Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/12/2012

VOEUX

voeux 2013,courses camarguaises

22/12/2012

ASSOCIATION DES MANADIERS RACO DI BIOU

Vendredi 14 décembre 2012

VERS UNE CHARTE DE BONNE CONDUITE DES ELEVAGES

 BLOGMANADIERS.jpg

Le bureau de l'association des manadiers de la Raço di biou
autour de son président Jacques Mailhan

Après une matinée de travail en assemblée générale à la manade Boch de Lansargues, l’Association des manadiers de la Raço di biòu par la voix de son président Jacques Mailhan a rendu compte de la tenue des débats.
Un point important des réflexions reste l’état sanitaire du cheptel. « Le travail de fond qui a été sérieusement exécuté, amène à de bons résultats, explique le manadier, Il n’y a plus d’abattage total et suite à la dernière campagne d’interféron gamma, seuls quelques taureaux positifs ont été abattus ». Le ministère de l’Agriculture a donné ses encouragements aux manadiers, ainsi qu’aux représentants des vétérinaires, pour cette phase d’assainissement positive. « Après une seconde campagne 2013-2014, nous continuerons avec la tuberculinisation. Il faut rester vigilants, mais les gros foyers de tuberculose ont été éradiqués. On s’est battu avec l’aide de l’Etat, des conseils généraux et régionaux, les DSV et GDS...Les résultats sont là ».
Faire courir des cocardiers
nés dans la manade
Les manadiers se veulent également vigilants sur la définition même de leur métier. Jean-Pierre Clauzel a planché sur la question et demande que le terme de manadier soit juridiquement défini pour mettre un frein aux abus des achats de cocardiers “faits”. Le credo des éleveurs : faire courir les taureaux nés chez eux. Des travaux qui aboutiront à une charte de bonne conduite des élevages « Il faut aller vers plus de professionnalisme, de sanitaire et de génétique, sans empêcher personne de travailler, aller vers plus d’éthique ». D’ailleurs un dépliant est à l’étude en concertation avec les DSV pour affiner encore les conditions sanitaires des taureaux et l’amélioration des couloirs de contention va se poursuivre avec l’aide de la MSA et du Conseil général des Bouches-du-Rhône.
Côté finances, comme une épée de Damoclès sur la profession, un projet de taxe sur les poids lourds (plus de 3,5 t) est à l’étude. Environ 0,10 € par kilomètres parcourus sur les routes nationales et départementales. De plus amples renseignements seront pris....
Les manadiers et la FFCC
Côté pistes, si le président Mailhan est d’accord sur les changements de statuts de la FFCC proposés au vote des adhérents (hier soir), « car il faut avancer, il reste plus prudent sur la représentativité des manadiers à la Fédé, le ministère des Sports nous a accueillis avec Cyril Daniel, Nicolas Noguera et Laurent Hénin, et nous a conseillé de mettre en place des commissions. Mais après, nous n’avons plus été sollicités. Il faut, quand on parle de taureaux et de règlements de course, que les manadiers et les autres acteurs, aient une voix prioritaire. Sur environ 3 000 adhérents, il y a à peu près 100 manadiers, 100 raseteurs, quel poids avons-nous ? ». Une question cruciale pour le bon devenir de la discipline.
Reste que l’association se félicite d’avoir des représentants de la Raço di biòu vainqueurs des plus grands trophées : « Globalement la saison a été bonne, les jeunes raseteurs amènent un renouveau, du respect, de la politesse. Les clubs taurins sont l’essence de la course camarguaise, après, il faut une vitrine... C’est dommage que le Trophée Taurin ait mis l’Excellence en sommeil, il y a un potentiel d’une vingtaine de grands rendez-vous à médiatiser. Sans dénaturer la course camarguaise, il faut améliorer le spectacle... ».
Un constat qui va dans le sens de toutes les parties prenantes de la course camarguaise.

MARTINE ALIAGA

GDS : groupement de défense sanitaire.
DSV : direction des services vétérinaires

ASSOCIATION DES RASETEURS

Samedi 15 décembre 2012

Analyse et propositions

 association des raseteurs,courses camarguaisesPrésident de l’association des raseteurs depuis 2007, Nicolas Noguera a été réélu lors de l’assemblée générale samedi dernier à Saint-Laurent-d’Aigouze face pour la première fois à une opposition. L’occasion pour le tourneur de mesurer le chemin parcouru : « Quand je suis arrivé, les raseteurs n’avaient plus la parole, aujourd’hui nous discutons avec la FFCC, le Trophée Taurin, les associations de manadier, de clubs taurins... C’est une belle réussite pour le bureau et moi-même ». Tout autant que le nombre de raseteurs invités en piste et de tourneurs qui n’a jamais baissé.
Mais le président ne se voile pas la face, si à l’Avenir, l’ensemble est satisfaisant, aux As, certains raseteurs resteront sur la touche. La multiplication des courses uniques compliquant la situation. L’analyse est lucide : « On ne peut pas sauver tout le monde. A un moment donné, il faut que chaque garçon fasse l’effort et ait conscience que les taureaux c’est aussi du spectacle. Certains ont cassé le jouet qui s’appelle Trophée des As ».
L’organisateur qu’il est aussi (à Lansargues) sait bien qu’il ne suffit pas de mettre 7 taureaux pour avoir un spectacle. Il faut que tout le monde joue le jeu. Il poursuit : «Les taureaux ont besoin d’être rasetés pour briller, et quand ils sont trop ficelés donc pas rasetés, tout le monde en pâtit. Nous rencontrerons les manadiers pour une discussion à ce sujet. Eux aussi doivent comprendre qu’il faut une ficelle accessible au raseteur et une plus en faveur du taureau ».
Les raseteurs demandent également que toutes les courses soient comptabilisées en coefficient 1 et que les 25 meilleures courses de chacun soit comptées au final pour garder l’équité entre les participants au Trophée des As. Ils demandent à réfléchir sur le doublement des points pour les taureaux “majeurs” et créent une commission interne pour les tourneurs.
Les travaux ont aussi porté concrètement sur un nombre de raseteurs en piste plus adapté à la dimension des arènes ainsi qu’à une flexibilité dans le nombre des invités complétés par des entrants. Exemple : Lunel ou Arles, piste à 12 raseteurs, l’organisateur en invite au minimum 9, 3 peuvent entrer, s’il en invite 8, 4 pourront entrer, s’il en invite 12, il en rentrera 1. Pistes à 12, 11, 10 ou à 9 raseteurs pour les plus petites. Le chantier est ouvert...
Reconnaissant qu’en ce moment, ce n’est facile pour personne, Nicolas Noguera et son association souhaitent « travailler avec tout le monde, pour aller vers le haut ».


MARTINE ALIAGA

Bureau : président Nicolas Noguera, vice-président André Duran, trésorier Icham Fadli, secrétaire Benjamin Villard, membres Bastien Four, Loïc Auzolle, Damien Moutet, Hadrien Poujol.

61e TROPHEE TAURIN - RETRO 2 - AS

TROPHEE DES AS :  PEUT MIEUX FAIRE !

trophée taurin,rétro as,courses camarguaises

Un moment chargé d'émotion à la finale:
les rasets de Lahcène Outarka à Garlan

Tout en se gardant bien de ne montrer du doigt que les raseteurs - ce serait oublier qu’une bonne course est affaire d’organisateur, de taureau, de manadier, etc., tous les acteurs étant interdépendants - il faut bien reconnaître qu’un manque de conviction a trop souvent prédominé chez les As, pour que le public ne se sente pas frustré au sortir de certains grands rendez-vous.
De là à jeter cette saison aux oubliettes, pas question. Car si certains taureaux ont “sorti” de grands quarts d’heures, c’est parce qu’en face, il y a eu des hommes pour les défier.
En revanche, les réflexions sont unanimes dans les diverses assemblées générales et réunions de fin de saison, toutes les parties prenantes sont appelés à plus de professionnalisme, de sérieux. Le Trophée des As restant la vitrine qui doit retrouver l’adhésion du public. Et si celui-ci est parfois exigeant au-delà du possible, il reste totalement sensible à la moindre séquence de vérité quand les hommes se transcendent pour qu’éclatent les qualités des cocardiers. L’espoir est bien là.
La course camarguaise est captivante mais repose sur l’équilibre fragile du duel blanc et noir. Dans ce monde de devoir et de pouvoir, il ne reste aux hommes que la volonté, la bonne foi, le talent et le courage pour faire briller les taureaux et combler les spectateurs.
Dans l’attente des prochains héros, veillons à entretenir la flamme des combattants actuels... et demain sera un nouveau jour.

MARTINE ALIAGA

 

trophée taurin,rétro as,courses camarguaises

Le show de Ratis de Raynaud à la finale


LES LAUREATS DE LA SAISON

Arles : Cocarde d’Or, Hadrien Poujol et Coyote de Caillan.
Beaucaire : Palme d’Or, Julien Ouffe et Saint-Rémois de Fabre-Mailhan.
Lunel : Trophée du Muscat à Garlan des Baumelles et Lahcène Outarka. 29e Trophée Pescalune à Ratis (Raynaud) et Adil Benafitou.
Châteaurenard : 47e Trophée des Maraîchers à Sparagus de Janin (finale Garlan des Baumelles) et Loïc Auzolle.
Vauvert : Trophée Camargue Médical à Garlan des Baumelles et Hadrien Poujol (meilleur animateur Marc Sanchez). Trophée des Vignerons à Sugar (Saint-Gabriel) et Hadrien Poujol.
Les Saintes-Maries-de-la-Mer : Souvenir Claude-Saumade à Saint-Rémois de Fabre-Mailhan et Benjamin Villard. Trophée des Impériaux à Mignon de Cuillé et Julien Ouffe.
Le Grau-du-Roi : Trophée Olivier-Arnaud à Mignon de Cuillé et Ilias Benafitou. Trophée de la Mer à Sabri Allouani et Sylverado de Saint-Gabriel.
Palavas-les-Flots : Trophée Albert-Dubout à Guépard de Cuillé (finale Rodin des Baumelles) et Julien Ouffe.
Pérols : Ficelle d’Argent à Rodin des Baumelles et Adil Benafitou.
Mouriès : 24e Trophée Soler à Fayssal Allam et Oundo de Plo.
Istres : prix à Raimu (Fabre-Mailhan) et Bastien Four.
Mauguio : le Manu et José à Tassou de Cuillé et Bastien Four. Le Souvenir Louis-Rouquette à Sparagus de Janin et Adil Benafitou. Le Verlaguet à Rex de Janin et Julien Ouffe.
Eyragues : la 35e Corne d’Or à Estreloun de Caillan et Adil Benafitou.
Alès : prix à Racanel de Cuillé et Benjamin Villard.

************

21/12/2012

FFCC : STATUTS MODIFIÉS

ffcc,statuts,congrès,course camarguaiseHier (jeudi) à Vauvert, la FFCC a enregistré une bonne mobilisation de ses adhérents pour voter pour ou contre les modifications de statuts. Toutes les modifications proposées ont donc été approuvées, le quorum de 969 voix largement atteint, puisque 1313 "oui" ont été comptabilisés pour les questions 1 et 2, 1289 pour la 3.

Le prochain rendez-vous fédéral sera pour les 9 et 10 mars, au congrès, à Villeneuve-les-Maguelone (Hérault).

20/12/2012

61e TROPHEE TAURIN - RETRO 1 - AVENIR

L'Avenir remporte les suffrages

trophée taurin,trophée de l'avenir,rétro,courses camarguaises

A Lunel, Icare et Lucas Faure

Toute la bouvine en parle encore, des étoiles plein les yeux. La finale du Trophée de l’Avenir à Lunel fera date. Un jour de grâce où emporté par la débauche d’énergie des raseteurs et l’intensité des ripostes des biòu, le public s’est libéré, criant sa joie et acclamant ses héros.
Un jour de gloire en conclusion d’une temporade enthousiasmante du moins pour les organisateurs qui qualitativement font l’effort course après course, saison après saison.
Un jour de paix où les blancs jouent en équipe et scellent l’osmose avec le public.
Un jour de fête pour trinquer à tous les taureaux et, particulièrement, à l’envol de l’un d’entre eux, Icare.
Un jour d’espoir en l’Avenir.

Des raseteurs généreux, inspirés et combatifs

Omniprésents, six raseteurs laisseront l’empreinte de leur griffe sur cette année 2012, en dépit de blessures pour chacun d’entre eux. Compétiteurs et leveurs de rubans, on les retrouve bien sûr aux premières places du classement de l’Avenir. Le Trophée Taurin reste le catalyseur des forces en présence. Soucieux du public, généreux dans l’effort, respectueux des taureaux et de bonne mentalité, ils sont aussi aux premières places dans le cœur du public. Comme quoi, les différents styles de comportement ne sont pas antinomiques.
Alors on croise les doigts pour que Lucas Faure, talentueux vainqueur du Trophée, Guillaume Cano, Jérémy Aliaga, Maxime Favier, Sofiane Rassir et Jérôme Martin conservent cette fraîcheur d’âme qui régénère la fe. Six meneurs donc et une bonne troupe derrière... le blanc est bien la couleur de l’espoir dans cette catégorie. Sans négliger l’apport qualitatif toute la saison de certains raseteurs du groupe 2, notamment du premier d’entre eux Rémi Guyon.

Des cocardiers prometteurs

Pas facile, pour la commission du Trophée Taurin de sélectionner fin septembre, sept taureaux pour la finale en terre pescalune... Il y avait pléthore de candidats. Bon, en tenant compte de la grandeur et de la difficulté de la piste, le choix s’affinait facilement. Mais quand même. Nombre de jeunes cocardiers se sont illustrés tout au long de l’été. La liste - non exhaustive - des différents trophées locaux (lire ci-dessous) en donne une belle illustration. Tant mieux pour les élevages, tant mieux pour la course camarguaise. Alors juste pour le plaisir rappelons-nous des prestations de Boer (Occitane), Colvert (Chauvet), Marcias (Fabre-Mailhan), Horatio (Cuillé), Scipion (Saumade), Ulmet (J.-C. Blanc) et de ce bouillonnant Icare de Paulin qui a mis le feu aux arènes San Juan.
Pour sûr, on s’en souviendra !

MARTINE ALIAGA

LES LAUREATS 2012


LUNEL : finale du Trophée de l’Avenir, 1er Lucas Faure. Biòu de l’Avenir, Icare de Paulin.
MARGUERITTES : Marguerite d’Or à Maxime Favier. 26e Trophée Rami à Lucas (La Vaunage). 10e Souvenir Marcel-Mailhan à Jérémy Aliaga.
MONTFRIN : 54e Gland d’Or à Sofiane Rassir (finale à Lucas Faure). Meilleur taureau, Ulmet de Blanc, (finale Chicco de Lautier).
REMOULINS : Cerise d’Or à Lucas Faure et Esmero de Caillan.
PALUDS-DE-NOVES : 36e Saint-Roch à Rémi Guyon (animateur Jérôme Martin) et Cohiba de Fabre-Mailhan (finale Estreloun de Caillan).
REDESSAN : 5e Devise d’Or. Les prix à Ulysse (Blatière-Bessac, course du 18 août), Toscan de Chauvet sur la saison ; Cigalon de Fabre-Mailhan à la finale. Raseteurs : Romain Bruschet (meilleur animateur, Rémi Guyon).
VALLABREGUES : 10e Souvenir Jeannot-Cambi, à Maï des Baumelles (finale, Rabina Guillierme) et Rémi Guyon (finale, Sofiane Rassir).
JONQUIERES : Raisin d’Or à Troubadour de Laurent (finale Renoir de Cuillé) et Maxime Favier (animateur Rémi Guyon).
ARAMON : 44e Biòu d’Argent à Banaru du Rhône (finale, Héphaïstos de Lagarde) et Rémi Guyon (finale Jérémy Aliaga).
SAINT-LAURENT-D’AIGOUZE : 14e Printemps des Royales à la manade Cuillé et Jérémy Aliaga (finale, Marcias de Fabre-Mailhan et Benjamin Valette).
ROGNONAS : Trophée des Charretiers, à Mouret de Fournier (finale Toscan de Chauvet), et Jean-Louis Ricci (finale Gaillardet).
CHÂTEAURENARD : Trophée des Maraîchers Espoirs à Jupiter de Chauvet et Lucas Faure.
FONTVIEILLE : Crochet d’Argent à Catouli de Blanc et Fouad El Hajjoujji (animateur Fayssal Allam).
ALLEINS : 54e Trident d’Or à la manade La Galère (meilleur taureau Vicois). Crochet d’Or à Joan Gaillardet (animateur de la finale Anthony Gautier)
AIGUES-VIVES : Cigale d’Or à Apollon de La Vidourlenque et Thibaud Servière.
SAINT-REMY-DE-PROVENCE : Trophée des Espoirs à Santen des Baumelles, sur la saison à Craven de Gillet. Meilleur animateur Benjamin Sabot.
CASTRIES : Trophée des Brasérades à Mandarin de Cuillé et Sébastien Orange.
VAUVERT : 28e Souvenir Christian-Mestre, 1er souvenir Nicole Cartalade à Uchaudois de Saint-Pierre et Rémi Guyon. Trophée Jean-Tauleigne à Scipion de Saumade et Guillaume Cano. 1er Souvenir Néné-Marc à Marc Sanchez et Esau de Félix.
FOS-SUR-MER : Trophée Gustave-Bertet à Hébus d’Agu et Bastien Four (meilleur animateur Julien Rey).
LANSARGUES : 11e Trophée Pierry-Gibert à Pérille du Grand Salan et Frédéric Jockin (animateur, Benjamin Valette).
VILLENEUVE-LES-MAGUELONE : Trophée de la Vigne et des Etangs, Pourpier de Saumade (finale Roussillon de Plo), 2e Souvenir Gérard-Bouisson à Jérémy Aliaga (finale Jean-Henri Oudjit).

******************



12/12/2012

PRESIDENTS DE COURSE

Dimanche 2 décembre 2012

Le respect avant tout

présidents de course,manade des baumelles,courses camarguaises

Le bureau : Raymond Arnaud, Philippe Gibert, Marc Moucadel, Claude Chevalier
et le manadier Joël Linsolas

Président de course, animateur, speaker, arbitre. Tout cela à la fois. Faire respecter les règlements, rester dans la ligne de l’organisateur, transcender la course et faire vibrer le public, maintenir l’ordre en piste, rester intègre quant à l’attribution des attributs aux hommes, et équitable quant aux primes sur les cornes des taureaux…. La tâche des hommes au micro n’est pas facile.

Réunie dimanche 2 décembre, à la manade des Baumelles, en assemblée générale, l’APCC a listé les différents points à surveiller. Marc Moucadel, président, « après une saison 2012 qui s’est globalement bien passée », prône le dialogue avec tous les acteurs de la course camarguaise. Forte d’une quarantaine d’adhérents, l’association se veut toujours force de proposition et restera vigilante sur les changements dans les règlements. Elle invitera donc toutes les parties prenantes de la course camarguaise à la discussion.

Pour autant, tout n’est pas rose au pays des blancs et noirs. Et Jacques Valentin de mettre l’accent sur le gros différend qu’il a eu cet été avec un tourneur avec insultes et menaces. « J’ai rapidement fait un rapport à la FFCC, et je n’ai plus à ce jour de nouvelles », se plaint-il. Les autres présidents soulignent également le manque de respect à leur endroit et la lenteur des sanctions. Un constat :  « En corrida, le matador vient toujours saluer le président même s’il n’est pas d’accord avec lui… ». Et les échanges de s’étoffer : « Il faut que le président soit protégé par un statut, c’et pour cela qu’on a mis le mot « arbitre » dans le nouveau règlement… pour avoir un statut juridique », explique Norbert Nesti représentant la FFCC. Quant à l’encocardement à vérifier avant la course, Raymond Arnaud (président à Beaucaire) trouve : « difficile d’aller vérifier. A chacun son travail, il faut faire confiance au professionnalisme des manadiers »… Le manadier Joël Linsolas abonde en ce sens : « Il faut faire preuve d’un peu plus de professionnalisme… ». Au chapitre des « Carmen » octroyés, Norbert Nesti remet sa casquette de président : « la musique est trop souvent déclenchée, parfois pour un beau geste du raseteur alors que le Carmen c’est que pour les taureaux », cependant Philippe Gibert (président à Châteaurenard) précise « Nous sommes avant tout des animateurs, les « Carmen » permettent d’animer, la course c’est aussi un spectacle… Quant au respect, les raseteurs devraient l’apprendre dès qu’ils débutent. A certains endroits, les organisateurs ne « tiennent » pas les raseteurs… En cas de litige, on peut aussi ne pas accorder l’attribut…»

Dans les questions diverses, Julie Zaoui, coprésidente du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence (avec Domynique Azéma, toutes deux invitées à l’AG) relevait que, « parfois, le Trophée n’était pas annoncé pendant les courses, malgré la large communication faite par Midi Libre et La Provence. Claude Chevalier souligne : « à l’époque les clubs taurins participaient financièrement à l’accès à la grille. Aujourd’hui, que c’est gratuit, certains n’annoncent plus les journaux. C’est pas normal. Tout le monde est bien content d’avoir sa course et son compte rendu à lire ». Et Marc Moucadel de proposer : « Nous referons un courrier en ce sens à nos adhérents » avant de conclure « Il faut se pencher sur les règlements pour préparer 2014. 2013 étant une année d’élection, il n’y aura certainement pas beaucoup de changements ». Voilà la feuille de route donnée, il était temps, après avoir visité les cocardiers en pays, de passer aux réjouissances dans le cadre chaleureux de la manade des Baumelles.

MARTINE ALIAGA

présidents de course,manade des baumelles,courses camarguaises

Une "charretée de présidents" pour la visite des cocardiers

·    Renouvellement du bureau : Jacques Valentin se porte démissionnaire, tout comme Raymond Arnaud qui veut passer la main. Les deux sont plébiscités en tant que présidents honoraires fondateurs de l’association. Nicolas Manchon et Frédéric Claret sont élus au bureau qui se réunira dans la quinzaine pour élire son président.

·   Cartes d'adhérents : Les cartes seront remises aux adhérents lors d’une journée à la manade Blatière-Bessac en janvier.

·    Compte rendu financier : Claude Chevalier, trésorier, annonce un dernier solde positif de 212,20€.

11/12/2012

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

LOGOAMI.jpgAdhérents et sympathisants de l'Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise réservez votre dimanche 13 janvier 2013 pour la journée de l'Association à la manade des Termes, Mauguio.

Rendez-vous à partir de 9h30 pour le petit déjeuner. 10h30, assemblée générale. Apéritif. Repas. Après-midi récréative, gâteau des rois.

Les adhérents et sympathisants recevront personnellement le déroulement de la journée et la feuille d'inscription.

10/12/2012

ECOLES TAURINES

ET Baillargues Agglo

Marvin Méric en Ligue

ecole de raseteurs baillargues agglo,école de raseteurs de sommières,courses camarguaisesLa saison 2012 se termine à l’Ecole de raseteurs de Baillargues Agglo sur une belle satisfaction. L’élève Marvin Méric rasètera la saison prochaine dans les courses de Ligues. Il sera donc confronté à ses premiers taureaux cornes nues. Une jolie récompense pour l’école au terme de seulement deux années d’existence.

L’implication du président Nicolas Triol et des éducateurs Jean-René Grando et Olivier Abbal, aidés par les deux Mickaël, Santiago et Arnel, n’est pas étrangère à cette réussite. Tout autant que l’aide de la mairie de Baillargues, du CT Le Sanglier, l’Agglo de Montpellier et la FFCC. Les quarante licenciés profitant également des conseils de Jean-François Domergue, préparateur physique du MHSC, le club de foot de Montpellier. 

Ainsi, après avoir participé à de nombreuses courses en emboulés, notamment le Trophée des jeunes pousses de l’AETCC (courses à Baillargues et au Crès), Marvin sera le premier raseteur estampillé Baillargues Agglo. A lui de porter haut les valeurs qui lui ont été enseignées. 

MARTINE ALIAGA

Les entraînements reprendront le mardi 22 janvier 2013 aux arènes de Baillargues.

Inscriptions et renseignements : baillarguesagglo@hotmail.fr 

*************

ET Sommières

 Antoine, Mathieu, Sébastien, un tiercé prometteur

 L'Ecole de raseteurs de Sommières voit sa saison récompensée par la montée en Ligue d’Antoine Charrade, Mathieu Laurent et Sébastien Ruiz. Elle recrute pour la saison 2013 des élèves (entre 14 et 20 ans). Les éducateurs pour cette nouvelle saison :  Obi Ménargues, Thierry Garrido, Frédéric Garrido, Jean-Pierre Beker et Bruno Beker. Inscriptions auprès de  Bruno Beker au tél.06  95 96 79 10.

*********************

Ecole taurine Petite Camargue Vauvert

L'école taurine de petite Camargue reprendra les entraînements à partir du 15 janvier 2013. Les inscriptions se feront à partir du 7 janvier auprès de Francis Gély,
tél. 06 15 09 38 55, Benoît Joseph, tél. 06 36 36 80 38, Cédric Boutavin,
tél. 06 30 17 62 03, Mickaël Arnel, tél. 06 23 89 43 19.

******************

 


08/12/2012

AIGUES-VIVES

Samedi 1er décembre 2012

L’Union taurine fait part de son assemblée générale 

union taurine d'aigues-vives,assemblée générale,courses camarguaises

"Dans une ambiance conviviale et riche en émotions, l’Union taurine Aigues-Vivoise a présenté son assemblée générale devant une affluence très importante d’aficionados.
Juste avant de présenter son bilan moral et financier, le club taurin a dédié son assemblée à Jérôme Agniel (photographe taurin et ami du club taurin) et Luc Péro (chroniqueur taurin Midi Libre la Provence).
C’est avec le sourire que le président, Jérémy Serrano, et son bureau dévoilent l’affiche de la 7e Cigale d'Or avec des taureaux classiques et barricadiers. Elle se déroulera le 12 ma. A ce propos, le président n’a pas hésité à crier son mécontentement envers la Fédération française de course camarguaise, vu le nombre de courses annoncées au Trophée de l’Avenir ce jour-là. 11 courses classées dans cette catégorie, ce qui fait 66 raseteurs à l’Avenir ou actuellement, seulement 35 sont classées au trophée (le spectacle sera triste ce week-end là).
Mais le club taurin ne baisse pas les bras, vu l’affluence aux arènes d’Aigues-Vives ainsi qu’à ses animations traditionnelles (bistournages, ferrades, lotos et soirées). Un programme riche et varié pour le plus grand bonheur des membres du club taurin.
C’est à la fin de ce bilan, que la manade Julien Leron reçoit le premier trophée Bous Al Carrer (spectacle de rue espagnol) pour la meilleure abrivado de la saison Aigues-Vivoise, ainsi qu’un coup de cœur aux Arlésiennes pour leur bénévolat et la sauvegarde de nos traditions et de nos cultures en portant le costume provençal tout le long de l’année.
Le président clôturera cette soirée avant le verre de l’amitié, en remerciant toutes les personnes œuvrant à ce club taurin, et en leur souhaitant que 2013 soit celle d’une véritable passion partagée". 

 union taurine d'aigues-vives,assemblée générale,courses camarguaises

***********************