Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/12/2012

PRESIDENTS DE COURSE

Dimanche 2 décembre 2012

Le respect avant tout

présidents de course,manade des baumelles,courses camarguaises

Le bureau : Raymond Arnaud, Philippe Gibert, Marc Moucadel, Claude Chevalier
et le manadier Joël Linsolas

Président de course, animateur, speaker, arbitre. Tout cela à la fois. Faire respecter les règlements, rester dans la ligne de l’organisateur, transcender la course et faire vibrer le public, maintenir l’ordre en piste, rester intègre quant à l’attribution des attributs aux hommes, et équitable quant aux primes sur les cornes des taureaux…. La tâche des hommes au micro n’est pas facile.

Réunie dimanche 2 décembre, à la manade des Baumelles, en assemblée générale, l’APCC a listé les différents points à surveiller. Marc Moucadel, président, « après une saison 2012 qui s’est globalement bien passée », prône le dialogue avec tous les acteurs de la course camarguaise. Forte d’une quarantaine d’adhérents, l’association se veut toujours force de proposition et restera vigilante sur les changements dans les règlements. Elle invitera donc toutes les parties prenantes de la course camarguaise à la discussion.

Pour autant, tout n’est pas rose au pays des blancs et noirs. Et Jacques Valentin de mettre l’accent sur le gros différend qu’il a eu cet été avec un tourneur avec insultes et menaces. « J’ai rapidement fait un rapport à la FFCC, et je n’ai plus à ce jour de nouvelles », se plaint-il. Les autres présidents soulignent également le manque de respect à leur endroit et la lenteur des sanctions. Un constat :  « En corrida, le matador vient toujours saluer le président même s’il n’est pas d’accord avec lui… ». Et les échanges de s’étoffer : « Il faut que le président soit protégé par un statut, c’et pour cela qu’on a mis le mot « arbitre » dans le nouveau règlement… pour avoir un statut juridique », explique Norbert Nesti représentant la FFCC. Quant à l’encocardement à vérifier avant la course, Raymond Arnaud (président à Beaucaire) trouve : « difficile d’aller vérifier. A chacun son travail, il faut faire confiance au professionnalisme des manadiers »… Le manadier Joël Linsolas abonde en ce sens : « Il faut faire preuve d’un peu plus de professionnalisme… ». Au chapitre des « Carmen » octroyés, Norbert Nesti remet sa casquette de président : « la musique est trop souvent déclenchée, parfois pour un beau geste du raseteur alors que le Carmen c’est que pour les taureaux », cependant Philippe Gibert (président à Châteaurenard) précise « Nous sommes avant tout des animateurs, les « Carmen » permettent d’animer, la course c’est aussi un spectacle… Quant au respect, les raseteurs devraient l’apprendre dès qu’ils débutent. A certains endroits, les organisateurs ne « tiennent » pas les raseteurs… En cas de litige, on peut aussi ne pas accorder l’attribut…»

Dans les questions diverses, Julie Zaoui, coprésidente du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence (avec Domynique Azéma, toutes deux invitées à l’AG) relevait que, « parfois, le Trophée n’était pas annoncé pendant les courses, malgré la large communication faite par Midi Libre et La Provence. Claude Chevalier souligne : « à l’époque les clubs taurins participaient financièrement à l’accès à la grille. Aujourd’hui, que c’est gratuit, certains n’annoncent plus les journaux. C’est pas normal. Tout le monde est bien content d’avoir sa course et son compte rendu à lire ». Et Marc Moucadel de proposer : « Nous referons un courrier en ce sens à nos adhérents » avant de conclure « Il faut se pencher sur les règlements pour préparer 2014. 2013 étant une année d’élection, il n’y aura certainement pas beaucoup de changements ». Voilà la feuille de route donnée, il était temps, après avoir visité les cocardiers en pays, de passer aux réjouissances dans le cadre chaleureux de la manade des Baumelles.

MARTINE ALIAGA

présidents de course,manade des baumelles,courses camarguaises

Une "charretée de présidents" pour la visite des cocardiers

·    Renouvellement du bureau : Jacques Valentin se porte démissionnaire, tout comme Raymond Arnaud qui veut passer la main. Les deux sont plébiscités en tant que présidents honoraires fondateurs de l’association. Nicolas Manchon et Frédéric Claret sont élus au bureau qui se réunira dans la quinzaine pour élire son président.

·   Cartes d'adhérents : Les cartes seront remises aux adhérents lors d’une journée à la manade Blatière-Bessac en janvier.

·    Compte rendu financier : Claude Chevalier, trésorier, annonce un dernier solde positif de 212,20€.

Les commentaires sont fermés.