Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/06/2013

LA GRANDE-MOTTE *AVENIR*

Samedi 22 juin 2013

QUERIBUS ET ZICO KATIF
POUR LE SOUVENIR MICHEL-SEVERAC

la grande-motte,avenir,souvenir michel-severac,course camarguaise

2 taureaux emboulés de la manade Michel pour l’école taurine de Portiragnes attaquent joliment l’après-midi. Le Souvenir Michel-Séverac récompense à juste titre Quéribus de l’Occitane et l’hyper actif Zico Katif.

Lou Caraï (Lafon).- Sous l’assaut, il se retient mais peut fuser à tous moments. Se libère un large périmètre à grandes foulées vengeresses mais campe trop souvent sur sa position. Rentre ses ficelles.

Queribus (Occitane).- Belle bête combative qui pousse ses actions jusqu’au ras des planches. Positionné, il se livre avec franchise permettant des rasets stylés (I. Benafitou, Katif). Bien emmené, s’emporte au-dessus des bois - coup sur coup Katif et Gautier pour ses deux plus beaux engagements. Pas un refus et les ficelles qui partent dans les derniers instants. Très bon quart d’heure. 5 Carmen et retour.

A propos des ficelles, la 1re est levée par Clarion, la 2e, pas primée, n’est pas attribuée.

Engane (Le Soleil).- Un joli tau bien râblé, plein de jus pour repousser les premières salves où il laisse ses premiers attributs. Il pousse avec cœur et volonté quand les courbes s’allongent. Un passage à vite à mi-parcours mais se révolte superbement après Katif obligé de traverser la piste, un TGV dans les fesses. Récidive sur Zekraoui. Quelques enchaînements encore pour 14 minutes inégales mais avec de bons passages. 4 Carmen et retour.

Noble (Lautier).- Un métronome qui prend tout à son rythme. Merci à Zekraoui, Katif et Ilias Benafitou de poser la main et de prendre le temps de faire durer. Katif un peu trop dans les cornes trois fois. 10 minutes longuettes. 5 Carmen et retour.

Rescator (Grand Salan) ce n’est pas la même musique. Avec ses cornes “asti fine” et sa vitesse surtout sur les rasets d’attaque, il n’inspire pas les blancs, à part Clarion et Katif qui s’y collent d’entrée, rejoints par Zekraoui. Le long des planches, sans refus mais parfois sans trop de mordant, Rescator s’enfile les séries, envoie parfois la corne et peut se dresser en finition (Zekraoui). Le rythme par trop inégal ne le sert pas, il rentre ses ficelles en musique (+ 2 Carmen).

Cadoret (Brestalou).- A fond, il prend tout en mouvement. Au début, tranquillement, puis plus il est sollicité, plus il monte en pression. Toujours aussi participatif, il flirte avec les planches. Attentif, il presse les blancs jusqu’aux barrières pour des actions de plus en plus toniques. Rentre ses ficelles, 5 Carmen et retour.

Caliste (Robert Michel, hp).- Il enchaîne avec vivacité. Du placement avec ça, et s’il n’est pas finisseur, il se jette de tout son cœur après les hommes. Zekraoui multiplie les passages, Caliste pousse, pour 10<TH>minutes agréables. Rentre ses ficelles en musique.

MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/2 arène. Org.: CT Le Gregau. Président :  J. Valentin. Raseteurs droitiers : Katif, Charnelet, Caizergues, Gautier, I. Benafitou. Gauchers : Aliaga, Clarion, Zekraoui. Tourneurs : Beker, Zerti, Estève, Abbal.

Trophée de l’Avenir : I. Benafitou, 11 ; Gautier, 7 ; Katif, 7 ; Charnelet, 7 ; Zekraoui, 4 ; Caizergues, 1.

Les commentaires sont fermés.