Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2013

LE GRAU DU ROI *AS*

 le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

Dimanche 26 mai 2013

RATIS FAIT LEVER LES ARENES
HORATIO JOUE LA DOMINATION 

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaiseUne course magnifique cet après-midi au Grau. Après une capelado toute en émotion et en superbes images, la première partie est austère avec un Coyote raidissime, Escamillo qui se fait surprendre par l'entrain des blancs et Pavoun qui offre sa vaillance. Changement de ton en deuxième partie où Brutus livre un combat cocardier volontiers finisseur, la place de 4e lui va bien. Puis vient Horacio, superbe de domination avec des enfermées redoutables. Quant à Ratis, son quart d'heure est plein, ses attaques à gauche grandioses et son placement sans faute. Le public se lève pour son retour au toril avec une ficelle.

Chez les raseteurs, je pense que nous avons assisté au passage de témoin entre les générations et ceci se sentait depuis le début de la saison (Vauvert, Palavas...). Même si tous les hommes ont travaillé dans le bon sens et sur un rythme soutenu, Favier, Aliaga, Bruschet et Errik (malgré que celui-ci relève de blessure et n'a pas donné le rendement habituel) donne l'élan et le renouveau nécessaire à la course camarguaise. Favier par son travail incessant, sa prise de risque et sa main qui ne tremble pas. Bruschet toujours le premier à lancer les attaques. Aliaga aux progrès constants qui fait trembler sur les enfermées d'Horacio, et qui régale avec Ratis. Errik qui, à toutes les courses, mouille le maillot. 

Oui, au Grau, on s'est régalé.

*************

Le public debout pour Ratis

 le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

******************

Coyote (Caillan).- Collé aux planches, il effectue une sévère sélection jusqu'au refus. Dangereux à chaque fois qu'il déclenche mais trop de réserve. A 12'30, Allouani lève la cocarde. Les ficelles rentrent

Escamillo (Raynaud).- Il se fait cueillir à froid et ne trouvera jamais un placement à son avantage. Quand il se pose, il se laisse étourdir par le rythme. 7 minutes, 1 Carmen et retour.

Pavoun (Vinuesa).- Volontaire, franc, sans se poser, il se livre, se cabre après Poujol, serre Favier. Ses déplacements lui donnent un peu d'air et il défend vaillamment sa 2e ficelle levée par Poujol, à la 10e. 3 Carmen et retour.

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise◄ Photo sur Allouani - Brutus (Lautier).- Il ne néglige aucune invite, utilise tout le pourtour et se bat vaillamment. Quand il se révolte, il frappe haut et fort. La position de 4e lui convient bien de par son comportement cocardier et quand la pression augmente il est au diapason. 5 puissantes frappes, 1 ficelle qui rentre avec 4 Carmen et retour.

Horacio (Cuillé).- De l'envie, un placement sans faille, et une attention de tous les instants. D'entrée, l'anticipation sur Bruschet met en garde les blancs. Du coup c'est pas la ruée sur sa tête. A son tour, Chekade se met en danger. Horacio tient les tourneurs à distance, sa vitesse d'exécution fait le reste. Poujol écarté. Bruschet aux rasets d'attaque, Aliaga lui offre des têtes à têtes sincères pour le frisson d'arrivées au ras des planches. Favier en danger. La domination du taureau est totale, les blancs l'ont défié avec courage surtout Bruschet et Aliaga. Rentre ses ficelles, 4 Carmen et retour.

Ratis (Raynaud).- C'est une rafale qu'il prend dès l'attaque et il bombarde à coeur joie, traversant les planches après Aliaga, pour une minute et quelque les pompons. Aux ficelles, conforte son placement, attentif à tous départs. Les gauchers offrent un festival, Ratis répond présent à chaque fois. A droite, il faut insister ce que fait Allouani de belle manière. Mais la parole est à la gauche, Aliaga, Errik, Favier, Ouffe, Poujol ont droit à de violentes ripostes. Une grosse quinzaine de fois, Ratis offre au public sa hargne et la beauté d'un combat sauvage. La musique salue toute ses interventions, le public se lève pour son retour au toril, tête haute, et une ficelle sur sa corne. L'émotion est au rendez-vous.

Restait Gaïa (Chaballier, 7e hp) offerte en symbole pour cette fête des mères et qui a clôturé avec panache une course dont on se souviendra. L'ambiance, le public, les hommes et les taureaux étaient au rendez-vous.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI ET LAURENT SONZOGNI

Entrée : plein. Org. Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Chekade (claquage au 5e), Allouani, Cano, Auzolle, Bruschet. Gauchers : Errik, Favier, Aliaga, Oufe, Poujol. Tourneurs : G. Rado, Ull, Bensalah, T. Garrido, Cuallado.

Trophée des As : Favier, 14 points ; Aliaga, 10 ; Allouani, 9 ; Poujol et Errik, 8 ; auzolle, 6 ; Bruschet, 5 ; Chekade, 4.

*************

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▲Valentine Lemercier en blonde Carmen dans un ballet avec Renaud Vinuesa,
les danseuses flamenca du Cabaret des Dunes, entourés des juments et poulains et Arlésiennes.

▼ Brutus - Bruschet

 

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▼ Horacio - Aliaga

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▼ Horacio - Favier

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▼ Le festival signé RATIS

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

****************



Les commentaires sont fermés.