Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/05/2013

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES DE COURSE CAMARGUAISE

Vendredi 24 mai 2013


Soirée de l’amitié
sur les terres de la manade Richebois

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaise

De g. à droite : Pierre Jaume, Gérard Gehin, Yves Bustin, Julia Berizzi, Laura Cavallini, Jean-Claude blanc, Martine Aliaga, Astrid Giraud, Angélique Marignan, Nicolas Noguera, Jean-claude Vianes
Accroupis : Rémy Martin, Patrick Pons, Florian Jaume


Entre Salon-de-Provence et Eyguières, les belles terres de la manade Richebois déroulent leurs hectares verdoyants paradis des taureaux à la devise blanc, bleu, violet. C’est là qu’a grandi Moustic, vedette en ce jour de la soirée de l’Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise puisque cocardier élu par les membres pour sa saison 2012. Et Pierre, René et Florian Jaume, entourés de toute la famille et de leurs gardians de recevoir un bel aréopage de gens de bouvine pour l’occasion.
Quoi de mieux que la proximité d’un château pour accueillir une reine d’Arles... Astrid Giraud et ses demoiselles d’honneur Laura Cavallini, Julia Berizzi et Angélique Marignan à qui les revistero ont offert leur - coup de - cœur et un bien modeste diplôme pour une énorme reconnaissance.
amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaisePersonnalité reconnue du monde de la bouvine pour ses activités taurines à Saint-Geniès-des-Mourgues et Lunel, et notamment sa présidence actuelle du Trophée Pescalune, Gérard Gehin (▼photo ci-dessous) a répondu à la réception de son diplôme : « Je suis tombé un peu grand dans la Camargue. Mais j’ai appris aux côtés de Paul, Henri Laurent, Claude Saumade et Philippe Cuillé. En fait, je suis depuis 1963 à Saint-Geniès-des-Mourgues, car mon affectation dans l’Armée s’est faite à Nîmes, et je ne suis plus remonté ».
Quant à Jean-Claude Blanc (◄ Photo)  dont la carrière du cocardier Fournelet a fait la renommée avant que les Ulmet, Agassoun, Catouli ou Campardin portent haut les couleurs de la manade, c’est à l’avenir qu’il pense : « J’espère que nos traditions taurines vont se perpétuer et que mon petit-fils qui a 5 ans, aura autant de bons moments que j’ai pu en avoir ». Nicolas Noguera, diplômé en tant que raseteur, au rappel de ses vingt années de carrière et outre le plaisir de recevoir un coup de chapeau des chroniqueurs, a espéré « laisser l’image d’un raseteur sincère ». Aucun doute là dessus.
amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaisePassés les flashes des photographes pour la photo officielle - ce n’est pas Cannes mais quand même - l’heure était aux réjouissances et aux rencontres autour d’un buffet du terroir dans la grande salle de la manade. Pas de chichis ni de protocole mais des rires et des bla-bla... Autour de ses membres déployant volonté et énergie pour que tout soit parfait, avec le concours des manadiers, et de ses nombreux partenaires et donateurs, l’Amicale gardera le souvenir d’une belle soirée d’amitié et de partage, dédiée à son secrétaire Cyril Daniel, gravement blessé à la suite d’une chute de cheval.

 

MARTINE ALIAGA
Photos Georges MARTIN


LES ORATEURS ET LES RECIPIENDAIRES


▼ Patrick Pons
au manadier Jean-Claude Blanc

 

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaise

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaise

       ▲ Gérard Gehin répondant à Rémy Martin

▼ Jean-Claude Vianes retraçant la carrière de Nicolas Noguera

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaise

▼ Yves Bustin remettant le coup de coeur de l'Amicale
aux manadiers Jaume pour le cocardier Moustic

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaise

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaise

▲ Martine Aliaga remerciant Astrid Giraud, Reine d'Arles
et les demoiselles d'honneur, coup de coeur du bureau de l'Amicale

▼ La parole à la Reine

amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise,manade richebois,pierre,rené et florian jaume,moustic,course camarguaise

******************

Les partenaires et donateurs de la tombola


Sté Pernod 51 - Sté Ricard - Sté Haribo
Editions Arnaud - CT Lou Pougaou de Montfrin - CT Le Trident de Saint-Georges-d'Orques - CT de Pélissanne - CT de Mouriès - CT d'Istres - CT de Mouriès - CT de Fontvieille - CT de l'Uzège - Le maraîcher Rachid de Jonquières - Le maraîcher Meyssard de Gordes - Freddy Martinez, constructeur de chars miniatures - Le GFA Grand Fontanille - Cave Dalmeran à Saint Etienne-du-Grès - Les photographes Jérôme Gevaudan, Michel Naval, Christian Gellet - Arlette Martin (tableaux) - Marie-Co (écharpes aux couleurs des manades) - Marie-Ange Velay (tapenade) - Françoise Pons (café) - Gilbert Martin (cerises) - Josée Jimenez (dessous de plats) - Domaine Font Château (huile d'olives) - Denis Gouin (poster) - Caves du Bourdic - Rémy Martin (tableau) - Yves Bustin (support épices et sangria) - FFCC (abonnement à la Fe di biou)


**********************


REMERCIEMENTS

A la famille Jaume, manade Richebois, pour son accueil.

Aux membres du bureau et leurs conjoints pour la préparation et la tenue de cette soirée sans aucune fausse note.

A Rémy Martin pour la sono.

Aux invités, présidents d'associations et particuliers, qui ont permis, par leur présence en nombre, une belle représentativité des parties prenantes de la course camarguaise.

A Astrid Giraud, Julia Berizzi, Angélique Marignan et Laura Cavallini qui, vêtues de leurs plus belles parures, ont accepté l'invitation et se sont prêtées avec leur gentillesse habituelle aux nombreuses sollicitations.


**************************


26/05/2013

LE GRAU DU ROI *AS*

 le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

Dimanche 26 mai 2013

RATIS FAIT LEVER LES ARENES
HORATIO JOUE LA DOMINATION 

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaiseUne course magnifique cet après-midi au Grau. Après une capelado toute en émotion et en superbes images, la première partie est austère avec un Coyote raidissime, Escamillo qui se fait surprendre par l'entrain des blancs et Pavoun qui offre sa vaillance. Changement de ton en deuxième partie où Brutus livre un combat cocardier volontiers finisseur, la place de 4e lui va bien. Puis vient Horacio, superbe de domination avec des enfermées redoutables. Quant à Ratis, son quart d'heure est plein, ses attaques à gauche grandioses et son placement sans faute. Le public se lève pour son retour au toril avec une ficelle.

Chez les raseteurs, je pense que nous avons assisté au passage de témoin entre les générations et ceci se sentait depuis le début de la saison (Vauvert, Palavas...). Même si tous les hommes ont travaillé dans le bon sens et sur un rythme soutenu, Favier, Aliaga, Bruschet et Errik (malgré que celui-ci relève de blessure et n'a pas donné le rendement habituel) donne l'élan et le renouveau nécessaire à la course camarguaise. Favier par son travail incessant, sa prise de risque et sa main qui ne tremble pas. Bruschet toujours le premier à lancer les attaques. Aliaga aux progrès constants qui fait trembler sur les enfermées d'Horacio, et qui régale avec Ratis. Errik qui, à toutes les courses, mouille le maillot. 

Oui, au Grau, on s'est régalé.

*************

Le public debout pour Ratis

 le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

******************

Coyote (Caillan).- Collé aux planches, il effectue une sévère sélection jusqu'au refus. Dangereux à chaque fois qu'il déclenche mais trop de réserve. A 12'30, Allouani lève la cocarde. Les ficelles rentrent

Escamillo (Raynaud).- Il se fait cueillir à froid et ne trouvera jamais un placement à son avantage. Quand il se pose, il se laisse étourdir par le rythme. 7 minutes, 1 Carmen et retour.

Pavoun (Vinuesa).- Volontaire, franc, sans se poser, il se livre, se cabre après Poujol, serre Favier. Ses déplacements lui donnent un peu d'air et il défend vaillamment sa 2e ficelle levée par Poujol, à la 10e. 3 Carmen et retour.

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise◄ Photo sur Allouani - Brutus (Lautier).- Il ne néglige aucune invite, utilise tout le pourtour et se bat vaillamment. Quand il se révolte, il frappe haut et fort. La position de 4e lui convient bien de par son comportement cocardier et quand la pression augmente il est au diapason. 5 puissantes frappes, 1 ficelle qui rentre avec 4 Carmen et retour.

Horacio (Cuillé).- De l'envie, un placement sans faille, et une attention de tous les instants. D'entrée, l'anticipation sur Bruschet met en garde les blancs. Du coup c'est pas la ruée sur sa tête. A son tour, Chekade se met en danger. Horacio tient les tourneurs à distance, sa vitesse d'exécution fait le reste. Poujol écarté. Bruschet aux rasets d'attaque, Aliaga lui offre des têtes à têtes sincères pour le frisson d'arrivées au ras des planches. Favier en danger. La domination du taureau est totale, les blancs l'ont défié avec courage surtout Bruschet et Aliaga. Rentre ses ficelles, 4 Carmen et retour.

Ratis (Raynaud).- C'est une rafale qu'il prend dès l'attaque et il bombarde à coeur joie, traversant les planches après Aliaga, pour une minute et quelque les pompons. Aux ficelles, conforte son placement, attentif à tous départs. Les gauchers offrent un festival, Ratis répond présent à chaque fois. A droite, il faut insister ce que fait Allouani de belle manière. Mais la parole est à la gauche, Aliaga, Errik, Favier, Ouffe, Poujol ont droit à de violentes ripostes. Une grosse quinzaine de fois, Ratis offre au public sa hargne et la beauté d'un combat sauvage. La musique salue toute ses interventions, le public se lève pour son retour au toril, tête haute, et une ficelle sur sa corne. L'émotion est au rendez-vous.

Restait Gaïa (Chaballier, 7e hp) offerte en symbole pour cette fête des mères et qui a clôturé avec panache une course dont on se souviendra. L'ambiance, le public, les hommes et les taureaux étaient au rendez-vous.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI ET LAURENT SONZOGNI

Entrée : plein. Org. Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Chekade (claquage au 5e), Allouani, Cano, Auzolle, Bruschet. Gauchers : Errik, Favier, Aliaga, Oufe, Poujol. Tourneurs : G. Rado, Ull, Bensalah, T. Garrido, Cuallado.

Trophée des As : Favier, 14 points ; Aliaga, 10 ; Allouani, 9 ; Poujol et Errik, 8 ; auzolle, 6 ; Bruschet, 5 ; Chekade, 4.

*************

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▲Valentine Lemercier en blonde Carmen dans un ballet avec Renaud Vinuesa,
les danseuses flamenca du Cabaret des Dunes, entourés des juments et poulains et Arlésiennes.

▼ Brutus - Bruschet

 

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▼ Horacio - Aliaga

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▼ Horacio - Favier

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

▼ Le festival signé RATIS

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

le grau-du-roi,ratis,horacio,favier,aliaga,course camarguaise

****************



VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 25 mai 2013 - 1re journée du  8e Trophée de la Vigne et des Etangs

Pérille fait monter les degrés

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

▲ Katif et Perille

Entrée : ½ arène.Org. : Section taurine. Raseteurs droitiers : Belgourari (sort au 6e), Jourdan, Katif, Oufdil (sort au 5e), Oudjit. Raseteurs gauchers : Lafare, Clarion. Tourneurs : Beker, Dumas, Estève, Joseph.

Un vent violent, des nuages qui rodent, une température glaciale, pas vraiment le top pour suivre une course. En piste, les hommes rasètent sur un gros rythme, Belgourari et Katif régalent par leurs rasets engagés, sincères et académiques. Lou Beu (2e) et Pérille (5e) font briller les couleurs de leur manade, tout comme Rudy (4e).

Capelan (La Galère).- Conciliant, il est disponible pour tous les échanges. Ses changements de terrain lui permettent d’échapper à la pression. Il se  livre dans de longues séries en musique. 10’30 et les honneurs.

Lou Beu (Grand Salan).- C’est un beau cocardier qu’il faut intéresser alors il s’engage fort aux planches notamment à droite. Un peu trop irrégulier mais ses interventions aux barrières compensent. Lafare, Oufdil, Katif et surtout Belgourari sont bombardés. Des Carmen ainsi qu’au retour avec une ficelle.

Capucin (Les Baumelles).- Avec son placement décollé, il n’inspire pas trop les blancs. Mais quand Belgourari ou Katif lui donne du champ, il pousse fort derrière. Anticipe Oudjit, serre Belgourari. Secoué pour sa 2e ficelle, il appuie ses poursuites. Une ficelle au retour avec la musique.

Rudy (La Galère).- Placé d’entrée, il impressionne et c’est chaud pour Katif. Attentif à tout, il sélectionne les bonnes invites et ne lâche rien jusqu’aux planches où il tape méchamment. Katif pour des rasets courts aux réponses cinglantes. Et tampons à répétition pour Belgourari. 11 minutes au final trépidant. Des Carmen et retour.

Perille (Grand Salan).- Il recherche le combat et dès la 2e, enferme Oufdil qu’il écrase à la planche. Raseté sur un gros rythme aux premiers attributs (8 minutes), Perille brille (dont un énorme coup sur Belgourari) et laisse beaucoup d’influx. Il n’empêche qu’il percute encore sur Lafare, Jourdan, Clarion et qu’il rentre une ficelle après un beau combat. Des Carmen et retour.

Pougaou (Les Baumelles).- Il faut le secouer pour qu’il s’implique. Katif lui sert de longues passes et Pougaou tape droit devant. Et quand les rasets s’enchaînent, la corne traîne à la planche. Rentre une ficelle en musique et plusieurs en course. 

MARTINE ALIAGA
Photos (à suivre) 

Trophée de l’Avenir : Belgourari, 19 point ; Katif, 17 ; Oudjit, 7.

 villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

▲ Lou Beu et Belgourari

▼ La classe de Belgourari avec Capucin

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

*****************

 


 

22/05/2013

LE GRAU DU ROI

Dimanche 26 mai 2013 - Fête des mères

Les mamans et les femmes à l'honneur

le grau-du-roi,dimanche 26 mai,course camarguaiseOutre l'affiche de la course, et comme il est de tradition au Grau de magnifier les taureaux par le spectacle, l'organisateur met les femmes à l'honneur dimanche. Le matin donc, course de vaches emboulées pour l'école taurine de Sommières et en ouverture, un petit spectacle pas totalement finalisé pour l'instant mais, de source sûre, une chanteuse d'opéra, un numéro de dressage camargue par une cavalière et des juments et cavalières de chez Renaud Vinuesa et la fameuse cocardières Gaïa de la manade Chaballier pour terminer la course.

*16h, 11 €, il n'y a pas de réservation.
Les guichets seront ouvert sans interruption dimanche à partir de 10 h*
11 h, course de vaches emboulées pour l'école taurine de Sommmières.
15h45, spectacle d'avant course en l'honneur de la fête des mères. 

LA COURSE

COYOTE de Caillan
ESCAMILLO de Raynaud
PAVOUN de Vinuesa
BRUTUS de Lautier
HORACIO de Cuillé
RATIS de Raynaud
GAÏA de Chaballier (hp)
Raseteurs :
Aliaga, Allouani, Auzolle, Bruschet, Cano, Chekade, Favier, Ouffe, Poujol.

*******************
Joindre l’utile à l’agréable, en cette journée de fête des mères incontournable sinon à passer pour un(e) ingrat(e)... c’est possible. Direction Le Grau-du-Roi où ce dimanche est placé sous le signe des filles en général et des mamans en particulier. De quoi satisfaire le public où les femmes sont largement représentées. Clin d’œil donc à la course camarguaise au féminin, dès 11 h (gratuit), où cinq vaches emboulées seront rasetées par l’école de Sommières. 
Au spectacle d’avant course (15 h 45) sont annoncés une mezzo soprano, Valentine Lemercier, pour une évocation de “Carmen”, entourée de juments, de danseuses et une des interventions à cheval dont a le secret Renaud Vinuesa. 
L’espoir d’une belle cohésion
A 16 h, place au concours de manades à l’affiche alléchante pour les connaisseurs, les connaisseuses... et les autres. Certains raseteurs peu impliqués dans la course de la semaine dernière, ont promis à l’organisateur le meilleur d’eux-mêmes... tous les espoirs sont donc permis. Quant aux taureaux, dans l’ordre de sortie, il y aura : Coyote de Caillan la sévérité incarnée ; le rude cocardier de Raynaud, Escamillo ; le brillant Pavoun de Vinuesa. A la reprise, le solide Brutus de Lautier ; un des meilleurs Cuillé, Horacio ; et l’étoile montante Ratis de Raynaud. Pour finir et définitivement ancrer la journée dans la féminité, Gaïa la vache cocardière de Chaballier. Pas sûr qu’elle vante les qualités de douceur recherchée chez le sexe dit faible, mais après tout, avoir du caractère ne se conjugue pas qu’au masculin.

MARTINE ALIAGA
 

21/05/2013

LUNEL *AS*

Lundi 20 mai - 1re journée du Pescalune

Sparagus et Favier pour le 8e Trophée San Juan

 lunel,1re journée du pescalune,as,favier,sparagus,course camarguaise

De bons passages dans cette ouverture des arènes pescalunes mais pas assez pour emballer le public. Les raseteurs travaillent par à coups, laissant à Maxime Favier la majorité des rasets d'attaque. Le jeune raseteur s'en sort bien et remporte le prix du jour marquant le centenaire du CT La Cocarde par le Trophée San Juan. L'autre récompensé, c'est Sparagus de la manade Janin qui, sorti en 4e position, assure un quart d'heure cocardièrement au point. Avec Chambao de Bon, affichant son côté spectaculaire, ils sont les deux satisfactions du concours.

Rio (Bon).- Cornes pointées droit devant, il livre quelques belles séries, fuse sur Favier pour 6 minutes les pompons (2 Carmen). Pas attaqué, il se balade et attend. Se fait réservé sur la fin face à des blancs peu entreprenants. Les ficelles rentrent.

Nicolas (Janin).- A fond, attentif, les cornes cherchent les pantalons au ras des planches. Sa qualité, c'est sa vitesse et en tête en tête, c'est lui qui a le dessus (Favier, Faure, ça passe juste). Mais pris au vire-vire, dans un désordre total, il perd pied. Il faut dire que dans les ruées sur les ficelles démarmaillées, les blancs ne lui laissent aucune chance. 12 minutes de bagarre. 2 Carmen et retour.

Amadeus (Lautier).- Les blancs tergiversent. Amadeus, placé, attend... longtemps. Quelques solos de Favier, Faure déclenchent les hostilités, c'est peu. Quand ça enchaîne, enfin, Amadeus ne montre pas un entrain démesuré mais s'emballe après Chekade, Faure, Favier. Travail trop décousu, le public est mécontent. 3 Carmen et retour avec ses ficelles.

Sparagus (Janin).- Il utilise tous les points stratégiques de la piste et attend les blancs de pied ferme. Servi par une belle vitesse d'exécution et n'aimant pas trop que les tourneurs le titillent, il s'engouffre dans les séries proposées. Conclut au ras des planches après Favier qui lui sert de belles invites. Garde ses glands jusqu'à la 7e. Une belle enfermée sur Favier, quelques enchaînements et Sparagus garde fièrement ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Héliodor (Lautier).- Placement aléatoire mais belle rapidité. Favier toujours aux rasets d'attaque, derrière ça suit peu. A la 10e, les blancs se réveillent et Héliodor pointe dangereusement la corne en finition. Là aussi c'est trop décousu pour intéresser vraiment. Une ficelle rentre avec  2 Carmen et retour.

 

lunel,1re journée du pescalune,as,favier,sparagus,course camarguaise

▲ Chambao (Bon).- Cul aux planches, un grand vide se fait autour de lui. Heureusement, Favier est toujours d'attaque et Chambao ne demande qu'à s'exprimer. Les coups de barrière pleuvent à répétition, Favier, Chekade, re re-Favier. A la 7e, le pilier plie après Maxime. Les séries sont toutes ponctuées de coups de belle envergure. Le second gland est levé à la 11e. Les ficelles rentrent. 7 Carmen et retour.

Biterrois (Rouquette, 7e hp).- 5 ans, vif, juvénile. Ce jeune élément ne demande qu'à bien faire et s'enfile des enchaînements plein gaz terminées au ras des planches. 10 minutes pétillantes avec 2 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

 

lunel,1re journée du pescalune,as,favier,sparagus,course camarguaise

Pour ses 100 ans, le CT La Cocarde a remis les prix du 8e Trophée San Juan à Maxime Favier et à Yves Janin,  pour le quart d'heure de Sparagus. En ouverture, le CT a offert deux taureaux emboulés de la manade Lautier à l'école de raseteurs de Lunel.


Trophée des As : Poujol, 14 points ; Favier, 12 ; Allouani, 9 ; Chekade, 6 ; Villard, 4 ; Faure, 4 ; A. Benafitou, 2.

Trophée des Raseteurs : Clarion, 4 points.

Fiche technique : 2/3 d'arène. Org. Lunel Toro. Président : Jacques Valentin.

Raseteurs droitiers : Allouani, Villard, Faure (claquage au 4e), Chekade. Gauchers : Poujol,  A. Benafitou (sort au 5e), Mebarek, Clarion, Favier. Tourneurs : G. Rado, Noguera, Khaled, Bensalah, Cuallado.

**************


19/05/2013

LES SAINTES MARIE DE LA MER *AS*

Dimanche 19 Mai 2013

ERASME REMPLAÇANT DE LUXE …

souvenir claude saumade

Erasme (Manade Cuillé) avec Maxime Favier.

Entrée:1/3 Organisateur: Gard Toro Présidence: B Pascal Droitiers: Allouani, Ayme, Chekade, Moutet, Villard. Gauchers: Allam, Favier, Four, Mebarek. Tourneurs: Bensalah, Cuallado, Fouque, Khaled, Sanchez.

Le souvenir Claude Saumade a du mal a démarrer et manque parfois de rythme aux ficelles mais après le pause Erasme s'avère un remplaçant de luxe. Il remporte logiquement le prix du meilleur taureau. Gréco et Médoc apportent du punch aux barrières et terminent la course agréablement. Villard impliqué est désigné meilleur animateur suivi de près par Allouani et Favier.

Peu disposé, MATUTE (Saint Antoine) perd ses rubans en deux minutes. Aux ficelles, il enferme Allouani, se place mieux mais ce dernier et Chekade se partagent la mise en treize minutes trente peu incisives. 2 Carmen et rentrée. Mobile, ZEUS (Brestalou) qui répond à tout voit la foudre blanche aux attributs. Toujours coureur aux ficelles, il se livre avec beaucoup de bravoure mais sans soulever l'entouthiasme. Il perd la première ficelle sur la sonnerie. Rentre en musique. Coopératif, ÉROS (Ricard) offre ses rubans avec combativité. Aux ficelles il attend, répond aux sèries mais baisse la tête et le travail est décousu. Sans grosse difficulté, s'il enferme Favier il n'aura pas assez de pression pour s'exprimer et rentre ses ficelles. 3 Carmen et rentrée.

Volontaire, ERASME (Cuillé) boit les rasets et envoie les cornes aux planches. Aux ficelles, armé d'un bon placement il ne lâche pas prise et se bat avec conviction. Il tape après Favier (2) et avec un coeur énorme il conserve une ficelle sous les applaudissements nourris. 11 Carmen et retour. Attentif, BENDOR (Ricard) anticipe les rasets et profile ses cornes a l'arrivée avec un freinage arrière particulier. Aux ficelles, il n'aura pas une quantité de rasets suffisante pour extérioriser ses qualités qu'on devine agressives mais.... 1 Carmen et rentrée. S'il est muet a gauche une fois passée la tête, le rapide GRÉCO (Saint Antoine) donne de la voix aux planches à droite. Les sollicitations de Villard font mouche à six reprises avec de fracassants sauts ou coups de barrière comme avec Allouani (2) et Ayme. Favier prend le premier gland a une minute du terme. Dommage qu'il ne soit pas gaucher....... 6 Carmen dont retour. Barricadier prometteur, MÉDOC (Saumade) termine de façon spectaculaire avec une douzaine d’actions très engagées dont certaines avec bris de planches. Douze minutes ou il fait monter les degrés et se bonifie. Conserve ses ficelles.  4 Carmen et rentrée.

souvenir claude saumade

Benjamin Villard meilleur animateur du souvenir Claude Saumade

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des As: Allouani (12) Villard (11) Ayme (9) Chekade, Favier, Four 6).

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 19 mai 2013

La bonne recette lansarguoise

lansargues,courses camarguaises

En attendant le soleil, Bessoun (6e) sous la pluie

Des cocardiers bien choisis, des raseteurs motivés, l’organisateur attentif en contre-piste, les spectateurs en nombre. Résultat: ça rasète sans temps morts, du coup certains cocardiers moyens fournissent suffisamment, les autres brillent. Intéressés les spectateurs ne bougent pas malgré la pluie et quand revient le soleil, le Carmen général englobe tous les acteurs de cette bonne course.

Guyon et Belgourari (impressionnant de sobriété, d’élégance, d’efficacité) sont les moteurs d’une équipe blanche qui a bien fonctionné.

lansargues,courses camarguaises◄ Quito (Fabre-Mailhan).- Sévère cocardier, la bourre sur sa première ficelle le met en rogne et il se montre dangereux aux planches. Quelques enchaînements où la conclusion est frappante (Sanchez, Guyon), Miralles quiché jusqu’aux planches... Suffisamment solide, il rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

lansargues,courses camarguaises► Beleu
(Lou Pantaï).-
Stratégiquement positionné, vif, au premier raset, il passe la corne sur Belgourari. S’emporte après Guyon et bascule. Les hommes calculent. Belgourari lui propose le raset qu’il lui faut, et Beleu frappe. Les séries sont superbement conclues (Valette, Guyon, Belgourari). Pour 14 minutes intenses. 5 Carmen et retour.

lansargues,courses camarguaises◄ Photo
sur Valette
Isaac

(Les Termes).- Très irrégulier. Soit décollé des planches ou trop mobile, il bade et laisse filer. Soit il prend généreusement tous les cites. Soit, bien positionné et entrepris, il donne sa bonne mesure et peut apporter une réponse cinglante (Valette, 2 fois). Perd sa 2nd ficelle au teme du quart d’heure. 2 Carmen en course.

Pirate (Lou Pantaï).- Positionné au mieux de ses intérêts, il est attentif à tout et réagit prestement par des réponses sèches. Sous la pluie, les hommes enclenchent le turbo et Pirate accélère. Puis conclut (Sanchez), se cabre (Belgourari). Se bat avec énergie ne laissant sa 1re ficelle que sur la trompette. 5 Carmen et retour.

Chicco (Lautier). - Le champion des enchaînements, la corne à l’affût. Les blancs s’entendent et déclenchent de longues séries où Chicco leur donne du fil à retordre quand il ne finit pas dangereusement aux planches. Un bout de sa 1re ficelle lui fait prendre la bourre mais il se bat comme un diable et rentre la seconde. 5 Carmen et retour.

lansargues,courses camarguaises► Bessoun (Guillierme).- Ce jeune espoir de la marque à de l’énergie et du courage à revendre. La pluie redouble et le petit Bessoun fait mieux que se défendre. S’il enfile les séries avec coeur, il enferme aussi Belgourari, cloue les planches, se cabre sur Valette. Et s’il baisse la tête au contact, il ne lâche jamais l’affaire. Rentre une ficelle sous les applaudissements. 4 Carmen et retour.

Roitelet (Saumade, hp, 12 minutes).- Sous le soleil revenu, sort avec un pétard d’enfer et se jette sur les portes puis à l’assaut des portiers. Il attrape même Laurent Bousanquet quillé sur les tubes (un petit coup de corne, sans trop de mal semble-t-il). Au premier essai de Valette, il s’envoie et bascule. Certes brouillon, mais impressionnant de méchanceté. Furibard, il frappe sur Belgourari. Se calme un peu, se place puis repart au combat, séries et conclusions (Guin, Guyon). Les ficelles au toril, 5 Carmen et retour. Le final qu’il fallait pour cette jolie course.

MARTINE ALIAGA
TEXTE ET PHOTOS

Trophée de l’Avenir: Belgourari, 16 points ; Alarcon, 2.

Trophée des Raseteurs : Guyon, 21 points ; Guin, 9 ; Sanchez, 7 ; Clarion, 5 : Miralles, 4 ; Valette, 1.

Fiche technique : Entrée : 2/3 d’arène. Org. Comité des fêtes. Président de course: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Belgourari, Guyon, Miralles, Valette. Gauchers : Alarcon, Clarion, Guin, Sanchez, Tourneurs : Curtil, Joseph, Lizon, Martin.

▼ PIRATE (LOU PANTAÏ) 4e SUR SANCHEZ

 lansargues,courses camarguaises

lansargues,courses camarguaises

▲ CHICCO (5e, LAUTIER) AVEC BELGOURARI

▼ SUR ALARCON LA CORNE TRAINE

lansargues,courses camarguaises

lansargues,courses camarguaises

▲ BESSOUN (6e) SUR VALETTE ET SOUS LA PLUIE QUI REDOUBLE

▼ROITELET (7e, SAUMADE) LE FINAL QU'IL FALLAIT

lansargues,courses camarguaises


▼ SPECIAL DEDICACE A RICARD BASCOU GARDIAN DES TERMES
ATTENTIF A LA COURSE D'ISAAC

lansargues,courses camarguaises

*********************

 


18/05/2013

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE

LE 8e TROPHEE DE LA VIGNE ET DES ETANGS LANCÉ

villeneuve-les-maguelone,section taurine,courses camarguaises

20 ans que la Section taurine fait goûter aux Villeneuvois le parfum des traditions camarguaises. Cette année marque le 8e Trophée de la Vigne et des Etangs avec cinq courses au Trophée de l’Avenir faisant la part belle à la découverte de jeunes cocardiers encadrés de quelques solides expérimentés. Une saison dédiée à deux fidèles de la Section aujourd’hui disparus, Elise et Jeannot.

villeneuve-les-maguelone,section taurine,courses camarguaisesVendredi soir, au Domaine du Chapitre, les habitués tout comme les nouveaux arrivants sont venus, à l’invitation de la Section, découvrir le programme 2013, prendre leurs cartes d’adhérents ou leurs abonnements et goûter aux nectars goûteux concoctés par la cave.

L’occasion pour Christophe Clipet, le directeur, de présenter les produits, vins et huile d’olives, du domaine et de ressentir la complémentarité entre roduits du terroir et traditions camarguaises.

Bien sûr, la convivialité fut le mot d’ordre de cette fête où les membres soudés autour de leur président Sylvain Mestre, se sont démultipliés pour satisfaire leurs invités. Pour cette soirée, le chai était décoré par Catherine Reynaud, habituée des arènes du Grau-du-Roi, qui a aussi offert un tableau mis en loterie. A l’heure des discours, Gérard Batifort, président de la FFCC, a salué le dévouement de l’équipe rappelant l’organisation parfaite du Congrès fédéral le 10 mars dernier à Villeneuve.

L’implication des bénévoles et le bon niveau des courses présentées méritent un déplacement, alors n’hésitez pas et allez voir !

MARTINE ALIAGA

Les courses : 8e Trophée de la Vigne et des Etangs : les samedis 25 mai, 15 juin, 6 juillet, 13 juillet, finale 31 août. Taureaux-piscine les 20, 27  juin ; 4, 14, 18, 25 juillet ; 1er, 8, 15, 22 août. Ligue : 30 août.

Renseignements, réservations : tél. 06 89 13 60 20 et 06 24 78 37 89.

 

 

 

 

MAGAZINE "CAMARGUE, UNE TERRE, UNE PASSION"

A LA RENCONTRE DU PEUPLE CAMARGUAIS

magazine camargue,courses camarguaisesL’identité de l’île entre les bras du Rhône et la Méditerranée a largement débordé de ses frontières aquatiques. Camargue... le nom est un emblème, un étendard, une revendication. Une race aussi. Celle des chevaux et des taureaux. Une Nation, celle des gardiens des troupeaux et des traditions. Un peuple également qui, de l’Hérault aux Bouches-du-Rhône en passant par le Gard, entretient les belles histoires de ses racines, et dont la jeunesse relève le flambeau, aujourd’hui comme jamais. Région touristique vendue en carte postale, ses habitants ne jouent pas leur folklore, ils le vivent.

Feuilletons ce hors-série de Midi Libre “Camargue” ! Passés les paysages noyés d’eau, place au père fondateur des traditions camarguaises, le Marquis Folco de Baroncelli-Javon et les mainteneurs de la Nacioun Gardiano. L’indispensable Camargue compagnon du gardian, et les taureaux, la course camarguaise, puis les femmes de bouvine. Arrêtons-nous chez ces jeunes qui reprennent des métiers séculaires, sellier, sagneur, éleveur de moutons, ces jeunes filles arborant fièrement le costume d’Arles, les artistes... Et puis entrons dans les arènes pour ressentir l’émotion des duels entre blancs et noirs, raseteurs et cocardiers.

Oui, le cœur de la Camargue bat fort, ressentez-le en lisant ces pages et puis poussez les portes des manades, et embrassez la fe di biòu.

* Camargue : une terre, une passion. Hors-série Midi Libre, 52 pages, 2,90 € dans tous les kiosques et sur monabo.midilibre.com

 

 

 

SAINT-MARTIN-DE-CRAU

ALBERT CHAPELLE PASSE LE RELAIS A FLORENT LUPI

 saint-martin-de-crau,manade chapelle,albert chapelle,florent lupi,vaches cocardières,gazette,courses camarguaises

Le grand-père Albert et le petit-fils Florent

saint-martin-de-crau,manade chapelle,albert chapelle,florent lupi,vaches cocardières,gazette,courses camarguaisesLes spectateurs se sont déplacés nombreux sur les gradins, samedi 11 mai, pour témoigner leur sympathie à la manade Chapelle à l’occasion de la Royale de vaches cocardières. Avec, en fil rouge, le passage de témoin du grand-père Albert Chapelle à son petit-fils Florent Lupi, pour les 50 ans de l’élevage du Mas de Pernes.

Pour ce faire, Patrice Blanc, le monsieur capelado de la bouvine, était aux commandes. « C’est le chant d’un gardian de Camargue... », entame Régine Pascal, l’ambassadrice de la Camargue, rejointe par Albert Chapelle, trident en main, du temps que les gardians de la manade entrent en piste, suivis d’une farandole d’Arlésiennes venant déposer chacune une rose au pied d’Albert. A leur tour, les raseteurs défilent avec, accrochée à leur tee-shirt, la devise arc-en-ciel de la manade. Mais Albert ne serait pas Albert si, juste avant la sortie de la première vache, il revenait cette fois à cheval faire dresser tel Zorro son Tarnagas (17 ans) pour saluer et dire merci au public. Ensuite, d’aller se positionner au centre de la piste, où son ami le peintre camarguais Jean Marignan avait dessiné la devise rouge, bleue, jaune, verte. Et une vuelta, une.

Il ne restait plus qu’aux vaches, à leur tour, de participer aux festivités. Les valeureuses Julienne, Moustelle, Salinière, Pépita. Puis celle qui fait de nouveau la une, Gazette, la double Cocardière d’Or 2009 - 2011. Pour son ultime sortie en terre provençale, avant une retraite bien méritée, elle demeure le fleuron de la marque. Avant que la jeune Desira montre la voie à suivre, celle d’envolées spectaculaires, et qui sait, peut-être à son tour, de faire la une.

PATRICK PONS

PHOTOS HERVE BERNON

saint-martin-de-crau,manade chapelle,albert chapelle,florent lupi,vaches cocardières,gazette,courses camarguaises

 ▲ Gazette toujours aussi combattante

▼Salinière met en danger Jean-Louis Ricci

saint-martin-de-crau,manade chapelle,albert chapelle,florent lupi,vaches cocardières,gazette,courses camarguaises

*****************************