Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/11/2012

EDITION *LOU MUT DE CAMARGO*

Autant en emporte le Mistral...

 

edition,lou mut de camargo,bill la loi,courses camarguaises« Je n’ai rien inventé », précise Guy Dagnac, auteur du Mut de Camargo (Le muet de Camargue), en présentant son pavé de 436pages. « Je ne suis pas et de loin un écrivain, avertit ce jeune homme de 86 ans qui n’a rien perdu de sa verve et de son bagout de commercial, je raconte juste ce que j’ai vécu dans la période de l’entre-deux-guerres ».
Et de fait, l’imposant bouquin se lit comme une chronique détaillant le quotidien d’une famille camarguaise à la manade des 3 Cabanes, prise dans les sursauts de l’Histoire. Une saga couvrant plusieurs décennies intégrant des personnages bien réels tels le Marquis de Baroncelli, Fanfonne Guillierme, Casimir Raynaud, les frères Espelly ou le gardian Pagnolet.
Aucune prétention littéraire dans le style mais un récit truffé d’expressions provençales et languedociennes qui fait goûter à la rigueur des temps, aux habitudes de l’époque, à l’évolution des pratiques... Comme le passage de la lampe à pétrole à l’installation de l’électricité ou l’arrivée des premières voitures.
En toile de fond, le travail avec les chevaux et les taureaux est décrit minutieusement et atteste des connaissances de l’auteur initié par son père. « Je vivais à Taillan près de Praviel, j’ai connu Fanfonne avec des tresses... Je raconte la vie des mas où les filles travaillaient autant que des hommes. Enfant, mon idole était Casimir Raynaud, j’avais pour lui une admiration sans borne ».
“Lou Mut de Camargo “dort depuis longtemps dans les cartons de Guy Dagnac. « En fait au départ, je voulais juste faire le scénario d’un film. A l’époque, aux Saintes-Maries-de-la-Mer, dans les années 1960, j’avais tourné dans plusieurs productions en tant que “figurant intelligent” », explique ce raconteur d’histoires à la mémoire infaillible, j’étais gardian et je menais même les touristes dans une diligence, on me surnommait d’ailleurs Bill la Loi. »

« Je m’en étais ouvert à Monsieur Denis Colomb de Daunant qui m’avait dit devant témoins “C’est bien, reviens me voir”. Lui, en tant qu’homme de chevaux, écrivain et cinéaste en aurait fait un succès ». Mais la vie n’a pas permis la réalisation du projet et ce n’est que récemment que Guy Dagnac a fait éditer “Lou Mut de Camargo” avec l’aide de son ami Michel Falguières. Gageons que l’histoire n’est pas terminée, Guy espère toujours. Avec raison car, après lecture, on peut imaginer sans peine le film d’une saga camarguaise pleine de rebondissements. Un “Autant en emporte le Mistral...” en quelque sorte.


MARTINE ALIAGA


28€. Disponible chez Sauramps Montpellier, et les librairies d’Aigues-Mortes, Les Saintes-Maries ou auprès de l’auteur, 4, rue de la Licorne à Vestric-et-Candiac.


Bill la loi


Si “Le Mut” est une saga, “Bill la Loi” est un recueil de “brèves de comptoir”. Autour de l’hôtel de la Plage chez les Boisset aux Saintes-Maries-de-la-Mer, les anecdotes pleuvent, l’heure de l’apéro est une messe où les fidèles sont de sacrés loustics, l’auteur Guy Dagnac en tête. Tranches de vies et de rigolades.

15 €. Du même auteur.


**********************

Les commentaires sont fermés.