Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/03/2013

AIMARGUES

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

Dimanche 3 mars 2013

Gévaudan impose sa loi

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

Rémi Guyon ne s'est pas assez méfié de l'accélération de Gévaudan

Sous le soleil, la foule a répondu présent au 24e rendez-vous de Fanfonne-Guillierme prenant d'assaut dès le matin les rues d'Aimargues pavoisées en azur et or. Arlésiennes, groupes folkloriques, innombrables gardians, manadiers, cavalières et amazones ont dessiné un écrin au centre duquel les officiels ont pris la parole. Roussataïo et abrivado se sont frayé un chemin tout au long du parcours noir de monde et les cocardiers de la manade ont montré leur savoir-faire dans les arènes copieusement garnies.

A la capelado, sous la présidence d'Aurélien Laget, se sont présentés à droite Bruschet, Guyon, C. Garcia, Moine, à gauche Nabil et Ilias Benafitou, Poujol, Sanchez, tourneurs Curtil, F. Garrido, Lizon, G. Rado. La première partie est solide, Gévaudan (4e) impose sa loi et blesse (3 cm dans le gras de la fesse) Rémi Guyon, les deux derniers pâtissent du manque de travail après la sortie du raseteur aramonais.

Les raseteurs ont faim et Varadero très sollicité, raccompagne avec vigueur, sérieux et générosité. Quelques actions poussées (Guyon, Garcia, Moine) pour une ficelle bien défendue qui rentre avec 6 Carmen et retour. Autre style avec Rabina, plus mobile mais qui ne rechigne pas dans les séries. Il enchaîne sans faiblir et la 2e ficelle restera sur ses cornes. 2 Carmen et retour. Saint-Omer se montre brouillon, les blancs aussi. Le rythme intermittent ne le sert pas en revanche les rasets engagés trouvent une réplique au-dessus des planches (Guyon). Tête baissée dans l'action, ce qui n'arrange pas les choses, Saint-Omer rentre une ficelle, 2 Carmen et retour.

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaiseA la reprise, Gévaudan se présente, tête haute, superbement enbanné. Le round d'observation dure. Dans un registre classique, le cocardier se jette au départ de l'action, puis parfois se désintéresse. Mais quand il sent qu'il peut gagner, il termine dangereusement à la planche (photo Bruschet). Surpris par l'accélération du taureau, Rémi est accroché à la fesse (8e). L'accrochage a refroidi les hommes, Gévaudan rentre sa ficelle avec 3 Carmen et retour. Un bel espoir à revoir absolument. Aroujo, autre jeune espoir, s'approprie la piste à grandes foulées. Craint, il montre du jus mais les blancs se font timides, et Aroujo se disperse. Quelques sauts, puis bien capté, il se livre fort (Sanchez, I. Benafitou, Poujol). Rentre un gland. C'est un peu décousu mais prometteur, 2 Carmen et retour. Bessoun, lui aussi, est en apprentissage. Attentif, il garde bien son terrain, dont il sort fort. ça manque d'allant côté raseteurs, cela nuit au taureau qui ne peut s'exprimer. Quelques séries où il pousse fort et ponctue au ras des barrières et le 2e gland qui rentre, avec 3 Carmen et retour;

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Le matin

La bénédiction des chevaux par le père Benjamin
à l'issu
e de la messe en provençal

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

▼ La Reine d'Arles et ses demoiselles d'honneur

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

▼ Manadiers et gardians

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

▼ L'abrivado

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

▼ La roussataïo

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

La course

Nabil Benafitou en danger devant Gévaudan déterminé

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

▼ Aroujo sur Hadrien Poujol, dont s'était la première course en pointe après sa blessure à Saint-Rémy-de-Provence, l'an dernier

aimargues,journée fanfonne-guillierme,course camarguaise

*************************



Les commentaires sont fermés.