972 JOINVILLE - Lafont
1973 DUR - Blatière
1974 GARDON - Laurent
1975 DUC - Languedoc
1976 GOYA - Laurent
1977 VENTADOUR - Lafont
1978 RINGO - Blatière
1979 VENTADOUR - Lafont


1980 PASCALET - Rébuffat
1981 ROUSSET - Cuillé
1982 ROUSSET - Cuillé
1983 SEGREN - Guillierme
1984 SAMOURAÏ - Saumade
1985 FIDELIO - Laurent
1986 FURET - Lafont
1987 FILOU - Laurent
1988 BARRAIE - Lafont
1989 BARRAIE - Lafont


1990 BANCO - Laurent
1991 SANGAR - Janin
1992 BARRAIE - Lafont
1993 PRESIDENT - Saumade
1994 PRESIDENT - Saumade
1995 MOURVEN - Blatière
1996 DALTON - Joncas
1997 RUBIS - Laurent
1998 MUSCADET - Rouquette
1999 TRISTAN - Saumade


2000 PYTHAGORE - Cuillé
2001 TRISTAN - Saumade
2002 VIRAT - Nicollin
2003 SCAMANDRE - Boch
2004 VIRAT - Nicollin
2005 CAMARINA - Chauvet
2006 MATHIS - Lautier
2007 CAMARINA - Chauvet
2008 CAMARINA - Chauvet
2009 PASTEUR - Fabre-Mailhan


2010 GUEPARD - Cuillé
2011 GARLAND - Les Baumelles
2012 GARLAND - Les Baumelles

medium_Biou_d_Or.jpg

 

CLASSEMENT 2012 DU TROPHEE TAURIN

LOGOTT.jpg

 CLASSEMENT 2012

Trophée des As - Gr. 1


1. FOUR Bastien (G) 424
2. OUFFE Julien (G) 342,5
3. POUJOL Hadrien (G) 341,5
4. VILLARD Benjamin (D) 292,5
5. AUZOLLE Loïc (D) 279,5
6. ALLOUANI Sabri (D) 240
7. BENAFITOU Adil (G) 226
8. REY Julien (D) 227,5
9. ERRIK Radouane (G) 201
10. GLEIZE Alexandre (D) 147
11. AYME Anthony (D) 127
12. CHEKADE Amine (D) 120,5
12. OUTARKA Lahcène (D) 120,5
14. CLARION Chris. (G) 108,5
15. SANCHIS Boris (D) 108
16. BRUSCHET Romain (D) 107
17. SCHULLER Mathieu (D) 78,5
18. GROS Romain (D) 63
19. SABATIER David (D) 54,5
20. MARQUIER Mathieu (D) 43
21. VIOLET Nicolas (D) 29
22. OUFDIL Icham (D) 14
23. MOUTET Damien (D) 10
24. MARTINEZ Gaëtan (G) 2
25. MARTIN COCHER D.(G) 1
26. OLESKEVICH Nicolas (G) 0,5


Trophée des Raseteurs - Gr. 2

1. GUYON Rémi (D) 436
2. FERRIOL Joffrey (G) 364
3. MAUREL David (D) 297
4. RICCI Jean-Louis (G) 241
5. MOINE David (D) 236
6. JOCKIN Frédéric (D) 219
7. SANCHEZ Marc (G) 193
8. CHIG Mohammed (D) 178
9. LAFARE Jérémy (G) 170
10. MATRAY Mickaël (D) 161
11. GRAMMATICO Fab. (D) 130
12. MONDY Thomas (G) 116
13. CARTALADE Kevin (G) 114
14. VALETTE Benjamin (D) 101
15. FOUGERE Dimitri (D) 100
16. CHANAT Charles (G) 98
17. BENAFITOU Nabil (G) 93
18. MARTINEZ Damien (D) 86
18. RUIZ Olivier (G) 86
20. GARCIA Cyril (D) 62
21. ROUX Rodolphe (D) 57
22. ESTEVAN Jacques (D) 56
23. GUIN Romain (G) 51
24. MONDY Romain (D) 49
25. MIRALLES Cédric (D) 45
26. MEBAREK Sidi (G) 31
27. BEAUJARD Eric (D) 26
27. PEREZ Guillaume (G) 26
29. LOPEZ Mickaël (G) 20
30. SANTELLI Mickaël (D) 18
31. DUMONT Thomas (D) 16
31. SAVAJANO Christophe (D) 16
31. TOUREAU Tommy (D) 16
34. THIERRY Patrice (G) 15
35. MOULIN J.-François (D) 8
36. PINOT Jérôme (D) 7
37. SABDE Freddy (G) 6
38. PEREZ Arnaud (D) 3
39. CASTEL Cyril (D) 2
39. LEVY Frédéric (D) 2
39. MAUREL Jean-Luc (D) 2
39. SALINESI Sylvain (D) 2


Trophée de l’Avenir - Gr. 3

1. FAURE Lucas (D) 817
2. CANO Guillaume (D) 766,5
3. ALIAGA Jérémy (G) 739
4. FAVIER Maxime (G) 719,5
5. RASSIR Sofiane (G) 546,5
6. MARTIN Jérôme (G) 395,5
7. EL HAJJOUJI Fouad (G) 315
8. PRADIER Yoan (D) 302,5
9. GAILLARDET Joan (G) 300,5
10. OUDJIT Jean-Henri (D) 300
11. ALLAM Fayssal (G) 295
12. GAUTIER Anthony (D) 228
13. GRANIER J.-B. (D) 193,5
14. ALIAOUI Farid (G) 193
15. CHARNELET Mickael (D) 174
16. ORANGE Sébastien (G) 159
17. ALARCON Loïc (G) 157,5
18. CAIZERGUES K (D) 151,5
19. COULOMB Florian (G) 116
20. BENAFITOU Ilias (D) 110
21. SERVIERE Thibaud (G) 101
22. ANANE Mehdi (G) 98
23. GOUGEON Mickaël (G) 91,5
24. BOYER Frédéric (G) 86
25. PINTER Jérérmy (G) 84,5
26. DAUMAS Alan (D) 55
27. BENOIT Benjamin (D) 48
28. LAURENT Jean-Michel (D) 47
29. BOUDOUIN Aurélien (D) 31
30. MARQUIS Kévin (G) 26
31. SABOT Benjamin (D) 23
32. ROIG Thomas (D) 20
33. BOUSANQUET Marc (D) 15
34. PAPARONE Nicolas (D) 11
35. GARCIA Ludovic (G) 5
35. MALOCHE Loïc (G) 5
37. CARCANAGUE Florent (D) 3

17/10/2012

BELLEGARDE *VIDEOS DE LA FETE*

 rendez-vous,courses camarguaises

DES VIDEOS DE JEROME CONTESTIN

Samedi 13 octobre

Dimanche 14 octobre

14/10/2012

NIMES - FINALE DU TROPHEE DES AS

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale


Dimanche 14 octobre 2012

RATIS MEILLEUR TAUREAU DE LA FINALE

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Ratis sur Julien ouffe

SAINT-REMOIS (Fabre-Mailhan, 7e), se blesse à la 3e minute et regagne le toril.

Julien Ouffe avec 9 points passe devant Hadrien Poujol et s'offre la 2e place.

1. Bastien Four, 2. Julien Ouffe, 3. Hadrien Poujol, 4. Benjamin Villard, 5. Loïc Auzolle.

En résumé : belle entrée, juste quelques gouttes de pluie au 5e taureau. Angelo d'Aubanel fait un sévère premier. Mignon de Cuillé confirme qu'il est un maître cocardier. Brutus de Lautier, moins tranchant qu'à l'ordinaire, mais quelques puissantes révoltes. Garlan, Biou d'Or, fait cogiter les hommes et rentre ses ficelles primées à 3500€. Guépard de Cuillé, quelques criminelles actions, se laisse raseter plus facilement, mais finit fort, rentre sa 2e ficelle à 2500€. Ratis de Raynaud fait le show, démonte les planches, et s'engage violemment dans de superbes actions.  Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) sort plein d'envie, hélas sur sa première action aux planches se blesse (3e minute) et rentre au toril.

************

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Les organisateurs craignaient la pluie, le manque de raseteurs, un public clairsemé... Finalement, le temps s'est maintenu au beau ; sans pallier à l'absence de Poujol, Benafitou, Chekade (blessés), les hommes ont tenu la distance et maintenu le rythme pour une finale de bonne tenue. Les plus en vue : Villard, Auzolle, Ouffe, Four, Outarka pour des cites de classe à Garlan... Et les spectateurs se sont déplacés en nombre. La fête a bien eu lieu. Seule la blessure de Saint-Rémois a coupé court à l'enthousiasme des gradins bien chauffés par la course d'un Ratis superbe.

La présidence sans problème de Jacques Valentin a bien maintenu la pression en primant dans les difficultés. Garlan ficelles à 3500€, Guépard la 2e à 2 500€, Ratis ficelles à 2500€.

La finale a sobrement été dédiée à Luc Péro "Vidourle", chroniqueur du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence et président de l'Amicale des chroniqueurs de course camarguaise.

LA COURSE

14 raseteurs en piste : à droite : Auzolle, Sanchis, Villard, Rey, Ayme, Gleize, Outarka, Bruschet, Gros. A gauche : Ouffe, Clarion, Four, Errik, Chig. Tourneurs : T. Garrido, Khaled, Kerfouche, Fouque, Sanchez.

ANGELO (Aubanel-Baroncelli).- Promène les hommes, se montre très sélectif et les raseteurs sont obligés de plonger à sa tête pour qu'il déclenche. Mais Angelo sait se sortir de l'emprise et quand il choisit son partenaire, il fuse dangereusement. Rentre ses ficelles.

MIGNON (Cuillé).- Vite en position de combat, Mignon pose d'entrée ses conditions. Prend un raset et change de place. ça passe juste avec Bruschet. Pousse fort dans les trajectoires (Villard). Attentif, intelligent, il voit tout et enferme sévèrement Auzolle. Se met en colère et envoie une corne dangereuse en conclusion (Four, Ouffe). Se fait respecter en maître cocardier qu'il est. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Photo sur Villard - BRUTUS (Lautier).- Montre son fort caractère et s'engage brutalement après Auzolle, tape sur Villard, serre et conclut sur Four pour une bonne entrée en matière. Occupe les poins stratégiques de la piste. Coup de barrière sur Four. Mais se laisse mettre à la faute et manque un peu de tranchant. Finit bien et on retrouve le Brutus qu'on aime, révolte sur Auzolle, balance la corne après Errik, se cabre sur Villard, Gros Sanchis. 1 ficelle rentre, 5 Carmen et retour.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Photo avec Outarka - GARLAN (Les Baumelles).- Il se bat pour honorer son titre, et fait cogiter les blancs qui craignent ses anticipations. Rigoureusement placé, il monte la garde, se livre dans les séries en tricotant des cornes pour 5 minutes les pompons. Aux ficelles, même scénario, les raseteurs se méfient, l'abordent précautionneusement et ont le mérite d'essayer. Dans un petit périmètre, devant le toril, Garlan répond du tac au tac, quelques passages d'Outarka font trembler, Ouffe tente, les primes s'envolent, mais les ficelles resteront la propriété du Biou d'Or 2011-2012. 3 Carmen et retour sous de longs applaudissements.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Photo avec Auzolle - GUEPARD (Cuillé).- Pour sa 3e participation à la finale, Guépard sort avec du pétard. Les premiers rasets le cueillent sur ses déplacements. Mais une fois placé, les candidats sont plus rares. Benjamin Villard est le plus actif et Guépard s'envoie criminellement. Le rythme retombe. Les primes motivent les blancs qui redémarre pour un joli passage : un beau cite d'Auzolle trouve réponse frappante (2 fois), Villard idem (2 fois). Le  Biou d'Or 2010 rentre une ficelle en musique plus 5 Carmen déjà entendus.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finalePhoto - RATIS (Raynaud) a le public dans sa poche. Magnifique de présentation, à 7 ans, le surdoué n'a pas déçu. Direct placé à la présidence, le Biou de l'Avenir 2011 montre son agressivité et s'escampe après Thierry Garrido. Les blancs ne se jette pas sur lui. A chaque raset, le cocardier de Raynaud bombarde de toute sa puissance (Villard, Clarion, Rey, ► photo avec Four). Quand c'est trop calme, il détruit marchepied et planches par paquet de quatre. Il y laisse beaucoup d'énergie, péché de jeunesse, mais crée l'animation et fait monter l'ambiance. Villard le défie et Ratis fait feu de tout bois. Très cocardier aussi, il faut s'engager au prix de réponses violentes (Ouffe, Four, Auzolle). Un très beau quart d'heure et les ficelles au toril.  9 Carmen et retour, le prix de la journée et une superbe ovation. Un taureau sur qui on pourra compter l'an prochain, ça fait plaisir autant pour lui que pour ses manadiers.

SAINT-REMOIS (Fabre-Mailhan).- Le taureau a encore payé sa débauche d'énergie, dès la 2e minute, il tape comme un démon après Auzolle et se blesse au même endroit qu'à Châteaurenard, le mois dernier (apparemment lèvre inférieure), coupant court aux espoirs des spectateurs. Quel dommage ! La musique le ramène au toril.

MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Les points : Trophée des As : Villard, Ouffe, 9 ; Auzolle, 7 ; Rey, 7 ; four, 4 ; Gros, 3 ; Ayme, 2 ; Bruschet, 2 ; Gleize,  2 ; Errik, 2 ; Clarion, 2.

61e finale du Trophée des As : 1. Four, 424 points ; 2. Ouffe, 342,5 ; 3. Poujol, 341,5 ; 4. Villard, 292,5 ; 5. Auzolle, 279,5.
Biou d'Or : Garlan des Baumelles.
Meilleur taureau de la finale : Ratis de Raynaud.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

********************

Les Réactions.

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleBastien FOUR (1er) : «La finale dans l’ensemble n’a pas été trop mal. Un bon Garlan et un bon Ratis mais dommage pour lui que les planches ne tiennent pas. Dommage aussi la blessure de St Rémois. Dans l’ensemble je suis content de ma saison et ma finale. Je ne comprends pas qu’on se soit fait siffler à Garlan car il a été raseté par tout le monde arrêté. Il va falloir qu’on m’explique».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleJulien OUFFE (2ème) : «Je suis très satisfait de ma saison et pour la finale j’avais la boule au ventre mais j’ai réussi à lever et à me relâcher dès le premier. Je déplore la blessure de St Rémois. Garlan a été très bon et mérite son titre. Il a réussi à faire reculer les hommes quand il fallait. Ratis je l’avais découvert à Mouriès. Il a un très gros potentiel et c’est un taureau à suivre».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleHadrien POUJOL (3ème) : «D’abord je tiens à remercier Gérald Rado qui m’aide beaucoup depuis deux ans. Je suis très déçu de finir ma saison sur deux coups de corne car j’ai fait une bonne saison. J’aurai aimé raseter ici à Nîmes. J’ai trouvé les taureaux un peu en dedans. J’ai vu un grand Ratis pendant dix minutes. Garlan a répondu aussi présent et on a vu une bonne deuxième partie».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleBenjamin VILLARD (4ème) : «Ma saison a été difficile avec beaucoup d’ennuis physiques et je suis satisfait de ma quatrième place. La finale était composée d’un bon plateau. Garlan mérite son titre et s’est fait respecter une fois de plus. Ratis a montré son potentiel et malheureusement la blessure de St Rémois. J’ai pris beaucoup de plaisir à raseter Guépard. Je suis arrivé à lui faire 4 ou 5 rasets où j’ai pris beaucoup de plaisir».


nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleGuillaume LINSOLAS (Manade des Baumelles) : «Garlan a répondu présent. Il m’a inquiété un peu car il a mis cinq minutes à rentrer dans sa course. Il s’est bien repris et avec les qualités qu’on lui connait il ne faut pas s’attendre à ce qu’il s’envole dans les gradins. Il a honoré son deuxième titre. Les raseteurs l’ont travaillé et Lahcène a été présent dans les grands moments. Très satisfait de la saison et de la finale du taureau».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleFrédéric RAYNAUD (Manade Raynaud) : «Ratis a été complet et a bien su trouver son terrain sachant changer de terrain quand il était enfermé et il a fait quelques coups énormes aux planches. Il s’est amusé avec les planches mais c’est sa méchanceté et si les planches étaient vissées il ne l’aurait pas fait. Il a fait un gros quart d’heure et je suis satisfait».

 


nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleAlain PLOMBAT (PDG Midi Libre) : «On a eu une très belle finale en dehors de la blessure de St Rémois regrettable. Elle a été intense et dans la lignée de tout ce que l’on a vécu durant la saison. Garlan est un taureau dur, qui fait peur, compliqué avec un très bon coup d’œil. Sa victoire est méritée. Ratis est magnifique et fait le spectacle. Je pense que les gens ont apprécié et on a été béni par les dieux de la Camargue au niveau météo. Bastien Four remporte son premier titre et il trouve une première apothéose dans sa carrière. Je trouve très bien que des nouveaux visages et des nouveaux héros apparaissent dans la course camarguaise qui a besoin de se renouveler et se vivifier et c’est très bien».  

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleMarc AUBURTIN (Directeur Général La Provence) : «C’est une finale fantastique. Ratis a démontré voire surpassé Garlan et il mérite son prix du meilleur taureau de la finale. Les bioùs d’or sont parfois inhibés par l’enjeu de la finale mais Garlan a été excellent. J’étais ravi de la course et en plus la météo était avec nous malgré ce qui était prévu».

 

 Propos recueillis par ERIC AUPHAN

***************

PORTRAIT *BASTIEN FOUR*

UN PETIT FOUR A CONSOMMER SANS MODÉRATION.

Le gaucher remporte le Trophée des As quinze ans après Stéphane Rouveyrolles.

Alors qu’il s’apprête à inscrire son nom au prestigieux palmarès du Trophée des As, Bastien Four n’éprouve aucune appréhension. Le jeune gaucher âgé de 24 ans originaire des Saintes Marie de la Mer domicilié en Arles explique. «Les jeux sont faits avant la finale et je l’aborde sans pression. Je veux me faire plaisir et transmettre mon plaisir aux aficionados». Après son entrée à l’école taurine des Saintes en 2002, Bastien intègre les courses de protection en 2005-2006 puis le trophée de l’avenir en 2007-2008. Depuis 2009 il rasète dans la cour des grands et signera cet après-midi sa plus belle victoire. «J’ai remporté le crochet d’argent à Fontvieille et les masters à Lunel mais les plus grands trophées sont pour moi Cocarde d’or, Palme d’or et Trophée des As». Gagner les As, un rêve de gosse. Lui qui ne s’identifie à aucun style ou ancien raseteur est affirmatif. «Beaucoup de gens pensent que raseter à gauche est un avantage. Je pense que non car dans les séries il y a souvent beaucoup plus de rasets à droite. Cette année vu qu’il y avait beaucoup de gauchers en haut du classement, on s’est retrouvé avec plus de tourneurs donc plus de facilité à avoir des taureaux». Bayle gardian depuis deux ans à la manade La galante (crée en 2007) à Saliers aux origines Les Baumelles Bastien s’épanouit. Ami de Joël Linsolas, il raconte. «Le second titre de Garlan est mérité, il inspire la crainte et fait peur aux raseteurs. Imprévisible, doté d’une grosse anticipation, l’erreur n’est pas permise. C’est un grand taureau». Certains cocardiers l’ont marqué notamment Michou lors de sa première finale des As en 2002 alors qu’il intégrait juste l’école taurine. «Je l’ai vu grandir et évoluer. Le raseter à la fin de sa carrière a été une grande fierté». Il a mis le pied à l’étrier bouvine avec son arrière grand-père qui ne manquait pas une course aux Saintes. Depuis qu’il a neuf ans, il monte à la manade des Baumelles, apprivoise les chevaux, dompte les taureaux dans les bouvaous et naturellement revêt la tenue blanche en 2002 sous la houlette de Didier Honoré et Eric Granier avec le soutien de sa famille. Dix ans et la consécration de son talent au bout du crochet. Ce soir au moment de soulever le trophée, il aura une pensée pour Marinette sa grand-mère décédée il y a deux ans. «C’était ma plus grande supportrice, elle découpait tous les articles dans les journaux et me regardait à la télé, c’est sûr je vais penser à elle». Le dernier gaucher vainqueur des As s’appelle Stéphane Rouveyrolles auteur du doublé en 1996 et 1997. Quinze ans après Bastien apprécie. «Je suis fier d’être le premier gaucher à gagner le trophée des As depuis 15 ans et encore plus après Stéphane qui fut mon tourneur à l’avenir en 2007 et 2008. Il m’a beaucoup apporté au niveau de la connaissance des taureaux et de la technique. Un grand monsieur pour moi». Ce soir Bastien va marquer l’histoire de la course camarguaise. Et s’il doublait la mise dès l’année prochaine comme Stéphane….....

Eric AUPHAN

00:19 Publié dans TROPHEE DES AS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : portrait

11/10/2012

NIMES FINALE DU TROPHEE DES AS

LOGOTT.jpg

61e finale du Trophée des As

15 h, 10€, organisé par Simon Casas Prod.
Délégué : Sagne. Chroniqueur : CAMARON

LES COCARDIERS dans l’ordre de sortie

Aubanel-Baroncelli : ANGELO - Cuillé : MIGNON
Lautier : BRUTUS - Les Baumelles : GARLAN
Cuillé : GUEPARD - Raynaud : RATIS
Fabre-Mailhan : SAINT-REMOIS

Groupe 1 - Raseteurs : les 14 premiers du classement
Tourneurs : Fouque, Kerfouche, T. Garrido, Sanchez, Khaled

 

BLOGAPELADO (29).jpg

LES ACTEURS DE LA FINALE

LES RASETEURS

Four... à gauche toute

Trois raseteurs gauchers en tête du classement, ce n’est pas si courant. Et il faut plonger dans les archives du Trophée Taurin pour remonter à Stéphane Rouveyrolles, gaucher, vainqueur des As 1996 et 1997. Les Biòu d’Or de ces années-là étaient respectivement Dalton du Joncas et Rubis de Laurent. Meilleurs taureaux de ces finales (et futurs Biòu d’Or), Muscadet de Rouquette (1998) et Tristan de Saumade (1999-2001). Souvenirs, souvenirs...
Ce Trophée des As 2012, il faut bien l’avouer, n’a pas toujours soulevé les foules malgré les qualités individuelles indéniables des raseteurs. Et notamment du 1er d’entre eux, Bastien Four. Le gaucher, (1er avec 420 points) dès avril s’installe en tête devant Loïc Auzolle. Le Saintois tient sa position jusqu’au final. Régulier, talentueux même si parfois trop discret. Hadrien Poujol (gaucher, 2e, 341,5) s’intercale en juin. Sabri Allouani talonne alors les trois premiers. Puis c’est Villard qui s’insère en juillet. Mais Julien Ouffe hausse le ton à la Palme et s’installe en août définitivement à la 3e place. Adil Benafitou, Julien Rey, Radouane Errik, montent et descendent pendant un temps. Mi août, les cinq premiers sont calés sur leurs positions et si Adil Benafitou pointe le bout du crochet à la 5e, sa blessure lui fait reperdre du terrain.
Dimanche, au terme d’une très belle saison pour lui, Julien Ouffe (gaucher, 3e, 333,5 points) pourrait gagner une place. Celle d’Hadrien Poujol qui, blessé, ne pourra la défendre. Dans les prix, la 4e place est pour Benjamin Villard (droitier, 283,5), la 5e, à Loïc Auzolle (droitier, 272,5), après une saison en dent de scie émaillée de blessures. Mais seulement 11 points les séparent... Suspense.
Derrière, Allouani, Benafitou blessé ne rasétera pas, Rey, Errik, Gleize, Ayme, Chekade, blessé lui aussi une bonne partie de la saison, sera absent. Suivent Outarka, Sanchis, Clarion, Bruschet, Schuller.
En fonction des places libres, pourront entrer en piste, les raseteurs suivants dans l’ordre du classement.

LES COCARDIERS

En langage bouvine, le mot “cocardier” qualifie tous les taureaux qui participent aux courses camarguaises. A croire qu’ils sont tous pareils. Erreur ! Dimanche, à la finale, chaque cocardier montrera sa morphologie, son caractère, ses qualités (et défauts) et défendra à sa manière ses attributs. Revue d’effectif.
Angelo d’Aubanel-Baroncelli : N.398, 9 ans, 5 sorties. Sélectif et rigoureux, cet exemplaire de la race baroncellienne gère avec intelligence ses courses. Capable de fusées, d’enfermées et conclusions.
Mignon de Cuillé : N.349, 9 ans, 7 sorties. Il a couru toutes les grandes pistes toujours en 4e position et a, chaque fois, rentré ses ficelles. Son placement et ses accélérations ont mis les raseteurs à rude épreuve notamment à Lunel. D’ailleurs, les blancs ont souvent hésité à l’attaquer ce qui ne lui a pas permis de se mettre en valeur davantage. Un maître-cocardier calme et déterminé.
Brutus de Lautier : N.255, 10 ans, 6 sorties. Il occupe une place inhabituelle pour lui mais valorisante pour finir la première partie. Un taureau au caractère bien trempé, au comportement violent comme ses finitions. Offensif et agressif !
Garlan des Baumelles : N.055, 12 ans, 6 sorties. Le Biòu de l’Avenir 2009, Biòu d’Or 2011 et 2012 est un incontournable des courses de haut niveau. « Il a pris du métier, explique son manadier Guillaume Linsolas très heureux de ce 2e titre suprême, et progressé notamment dans les séries. Son titre est largement mérité et sa saison meilleure que la précédente avec sa grosse tenue de piste et son adresse d’escrimeur ». On peut rajouter que Garlan excelle dans des anticipations fort redoutées des raseteurs. Et que ses ficelles sont jalousement restées sa propriété toute la saison.
Guépard (Cuillé) : N.134, 11 ans, 6 sorties. Le Biòu d’Or 2010 a acquis du placement et peu de blancs s’y risquent quand il est arrêté. Certes vulnérable quand il se déplace, il est néanmoins capable d’actions meurtrières où il envoie sa corne comme d’autres un coup de griffe.
Ratis (Raynaud) : N.560, 7 ans, 6 sorties. Il était incontournable à cette finale, après avoir soulevé les arènes pescalunes le 28 mai face aux As, dans cette piste difficile. Une course “énormissime” ! Rigoureusement cocardier et explosivement barricadier, Ratis fait figure de surdoué.
Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) : N.336, 9 ans, 5 sorties. Barricadier c’est peu de le dire de cet étonnant taureau. L’an dernier, à Arles, son final époustouflant avait chaviré le public. Tant d’engagement, de générosité... A chaque sortie, Saint-Rémois donne tout, son cœur, son corps... sa vie. Un taureau bouleversant.

MARTINE ALIAGA

 

Les sorties des cocardiers

 

Angelo d’Aubanel-Baroncelli : N.398, 9 ans, 5 sorties : 15/04 Beaucaire, 17/05 Vauvert, 8/07 Lunel, 5/08 Châteaurenard, 16/09 Le Grau-du-Roi.
Mignon de Cuillé : N.349, 9 ans, 7 sorties : 1/04 Lunel, 29/04 Palavas, 28/05 Lunel, 23/06 Le Grau-du-Roi, 22/07 Beaucaire, 13/08 Les Saintes-Maries, 19/09 Le Grau-du-Roi.
Brutus de Lautier : N.255, 10 ans, 6 sorties. 8/04 Le Grau, 6/05 Beaucaire, 17/06 Lansargues, 15/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.
Garlan des Baumelles : N.055, 12 ans, 6 sorties. 8/05 Palavas, 17/07 Vauvert, 8/07 Lunel, 26/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.
Guépard Guépard (Cuillé) : N.134, 11 ans, 6 sorties. 1/04 Lunel, 29/04 Palavas, 27/05 Le Grau-du-Roi, 8/07 Lunel, 26/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi.
Ratis (Raynaud) : N.560, 7 ans, 6 sorties. 1/4 Les Saintes-Maries (Avenir), 5/05 Marguerittes (Av), 28/05 Lunel (As), 13/07 Beaucaire (Av), 19/08 Saint-Geniès (Av), 16/09 Mouriès (As).
Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) : N.336, 9 ans, 5 sorties. 25/03 Vauvert, 27/05 Les Saintes-Maries, 15/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.

**************************************