Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/11/2012

SAINT MARTIN DE CRAU *PATATE D'OR*

Samedi 17 novembre 2012

SAINT MARTIN CULTIVE LA PATATE AVEC EXCELLENCE…

Patate d'or ZO12 (77).JPG

▲ Les récipiendaires de la patate d'or 2012

A Saint-Martin-de-Crau, la récolte de la Patate d’Or 2012 est d’un bon cru. Une patate gouteuse et pleine de vitamines qui génère de l’engouement sur les gradins copieusement garnis. Parodie de la Cocarde d’Or cet événement bien ancré dans la tradition est unique. Les rasets sont légion, pas toujours d’école car les participants ont quitté depuis longtemps les bancs de la maternelle mais la bonne humeur et la joie communicative de participer à cette course se transmettent sans modération.

A la capelado, les tourneurs Gibelin, Gleize, Lafare, Moine, Savajano et Tortel habillés pour la circonstance avec des sacs à patate, les cheveux dorés à la bombe de peinture or et une ceinture de patate à la taille assistent les anciens raseteurs ou personnalités de la bouvine qui luttent sans se prendre au sérieux et payent souvent de leur personne face aux vaches des manades Chapelle-Brugeas et Soler. Ces demoiselles ont pour nom St Martinoise, Lady gaga, Dalida, Marie Louise, Rihanna Mandarine, Bélinda et Sophie.

Parmi les participants Hubert Espelly manadier, Didier Laurent TV Sud, Jean Paul Favier le père de Maxime, Eric Gaillardet (50 ans) le père de Joan et un panel de passionnés tous volontaires et qui ont la frite. La mise en jambe permet à un quatuor de se placer. A mi-course, Joris Alvarez (le speaker des arènes locales et de Port Saint Louis) prend la tête mais se fait secouer par la cinquième vache. Au courage il revient de l’infirmerie et assoit sa victoire à la dernière vache. Les situations sont cocasses, les départs se font parfois à deux, voire à trois. Les chutes en piste et en contre-piste sont nombreuses mais la passion toujours intacte.

Au final, Joris Alvarez l’emporte devant Patrick Sorrentino. Boris Canonge et Eric Gaillardet se partagent la troisième place sur le podium. Le prix du meilleur animateur revient sous un tonnerre d’applaudissements à Fabrice Sardagues dit «Tataouine». Ce dernier front en sang et pantalon déchiré récupère son trophée sous les «Bravo papa» du fiston. Au micro, Jérome Dumas, excellent de bout en bout et animateur hors pair, pouvait inviter les vainqueurs au tour de piste final. Jérome trublion nécessaire à la réussite de cette course avec ses annonces hilarantes et des primes à faire pâlir les plus grandes arènes pouvait lâcher : «On est sponsorisés par hansaplast et urgo mais ce soir certains vont dormir dans le synthol». Sacré Jérome. Ne restait plus alors qu’à savourer tous ensemble la troisième mi-temps...

 saint-martin-de-crau,papate d'or,courses camarguaises

Les supporters anglais de Joris Alvarez

Joris en action et avec style avec une vache de Chapelle Brugeas

 saint-martin-de-crau,papate d'or,courses camarguaises

saint-martin-de-crau,papate d'or,courses camarguaises

Patrick Sorrentino second au classement

 saint-martin-de-crau,papate d'or,courses camarguaises

Boris Canonge troisième ex-aequo

et Eric Gaillardet qui a 50 ans monte sur le podium

 saint-martin-de-crau,papate d'or,courses camarguaises

Texte et photos Eric AUPHAN

Les commentaires sont fermés.