Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/05/2013

VAUVERT *AS* 3e journée du CAMARGUE MEDICAL

Jeudi 9 mai 2013

Ratis royal dans une énorme course

vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaiseJeudi soir ► Juste quelques lignes pour dire le plaisir euphorisant que cette course à Vauvert. Car si Ratis de Raynaud (6e) fut énormissime tant par sa tenue que ses agressions aux planches, Icare de Paulin fut un feu d'artifice époustouflant (7e). Mais Clodomir  de Bon (5e) avait déjà mis le feu par son côté spectaculaire, tandis que Sugar (4e) avait mis les hommes à l'heure de toute sa cocardière attitude. Mais Camerone de Paulin (3e) avait déjà élevé les débats, sous les premières gouttes de pluie. Et si Mirabeau (Saint-Pierre, 2e) fut le maillon faible de l'ensemble, Fanfaroun de Nicollin, très très bon premier, avait, dans son style, annoncé aux blancs que les attributs en cette après-midi ne seraient pas donnés.

Les hommes se sont hissés au niveau des taureaux, notamment Poujol, Auzolle, Chekade, Four et toujours Bruschet. La présidence au diapason a fait monter l'ambiance... De la très bonne course camarguaise qu'aucun spectateur n'a lâchée même sous la pluie. Carmen général mérité.

**********

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

▲ Fanfaroun (Nicollin).-C'est la ruée mais Fanfaroun joue bien le coup alternant fusées ou ignorance selon le raset. Gérant bien sa position, il tire son épingle du jeu en tête à tête (Poujol, Chekhade, Four, Favier). La bagarre pour sa 1re ficelle lui est dure mais c'est la dernière minute et les quatorze précédentes ont été suffisamment denses pour faire de lui un excellent premier. Garde une ficelle. 6 Carmen et retour.

Mirabeau (Saint-Pierre).- Un classique qui fait son job correctement. Sous la pression durcit son jeu puis se centre. Rentre une ficelle avec un Carmen généreux (un en course).

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Photo avec Auzolle - Camerone (Paulin) remplace Baroudeur de Martini blessé.- Agressif, prêt au combat, le beau cocardier ne s'en laisse pas compter. Bruschet, Chekade lui servent des courbes parfaites où il pousse fort sous les premières gouttes. Au fur et à mesure Camerone se chauffe et frappe en finition (Four, Poujol 4, Auzolle 2). Une prestation complète de 13 minutes avec 9 Carmen et retour.

▼ Photo avec Bruschet

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Quelques minutes d'entracte et ça repart avec  Sugar (Saint-Gabriel).- Le temps de se mettre en pattes pour quelques échanges classiques, et Sugar gagne de plus en plus de terrain sur les hommes. Les séries s'enchaînent et le ton monte, Chekade passe juste à plusieurs reprises comme Auzolle ou Favier à la limite. 10 minutes les pompons. L'enfermée sur Chekade est superbe, plus les blancs enchaînent, plus Sugar accélère. Les hommes sont cadrés, les ficelles resteront sur les cornes. Excellent. 6 Carmen et retour. ▼ Photo avec Chekade

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

▼ Sugar avec Faure

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Clodomir (Bon) donne le ton d'entrée : boum boum ! A grande foulées, il emboîte le pas et s'escampe de bon coeur. Les envolées se multiplient. Généreux, Clodomir ne s'épargne pas. Saute de biais après Poujol manquant de peu la brochette en contre-piste (le juge de piste Ruiz le voit de très près). Brise les planches après Auzolle, coup sur coup frappe après Auzolle, Four puis Favier. C'est intense avec une dizaine de gros engagements pour les ficelles rentrées. 9 Carmen et retour.

▼ Clodomir met le feu en en piste et en contre-piste

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Malgré la pluie, le public est chaud pour applaudir l'entrée en piste de Ratis (Raynaud).- Au premier demi raset d'Hadrien, c'est l'agression. Le taureau est fin prêt. Rigoureusement placé, Ratis attend, ils sont pas nombreux à oser se présenter. Mais quand ça démarre, Ratis est au rendez-vous. Puissant, méchant, ses répliques terminent violemment aux planches, plus engagées à gauche. Du coup, Poujol, Four, Favier  sont bombardés, mais Auzolle est servi aussi. Ratis ne les lâche pas de l'oeil. Entre 15 et 20 actions d'envergure pour un énorme quart d'heure bien mené par la présidence et rythmé de Carmen. 1500 € les ficelles que Ratis ramènent au Grand Radeau. Le public est ravi, l'ovation est énorme. Les gradins se lèvent pour honorer la rentrée du cocardier. 

▼ Ratis et Favier

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

▼ Ratis barricadier mais pas que... sur Poujol

vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise◄ Photo : Droit comme un "I" care sur Lucas Faure

Icare (Paulin, hors points pour le Trophée).- Le Biou de l'Avenir est en forme. D'entrée se place et attend les blancs de pied ferme. Lui aussi exprime toute sa violence dans ses actions aux planches. Il tape fort, il monte haut, s'il pouvait il mordrait les pantalons blancs. Tel un démon qui se bat sur chaque raset, il passe les pattes à chaque coup de barrière. Un quart d'heure trépidant dans un concerto de musique où Faure met toute son envie, Poujol, Four, Chekade, Bruschet, Auzolle leurs dernières forces. Je crois que la cocarde n'est levée qu'à la 12e et qu'il garde un gland, mais c'était tellement intense que j'ai pas noté les attributs.

Bruno Séguier, à la présidence, a gardé un filet de voix pour accorder un Carmen général mérité aux hommes, aux taureaux, aux manadiers... On s'est bardé !

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Service des festivités. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Bruschet, Chekade, Faure, Moutet. Gauchers : Favier, Four, Martin, Poujol, Mebarek. Tourneurs : G. Rado, F. Garrido, Cuallado, Bensalah, Fouque.
Trophée des As : Poujol, 17 points ; Four, Chekade, 14 ; Auzolle, 6 ; Bruschet, 2 ; Favier, 1 ; Martin, 1.

En bref : c'est la manade Vidal qui a gagné le concours d'abrivado du matin.
A la capelado : pena  de Saint-Etienne-du-Grès et les groupes folkloriques. Une minute de recueillement a été observée à la mémoire de M. Boudoux

************

Les commentaires sont fermés.