Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/03/2013

GRAU-DU-ROI *SAISON 2013*

PO-SI-TI-VONS !

BLOG2.jpg

Présentation de la saison 2013 par
(de g. à d.) Léopold Rosso, Enry Bertrand, Daniel Siméon
en présence de la presse et du président de course Jacques Valentin

Economiquement, la course camarguaise a du potentiel. Touristiquement, le taureau et les activités qui s’y rattachent sont des atouts majeurs. Encore faut-il se donner les moyens d’exploiter cette richesse impossible à délocaliser (et tant mieux !).
Au Grau-du-Roi, la volonté politique de mettre en valeur l’identité locale a rencontré la motivation, l’imagination et le savoir-faire de Daniel Siméon.
Certes, le lieu s’y prête. Les plages, le port, les commerces plaisent et drainent, pour peu que la météo soit clémente, énormément de monde. Les Gardois, les Héraultais , les Provençaux en premier lieu. Reste à proposer des animations appréciées du plus grand nombre. Pour cela, la feuille de route donnée à Daniel Siméon par la mairie (représentée lors de l’annonce de la saison par Léopold Rosso, 1er adjoint, en l’absence d’Etienne Mourrut), est simple : coller aux flux touristiques des vacances, fériés, ponts et des fêtes traditionnelles graulènes. Et ça marche ! Les chiffres sont éloquents : environ 38 000 spectateurs aux arènes (27434 payants, 10 000 gratuits) pour une fréquentation en hausse de 17 % (+ 34 % pendant la fête locale de septembre).
Le 16 juin, une course interactive
Aussi, et sans tomber dans un optimisme béat, Daniel Siméon commente : « Au Grau, la saison 2012 a été extraordinaire, alors on remet ça ! Il faut être positif. Bien sûr il manque du monde selon les endroits, mais on a vu de belles courses l’an passé, il ne faut pas dramatiser. Et puis les “loosers”, on les évite »...
Les arènes seront donc à nouveau le centre des festivités, puisque leur parvis recevra exposants, marchés et animations les jours de course. « Ces matinées drainent énormément de gens, les retombées économiques sont importantes pour la ville et pour la course camarguaise », explique Enry Bernard, élu aux festivités. Au total ce sont plus de 70 spectacles toutes catégories confondues aux arènes dont vingt courses camarguaises ; plus les taureaux-piscine et les soirées camarguaises.
Dans cette programmation où les cocardiers se taillent la part du lion, les dates-phare des 26 mai ou 15 août (lire ci-dessous) laissent à penser qu’une fois de plus Le Grau fermera ses portes bien avant l’heure prévue. Quant aux autres courses, le plus souvent accompagnées d’un contexte festif, celle du 16 juin (pour la Saint-Pierre et les 20 ans du Trophée Oliver-Arnaud) innove : elle sera interactive. Les meilleurs taureaux et raseteurs seront élus par le public qui votera en direct live sur Internet, via les téléphones portables.
Démodée, obsolète, finie la course camarguaise ? Pas au Grau !


MARTINE ALIAGA

* Des chiffres

38  000 entrées dont 27 434 payantes plus 10 000 gratuites.
Budget des arènes : autour de 500 000€.
Budget manadiers : 182 559€.
Budget raseteurs : 148 325€
En une saison, plus de 500 cocardiers et vaches passent par les arènes, en tout avec les abrivado bandido, 800 têtes de bétail.


LES COURSES


blogGRO.jpgDimanche 21 avril, Royale de Cuillé (Vison, Modiano, Picaros, Horacio, Pharmacien, Dalloz, Oenologue), As.
Les 27 et 28 avril, marché des terroirs et des traditions avec les jeunes agriculteurs du Gard, course le dimanche, Avenir, petite Royale de Fabre-Mailhan plus Bon.
Mercredi 1er mai, As, Dilun de Fabre-Mailhan, Ares de Lautier, Regain des Baumelles, Estépous de Guillierme, Ivanhoé de Blatière, Mimosa de Layalle, Chambao de Bon.
Mercredi 8 mai : concours, Avenir.
18, 19 et 20 mai, Pentecôte camarguaise, marché, animations, spectacles : concours à l’Avenir, le samedi ; dimanche les As (Jivago et Méthode de Blatière, Prince de Chapelle, Rodin des Baumelles, Gasto Boï de Guillierme, Estreloun de Caillan, Dubonnet de Ricard). Lundi, concours Avenir. Dimanche 26 mai, As (Alésien de Briaux, Escamillo et Ratis de Raynaud, Guépard de Cuillé, Brutus de Lautier, Pavoun de Vinuesa, Gaïa de Chaballier).
Dimanche 2 juin, petite Royale des Baumelles et Blatière.
Dimanche 9 juin, concours à l’Avenir. Dimanche 16 juin, arènes décorées, concours de manades, course interactive, 10 taureaux, 20 raseteurs.
Jeudi 15 août, As, Garlan, Icare, Sugar, Saint-Rémois, Brutus et Baroudeur.
Restent les courses de la fête votive du 8 au 15 septembre dont les affiches fluctueront selon la saison de chacun : 8, 12 et 15 septembre, Trophée de la Mer, As. Le 9, taureaux jeunes. Le 10, 50 ans de la manade Chapelle. Le 11, concours Avenir. Le 13, course mixte. Le 14, Trophée de la Vache d’Or.
Les 21 et 22 septembre, le Revivre, 2 concours à l’Avenir.


Renseignements et réservations : tél. 04 66 51 12 12.

**************

Les commentaires sont fermés.