Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/05/2013

LE GRAU DU ROI

Dimanche 26 mai 2013 - Fête des mères

Les mamans et les femmes à l'honneur

le grau-du-roi,dimanche 26 mai,course camarguaiseOutre l'affiche de la course, et comme il est de tradition au Grau de magnifier les taureaux par le spectacle, l'organisateur met les femmes à l'honneur dimanche. Le matin donc, course de vaches emboulées pour l'école taurine de Sommières et en ouverture, un petit spectacle pas totalement finalisé pour l'instant mais, de source sûre, une chanteuse d'opéra, un numéro de dressage camargue par une cavalière et des juments et cavalières de chez Renaud Vinuesa et la fameuse cocardières Gaïa de la manade Chaballier pour terminer la course.

*16h, 11 €, il n'y a pas de réservation.
Les guichets seront ouvert sans interruption dimanche à partir de 10 h*
11 h, course de vaches emboulées pour l'école taurine de Sommmières.
15h45, spectacle d'avant course en l'honneur de la fête des mères. 

LA COURSE

COYOTE de Caillan
ESCAMILLO de Raynaud
PAVOUN de Vinuesa
BRUTUS de Lautier
HORACIO de Cuillé
RATIS de Raynaud
GAÏA de Chaballier (hp)
Raseteurs :
Aliaga, Allouani, Auzolle, Bruschet, Cano, Chekade, Favier, Ouffe, Poujol.

*******************
Joindre l’utile à l’agréable, en cette journée de fête des mères incontournable sinon à passer pour un(e) ingrat(e)... c’est possible. Direction Le Grau-du-Roi où ce dimanche est placé sous le signe des filles en général et des mamans en particulier. De quoi satisfaire le public où les femmes sont largement représentées. Clin d’œil donc à la course camarguaise au féminin, dès 11 h (gratuit), où cinq vaches emboulées seront rasetées par l’école de Sommières. 
Au spectacle d’avant course (15 h 45) sont annoncés une mezzo soprano, Valentine Lemercier, pour une évocation de “Carmen”, entourée de juments, de danseuses et une des interventions à cheval dont a le secret Renaud Vinuesa. 
L’espoir d’une belle cohésion
A 16 h, place au concours de manades à l’affiche alléchante pour les connaisseurs, les connaisseuses... et les autres. Certains raseteurs peu impliqués dans la course de la semaine dernière, ont promis à l’organisateur le meilleur d’eux-mêmes... tous les espoirs sont donc permis. Quant aux taureaux, dans l’ordre de sortie, il y aura : Coyote de Caillan la sévérité incarnée ; le rude cocardier de Raynaud, Escamillo ; le brillant Pavoun de Vinuesa. A la reprise, le solide Brutus de Lautier ; un des meilleurs Cuillé, Horacio ; et l’étoile montante Ratis de Raynaud. Pour finir et définitivement ancrer la journée dans la féminité, Gaïa la vache cocardière de Chaballier. Pas sûr qu’elle vante les qualités de douceur recherchée chez le sexe dit faible, mais après tout, avoir du caractère ne se conjugue pas qu’au masculin.

MARTINE ALIAGA
 

Les commentaires sont fermés.