Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2013

LUNEL *SAISON 2013*

Les Cuillé en ouverture


lunel,trophée pescalune,trophée du muscat,courses camarguaisesSi les dieux de la bouvine ont un peu de mémoire, ils se souviendront de l’intensité que les cocardiers de la manade Cuillé avaient donné à la Royale, le 1er avril 2012. Les afeciouna eux, n’en manquent pas... de mémoire et attendent avec impatience ce 24 mars, les exploits des Mollières, Mignon, Horatio ou Guépard, bien entourés de Loubard et Colvert. Une Royale modifiée (Indien, Titouan, Racanel en moins, Horatio, Colvert, Loubard en plus) mais chez les Cuillé, manade prolifique, les espoirs d’hier ont la capacité de jouer les premiers rôles aujourd’hui (confert entre autres, Horacio).
A Lunel, encore marqué par la totale réussite de la finale du Trophée de l’Avenir l’an passé, Claude Arnaud, lors de la présentation de la saison, a affirmé vouloir « plus que jamais mettre le taureau à l’honneur ». Et même s’il regrette que la finale du Trophée Pescalune n’ait pu se tenir, c’est par un « en avant pour 2013 et le 30e Trophée Pescalune », qu’il a conclu son intervention après avoir insisté sur la transmission aux jeunes et l’importance des journées pédagogiques.

Philippe Cuillé, organisateur avec Magali Saumade, au sein de Lunel Toro, a pris ses précautions en posant sur le calendrier fédéral, des dates au cas où la météo contrarierait à nouveau la finale du Pescalune (3 novembre). Pour le reste de la saison, les dates traditionnelles sont respectées : lundi de Pâques et lundi de Pentecôte avec respectivement Athor de Daumas et Sparagus de Janin en têtes d’affiche, puis le Muscat et les Révélations (lire ci-contre). Pendant La Pescalune, si le Trophée du Muscat perd un rendez-vous sur les trois habituels, il gagne une très belle affiche le samedi 20 juillet avec le Biòu d’Or en titre Garlan et le compliqué Bayador des Baumelles, le Biòu de l’Avenir Icare de Paulin, Sylverado et Sugar de Saint-Gabriel qui s’étaient si bien fait respecter l’an dernier, l’outsider Baroudeur de Martini dont la bonne réputation lui a ouvert les plus grandes pistes. Voilà une date qui devrait rentrer dans les “Grands Rendez-vous”du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Pour les raseteurs : « Chance sera donnée aux jeunes, encadrés par des plus expérimentés ».
Président du Trophée Pescalune, Gérard Gehin a vanté les journées pédagogiques qui ont cours depuis 7 ans. Et, outre un possible partenariat avec la Région, le Lunello-Saint-Geniérois a lancé au maire : « Le Trophée pescalune souhaiterait un musée camarguais pour ses nombreuses archives, notamment la collection de Manu Péro qu’il serait regrettable de laisser partir ailleurs... ». Cueilli à froid mais réactif, l’élu lunellois a promis d’y penser...
Restent les bougies à souffler : 30 pour le Pescalune, 150 pour les arènes et 100 pour le CT La Cocarde.


MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER



LES COURSES


Trophée Pescalune

24 mars : Royale de Cuillé, Loubard, Mollières, Colvert, Mignon, Horacio, Guépard.
1er avril : Pluvier et Platon de Nicollin, Eros, Bendor de Ricard, Athor de Daumas, Scipion de Saumade.
20 mai : Rio et Chambao de Bon, Nicolas et Sparagus de Nonin, Amadeus et Eliodor de Lautier.
Trophée du Muscat (1) - 18 juillet : Django, Méphisto de Saumade, Vibre de Lafon, Sparagus de Janin, Ivanhoé de Blatière-Bessac, Chico de Lautier, Tancrède de Nicollin.
Trophée du Muscat (2) - 20 juillet : concours, Bayador, Garlan des Baumelles, Sivérado, Sugar de Saint-Gabriel, Baroudeur de Martini, Icare de Paulin.
20 octobre : Révélations, Phoebus de Lautier, Santen des Baumelles, Notaire de Cuillé, Tracardel de Bon, Queyras de Paulin, Pourpier de Saumade.
3 novembre : finale du Trophée pescalune, manades Saumade, Cuillé, Mathan, Saint-Gabriel, Lautier, Nicollin, Blatière.

Raseteurs en alternance : Benafitou, Aliaga, Villard, Martin, Faure, Moutet, Ayme, Outarka, Sanchis, Chekade, Oufdil, Errik.

Les commentaires sont fermés.